La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTRODUCTION Différentes spécialités médicales ou scientifiques permettent l'études des tissus. Parmi elles la biologie moléculaire, biochimie.. Utilisent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTRODUCTION Différentes spécialités médicales ou scientifiques permettent l'études des tissus. Parmi elles la biologie moléculaire, biochimie.. Utilisent."— Transcription de la présentation:

1 INTRODUCTION Différentes spécialités médicales ou scientifiques permettent l'études des tissus. Parmi elles la biologie moléculaire, biochimie.. Utilisent le plus souvent des automates (ex automates d'hématologie Cytométrie de flux elle permettent de quantifier, elles permettent de mesurer des produits solubles mais ne permettent pas de voir le matériel prélevé. Ce sont des méthodes basées sur des dosages ou des mesures L' ana path est une méthode d'étude basée essentiellement sur l'image qui permet l'identification des cellules. Elle nécessite de ce fait une préparation particulière des échantillons. Elle permet plus difficilement une quantification.

2 Une étude d'un tissu en Ana-Path va demander une excellente conservation donc une très bonne fixation. La zone intéressante de l'échantillon (repérage macroscopique) sera préparée de manière à permettre la confection de coupes fines (inclusion, coupe) la reconnaissance des tissus ou des ilots cellulaires passent le plus souvent par une coloration et donc nécessite une réaction colorée stable qui se fixe spécifiquement sur la structure à étudier. Elle s'appuie souvent sur un marquage immunologique (Immunohistochimie, immunofluorescence)

3 On cherche toujours à conserver une ressemblance maximum entre laspect sous le microscope et laspect à létat vivant. On dispose de différents moyens techniques pour conserver un échantillon biologique La fixation est souvent la première étape de la chaîne de préparations de ces échantillons. Pourquoi fixer? Une fois pr é lev é un tissu subit des modifications + ou- importantes. On doit, soit recr é er les conditions d origine (impossible), soit figer en l é tat (tuer) les constituants le plus tôt possible pour immobiliser les structures

4 La fixation inhibe lautolyse Quand une cellule meurt la membrane des lysosomes est détruite les enzymes digestives cathepsines sont libérées dans le cytoplasme La fixation empêche la putr é faction C est la destruction des tissus par les microorganismes certains appartiennent à la flore normale cela donne un ph é nom è ne é quivalent à l autolyse et il peut y avoir lib é ration de gaz qui entra î ne la formation de microcavit é s donnant un aspect de vacuolisation.

5 Elle rend le tissu capable de supporter les traitements ultérieurs avec un minimum de déformations La fixation fige les molécules in situ, notamment les antigènes, et préserve l'aspect structural du tissu Toutefois elle peut entrainer dautres effets Elle provoque la solidification du matériel colloïdal par réticulation du gel cytoplasmique genant la diffusion des réactifs à l'intérieur du tissu. Les fixateurs peuvent ainsi inhiber plus ou moins les immunoréactions une modification des antigènes et changer leur affinité pour les anticorps

6 Artefacts de fixation Le fixateur peut aussi être responsable dautres artefacts: Durcissement des tissus Modification du volume des tissus Modification des affinités tinctoriales des tissus (mordançage) Fluorescence indésirable. Pigments

7 Effet de la fixation sur lindice de réfraction des tissus Lindice de réfraction des structures cellulaires est homogène et de lordre de On ne peut donc pas les différencier sur des coupes fraîches non colorées; La fixation peut modifier lindice de réfraction des éléments cellulaires de manière particulière. On pourra les différencier avant toute coloration.

8 Différents types de fixateurs: On dispose de différents types de fixateurs. On peut les classer selon leur mode daction. Dénaturation Méthode physique: chaleur, microondes dessiccation. La chaleur est aussi une méthode de déshydratation Ce sont toujours des méthodes dénaturantes Méthode chimique: Solvants organiques alcool, acétone, sprays… qui agissent comme agents déshydratants (dénaturation) Fixateurs chimiques additifs

9 Fixation des lipides Les lipides complexes liés aux protéines peuvent être conservés par les fixateurs additifs. Les triglycérides et les esters de cholestérol conservés par le formol, sont extraits par les solvants organiques, alcool- acétone, éther (fixateurs dénaturants) et toluène, xylène..qui interviennent au cours de la technique de préparation des blocs. Leur étude passe par la congélation.

10 Fixation des glucides: Les polysaccharides: le principal est le glycogène. Il peut se trouver sous 2 formes, libre (soluble dans leau)ou polymérisée et liée à des protéines. On cherche à préserver la forme libre dont la molécule est hydratée. Les agents déshydratants entraînent un perte de ces molécules d'eau et une dénaturation du glycogène libre avec perte de solubilité et précipitent ces glucides De plus il est possible que les ald é hydes induisent des ponts intermol é culaires modifiant ainsi les propri é t é s de solubilit é du glycog è ne. Ils sont pr é serv é s par la cong é lation

11 Fixation des acides nucléiques Ils sont conservés par les fixateurs dénaturants mais ils peuvent être fragmentés. Ils sont hydrolysés par les acides Le formol entraine la création de pontage de lADN avec les histones; ces pontages ADN-proteines sont moins stables que les pontages proteines-proteines, mais cette propriété est utilisée lors des techniques dimmunoprécipitation chromatinienne.

12 Fixation des protéines On sintéresse surtout à la fixation des protéines qui forment un réseau tridimensionnel autour duquel on conserve dautres molécules. Il est essentiel de bien les fixer pour conserver une bonne morphologie. Il faut inactiver les enzymes responsables de lautolyse. Il est n é cessaire de conna î tre les modifications apport é es par le fixateur, aux caract è res physiques et chimiques des prot é ines tissulaires. On pourra ainsi choisir le fixateur le plus appropri é à la recherche que l on veut effectuer.

13 Les fixateurs dénaturants: Ils modifient la structure tertiaire des protéines Inactivent les sites enzymatiques et préservent les sites antigéniques, ils insolubilisent les protéines. Parmi les méthodes de fixation dénaturantes physiques La dessiccation simple séchage La lyophilisation ou évaporation lente, sous vide, de la glace, contenue dans léchantillon congelé La chaleur (cocotte minute, micro-ondes) est utilisée couramment pour démasquer les sites antigéniques sur les coupes déparaffinées avant marquage en immunohistochimie

14 Depuis quelques années plusieurs auteurs ont montré que la chaleur, généralement fournie par un four à micro-ondes, mais aussi par dautres systèmes de chauffage comme par exemple un autoclave ou un bain-marie,pouvait être un excellent fixateur pour les réactions immunohistochimiques. Les micro-ondes pénètrent instantanément et profondément dans les tissus et bloquent ainsi très rapidement le processus dautolyse. Certains auteurs préconisent une fixation au micro-ondes, de 5mn, dans une solution de NaCl sans autre fixateur

15 Les fixateurs déshydratants : Lun des rôles de leau dans les organismes vivants est de maintenir en solution les différents constituants cellulaires, en particulier les protéines. Si lon enlève leau, les protéines "collent" entre elles (leurs charges ne sont plus neutralisées par le dipôle de leau) : la structure du tissu est ainsi figée. La dénaturation dune protéine par élimination de leau modifie sa structure tertiaire, la molécule peut exposer ses sites hydrophobes vers le solvant

16 Les agents chimiques déshydratants Ethanol Utilisé à des concentration supérieure à 80% pour la fixation Il dénature les protéines ce qui entraîne leur coagulation. Une déshydratation sans dénaturation protéiques est observée à -15°C Léthanol est utilisé en mélange avec du formol ou même seul pour fixer les frottis. H H H C C OH H H Ethanol Alcool é thylique

17 Acétone dimethylcétone propanone est utilisé pour la fixation des coupes à congélation, avant marquage en immunofluorescence. Elle permet lextraction des lipides favorisant ainsi la mise en évidence des antigènes membranaires. Comme léthanol, lacétone provoque un déformation de la structure des protéines qui peuvent exposer leurs sites hydrophobes vers le solvants Acétone

18 Méthanol (toxique) Méthanol Action similaire à léthanol, comme lacétone et léthanol il provoque un durcissement important des tissus les rétracte

19 Les solvants déshydratants sont utilisés également au cours de la déshydratation, avant inclusion dans un milieu hydrophobe, souvent après passage dans dautres fixateurs, et entraîneront lélimination des molécules solubles non fixées.(lipides)

20 Fixateurs précipitants Acide picrique explosif sous forme anhydre Il précipite les protéines,c'est une molécule polaire Il se fixe par son oxygène négatif sur des molécules chargées positivement.Modifie leur solubilité Inhibe la TAQ polymerase et casse les mol é cules d'ADN par cr é ation de lien entre les histones qui entourent l'ADN =>pb analyse quantitative ou qualitative de l'expression genique des tissus

21 Acide acétique Il précipite les acides nucléiques et améliore ainsi laspect des noyaux. On le trouve dans la composition de plusieurs fixateurs (Bouin, Carnoy…) On lutilise en solution à 5% en mélange pour ses effets de gonflement et de tolérance (ne durcit pas les tissus), lorsque lon veut contrecarrer les effet de fixateur qui rétractent ou durcissent

22 Les fixateurs additifs Ils créent des ponts intra- et inter-moléculaires, ce qui immobilise les molécules. Aldéhydes (contraction de alcool déshydrogéné) Ils ont pour formule générale : R C=O H Ils réagissent essentiellement avec les groupements aminés des protéines. Les plus couramment utilisés sont Le formaldéhyde, (formol) Le glutaraldéhyde (en microscopie électronique

23 Formaldéhyde H C=O H C'est l'agent de fixation le plus souvent utilisé, seul ou en combinaison avec d'autres réactifs dans de très nombreux fixateurs Mécanisme daction du formaldéhyde sur les protéines Il réagit avec les composés ayant un hydrogène actif : les groupes amine, imine, hydroxyle, carboxyle, sulfhydryle, pour former des ponts méthylène entre les chaînes protéiques et à lintérieur même dune protéine La plupart des réactions entre formol et protéines sont réversibles une partie du formol reste fixé aux protéines (groupes aminés

24 R RC OH = NH 2 OHRHYDROXYLE RSHSULFHYDRYLE ou THIOL RNH 2 AMINE RC OH =O=O CARBOXYLE IMINE

25 H C=O +R NH2R N C OH+ H2N R H H H H H R N C N R + HOH H H Effet des aldéhydes sur les protéines Réaction fonction amine et aldéhyde addition condensation constitution d un groupement hydroxym é thyl é instable r é agit avec un autre groupe formation d un pont m é thyl è ne

26 Effets du formol sur les protéines V Labas & collNeurobiologie et diversité cellulaires CNRS/ESPCI UMR 7637 Le formol peut réagir avec les chaînes latérales des résidus Lys Arg His Cys. La proportions des espèces peptidiques évoluent avec le temps jusqu'à atteindre des formes de plus en plus modifiées peut aller jusqu'à disparition des peptides intactes

27

28 Le formol accentue la basophilie des structures. Le formaldéhyde réagit avec certaines amines pour donner des composés fluorescents dont la longueur donde démission varient selon les protéines fixées. Cette fluorescence peut gêner linterprétation des réactions dimmunofluorescence.

29 Effet du glutaraldéhyde sur les protéines Cest un dialdéhyde il va sassocier à 2 groupement aminés R H 2 N R H 2 N Le glutarald é hyde est un bon fixateur mais de p é n é tration lente

30 Le glutaraldéhyde Il est utilisé en protocole standard de fixation en microscopie électronique car il préserve bien lultrastructure cellulaire. Il souvent suivi dune postfixation au tretroxyde dosmium Lutilisation du glutaraldéhyde entraîne un fluorescence jaune-vert avec les filtres pour la fluoresceine et rouge- orange avec les filtres pour la rhodamine. Cette fluorescence gênante est probablement due au liaison imines C = N car elle disparaît si on réduit ces doubles liaisons. Le glutaraldéhyde ninhibe les réactions antigène-anticorps et peut être utilisé en mélange avec du formaldéhyde en immunohistochimie

31 Le tétroxyde dosmium Lipide insatur é T é troxyde d osmium Ce fixateur agit surtout sur les doubles liaisons des lipides insaturés. Il peut être utilisé pour des fixations en vue dun marquage immunohistochimique. Il inhibe la fluorescence due au glutaraldéhyde. Il provoque un noircissement des structures et peut entraîner un échauffement lors de la polymérisation

32 O O R OH + O O R O O O R O R NH 2 + OH R O NH R Benzoquinone Protéine Groupe hydroxyle Protéine Groupe aminé Benzoquinone

33 Acide tannique: C 7 H 6 O 5 Acide picrique: Forme des compos é s d'addition avec les prot é ines: les picrates

34 Fixateurs additifs utilisés en histologie Formol tamponné: Ce fixateur pénètre rapidement et de façon continue. Il provoque un léger durcissement des tissus ce qui est un avantage pour la dissection. Cest un très bon fixateur tissulaire, peu déshydratant (limite les déformations).Les pièces peuvent y rester assez longtemps sans altérations majeures. Cest un assez mauvais fixateur cellulaire pas détude des grains. Cest un fixateur de faible coût.

35 A température et pression du laboratoire le formol est un gaz incolore et inflammable. On le trouve dans le commerce en solution saturée dans leau (à 40%) on lutilise à 10% de la solution mère soit 4% Il polymérise facilement sous la forme de paraformaldéhyde, aussi les solution du commerce sont stabilisée par 10% à 20% de méthanol Les solutions de formol du commerce peuvent être stabilisées au méthanol et il est préférable de le préparer extemporanément à partir de paraformaldéhyde par débobinage à chaud du polymère. On lutilise en solution tamponnée

36 On utilise souvent des mélange de différents types de fixateurs: Bouin aqueux : formol + acide acétique +acide picrique. Très bon fixateur pour les petites pièces (pénétration lente) mais il provoque un durcissement important des tissus et donne une coloration jaune Dubosc Brazil (Bouin alcoolique): plus pénétrant que le bouin aqueux utilisé pour des petites biopsies notamment les PBR Rappel:lacide picrique inhibe la TAQpolymérase.

37 A.F.A. Alcool Formol Acétique pénétration similaire au Dubosc Brazil sans acide picrique permet une éventuelle technique de PCR Dun coût modéré et polyvalent, il est de plus en plus employé

38 Préparation de la solution de fixation La solution doit répondre à certaines contraintes. Contraintes liées à la pression osmotique: La membrane cellulaire de la cellule vivante est assimil é e à une membrane semi-perm é able=> passage d'eau et de certains ions. La cellule vivante est en permanence en é quilibre avec le milieu dans lequel elle baigne. Cette semiperm é abilit é n'est pas d é truite par les fixateurs ald é hydiques

39 . La solution fixatrice doit être osmotiquement équilibrée par rapport au milieu cellulaire du tissu étudié vertébrés: 300mOsM invertébrés marins: 1100 mOsM Osmole: unité (non SI) représentant le nombre de particules qui peuvent être osmotiquement actives (attirer les molécules d.eau). Osm = C[1 +a(n-1)] C= concentration molaire, mol/l =coeff de dissociation du soluté (0 pas de dissolution, 1 dissolution totale) n= nombre de particules obtenue par la dissolution (ex: glucose=1; NaCl=2

40 Solution hypotonique Solution hypertonique Solution isotonique Effet de la pression osmotique dans le tampon de préparation des fixateurs H2OH2O H2OH2O

41 Solution tampon isotonique + agent fixateur rétractant Solution isotonique Effet rétractant de certains fixateurs

42 Contraintes liées au variation du pH Lors d'une fixation il faut tenir compte de l'acidification du milieu au cours du temps le pH des solutions est maintenu de façon à conserver des valeurs proches de celle du milieu vivant étudié, par des systèmes tampons (mélange de substances ionisées susceptibles de fixer les ions H+ dans le milieu). On utilise surtout le tampon phosphate (tampon minéral) Mammifères:BactériesVégétaux supérieurs pH (sang) = 7,3 pH = 6,8 pH = 7 à 7,2 Le pH a un rôle essentiel au niveau des protéines: - conformation La charge varie avec le pH : en milieu acide, les protéines s'ionisent comme des bases et sont chargés positivement. En milieu alcalin, elles forment des anions. - polymérisation - dissolution minimum de solubilité à pHi

43 Choix du fixateur Dépend du volume de la pièce Des traitements que lon souhaitera effectuer par la suite, et donc, des effets du fixateur sur les structures que lon souhaite tout particulièrement étudier. Du coût et de son impact sur lenvironnement

44 Comment fixer? La fixation se fait en général par immersion dans un bain de fixateur. On plonge rapidement la pièce dans un grand volume de fixateur (on ne doit pas ajouter le fixateur sur la pièce déposée dans un pot vide) Il faut veiller à ce que la nature du pot à prélèvement soit compatible avec le fixateur.(ex.Acetone choisir un contenant compatible) On peut accélérer la fixation dans un four à microondes En recherche la fixation peut être réalisée par perfusion sur lanimal anesthésié. Nous navons pas vu de différence avec une fixation au microondes

45 La préparation de léchantillon au moment de la fixation permet de lever certaines contraintes liées au fixateur lui même Contraintes liées à la vitesse de pénétration dans léchantillon La fixation doit être rapide. La vitesse de diffusion varie dun fixateur à lautre, la qualité de fixation aussi.

46 Vitesse de pénétration du fixateur Le formol pénètre le prélèvement à une vitesse de 1mm à 1,5mm/ heure => Faire des tranches pour les échantillons volumineux

47 Durée de fixation: elle dépend du fixateur lui même et du volume du prélèvement. En général, pour la microscopie optique, elle dure plusieurs heures à plusieurs jours suivant le fixateur et le volume de la pièce. Pour lhistologie standard elle seffectue à température ambiante. En microscopie électronique on place les prèlevement à4°C pendant toute la durée de la fixation

48 On ne doit pas négliger les effets secondaires: Réversibilité de la réaction nécessitant une saturation des sites aldéhydes par la glycine dans certains cas (cf immuno) Interaction avec dautres groupements des molécules à fixer introduction possible de bruit de fond (ex autofluorescence)

49 La congélation Elle permet une conservation des tissus par immobilisation par le froid Tumorothèque IF Examens extemporanés Microscopie électronique Int é rêt en histologie Conservation des sites antig é niques Durcissement rapide des tissus pour coupe de qq microm è tres Etudes de tissus qui ne supportent pas d agents d é shydratants

50 Méthode Congélation immédiate dans N 2 liquide -196° Une congélation lente (-30°C) endommage les tissus par formation de micro cristaux de glace qui continuent à se développer au congélateur et entraînent des artefact darchitecture une hyper tonicité du milieu intercellulaire de plus en plus marquée au fur et à mesure de la croissance des cristaux De plus, il est important de limiter les phénomènes de caléfaction La caléfaction ( du latin calefacere : chauffer) est un phénomène d'isolation thermique d'un liquide par rapport à une surface chaude ayant atteint une température seuil T s supérieure à la température d'ébullition du liquide T e. Ce phénomène est dû à la formation d'une couche de vapeur entre la surface chauffante et le liquide, rendant le Transfert thermique beaucoup plus lent

51 La cal é faction est couramment observ é e quand une goutte d'eau tombe sur une poêle tr è s chaude. La goutte semble rouler sur la surface et ne se vaporise pas imm é diatement. Pour limiter les effets de cal é faction on cong è le dans l'ispentane pr é ablement refroidit en donnant un mouvement de rotation à l' é chantillon pour evacuer le nuage de vapeur cr éé au contact du liquide froid et favoriser le gradient thermique entre l'acier chaud et le liquide de cong é lation. Cette m é thode permet une cong é lation plus RAPIDE et plus HOMOGENE

52 En dessous de -130°C on peut stocker des échantillons sans altérations majeures (conservation de réplication cellulaire conservation des sites antigéniques…)

53 CONCLUSION Pas de fixateur idéal, quelques exemples Analyse morphologique en microscopie photonique: Formol tamponné AFA (Bouin !) Analyse morphologique en microscopie électronique: Glutaraldéhyde Analyse des lipides congélation est indispensable recours à des résines hydrosolubles polymérisant à froid est parfois nécessaire pour permettre une bonne analyse morphologique Analyse des protéines par immunohistochimie Formol tamponné AFA ParaFormaldehyde préparation extemporannée Immunofluorescence Congélation, paraformaldéhyde

54 Analyse des ARN après extraction: congélation indispensable - conditions très strictes Temps d'ischémie moins de 30 minutes, 50% environ des ARN détruits après 1 heure d'ischémie Matériel RNAse free (absence de contact avec les RNAses cutanées) Analyse de l'ADN après extraction la congélation préférable à la fixation: la fixation risque d'empêcher l'analyse desegments d'ADN longs (plus de 350 paires de bases) et entraîne des altérations artefactuelles qui peuvent être faussement interprétées comme des mutations. Si l fixation est nécessaire ( qualité morphologique) Pas de fixateurs acides (Bouin AFA)=> hydrolyse de l'ADN Utiliser formol tamponné ou Paraformaldehyde Hybridation in situ : Congélation, formol tamponné paraformaldéhyde

55 Et après… Après la fixation les prélèvements subissent dautre traitements : déshydratation inclusion coupe Éventuellement marquage Les lames seront ensuite colorées et lues


Télécharger ppt "INTRODUCTION Différentes spécialités médicales ou scientifiques permettent l'études des tissus. Parmi elles la biologie moléculaire, biochimie.. Utilisent."

Présentations similaires


Annonces Google