La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LES TISSUS LES TISSUS. 2 1.Introduction. A. Définitions. Un tissu est un assemblage de cellules spécialisées dans laccomplissement dun rôle déterminé.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LES TISSUS LES TISSUS. 2 1.Introduction. A. Définitions. Un tissu est un assemblage de cellules spécialisées dans laccomplissement dun rôle déterminé."— Transcription de la présentation:

1 1 LES TISSUS LES TISSUS

2 2 1.Introduction. A. Définitions. Un tissu est un assemblage de cellules spécialisées dans laccomplissement dun rôle déterminé. Un tissu est un assemblage de cellules spécialisées dans laccomplissement dun rôle déterminé. Si toutes les cellules sont identiques : tissu musculaire = 1 fonction. Si toutes les cellules sont identiques : tissu musculaire = 1 fonction. Si C distinctes fonctions multiples ou plus complexe exemple de tissu conjonctif lesang. Si C distinctes fonctions multiples ou plus complexe exemple de tissu conjonctif lesang.

3 3 B.Corrélation étroite entre structure et fonction. Un ensemble de tissus différents qui assurent une même fonction constituent un organe. Un ensemble de tissus différents qui assurent une même fonction constituent un organe. Estomac : tissu musculaire, tissu sécréteur, tissu conjonctif. Estomac : tissu musculaire, tissu sécréteur, tissu conjonctif. Lensemble des organes qui participent à la même fonction constitue un appareil. Lensemble des organes qui participent à la même fonction constitue un appareil. Appareil locomoteur, appareil digestif… Appareil locomoteur, appareil digestif… Si tous les organes dun même appareil sont formés dun tissu identique système Si tous les organes dun même appareil sont formés dun tissu identique système Système nerveux. Système nerveux.

4 4 C.Deux grandes catégories dappareils Fonctions de relation. Fonctions de relation. Fonctions de nutrition. Fonctions de nutrition. Chaque fonction est subordonnée à une ou plusieurs autres. + Fonction de reproduction + Fonction de reproduction

5 5 D.Disciplines en anatomie Morphologie : ensemble des disciplines qui décrivent la forme et la disposition générale des différentes parties de lêtre humain. Morphologie : ensemble des disciplines qui décrivent la forme et la disposition générale des différentes parties de lêtre humain. Cytologie : morphologie appliquée à la cellule. Cytologie : morphologie appliquée à la cellule. Histologie : morphologie appliquée aux tissus. Histologie : morphologie appliquée aux tissus. Anatomie : morphologie appliquée aux organes. Anatomie : morphologie appliquée aux organes. Physiologie : étude des fonctions. Physiologie : étude des fonctions.

6 6 E.Histologie. 4 types de tissus primaires : épithéliaux ; épithéliaux ; conjonctifs ; conjonctifs ; musculaires ; musculaires ; nerveux. nerveux.

7 7 2.Tissus épithéliaux. Revêtement de la plupart des surfaces libres de lorganisme, (peau, tube digestif, vssx sanguins, glandes…) Limitent lorganisme vis à vis de lextérieur. Surface lisse vssx sanguins, replis tube digestif. Revêtement de la plupart des surfaces libres de lorganisme, (peau, tube digestif, vssx sanguins, glandes…) Limitent lorganisme vis à vis de lextérieur. Surface lisse vssx sanguins, replis tube digestif.

8 8 Tissus épithéliaux. Rôle : Rôle : Protection pour lépiderme ; Protection pour lépiderme ; Absorption pour les cavités internes ; Absorption pour les cavités internes ; Excrétion des déchets ; Excrétion des déchets ; Sécrétion. Sécrétion. Classification. Selon couche. E simple 1 seule couche. E stratifié 2 ou + Selon forme. C pavimenteuses ; C cubiques ; C cylindriques ou prismatiques.

9 9 E pavimenteux simple : (diffusion, filtration). E stratifié : protection Epiderme, bouche, pharynx, œsophage, anus E de transition : tissu stratifié spécialisé permettant lexpansion dun organe creux sans trop de tension. vessie E de transition : tissu stratifié spécialisé permettant lexpansion dun organe creux sans trop de tension. vessie: Des spécificités : squameux, cuboïde et prismatique. A.Classification générale :

10 10 B.Classification spécifique. E cuboïde simple :(sécrétion ) E cuboïde simple :(sécrétion ) glandes sudoripares, glandes salivaires, tubes rénaux, glandes mammaires… glandes sudoripares, glandes salivaires, tubes rénaux, glandes mammaires…

11 11 E simple squameux: E simple squameux: Perméable, filtration, échanges par diffusion rapide Perméable, filtration, échanges par diffusion rapide Revêtement interne des vaisseaux sanguins, paroi des alvéoles pulmonaires, capsule de Bowman du rein. Endothélium,: revêtement interne épithélium des vaisseaux, membrane des capillaires Mésothélium: revêtement intermédiaire: lépithélium des séreuses Mésothélium: revêtement intermédiaire: lépithélium des séreuses Diapédèse : les GB passent à travers la paroi vasculaire dans le tissu conjonctif qui les entoure.

12 12 E prismatique simple : (absorption et sécrétion intense). E prismatique simple : (absorption et sécrétion intense). Tapisse le tube digestif de lestomac à lanus, Tapisse le tube digestif de lestomac à lanus, Bronches, cavités nasales, trompes de Fallope, utérus. Bronches, cavités nasales, trompes de Fallope, utérus.

13 13 E pseudo stratifié prismatique. (absorption, sécrétion). E pseudo stratifié prismatique. (absorption, sécrétion). Voies respiratoires, trompe dEustache (ciliées) ; Voies respiratoires, trompe dEustache (ciliées) ; Urètre masculin. Urètre masculin.

14 14 E stratifié (protection++). Usure. C < cuboïdes ++ E stratifié (protection++). Usure. C < cuboïdes ++ C >squameuses. C >squameuses. Epiderme ; Epiderme ; Muqueuses : Muqueuses : Bouche, œsophage ; Bouche, œsophage ; Canal anal ; Canal anal ; Vagin ; Vagin ; Cornée. Cornée.

15 15 E stratifiés cuboïdes (protection). Et E prismatique E stratifiés cuboïdes (protection). Et E prismatique Conduits des glandes Conduits des glandes Glandes sudoripares; Glandes mammaires; Glandes salivaires.

16 16 E transitionnels. (distension). Voies urinaires. E transitionnels. (distension). Voies urinaires.

17 17 Classification spécifique. E. glandulaire : (sécrétion spécifique, déchets). E. glandulaire : (sécrétion spécifique, déchets). Sueur, lait, hormones, enzymes. Sueur, lait, hormones, enzymes. Bile, urée. Bile, urée. Mucus dans les voies respiratoires. Mucus dans les voies respiratoires. Glandes exocrines : canal excréteur sécrétion externe ; Glandes exocrines : canal excréteur sécrétion externe ; Glandes endocrines : pas de canal excréteur sécrétions interne ; déversées directement dans le liquide interstitiel (hormones). Glandes endocrines : pas de canal excréteur sécrétions interne ; déversées directement dans le liquide interstitiel (hormones).

18 18 C.Classification selon la localisation ou la fonction. Les muqueuses. (absorption, sécrétion). Les muqueuses. (absorption, sécrétion). Enzymes, mucus. Enzymes, mucus. Membranes qui tapissent les cavités ouvertes sur lextérieur. TD, voies respiratoires., urinaires, génitales. Les séreuses (sérosité). Membranes qui tapissent les cavités ne communiquant pas avec lextérieur. Feuillet viscéral ; Feuillet pariétal. Plèvre, péricarde, péritoine.

19 19 3.Tissu conjonctif. Conjonctivus = Qui sert à lier. Matrice intercellulaire. Il en existe plusieurs. Il en existe plusieurs. Origine embryonnaire commune : le mésenchyme.

20 20

21 21 Tissu conjonctif. Rôle : Rôle : Fixation et soutien ; Fixation et soutien ; Protection ; Protection ; Isolation ; Isolation ; Transport. Transport. Structure: On y trouve: la substance fondamentale constitutive, des fibroblastes qui fabriquent les fibres caractéristiques du tissu conjonctif et les macrophages qui sy déplacent et réalisent la phagocytose.

22 22

23 23 Tissu conjonctif. La substance fondamentale. La substance fondamentale. Astructurée, comble les espaces entre les cellules et retient les fibres. Astructurée, comble les espaces entre les cellules et retient les fibres. Consistance variable fluide à gélatineuse. Consistance variable fluide à gélatineuse. Fibres. Soutien fibres collagènes résistance ; Elasticité fibres élastiques (peau, poumons, paroi des vssx sanguins). Tissu de soutien. fibres réticulaires (filet) tissu de soutien. A lunion avec un autre type de tissu (membrane basale).

24 24 Tissu conjonctif. 1 type fondamental par classe de tissu conjonctif. 1 type fondamental par classe de tissu conjonctif. Les blastes (germe), cellules souches indifférenciées, sécrètent la substance fondamentale ainsi que les fibres propres (différenciées), à leur matrice. Les blastes (germe), cellules souches indifférenciées, sécrètent la substance fondamentale ainsi que les fibres propres (différenciées), à leur matrice. Fibroblastes = C blastiques du tissu conjonctif. Fibroblastes = C blastiques du tissu conjonctif. Chondroblastes. = C cartilage. Chondroblastes. = C cartilage. Ostéoblastes = C tissu osseux. Ostéoblastes = C tissu osseux. Hémocytoblastes = C du tissu sanguin. Hémocytoblastes = C du tissu sanguin.

25 25 Tissu conjonctif. Synthèse de la matrice par les cellules blastiques C forme adulte moins active désignées par le suffixe cyte. Synthèse de la matrice par les cellules blastiques C forme adulte moins active désignées par le suffixe cyte. Si lésions de la matrice activité pour réparer ou régénérer. Si lésions de la matrice activité pour réparer ou régénérer.

26 26 Tissu conjonctif. Autres cellules renfermées dans le tissu conjonctif. C adipeuses: C adipeuses: = stockage des nutriments sous la forme de triglycérides. = stockage des nutriments sous la forme de triglycérides. Mastocytes (GB), macrophagocytes (GB). Mastocytes sentinelles détectent les substances étrangères et déclenchent la réaction inflammatoire. + sécrétion dhéparine et dhistamine Histamine perméabilité des capillaires qui permet le passage du plasma et des globules blancs dans le tissu conjonctif. Macrophagocytes (macrophages) se déplacent dans le tissu conjonctif lâche Présents moelle osseuse rouge tissu lymphoïde phagocytent les corps étrangers et les cellules mortes.

27 27 Tissu conjonctif. Types de tissus conjonctifs. Mésenchyme. Se différencie pour former tous les types de tissus conjonctifs Mésenchyme. Se différencie pour former tous les types de tissus conjonctifs.

28 28 Tissu conjonctif lâche (aréolaire ). Le plus répandu, fibres lâches, Espaces lacunaires nombreux remplis par la lymphe interstitielle transport facilité des substances nutritives (échanges) et des déchets entre les capillaires et les cellules. Phagocytes++. Tissu conjonctif lâche (aréolaire ). Le plus répandu, fibres lâches, Espaces lacunaires nombreux remplis par la lymphe interstitielle transport facilité des substances nutritives (échanges) et des déchets entre les capillaires et les cellules. Phagocytes++. Lexcédant de liquide provenant des capillaires au cours dune inflammation est absorbé par ce tissu qui agit comme une éponge et provoque un gonflement lœdème. Rôle : Lexcédant de liquide provenant des capillaires au cours dune inflammation est absorbé par ce tissu qui agit comme une éponge et provoque un gonflement lœdème. Rôle : Relier la peau au tissu sous jacent ; Relier la peau au tissu sous jacent ; Remplir les espaces entre les organes et les maintenir en place ; Remplir les espaces entre les organes et les maintenir en place ; Envelopper et soutenir les vaisseaux sanguins Envelopper et soutenir les vaisseaux sanguins

29 29 Tissu adipeux : composé dadipocytes ; matrice peu abondante ; isole et protège les organes ; réserve dénergie. Tissu adipeux : composé dadipocytes ; matrice peu abondante ; isole et protège les organes ; réserve dénergie.

30 30 Tissu conjonctif. Tissu conjonctif réticulaire : fin réseau de fibres réticulaires dans une substance fondamentale molle ; stroma des nœuds lymphatiques, de la rate et de la moelle rouge des os. Tissu conjonctif réticulaire : fin réseau de fibres réticulaires dans une substance fondamentale molle ; stroma des nœuds lymphatiques, de la rate et de la moelle rouge des os.

31 31 Tissu conjonctif Les tissus conjonctifs denses : Les tissus conjonctifs denses : (tissu conjonctif proprement dit) (tissu conjonctif proprement dit) TCD régulier : faisceaux compacts et parallèles de fibres collagènes+++ ; C et substance fondamentale peu abondante. TCD régulier : faisceaux compacts et parallèles de fibres collagènes+++ ; C et substance fondamentale peu abondante. TCD irrégulier : mêmes éléments structuraux, fibres collagènes beaucoup plus épaisses orientées en tout sens, présent dans le derme. TCD irrégulier : mêmes éléments structuraux, fibres collagènes beaucoup plus épaisses orientées en tout sens, présent dans le derme.

32 32 Tissu conjonctif. Les cartilages Tissu conjonctif. Les cartilages Propriétés : durs mais flexibles, avasculaires, dépourvus de neurofibre, Sa substance fondamentale renferme de nombreuses fibres collagènes réunies en faisceaux solides et dans certains cas des fibres élastiques. Propriétés : durs mais flexibles, avasculaires, dépourvus de neurofibre, Sa substance fondamentale renferme de nombreuses fibres collagènes réunies en faisceaux solides et dans certains cas des fibres élastiques. La matrice contient une quantité abondante de liquide interstitiel (jusquà 80% deau). Cest cette quantité de liquide qui confère au cartilage sa souplesse et lui permet de reprendre sa forme après une compression.

33 33 Etant donné que le cartilage est avasculaire et que ses cellules perdent en vieillissant leur capacité à se diviser, ce tissu cicatrise très lentement. Au cours de la vieillesse, le cartilage a tendance à se calcifier voir, à sossifier. Etant donné que le cartilage est avasculaire et que ses cellules perdent en vieillissant leur capacité à se diviser, ce tissu cicatrise très lentement. Au cours de la vieillesse, le cartilage a tendance à se calcifier voir, à sossifier.

34 34 Tissu conjonctif. Les cartilages Tissu conjonctif. Les cartilages Le cartilage hyalin : Le cartilage hyalin : Cest le cartilage le plus répandu dans lorganisme, il contient un grand nombre de fibres collagènes invisibles, de sorte que la matrice offre un aspect blanc vitreux lorsque lon observe à lœil nu. Cest le cartilage le plus répandu dans lorganisme, il contient un grand nombre de fibres collagènes invisibles, de sorte que la matrice offre un aspect blanc vitreux lorsque lon observe à lœil nu. Caractéristique : ferme et flexible Localisation : cartilage articulaire aux extrémités des os longs (forme un coussin élastique) ; cartilage du bout du nez ; cartilage qui relie le sternum à lextrémité des côtes ; cartilage du larynx ; anneau cartilagineux de la trachée et des bronches. Le cartilage hyalin est à lorigine de la formation du tissu osseux de lorganisme. Il persiste chez lenfant sous la forme des cartilages épiphisaires (le cartilage de conjugaison des os long).

35 35 Tissu conjonctif. Les cartilages Tissu conjonctif. Les cartilages Le cartilage élastique : Le cartilage élastique : Caractéristique : histologiquement proche du cartilage hyalin, renferme plus de fibres délastine (résistance à la flexion). Localisation : Cest le cartilage de loreille et de lépiglotte

36 36 Tissu conjonctif. Les cartilages Tissu conjonctif. Les cartilages Le cartilage fibreux : Le cartilage fibreux : Caractéristique : compressible, résiste bien à la tension et aux pressions. Localisation : les disques intervertébraux, les ménisques.

37 37 Tissu conjonctif. Le sang. Le plus atypique des tissus conjonctifs. Considéré comme un tissu parce quil contient des cellules (GR GB) et des fragments de cellules, les plaquettes. La matrice est un liquide non vivant qui sappelle le plasma. Le sans contient des fibres sous forme soluble (le fibrinogène) qui devient visible lors de la coagulation sous forme de fibrine. Le plus atypique des tissus conjonctifs. Considéré comme un tissu parce quil contient des cellules (GR GB) et des fragments de cellules, les plaquettes. La matrice est un liquide non vivant qui sappelle le plasma. Le sans contient des fibres sous forme soluble (le fibrinogène) qui devient visible lors de la coagulation sous forme de fibrine. Fonction : le sang est le liquide qui véhicule les nutriments et loxygène à travers le système artério- veineux dans tout lorganisme. Fonction : le sang est le liquide qui véhicule les nutriments et loxygène à travers le système artério- veineux dans tout lorganisme.

38 38 4: Le tissu nerveux. 4: Le tissu nerveux. Forme les organes du système nerveux. Forme les organes du système nerveux. (Encéphale, moelle épinière nerfs). (Encéphale, moelle épinière nerfs). 2 grands types de cellules: 2 grands types de cellules: Neurones:Très spécialisées, émettent et acheminent les influx nerveux. Neurones:Très spécialisées, émettent et acheminent les influx nerveux. Cellules gliales (gliocytes).: Non conductrices, soutiennent, isolent et protègent les fragiles neurones. Cellules gliales (gliocytes).: Non conductrices, soutiennent, isolent et protègent les fragiles neurones.

39 39 Le tissu musculaire. Caractéristiques: Caractéristiques: Nombreuses cellules (myocytes), forme allongée. Nombreuses cellules (myocytes), forme allongée. Très bien vascularisé. Très bien vascularisé. 3 types de tissus. 3 types de tissus. Fonction: Production du mouvement, contraction extension.

40 40 Le tissu musculaire. Le tissu musculaire squelettique. Le tissu musculaire squelettique. Caractéristiques: Caractéristiques: Myocytes longs et cylindriques à plusieurs noyaux. Aspect strié lié à lalignement parfait des myofilaments. Fonction: mobilité. Fonction: mobilité. Muscle volontaire. Muscle volontaire. Le tissu musculaire cardiaque. Caractéristiques: Unique. Parois du cœur. Cellules allongées, striées, mononucléées, ramifiées. Imbrication/jonctions disques intercalaires. Fonction: contractilité cardiaque circulation sang.

41 41 Le tissu musculaire. Le tissu musculaire lisse Le tissu musculaire lisse Caractéristiques Caractéristiques Myocytes mononucléés, fusiformes, non striés. Myocytes mononucléés, fusiformes, non striés. Dans la paroi des organes creux. Dans la paroi des organes creux. Fonction: Fonction: Mobilité à lintérieur des organes concernés. Mobilité à lintérieur des organes concernés. Le tissu musculaire cardiaque et le tissu musculaire lisse sont des muscles involontaires. Le tissu musculaire cardiaque et le tissu musculaire lisse sont des muscles involontaires.

42 42 Réparation des tissus. Protection de lorganisme: Protection de lorganisme: Peau, muqueuses, sécrétions, action des cils tapissant les voies respiratoires…barrières chimiques. Peau, muqueuses, sécrétions, action des cils tapissant les voies respiratoires…barrières chimiques. 2 formes de réparations: 2 formes de réparations: Régénération: remplacement du tissu atteint par un tissu de même type Régénération: remplacement du tissu atteint par un tissu de même type Fibrose: proliferation de tissu fibreux: tissu cicatriciel Fibrose: proliferation de tissu fibreux: tissu cicatriciel 3 phase: inflammation qui prépare le terrain 3 phase: inflammation qui prépare le terrain Organisation qui rétablit lapport sanguin : le caillot sanguin est remplacé par le tissu de granulation Organisation qui rétablit lapport sanguin : le caillot sanguin est remplacé par le tissu de granulation Régénération ou fibrose (ou bien les deux) qui réalisent une réparation permanente Régénération ou fibrose (ou bien les deux) qui réalisent une réparation permanente

43 43 Réparation des tissus Lépiderme, les muqueuses, le tissus osseux et conjonctif fibreux se régénèrent bien Lépiderme, les muqueuses, le tissus osseux et conjonctif fibreux se régénèrent bien Les muscles lisses, le tissus conjonctif dense et régulier, les muscles squelettiques et le cartilage se réparent mal (tissus fibreux: ) Les muscles lisses, le tissus conjonctif dense et régulier, les muscles squelettiques et le cartilage se réparent mal (tissus fibreux: ) Lencéphale la moelle épinière et le muscle cardiaque : pas de possibilité de régénération: formation de tissus fibreux solide mais qui ne fonctionne pas Lencéphale la moelle épinière et le muscle cardiaque : pas de possibilité de régénération: formation de tissus fibreux solide mais qui ne fonctionne pas Le tissu cicatriciel peut créer des adhérences (digestif cardiaque, articulation..) Le tissu cicatriciel peut créer des adhérences (digestif cardiaque, articulation..)

44 44 La réparation : exemple : la peau


Télécharger ppt "1 LES TISSUS LES TISSUS. 2 1.Introduction. A. Définitions. Un tissu est un assemblage de cellules spécialisées dans laccomplissement dun rôle déterminé."

Présentations similaires


Annonces Google