La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Méthodes de prévention du risque chimique. Dr Michel CAMBRELIN UFR Reims

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Méthodes de prévention du risque chimique. Dr Michel CAMBRELIN UFR Reims"— Transcription de la présentation:

1 Méthodes de prévention du risque chimique. Dr Michel CAMBRELIN UFR Reims

2 Introduction : 3 catégories de dangers : Dangers physico-chimiques Dangers physiologiques Dangers pour lenvironnement

3 Introduction : La réglementation prescrit aux employeurs : Lévaluation des risques => Mise en place de la prévention

4 A – EVALUATION DES RISQUES CHIMIQUES. Elle comprend 3 étapes principales : Identification des risques Hiérarchisation des risques potentiels Évaluation des risques

5 A - I – Identification des risques. Inventaire de tous les produits utilisés: => Liste complète : Nom Quantité Fréquence Zone de travail

6 A - I – Identification des risques. Analyse de l'étiquetage : Pictogrammes + R + S Absence de symbole ne signifie pas absence de danger ! Ex : CIRC non pris en compte dans UE Seuils de concentration

7 A - I – Identification des risques. Analyse de la FDS : 16 rubriques obligatoires, en français. … mais la fiabilité des informations nest pas toujours satisfaisante ! => sadresser au fabricant. Seuil de concentration pour figurer (Toxiques =0.1%, autres>= 1%). Vérifier la date de mise à jour. Aucun produit chimique classé comme dangereux ne doit rentrer dans l entreprise sans FDS.

8 A - II – Hiérarchisation des risques potentiels. 1) Principes généraux On hiérarchise les risques des postes de travail utilisant des produits selon : Leur toxicité Leur fréquence et leur quantité dutilisation Le nombre de salariés qui les utilisent

9 A - II – Hiérarchisation des risques potentiels. 2) Méthode « HRP » de lINRS. sur le site de lINRS. Fonction dune classe de danger et dune classe : dexposition potentielle (toxicologique). de potentiel dallumage (incendie- explosion). de transfert potentiel (environnement).

10 A - II – 2) Méthode « HRP » de lINRS. => Évaluation des priorités :

11 A - II – 2) Méthode « HRP » de lINRS. => Classement des situations prioritaires : postes de travail, process, produit…

12 A - II – 3) Méthode Outil de Première Évaluation du Risque chimique par lAnalyse de lactivité : disponible sur le site de la CRAM Bourgogne-Franche-Comté. Évaluation du niveau de gravité du risque chimique par la connaissance de : - l'étiquetage des produits utilisés (phrases R et S). - les conditions d'utilisation des produits.

13 A - II – 3) Méthode prend en compte : - le danger des produits ; - le danger du procédé ; - l'exposition de l'opérateur ; - les mesures de prévention. Le calcul seffectue en répondant aux questions sur le site.

14 A - II – 3) Méthode

15 Résultat : le niveau de gravité GR sinterprète comme suit : - GR action non prioritaire - 5 action recommandée - 20 action nécessaire - 40 action urgente - GR>60 : gr. très élevée => action correctrice immédiate ou larrêt de lopération

16 A - II – 3) Méthode permet aussi de faire des études comparatives ou prévisionnelles pour un même produit ou un même procédé. Mais ne prend pas en compte: - fréquence et durée dexposition, - quantité de produit, - les EPI.

17 III – EVALUATION DES RISQUES. Sur les ateliers et procédés à risque le plus élevé repérés à létape précédente. Évaluation répertoriée par groupes homogènes dexposition (GEH).

18 III – EVALUATION DES RISQUES. 1) observation des conditions réelles dutilisation des produits : - - Nombre de salariés exposés au niveau du GEH. - - Quantités utilisées. - Fréquence dutilisation => Durée dexposition au risque ; - Association de produits => repérage dincompatibilités

19 III – EVALUATION DES RISQUES. - Conditions climatiques du local : pouvant influer sur la diffusion des aérosols, sur la toxicité ; - Existence de protections collectives appropriées; - Port éventuel de protections individuelles

20 III – EVALUATION DES RISQUES. 2) données médicales des salariés : AT et MP au sein du GEH Données de linterrogatoire des opérateurs

21 III – EVALUATION DES RISQUES. 3) Évaluation quantitative de lexposition a) métrologie dambiance Névalue que lexposition respiratoire Privilégier les prélèvements actifs (par pompage au niveau des voies respiratoires)

22 III – 3) Évaluation quantitative de lexposition a) métrologie dambiance Sil ny a quun seul polluant, ou plusieurs polluants nagissant pas sur le même organe cible : - Si exposition pas de prévention spécifique - 30% prévention spécifique - Exposition > 70% VME => actions correctrices suivies dévaluation de leur efficacité

23 III – 3) Évaluation quantitative de lexposition a) métrologie dambiance Cas de plusieurs polluants agissant sur le même organe cible : On applique la convention dadditivité, où R est lindice de toxicité du mélange : R = C1/VME1 + C2/VME2 + C3/VME3….

24 III – 3) Évaluation quantitative de lexposition a) métrologie dambiance - Si R<0,3 : pas dautre mesure spécifique, sauf si fort risque de pénétration cutanée. - 0,31 : mesures correctrices jusquà lobtention de résultats de mesurage acceptables

25 III – 3) Évaluation quantitative de lexposition b) Biométrologie. Orientée par les résultats de la métrologie dambiance. Tient compte de toutes les voies de pénétration, des particularités physiologiques de lindividu, et reflète son niveau de risque réel. Interprétation : tenir compte de la spécificité de cet IBE.

26 B – MISE EN ŒUVRE DE MESURES DE PREVENTION DU RISQUE CHIMIQUE. I – Supprimer le risque : prévention intégrée. 1) substitution des produits et procédés les + dangereux. - doit sappliquer en priorité pour les produits CMR, qui nont pas de valeur-seuil toxique. 2) Procédé en vase clos

27 B – II – Prévention collective. 1) Mesures Techniques : a) captage et ventilation captage le + proche de la source Enveloppement maximum de la zone de production (capotage…) => Lopérateur doit être dans un flux dair propre

28 B – II – Prévention collective. 1) Mesures Techniques : Procédés de captage :

29 B – II – Prévention collective. 1) Mesures Techniques : Ces protections collectives doivent faire lobjet de vérifications régulières afin den maintenir lefficacité b) procédés humides Adjonction deau => limitation démission de poussières toxiques

30 B – II – Prévention collective. 1) Mesures Techniques : c) contrôle de lexposition Par la métrologie dambiance et la biométrologie = Feed-back nécessaire pour contrôler lefficacité de cette prévention collective

31 B – II – Prévention collective. 2) méthodes organisationnelles a) dès lachat gestion des FDS meilleur compromis coût-efficacité/toxicité : à réviser périodiquement personnes qualifiées à informer et à consulter

32 B – II – Prévention collective. 2) méthodes organisationnelles b) sur le lieu de travail limitation du nombre de salariés exposés rotation du personnel limitation de laccès et signalisation notices de postes systèmes dalarmes, secours, évacuation; formation du personnel à ces risques et aux premiers soins durgence règles dhygiène dhygiène : aliments, boissons, tabac.

33 B – II – Prévention collective. 2) méthodes organisationnelles c) jusquau stockage et élimination. endroit réservé au stockage avec bacs de rétention. plan de stockage et tenue dun registre des stocks. surveillance de la non dégradation des emballages. contrôle de létiquetage. séparation des produits incompatibles. utilisation de dispositif adapté au transvasement ; duplication de létiquetage original.

34 B – II – Prévention collective. 3) suivi individuel liste des salariés exposés fiche dexposition examens médicaux Attestation dexposition à la sortie de lentreprise

35 B - III – Protection individuelle. se justifie dès que la protection collective ne peut être suffisante ou réalisable, ou lorsquil existe un risque de projection => Protection respiratoire => Protection cutanée => Protection visuelle

36


Télécharger ppt "Méthodes de prévention du risque chimique. Dr Michel CAMBRELIN UFR Reims"

Présentations similaires


Annonces Google