La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Plan I- L’évolution du contenu de la notion de développement durable

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Plan I- L’évolution du contenu de la notion de développement durable"— Transcription de la présentation:

1 Education au Développement durable L’évolution de la notion de développement durable.

2 Plan I- L’évolution du contenu de la notion de développement durable
II- L’évolution de la notion de développement durable dans l’éducation: EDD et ancrages disciplinaires III- Le DD en économie gestion Deux mouvements: 1) l’enrichissement de la notion de DD, de l’environnement écologique seul à l’adjonction de l’économique et du social 2) L ’enrichissement de la notion d’environnement: de l’environnement écologique à l’environnement écologique, économique et social

3 I- Les origines du DD 1980 : « sustainable growth »
1970 : club de Rome: « halte à la croissance » ; trois modèles émergent: arrêt (changement de modèle), « enrichissement » (le développement) ou encadrement. 5-16 juin 72: conférence de l’ONU à Stockholm : le développement: exigences économiques+ sociales et écologiques : PNUE 1970: dangers d’une croissance économique exponentielle et surexploitation des ressources: constat des effets de l’industrialisation: production de déchets en masse, pollution, désertification, déforestation, trou de la couche d’ozone, érosion de la biodiversité, réchauffement climatique dans son rapport sur la Stratégie mondiale de la conservation, l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) propose le terme de sustainable développement qui sera successivement traduit en français par "développement soutenable", puis "développement durable". Question du choix de société: arrêt de la croissance ou accompagnement; 1980 : « sustainable growth » Source:http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/developpement-durable/accords-internationaux.shtml

4 L’évolution de la notion de DD
Première approche selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland: “Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.» Evolution de la définition pour prendre en compte plus finement les interactions entre les aspects environnementaux ou écologique, social et économique afin d’établir grâce au DD un monde viable, vivable et durable, alliant équité sociale, qualité de l’environnement et performance économique. Déplacement de la nature à l’homme et à la société, puis à ses activités et enfin à l’ entreprise

5 L’évolution de la notion de DD
Cercle vertueux du développement; viable: croissance économique ? Oui si viable, c’est à dire ne pas dilapider les ressources; voie en sens unique jusqu’à épuisement des ressources; vivable: signifie que le développement se situe en équilibre entre les évolutions sociales et écologiques pour que le plus grand nombre bénéficient de conditions acceptables de vie que se soit en terme de niveau de vie, de confort, ou de cadre de vie; l’équité elle requiert que le développement ne sse fasse pas au détriment de certains, qu’elle ne soit pas déséquilibrée; vise la pauvreté mais également les déséquilibres nord sud.

6 La notion de développement durable aujourd’hui
La Charte de l’environnement de 2004 précise : « Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l’émergence de l'humanité ; Que l'avenir et l'existence même de l'humanité sont indissociables de son milieu naturel ; Que l'environnement est le patrimoine commun des êtres humains ; Que l'homme exerce une influence croissante sur les conditions de la vie et sur sa propre évolution ; Que la diversité biologique, l’épanouissement de la personne et le progrès des sociétés humaines sont affectés par certains modes de consommation ou de production et par l'exploitation excessive des ressources naturelles ; Que la préservation de l'environnement doit être recherchée au même titre que les autres intérêts fondamentaux de la Nation ; Qu'afin d'assurer un développement durable, les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins »

7 La notion de DD aujourd’hui
Valeur juridique de la charte: Loi constitutionnelle du 1er mars 2005: entrée de la charte dans le préambule de la constitution Consécration de sa pleine valeur juridique par le CConstitutionel le 19 juin 2008 dans sa décision sur la loi sur les OGM et surtout décision du CE du 3 octobre 2008 sur les grands lacs de montagne qui précise que:  « ces dispositions, comme l’ensemble des droits et devoirs définis dans la Charte de l’environnement, et à l’instar de toutes celles qui procèdent du Préambule de la Constitution, ont valeur constitutionnelle ; qu’elles s’ imposent aux pouvoirs publics et aux autorités administratives dans leurs domaines de compétence respectifs ». « tout justiciable pourra donc invoquer la charte pour contester une décision administrative »: la méconnaissance de la charte peut être invoquée pour contester la légalité de décisions administratives Consécration des cultures OGM mais principe de précaution et d’information du public: question: respecté? Oui car la loi organise un régime d’autorisation préalable + procédure d’évaluation, de surveillance et de contrôle. Pour décisions du CE du 3 octobre 2008: principe de participation: en l’espèce pas respecté; question: quelle est l’étendue de la prise en compte des parties prenantes; quand peut on considérer que le principe a été pleinement respecté (riverains, touristes ?)

8 La notion de développement durable aujourd’hui
Pour le Grenelle de l’environnement, le DD c’est: Lutter contre le changement climatique Préserver et gérer la biodiversité et les milieux naturels Préserver la santé et l’environnement tout en stimulant l’économie Instaurer une démocratie écologique Démocratie écologique = principe de participation

9 La responsabilité sociale du développement durable

10 II- Les responsabilités des acteurs
Tous les acteurs sont concernés: Entreprises, collectivités, organisations, citoyens, puisqu’il s’agit d’adopter les gestes qui permettront de vivre dans un monde viable, vivable et équitable… …Mais responsabilité spéciale du système éducatif … Insistance sur l’éducation dès les années 70 Ainsi pour l’UNESCO, le professeur a comme responsabilité d’apprendre à: -respecter, reconnaître la valeur et les richesses provenant du passé, tout en les préservant; -apprécier les merveilles de la terre et de tous les peuples; -vivre dans un monde où chacun ait de quoi se nourrir pour une vie saine et productive; évaluer, entretenir et améliorer l’état de notre planète; -construire et apprécier un monde meilleur, plus sécurisant, plus équitable; -être des citoyens concernés et responsables, exerçant leurs droits et responsabilités à tous les niveaux: local, national et global. ; que ce soit le rapport du club de Rome en 1968, le rapport Brundtland en 87, le Grenelle de l’environnement en novembre 2007 ou le plan triennal , le rôle de l’éducation est de former des citoyens responsables et de transmettre les valeurs du DD:

11 Les responsabilités des acteurs
Pour le Grenelle de l’environnement (lancement: 2007) la politique globale du DD suppose de renforcer la dimension éducative à tous les niveaux de la société. Pour le Groupe de travail éducation au développement durable (premier rapport janvier 2008) : Le DD s’appuie sur « le socle commun des connaissances et compétences » qui fixe les repères culturels et civiques constituant le contenu de l’enseignement obligatoire. L’EDD a pour but d’éduquer à une vision globale et systémique du développement et de mettre en lumière les interactions entre ses différentes composantes. L’EDD est la clef de l’efficacité de la politique nationale de DD car elle est le volet « compétences » et « ressources humaines »

12 La diffusion du DD dans les programmes
Une notion enrichie… Une notion transversale… Pourquoi le DD n’est pas cantonné à la SVT, à l’analyse et à la préservation de la nature; pourquoi une discipline aussi différente en apparence que l’éco-gestion pourrait être touchée par le DD Car la notion de DD s’est progressivement enrichie, avec le pôle environnemental, social et économique Car le DD est par nature transversal Car le DD n’est pas comme l’énonce très clairement le groupe constituée après le Grenelle une discipline, mais une dynamique, un état d’esprit, une philosophie, et qu’à ce titre il peut irriguer l’ensemble des programmes, puisqu’il s’agit de la prise de conscience d’enjeux qui nous concernent tous.

13 L’évolution des programmes quelque soient les matières
: l’homme et la nature: l’influence de la nature sur l’homme l’influence de l’homme sur la nature : les ressources de la nature 1981: question sociales liées à l’environnement dans les programmes de seconde À partir de 1987 pour SVT, géographie: Environnement problématique transversale Et aménagement du territoire (géographie) 1995: l’éco gestion s’empare définitivement de l’environnement écologique : « les trente glorieuses »:vision productiviste- comment trouver de nouvelles sources d’énergie pour continuer la croissance

14 Evolution du DD et des disciplines de référence
Evolution du DD et des disciplines de référence. L’évolution des ancrages disciplinaires NB: ce document est issu des travaux de Mme Vergnolle Mainar; il a été modifié légèrement pour intégrer, à côté des SES, l’économie gestion. Economie et gestion, Économie Gestion Economie et gestion Économie Gestion

15 III- Les responsabilités des acteurs
• Rôle de l’économie gestion en STG ( éco droit, management des organisations, gestion et communication) en matière d’EDD? Participer à former des citoyens responsables, Mais responsabilité particulière: former les futurs managers, gestionnaires, ceux qui dans leurs pratiques quotidiennes de gestion mettront en œuvre le DD à tous les niveaux. L’entreprise : objet d’analyse privilégié de l’économie gestion et acteur clef des grands enjeux du DD ( production, allocation des ressources, pollution, enjeux sociaux, etc); L’entreprise : partenaire clef de l’EDD: rôle en matière de formation, champ d’observation et d’expérimentation ; certaines grandes entreprises peuvent fournir des supports pédagogiques Responsabilité particulière car si activités économiques, industrielles à l’origine des changements environnementaux des trente dernières années, alors former des acteurs conscients de ses enjeux et sensibilités aux bonnes pratiques de la GDE. Participer comme les autres matières à former des citoyens responsables, conscients des enjeux du DD et de la responsabilité de chaque maillon de la chaîne. Mais responsabilité particulière: comprendre les enjeux du DD dans le champ éco gestion + former les futurs managers, gestionnaires, qui eux mêmes initieront des démarches DD dans leur entreprise, les initier à une gestion durable des entreprises.

16 Les entrées DD en économie gestion
Le cadre DD de l’activité économique Le DD comme avantage compétitif La GDE, une notion en gestation

17 La place du DD en éco gestion
Le cadre DD de l’activité économique : -cadre global (économie de marché?), macro appuyé sur le principe de solidarité avec le générations futures (temporel) et avec les populations de la planète (spatial), principe de précaution (approche préventive) et principe de participation de tous les acteurs aux processus de décision. -cadre mondial, échanges internationaux, déséquilibre nord/sud et inégalités, les risques de la croissance. acteurs et actions en faveur du DD: commerce équitable, ONG, protection des travailleurs des pays en développement, lutte contre le travail des enfants -croissance économique (critères surtout quantitatifs) et développement (critères économiques et sociaux, surtout qualitatifs) Rem: Ajout de la circulaire du 19 juin 2008: les solidarités internationales (Nord Sud mais aussi l’ensemble de la communauté internationale face aux crises globales et aux évolutions prévisibles de la planète) .

18 La place du DD en éco gestion
-cadre juridique : DD comme obligation légale pour les entreprises: normes en matière de production, de pollution, de toxicité ( Reach), traitement des déchets, recyclage, triptyque taxation, subvention, réglementation. -l’offre DD de l’Etat: les biens collectifs : Parcs et jardins, espaces verts, sentiers, plans de développement urbains, aménagement de réseaux de communication moins gourmands en énergie et plus écologiques ; Également création par l’Etat des conditions d’internalisation par les entreprises de leurs externalités : création des conditions d’émergence de marchés de droits à polluer. Remarque: parler de l’offre DD de l’Etat permet d’interpeller les responsables politiques au niveau local, national sur leur offre DD, et dresser dans certains cas des constats de carence.

19 La place du DD en éco gestion
Le DD source d’opportunités pour les entreprises: -source d’avantage compétitif -proposition de nouveaux produits et services et source de nouveaux emplois -maîtrise du gaspillage, maîtrise des coûts, réduction de la facture énergétique -amélioration de l’image -amélioration de la notation et investissements éthiques

20 La place du DD en éco gestion
La GDE (gestion durable des entreprises): Principe: La gestion repose sur des choix sous contraintes et notamment sous condition de ressources (rareté, épuisement, ressources naturelles non renouvelables). Donc usage rationnel et précaution nécessaires. GDE= toutes les actions et démarches menées par l’entreprise aux différents stades du processus de création de valeur pour intégrer des pratiques durables de gestion. Cette GDE peut impliquer une diversification des indicateurs de la performance Par ailleurs l’activité des entreprises produit des effets externes. Objectifs de la GDE: Limitation des effets externes négatifs : dégradation de l’environnement, gaspillage de ressources non renouvelables, mise en danger des individus. Encouragement et promotion des effets externes positifs ( niveau de formation, emploi et aménagement du territoire)

21 Schéma DD en économie gestion

22 Conclusion: Une légitimité forte de l’économie gestion pour l’EDD

23 L’articulation des niveaux éducatifs et des disciplines…
Collectivités locales: Agenda ou action 21 Etablissement: Agenda ou action 21 scolaire, traduit par la démarche E3D Pluri- co trans disciplinarité: les projets Discipline: De la discipline source et originelle, SVT, à l’économie gestion: les séquences de cours

24 Les concepts DD et les disciplines
Comparaison des approches Eco gestion//SVT: travaillons ensemble !! La GDE (gestion durable des entreprises) comme ligne directrice en gestion et management Parallèle avec les SVT ( aléas, risques et développement durable): -la connaissance des aléas relatifs aux risques naturels correspond à la connaissance du cadre DD de l’activité économique (objectif général de compréhension du monde contemporain en ce qui concerne les rapports que les hommes engagent entre eux et avec la nature dans leurs activités de production, d’échange et de consommation) -La connaissance des enjeux sur les systèmes biologiques et la prise en compte collective des risques pour réagir correspond à la GDE.


Télécharger ppt "Plan I- L’évolution du contenu de la notion de développement durable"

Présentations similaires


Annonces Google