La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Défibrillateurs et stimulateurs implantables.. Pacemaker DAI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Défibrillateurs et stimulateurs implantables.. Pacemaker DAI."— Transcription de la présentation:

1 Défibrillateurs et stimulateurs implantables.

2 Pacemaker DAI

3

4 PLAN I. Introduction. II. Stimulateurs cardiaques. III. Défibrillateurs cardiaque implantables IV Éducation au patient.

5

6 Stimulateurs cardiaques (1) Indications : - Une arythmie est un rythme cardiaque anormal. - La bradycardie signifie « cœur lent ». - Un cœur qui bat trop lentement tout le temps provoque une grande fatigue, des étourdissements, un essoufflement, une syncope, des pertes de conscience chez le sujet, parce quun cœur lent ne pompe pas suffisamment de sang pour fournir loxygène dont le corps a besoin. - Un stimulateur cardiaque est utilisé pour rétablir le rythme normal du cœur. - Dans le cas dinsuffisance cardiaque congestive, état pathologique grave où le cœur bat irrégulièrement, un stimulateur cardiaque peut être utilisé en combinaison avec des médicaments.

7 Contre indications - IRM. - Radiothérapie.

8 Le générateur dimpulsion Il permet de détecter le rythme cardiaque et, le cas échéant, dadministrer des impulsions électriques pour que le cœur batte régulièrement au bon moment. Il contient un circuit électronique et une petite pile longue durée dans un boîtier étanche. Le générateur est implanté dans le thorax ou labdomen au cours dune opération chirurgicale. Des impulsions sont administrées au moyen délectrodes qui relient le générateur au cœur. Les électrodes permettent aussi au générateur de détecter le rythme cardiaque. Cela est important car lappareil doit envoyer des impulsions à un moment précis. La durée de vie du générateur est de 5 à 10 ans. La longévité dépend du type de la vie, de la fréquence denvoi des impulsions, de létat pathologique du patient et dautres facteurs,

9 La pile se décharge au fur et à mesure sur une période de plusieurs mois, ce qui permet de programmer son remplacement. Le sujet doit alors être opéré de nouveau. - Comment fait le générateur pour détecter le moment où il doit envoyer des impulsions ? Le générateur détecte le rythme cardiaque. Les générateurs peuvent être « programmés » pour envoyer des impulsions pour attendre que le cœur batte de manière autonome. - Quelle sensation provoque une impulsion ? La plupart des patients ne saperçoivent de rien. Les impulsions électriques sont très faibles. Si le patient sent une impulsion, le médecin modifiera le réglage du générateur pour améliorer le confort du sujet.

10 Les différents types de stimulateurs - Les plus simples sont les stimulateurs simple chambre car ils sont connectés à une électrode dans une cavité du cœur, en général le ventricule droit. - Les stimulateurs double chambre sont dotés de 2 électrodes : en général, une est fixée à loreillette droite et stimule le ventricule gauche (sans être mis dedans) la sonde est passée dans le sinus coronaire puis dans la veine latérale qui arrive au niveau du nœud septal. - Certains générateurs sont dotés de trois électrodes : une fixée sur loreillette droite, une autre au ventricule droit et la troisième dans une veine coronaire stimulant ventricule gauche.

11

12 Ces électrodes permettent aux ventricules droit et gauche de battre en même temps. Tous les générateurs dimpulsions décrits ci-dessus peuvent aussi fonctionner en fréquence asservie, cest-à-dire quils sont capables daccélérer le rythme cardiaque du sujet quand il pratique une activité sportive et de le ralentir au repos. Étant « adaptable en fréquence », ce type de générateur est doté dun capteur qui détecte les mouvements du patient. Les médecins prescrivent des générateurs adaptés aux différents besoins des patients. Avant dimplanter un générateur, le médecin effectue des teste pour savoir quel générateur convient le mieux au patient.

13 Risques - complications - avantages - Pneumothorax (car recherche de la veine sous-clavière à laveugle et elle est au dessus du poumon) - Hématomes - Douleurs (type courbatures) - Les générateurs ne guérissent pas des maladies cardiaques, mais améliorent la qualité de vie des sujets. - Un appareil de ce type améliore la capacité que le cœur a de pomper régulièrement et au bon moment. - Certaines personnes dépendent totalement dun stimulateur. - Beaucoup de personnes constatent que les syncopes, étourdissements et vertiges satténuent. - Les sujets se sentent plus en sécurité du fait que le générateur fasse battre normalement le cœur. - Certains sujets continuent à percevoir une petite gêne à lendroit où le générateur est implanté.

14 ECG et test à laimant - Le test à laimant : Contrairement à certaines idées reçues, le test à l'aimant n'est pas, (généralement, car il existe toujours des exceptions) un moyen de lever la stimulation afin d'étudier le rythme basal du patient, mais au contraire oblige le stimulateur à envoyer des stimulations et permet ainsi de vérifier le bon fonctionnement de l'électrostimulation. Ce test permet aussi de détecter la fin de vie de la pile car le PM délivre dans ce cas, sous aimant, une fréquence prédéfinie dans ce but. Un changement de boîtier s'impose alors.

15 Défibrillateur

16 Défibrillateur implantable. (DCI) Définition: Appareil de petite taille qui permet de diagnostiquer et traiter les fibrillations ventriculaires.

17 Il délivre des chocs électriques au maximum 36 à 41 joules, dans les 10 sec qui suivent le trouble du rythme, par lintermédiaire de fils électriques. Il analyse en permanence le rythme, et enregistre les anomalies. Il est implanté sous la peau à gauche de la poitrine en dessous de la clavicule (meilleur seuil de fibrillation). Définition

18 Objectifs Diminuer les hospitalisations. Réduire le coût pour la collectivité. Améliorer la qualité de vie des patients. Sauver des vies.

19 Quelques chiffres 2000 implantations par an. Coût total : , amortis en 2 ans. Durée de vie de la pile de 6 ans en fonction du nombre de chocs. Quand la batterie est vide on change seulement le boîtier. La sonde est changée uniquement en cas de problème. 40% des porteurs nont pas atteint lâge de la retraite, les plus jeunes sont des adolescents. A la Reine Blanche il y a entre 70 et 80 poses par an.

20 Patient ayant des antécédents de fibrillation ventriculaire (comprennent bien lutilité du DCI) Souffrant de syncopes inexpliquées. Antécédents familiaux exposant au risque de mort subite (en prophylaxie : comprennent moins lintérêt du DCI). Pris en charge par la sécurité sociale Indications

21 Contre indications - IRM. - Radiothérapie. - La lithotritie (technique consistant à pulvériser des calculs à lintérieur même de la vessie au moyen dultrasons ou dondes de choc) - Bistouri électrique. - Attention chez le dentiste. - Electrothérapie du kinésithérapeute.

22 Risques liés à l'intervention - Pneumothorax (car recherche de la veine sous- clavière à laveugle et elle est au dessus du poumon) - Hématomes - Douleurs (type courbatures)

23 Conseils en cas de chocs. Si le choc est isolé, ce nest pas une urgence : arrêter lactivité en cours, se reposer ; prendre rendez vous avec le centre de contrôle DCI. Si les chocs sont répétés : cest une urgence, appeler le SAMU, pompier, centre de contrôle (lhôpital de la reine blanche en est un).

24 Témoignages / question Puis-je continuer le bricolage ou le jardinage en étant porteur d'un DAI ?

25 La Banque me refuse un prêt, parce que je suis porteur d'un défibrillateur cardiaque?

26 En tant que porteur d'un DAI, ai je droit à une pension d'invalidité?

27 Ai-je le droit de conduire avec un défibrillateur cardiaque implantable et dois je faire une déclaration à mon Assurance automobile?

28 Quels peuvent être les effets des appareils électro-ménagers ?

29 Éducation au patient et rôle IDE Retour à la maison : - Se reposer - Juste après lopération, le sujet doit veiller à : Nettoyer la plaie (attention si rougeur, douleur, chaleur). Suivre les instructions du médecin en ce qui concerne la reprise des activités, des bains… Bouger sans gestes brusques le bras qui se trouve le plus près du générateur. Eviter détirer, de soulever des poids. - Ne pas toucher et déplacer le générateur implanté sous la peau, veiller à ne pas le heurter ou le cogner. Eviter de conduire le 1 er mois. - Respecter les rendez-vous avec le médecin. - Prendre son traitement une fois par jour. - Examen de contrôle tous les 6 mois - Dés que la pile est usée aller au plus vite voir le médecin. - Toujours avoir la carte « Porteur de stimulateur cardiaque ou fibrillateur implantable ».

30 Sources Documentation cardiologie. IDE (salle de cathétérisme) de la reine blanche.


Télécharger ppt "Défibrillateurs et stimulateurs implantables.. Pacemaker DAI."

Présentations similaires


Annonces Google