La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

STRESS ET SANTE MENTALE AU TRAVAIL. Cas clinique Témoignage dune femme de 48 ans, secrétaire dans une fabrique de mobilier de bureau : « Le matin, avant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "STRESS ET SANTE MENTALE AU TRAVAIL. Cas clinique Témoignage dune femme de 48 ans, secrétaire dans une fabrique de mobilier de bureau : « Le matin, avant."— Transcription de la présentation:

1 STRESS ET SANTE MENTALE AU TRAVAIL

2 Cas clinique Témoignage dune femme de 48 ans, secrétaire dans une fabrique de mobilier de bureau : « Le matin, avant darriver au travail, quand je pense à ce qui mattend, ça maffole déjà. Et cest de pire en pire au cours de la journée. Rien ne se passe comme je le souhaiterais. Je suis constamment interrompue par le téléphone, par des gens qui me demandent des renseignements que je nai pas…, par des collègues qui rentrent dans mon bureau pour consulter des dossiers... Et mon chef, je l'aime bien, mais il voudrait que ce qu'il m'a demandé la veille à 18h soit déjà prêt quand il arrive le lendemain matin. Avec tout ça, je fais des bêtises à aller trop vite...

3 Cas clinique (2) J'ai trop de choses à faire, et tous les imprévus comme ce matin : panne d'électricité ! Ce que je tapais a disparu, il a fallu recommencer... trois personnes absentes à l'expédition, j'ai dû appeler la boîte d'intérim... Je cours, je cours... je sens que je vais craquer. Je suis fatiguée, je mets un temps fou à m'endormir, je rumine... et le matin, à 6 heures, il faut se lever. Je suis crispée. Je ne prends plus le temps de discuter avec mes collègues, non pas qu'avant j'y passais ma journée, mais on se disait bonjour, on allait prendre un café ensemble à la machine. Maintenant, c'est réduit au minimum...

4 STRESS AU TRAVAIL Enquête européenne sur les conditions de travail (2000) : travail = source de stress pour 28% Risque majeur à double titre : Conséquences sur la santé Survenue daccidents du travail

5 Le stress DEFINITION : déséquilibre entre la perception quune personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception quelle a de ses propres ressources pour y faire face Affecte la santé physique, le bien-être et la productivité

6 FACTEURS DE STRESS AU TRAVAIL Nombreux, évoluent Liés à la tâche Fortes exigences quantitatives (charge, rendement, pression temporelle…), qualitatives (précision, qualité, vigilance…), caractéristiques de la tâche (monotonie, absence dautonomie, répétition, fragmentation…) et risques inhérents à lexécution de la tâche

7 Facteurs de stress au travail Liés à lorganisation du travail : oAbsence de contrôle sur la répartition et la planification des tâches, o imprécision des missions confiées, ocontradiction, oinadaptation des horaires, onouveaux modes dorganisation, oinstabilité des contrats de travail

8 Facteurs de stress au travail Liés à lenvironnement physique et technique oNuisances physiques au poste de travail oMauvaise conception Liés à lenvironnement socio- économique de lentreprise oSurenchère à la compétitivité oMauvaise santé économique de lentreprise

9 Facteurs de stress au travail Liés à lindividu Personnalités de type A (compétitivité, désir de réussite, agressivité, impatience) sont plus exposées Instabilité émotionnelle

10 MODELES DE STRESS modèle de KARASEK: propose une explication du stress au travail en croisant 2 types de facteurs de stress : La demande psychologique, associées aux contraintes liées à lexécution de la tâche La latitude décisionnelle (autonomie, participation aux décisions, utilisation de ses propres compétances) Travail « passif », « surchargé », « détendu » et « dynamique » La situation la + stressante = demande psychologique élevée et faible latitude décisionnelle (puis notion de soutien social)

11 MODELES DE STRESS modèle P-E fit : état de stress expliqué comme une absence dadéquation entre environnement de travail (variant dans leurs exigences et leurs récompenses) et les personnes (variant dans leurs attentes et leurs aptitudes) pb si pas dajustement entre capacités dune personne et exigences de la tâche pb si non ajustement entre besoins de la personne et récompense dans le travail

12 Modèles de stress modèle de Siegriest : une des application su modèle P-E fit modèle transactionnel du stress : met laccent sur lactivité mentale (cognitive)de la personne en situation de stress ; le niveau danalyse est lindividu et son appréciation subjective de la situation auquel il est confronté

13 MECANISMES PHYSIOLOGIQUES DU STRESS Le syndrome général dadaptation Phase 1 : réaction dalarme : libération de catécholamines (FC, TA, nivx vigilance, TC, VD) = préparation au combat ou à la fuite Phase 2 : résistance : axe corticotrope : tx sucre suffisant pour apporter NRJ nécessaire Phase 3 : Épuisement : hyperstimulation de laxe corticotrope (absence de rétroaction, R moins sensibles donc augmentation sécrétion) nocif pour la santé

14 CONSEQUENCES SUR LA SANTE Symptômes physiques : douleurs diverses, troubles du sommeil, de lappetit, de la digestion, sensation oppression ou essouflement, sueurs inhabituelles… Symptômes émotionnels : sensibilité et nervosité accrues, crise larmes/nerfs, angoisse, excitation, tristesse, mal-être Symptômes intellectuels : trouble concentration, difficultés à la prise de décision

15 Conséquences sur la santé Symptômes comportementaux : modif conduites alimentaires, comportements violents ou agressifs, isolement social… Épuisement et altérations irréversibles : syndrome métabolique, cardiovasculaire, dépression et anxiété, troubles musculo- squelettiques, maladies immuno- allergiques, prématurité…

16 ACTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE : action en amont Repérer les sources de stress, dépister les groupes de salariés exposés Mettre en place des actions au niveau collectif (organisation : dim contraintes, favoriser lautonomie, améliorer la prise en compte du travail fourni, la qualité des relations humaines, aménagement de lenvironnement matériel)

17 Actions de prévention SECONDAIRE : limiter les situations stressantes chez les personnes présentant des symptômes avérés (information sur les sources, létat de stress et ses effets, +- formation par des techniques complémentaires / amélioration poste de travail) TERTIAIRE : permet la réadaptation de salariés ne pouvant plus faire face aux contraintes imposées par le travail

18 Cas clinique (suite) Vous revoyez quelques années plus tard cette même salariée qui vous dit ressentir une profonde lassitude, : « je suis fatiguée, vidée, je nai plus le cœur à louvrage comme avant et du coup, je ne fais plus mon travail aussi bien quavant ; cela me coûte daller travailler, je ne supporte plus ce stress quotidien … »

19 Comment décrivez vous ce nouvel état ? État de BURNOUT ou épuisement professionnel Consécutif à des situations de stress prolongé Épuisement physique, mental, émotionnel, désinteret profond pour le travail et dépréciation de ses propres résultats


Télécharger ppt "STRESS ET SANTE MENTALE AU TRAVAIL. Cas clinique Témoignage dune femme de 48 ans, secrétaire dans une fabrique de mobilier de bureau : « Le matin, avant."

Présentations similaires


Annonces Google