La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

APPLICATION DES TECHNIQUES « IN SITU » (IMMUNO-HISTO- CHIMIE ET HIS) DANS LA PRISE EN CHARGE DUNE TUMEUR DU SEIN Dr Olivier RENAUD Service danatomie-pathologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "APPLICATION DES TECHNIQUES « IN SITU » (IMMUNO-HISTO- CHIMIE ET HIS) DANS LA PRISE EN CHARGE DUNE TUMEUR DU SEIN Dr Olivier RENAUD Service danatomie-pathologique."— Transcription de la présentation:

1 APPLICATION DES TECHNIQUES « IN SITU » (IMMUNO-HISTO- CHIMIE ET HIS) DANS LA PRISE EN CHARGE DUNE TUMEUR DU SEIN Dr Olivier RENAUD Service danatomie-pathologique CHU POITIERS

2 Approche « théragnostique » Intérêt pronostique Décision thérapeutique Immuno-histo-chimie

3 Méthodes de détection : Immunohistochimie Hybridation in situ – FISH – CISH RT PCR et Elisa

4

5 Récepteurs hormonaux : semi-quantitative – % de cellules – intensité du marquage récepteurs oestro et progestéroniques marquage nucléaire

6 réc. œstrogène x 400

7 HER2 : définition Récepteur d'un facteur de croissance Human Epidermal growth factor Receptor-2 Glyco-protéine transmembranaire HER2 Famille des erbB tyrosine kinase Proto-oncogène c-erbB2 ou HER2-neu code pour le gène 185Her2 Chromosome 17q21

8 Intervient dans la régulation de la croissance, de la division et de la différenciation cellulaire Surexpression induit le maintien de son activation et la persistance des signaux vers le noyau pouvant entraîner dans certains cas une transformation maligne

9 Surexpression dans 20 à 30 % des cancers du sein Facteur de risque Traitement par trastuzumab (Herceptin)

10

11 chaque récepteur HER existe sous forme de monomère en équilibre avec des dimères qui sont stabilisés par un ligand. HER2 peut former des complexes soit avec lui- même (homodimères HER2/HER2), soit avec d'autres membres de la famille HER (hétérodimères en général HER2/HER3).

12

13 3) une partie intracellulaire à activité tyrosine kinase qui active le signal de transduction du cytoplasme vers le noyau. La protéine HER2 possède 3 domaines : 1) un site extracellulaire de fixation du ligand qui reçoit les signaux de l'extérieur 2) un petit segment lipophile transmembranaire qui transmet les informations à travers la membrane

14 Application aux cancers du sein

15

16 Les cellules normales possèdent 2 copies du gène HER2 et expriment un taux normalement bas de récepteur HER2 à leur surface. La surexpression de HER2 peut se faire par plusieurs mécanismes

17 Application aux cancers du sein Étude in vitro : Transfection de gène sur culture cellulaire

18 Application aux cancers du sein

19

20 0 : Absence de marquage ou marquage membranaire < 10% 1+ : Marquage faible et partiel > 10% des cellules

21 2+ : Marquage membranaire faible ou modéré mais complet > 10% des cellules 3+ : Marquage membranaire fort et complet > 10% des cellules

22

23

24

25

26 Problème des scores 2+ : Nécessité de savoir s'il y a amplification génique ou pas Traitement uniquement des cas amplifiés 2 g è nes par cellule, amplification à partir de 6 Méthode FISH ou CISH Possibilité de faire une recherche sur blocs paraffinés même anciens (sauf fixation par le Bouin) Détection du centromère 17 dans le même temps par FISH

27 2+

28 HER2 : Méthodes actuelles IHC visualisation des cellules portant le signal Approches morphologiques FISHCISH Approches sans contrôle morphologique Taux circulant dECDPCR

29 FISH Coupe fixée (pas Bouin !) Différents kits –Pathvysion (2 sondes) –Dako (2 sondes) –Inform ® (1 sonde) Microscope à fluorescence Signal avec le temps Pré-traitement Hybridation Interprétation

30 Les amplifications Augmentation du nombre de copies dun gène sur le chromosome

31 ANEUPLOÏDIE

32 Cas N°1 : Amplification HER2

33 Cas N°2 : Polysomie

34 Technique CISH HER2 gene Peut remplacer la FISH (concordante) Plateau technique plus simple Microscope optique Conservation des lames Kits commerciaux Zytovision-Clinisciences Zymed (Invitrogen) Accord européen en octobre 2005

35 Exemples de CISH Absence damplification Amplification Utiliser un contrôle positif à chaque manip+++ >50% cellules tumorales (Zymed) Repérage au x20 Lecture au x40

36 Corrélation/biologie moléculaire Sous-type luminal Sous-type HER2+ Sous-type basal-like Sous-type normal breast like Perou CM, Sorlie T, Eisen MB et al. Molecular portraits of human breast tumours. Nature 2000 ; 406 (6797) :

37 Sous-type luminal A et B Réceptivité hormonale forte CK8/18/19 et GATA RE alpha – exprimé dans le sous-type B A = monothérapie antihormonale B = + chimio

38 Sous-type HER2+ Associé à Ki 67 élevé Traitement par Herceptin

39 Sous-type basal-like RE/RP/HER2 négatifs Positivité de CK5/6 et EGFR Souvent mutation de BRCA1 Englobe carcinomes médullaires et carcinomes métaplasiques Traitement = taxanes ?

40 Limites de cette classification Reste des tumeurs inclassables (basal-like CK5/6 et EGFR -) Médullaire : bon pronostic alors que basal-like Sous-type luminal ne distingue pas les RP (RP- : anti-aromatase)

41 Nouvelles recherches Cellules cancéreuses circulantes – sang – moëlle osseuse Urokinase type activateur du plasminogène (uPA) et son inhibiteur (PAI1)

42 Nouvelles méthodes Outils « omics » – génomique – protéomique Nanotechnologies

43 Conclusion : Méthodes dintérêt pronostique et thérapeutique. En pratique courante : Rec Horm et HER2 HER2 – surexpression facteur de mauvais pronostic – permet traitement par Herceptin – toxicité d'Herceptin et coût très élevé du traitement imposent une méthode fiable de détection – devant un score 2+, nécessité de rechercher une amplification génique (FISH ou CISH) – sont traités les scores 3+ et 2+ amplifiés


Télécharger ppt "APPLICATION DES TECHNIQUES « IN SITU » (IMMUNO-HISTO- CHIMIE ET HIS) DANS LA PRISE EN CHARGE DUNE TUMEUR DU SEIN Dr Olivier RENAUD Service danatomie-pathologique."

Présentations similaires


Annonces Google