La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traces d’activités et apprentissage

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traces d’activités et apprentissage"— Transcription de la présentation:

1 Traces d’activités et apprentissage
pour des élèves handicapés moteurs avec troubles associés Hélène Terrat Laboratoire Santé Individu Société, Université Lyon 2 Atelier EIAH 2013, Toulouse

2 L’article publié présente l’analyse de l’usage du « film » d’un logiciel spécialisé pour retracer l’activité a posteriori avec une élève handicapée sur le plan moteur et des troubles associés, dans un exercice sur le son [ɑ̃]. Mon exposé élargira cette étude à d’autres enfants et présente le contexte de l’étude. Atelier EIAH 2013, Toulouse

3 La question de recherche
- La nécessité de développer une nouvelle approche s’appuyant sur l’aide à la prise d’indices (multimodalité), - renforçant l’interaction enfant/ordinateur (réflexivité augmentée) - et donnant des procédures de traitement face à une tâche (retour sur l’activité avec son enseignant : métacognition) Question de recherche En quoi un EIAH utilisant les traces a posteriori permet-il de surmonter les obstacles liés aux troubles moteurs et cognitifs associés pour l’apprentissage de la langue ? - On connait le bénéfice de l’ordinateur pour suppléer les problèmes moteurs, et l’intérêt des Tice pour l’apprentissage - Des besoins émergeaient concernant la systématisation de : La prise d’indice, Le recours à des procédures de traitement, L’aide à l’analyse L’apprentissage de l’autonomie. Atelier EIAH 2013, Toulouse

4 Quelques référents théoriques
Vigotsky, Bruner (idée d’étayage) Mazeau (prise en compte des troubles d’apprentissage/neuropsychologiques) Emerl, Sagot (usage des tice pour élèves handicapés) Mille, Ollagnier, Prié,(l’activité tracée) Vermersch (l’entretien d’explicitation) Rabardel, Theureau (méthode ethnographique) Atelier EIAH 2013, Toulouse

5 Pour favoriser l’apprentissage de ces élèves, réalisation d’un nouvel outil
S’appuyant sur l’analyse des traces d‘activités de l’utilisateur dans le cadre de son interaction et des rétroactions avec l’environnement informatique Destiné à la fois : aux élèves (étayage cognitif et développement de la métacognition) mais également aux enseignants permettant d’étudier et d’enrichir les stratégies de leurs élèves Atelier EIAH 2013, Toulouse

6 Description et fonctionnalités Pictop
Images d’écran Pictop 3, du traceur et du film Atelier EIAH 2013, Toulouse

7 Description et fonctionnalités Pictop
Images d’écran Pictop 3, du traceur et du film Atelier EIAH 2013, Toulouse

8 Expérimentation Terrain d’expérimentation : utilisation du logiciel Pictop 3 en situation de classe (clis) Instrumentation de l’environnement par un traçage modélisé de l’activité, réflexivité et usage post expérience Élèves handicapés de 9 à 12 ans en cours d’apprentissage de la lecture/écriture Vidéo A (production d’une phrase 2.58 – 3.53) Atelier EIAH 2013, Toulouse

9 Pistes développées Soutenir les apprentissages de la langue dans les domaines de la conscience phonologique, morphologique, syntaxique et l’accès à la sémantique (piliers de l’apprentissage de la lecture) Permettre un travail de métacognition avec l’enseignant Atelier EIAH 2013, Toulouse

10 Les hypothèses Hyp 1 : Le retour vocal permet le contrôle des productions et développe l’autonomie Hyp 2 : Les aides visuelles aident l’attention, la planification, la mémoire, et le repérage Hyp 3 : Le traceur renforce l’apprentissage, aide à la conceptualisation (réflexivité augmentée) Hyp 4 : Le film permet de voir et améliorer les stratégies d’apprentissage (métacognition) Atelier EIAH 2013, Toulouse

11 Analyse des réalisations de Dariane
Présenté dans l’article avec : Deux exercices sur le son [ɑ̃] L’utilisation du « rejouage » (film de l’activité) Vidéo Dariane Atelier EIAH 2013, Toulouse

12 Tâche 1 : sélectionner les mots contenant le son [ɑ̃] parmi les étiquettes proposées et les inscrire dans l’éditeur. Des mots intrus présentent une similitude visuelle (ex : animal, année…) elle doit donc lire le mot ou se le faire lire pour savoir s’il répond à la consigne. elle a intégré la fonctionnalité « écoute » du logiciel et souhaite écouter les mots proposés avant de réaliser son exercice afin de compenser sa difficulté de lecture Elle conserve ou rejette les mots en référence à la consigne (démarche non accessible en lisant) A intégré dans sa stratégie la fonctionnalité « écoute » : a détourné une fonction pour une stratégie personnelle efficace. Atelier EIAH 2013, Toulouse

13 Tâche 2.1 : Produire une phrase à partir d’un choix de mots
D. réutilise cette stratégie d’écouter tous les mots avant d’écrire  => Cela lui permet d’avoir une idée rapide des propositions pour élaborer la phrase à écrire en allégeant le coût cognitif (capacité mémorielle et énergétique) Atelier EIAH 2013, Toulouse

14 Tâche 2.2 : Pendant le déroulé du film de l’activité pas à pas :
En général des difficultés à faire parler l’élève sur son erreur à partir du seul résultat nécessité de s’appuyer sur une trace dynamique - Explicitation des actions, reformulées : Pour une prise de conscience des procédures utilisées, Afin de modifier un comportement peu efficace et pour mettre en évidence une stratégie qui fonctionne qu’elle pourra ainsi s’approprier par cette prise de conscience et qu’elle saura ensuite réinvestir. C’est ce qui s’est passée avec l’exemple du 2ème exercice cité. Il est souvent d’usage de faire parler l’élève sur ce qu’il voulait faire, mais cela est très difficile à partir du seul résultat final, n’ayant aucune trace dynamique de l’endroit ou du moment où il a fait l’erreur. Les problèmes d’évocation, de mémorisation de D. renforcent cette difficulté, rendant d’autant plus indispensable la nécessité de s’appuyer sur une trace Atelier EIAH 2013, Toulouse

15 Une 2ème étude avec Ayoub
Extrait vidéo montrant l’utilisation du logiciel avec la fonction « écoute » Fonction écoute : suppléance aux difficultés de lecture, à la charge mnésique, aux troubles visuopraxiques Renforcement de la démarche procédurale utile à « concrétiser » pour les élèves avec un trouble de la planification Fonction écoute et traceur (21.16 – 22.25) Atelier EIAH 2013, Toulouse

16 Constats Les extraits proposés illustrent une attitude intéressante de l’élève au regard de notre 1ère hypothèse sur le rôle de la trace auditive. L’élève a d’abord eu besoin : 1 – interaction avec l’enseignant, 2 – prise d’appui sur la trace auditive proposée par l’ordinateur pour réussir à construire cette démarche. 3 – réinvestissement de cette fonction en répétant elle-même (à voix haute, à voix basse, puis intériorisée). Atelier EIAH 2013, Toulouse

17 Une nouvelle stratégie se met en place :
1- la verbalisation et l’échange avec l’enseignant a permis sa mise en place, 2- elle est renforcée et continuée par la médiation de l’outil informatique, et intériorisé dans un 2ème temps. Cela illustre notre 4ème hypothèse concernant l’amélioration des stratégies d’apprentissages facilitée par les traces visuelles dynamiques du film et les échanges qu’elles permettent. Atelier EIAH 2013, Toulouse

18 Résultats La trace auditive : La trace visuelle (film) :
aide l’élève à entrer dans l’activité, est un étayage fort pour réaliser l’exercice en totalité car elle contourne la difficulté de lecture, allège la charge mnésique et focalise l’attention déficitaire sur l’essentiel, favorise la mise en place de stratégies efficaces amorçant un cercle vertueux vers la motivation et la réussite. La trace visuelle (film) : est un support au retour réflexif soutenant la compréhension des actions donne l’occasion de mieux s’approprier les procédures efficaces, puis de les réinvestir avec la même réussite. Atelier EIAH 2013, Toulouse

19 Conclusion Une originalité : statut d’auto-évaluation
L’EIAH Pictop apporte Une suppléance aux troubles praxiques, graphomoteurs et mnésiques La possibilité de travailler la pensée procédurale et la planification de la tâche À partir du retour différé (film) et de la réflexivité augmentée immédiate supportée par le traceur. Une originalité : statut d’auto-évaluation Possibilité….Planification de la tâche : système d’archivage et de restitution dynamique et temporelle des traces Atelier EIAH 2013, Toulouse

20 Poursuite du travail L’expérimentation avec une 3ème élève pour confirmer ces résultats Et vérifier notamment l’usage des traces en cours d’activité et son impact sur les troubles attentionnels. Atelier EIAH 2013, Toulouse

21 Merci pour votre attention !
Atelier EIAH 2013, Toulouse


Télécharger ppt "Traces d’activités et apprentissage"

Présentations similaires


Annonces Google