La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SOLVANTS CAS CLINIQUES Dr Catherine VIVES Strasbourg JDV 12-06.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SOLVANTS CAS CLINIQUES Dr Catherine VIVES Strasbourg JDV 12-06."— Transcription de la présentation:

1 SOLVANTS CAS CLINIQUES Dr Catherine VIVES Strasbourg JDV 12-06

2 CAS N°1 Mr P. né le 18/02/79, technicien de maintenance, adressé au service de pathologie professionnelle de Strasbourg pour avis daptitude suite à accident de travail.

3 Cursus professionnel Cursus professionnel Formation : BTS de contrôle industriel et de régulation automatique Formation : BTS de contrôle industriel et de régulation automatique 2001/2002 : installateur électrique industriel de capteur de température, de pression 2001/2002 : installateur électrique industriel de capteur de température, de pression 2002/2004 : contrôleur de système de détection incendie 2002/2004 : contrôleur de système de détection incendie Depuis 2004 : technicien de maintenance chez Siemens Depuis 2004 : technicien de maintenance chez Siemens

4 Poste de travail Poste de travail Interventions en sous-traitance dans diverses entreprises de la région :tests des sondes de détection de gaz, capteurs de solvants… Interventions en sous-traitance dans diverses entreprises de la région :tests des sondes de détection de gaz, capteurs de solvants… EPI : bleu de travail, chaussures de sécurité, lunettes de protection. Parfois combinaison, charlotte gants et masque. EPI : bleu de travail, chaussures de sécurité, lunettes de protection. Parfois combinaison, charlotte gants et masque.

5 Histoire de la maladie Histoire de la maladie 15/02/05 :remplacement dun capteur de solvant dans une pièce de 30m2 au plafond grillagé sans système de ventilation - odeur anormale 15/02/05 :remplacement dun capteur de solvant dans une pièce de 30m2 au plafond grillagé sans système de ventilation - odeur anormale changement de la partie renifleur de la pièce de détection de solvants changement de la partie renifleur de la pièce de détection de solvants une combinaison, des lunettes, un casque, des gants en nitrile une combinaison, des lunettes, un casque, des gants en nitrile 5 à 10 minutes après la manipulation irritation importante au niveau de la gorge - forte toux pendant une heure suivie de quintes de toux pendant quelques heures 5 à 10 minutes après la manipulation irritation importante au niveau de la gorge - forte toux pendant une heure suivie de quintes de toux pendant quelques heures

6 Histoire de la maladie Absence de manifestations ébrieuses, Absence de manifestations ébrieuses, Absence de rhinorrhée ou conjonctivite, de manifestations dermatologiques, de manifestations digestives. Absence de rhinorrhée ou conjonctivite, de manifestations dermatologiques, de manifestations digestives. Vapeurs de solvants constituées de toluène et dhexane Vapeurs de solvants constituées de toluène et dhexane

7 Risques,, Hexane Facilement inflammable (R11) Risque possible daltération de la fertilité (R62) Nocif : peut provoquer une atteinte des poumons en cas dingestion (R65) Risque deffets graves pour la santé en cas dexposition prolongée (R48) Irritant pour la peau (R38) Linhalation de vapeurs peut provoquer somnolence et vertiges (R67) Toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour lenvironnement aquatique (R51/53 )

8 Examens Consultation du médecin du travail sur place et du médecin traitant : ex cliniques normaux. Consultation du médecin du travail sur place et du médecin traitant : ex cliniques normaux. Bilan biologique le lendemain avec NFS, urée, créatinine, transaminases sans particularités. Bilan biologique le lendemain avec NFS, urée, créatinine, transaminases sans particularités. Radio du thorax le lendemain: sans particularités. Radio du thorax le lendemain: sans particularités. Bilan pneumologique complet à la consultation de pathologie professionnelle avec spirométrie, EFR et test à la métacholine à la recherche dune hyperréactivité bronchique secondaire: sans particularités Bilan pneumologique complet à la consultation de pathologie professionnelle avec spirométrie, EFR et test à la métacholine à la recherche dune hyperréactivité bronchique secondaire: sans particularités

9 Conclusions Syndrome irritatif ORL et pulmonaire isolé suite à une exposition aiguë à des vapeurs dhexane et de toluène pendant quelques minutes, rapidement résolutif, sans séquelles pneumologiques. Syndrome irritatif ORL et pulmonaire isolé suite à une exposition aiguë à des vapeurs dhexane et de toluène pendant quelques minutes, rapidement résolutif, sans séquelles pneumologiques. Pas de restriction daptitude au poste de travail Pas de restriction daptitude au poste de travail Modification des EPI lors de cette opération de maintenance avec port de cagoule à alimentation à air frais. Modification des EPI lors de cette opération de maintenance avec port de cagoule à alimentation à air frais.

10 CAS N°2 Mr H, né le 30/10/48, opérateur dimprimerie, adressé à la consultation de pathologie professionnelle pour recherche détiologie professionnelle dune LLC.

11 Cursus professionnel Cursus professionnel Scolarité jusquà 14 ans Scolarité jusquà 14 ans 62 à 66 : apprentissage comme conducteur typographe dans une imprimerie : imprimantes type « typo » avec exposition au plomb, au trichloréthylène utilisé pour le nettoyage des clichés oxydés. Nettoyage au chiffon et à la brosse trempé dans lessence, nettoyage des mains à lessence. 62 à 66 : apprentissage comme conducteur typographe dans une imprimerie : imprimantes type « typo » avec exposition au plomb, au trichloréthylène utilisé pour le nettoyage des clichés oxydés. Nettoyage au chiffon et à la brosse trempé dans lessence, nettoyage des mains à lessence : ouvrier sur le même poste : ouvrier sur le même poste : service militaire dans une autre imprimerie avec même conditions de travail : service militaire dans une autre imprimerie avec même conditions de travail

12 Cursus professionnel 69 à 95: journal régional : typo pendant 2 ans puis héliogravure depuis 71 : impression de revues, posters, catalogue. 69 à 95: journal régional : typo pendant 2 ans puis héliogravure depuis 71 : impression de revues, posters, catalogue. Dilution des encres avec du toluol comportant jusquà 5% de benzène, système de récupération des solvants dans des bacs ouverts sans système daspiration. Dilution des encres avec du toluol comportant jusquà 5% de benzène, système de récupération des solvants dans des bacs ouverts sans système daspiration. Nettoyage des cylindres chromés avec les solvants récupéré (toluol) et du xylène. Nettoyage des mains au toluol. Nettoyage des cylindres chromés avec les solvants récupéré (toluol) et du xylène. Nettoyage des mains au toluol. Utilisation dessence et de pétrole pour le nettoyage des fils de fer de lagrafeuse ; pas de port de gants. Utilisation dessence et de pétrole pour le nettoyage des fils de fer de lagrafeuse ; pas de port de gants. 95:contremaître 95:contremaître

13 Histoire de la maladie Histoire de la maladie Hyperleucocytose persistante découverte sur les NFS de contrôle périodique Hyperleucocytose persistante découverte sur les NFS de contrôle périodique Bilan au service dhématologie-oncologie Bilan au service dhématologie-oncologie Biopsie médullaire et bilan dextension: LLC stade ¼ nécessitant un surveillance médicale Biopsie médullaire et bilan dextension: LLC stade ¼ nécessitant un surveillance médicale

14 Antécédents médico- chirurgicaux Antécédents médico- chirurgicaux IDM en avril 2004 : sténose de 2 artères accessoires. Traitement médical. IDM en avril 2004 : sténose de 2 artères accessoires. Traitement médical. Hypercholestérolémie traitée. Hypercholestérolémie traitée. Tabac : 30 PA Tabac : 30 PA

15 Examen clinique Examen clinique 86 kg pour 1,61m TA 14/08 86 kg pour 1,61m TA 14/08 Ex cardiovasculaire sp Ex cardiovasculaire sp Pas de signes dhémorragie, de signes infectieux, absence dadénopathies ou de splénomégalie Pas de signes dhémorragie, de signes infectieux, absence dadénopathies ou de splénomégalie

16 Conclusion Exposition objective au benzène lors de lutilisation de toluol et dessence dimprimerie pour la dilution des encres, les travaux de nettoyage, le lavage des mains. Exposition objective au benzène lors de lutilisation de toluol et dessence dimprimerie pour la dilution des encres, les travaux de nettoyage, le lavage des mains. Exposition régulière et prolongée pendant plus de 20 ans. Exposition régulière et prolongée pendant plus de 20 ans. La LLC répond aux critères du tableau n° 4 des maladies professionnelles, déclaration en maladie professionnelle possible. La LLC répond aux critères du tableau n° 4 des maladies professionnelles, déclaration en maladie professionnelle possible.

17 CAS N°3 Mme D. née le 24/01/68, préparatrice de travaux pratiques de chimie à lécole de chimie de Strasbourg. Mme D. née le 24/01/68, préparatrice de travaux pratiques de chimie à lécole de chimie de Strasbourg. Visite sytématique annuelle Visite sytématique annuelle

18 Poste de travail Poste de travail Manipulation quotidienne dune multitude de produits chimiques : acides (acétiques, sulfurique …, bases : soude…., poudre darsenic … nitrate dargent,.. et solvants : hexane, cyclo-hexane, toluène, chloroforme, méthanol, éthanol, acétone, acétate déthyl. Manipulation quotidienne dune multitude de produits chimiques : acides (acétiques, sulfurique …, bases : soude…., poudre darsenic … nitrate dargent,.. et solvants : hexane, cyclo-hexane, toluène, chloroforme, méthanol, éthanol, acétone, acétate déthyl. Ces produits sont toujours manipulés sous hotte avec des gants. Elle effectue des opérations de transvasement de solvants avec des bidons de 10 à 20l. Ces produits sont toujours manipulés sous hotte avec des gants. Elle effectue des opérations de transvasement de solvants avec des bidons de 10 à 20l. Son bureau est à lintérieur du laboratoire où sont stockés des bidons de solvants fermés (acétone notamment). Son bureau est à lintérieur du laboratoire où sont stockés des bidons de solvants fermés (acétone notamment).

19 Formation- cursus Formation- cursus apprentissage vendeuse apprentissage vendeuse femme de service à partir de 1980 à léducation nationale : nettoyage dans les laboratoires femme de service à partir de 1980 à léducation nationale : nettoyage dans les laboratoires préparatrice de TP depuis préparatrice de TP depuis 1997.

20 Antécédents Cervicalgies Cervicalgies Tabac 8 PA Tabac 8 PA

21 Examen clinique Bon EG, 55 kg pour 1,62m, Bon EG, 55 kg pour 1,62m, auscultation cardiopulmonaire : sp TA 12/08 auscultation cardiopulmonaire : sp TA 12/08 digestif : sp pas dhépatoslénomégalie digestif : sp pas dhépatoslénomégalie dermatologique : pas deczéma dermatologique : pas deczéma neurologique : sp, jamais de malaise, de vertiges au labo, pas de signes de polynévrite neurologique : sp, jamais de malaise, de vertiges au labo, pas de signes de polynévrite urinaire : sp. pas de troubles urinaire : sp. pas de troubles locomoteur : cervicalgies du coté gauche irradiant vers lépaule par intermittence ; Mouvement de surélévation du bras lors du nettoyage de la verrerie. locomoteur : cervicalgies du coté gauche irradiant vers lépaule par intermittence ; Mouvement de surélévation du bras lors du nettoyage de la verrerie. psychique : a été traité pour un syndrome dépressif, problèmes familiaux et professionnel : mésentente avec sa responsable. Va mieux actuellement psychique : a été traité pour un syndrome dépressif, problèmes familiaux et professionnel : mésentente avec sa responsable. Va mieux actuellement

22 Examens complémentaires Examens complémentaires Ergovision: sp Ergovision: sp Bandelette urinaire: sp Bandelette urinaire: sp NFS, transaminases, créatinine: sp NFS, transaminases, créatinine: sp

23 Mesures de préventions Information au cours de la visite sur les produits chimiques avec remise de documents dinformation sur les solvants et les CMR, ignorance totale de lintéressée sur les risques liés à lutilisation des produits chimiques ; Information au cours de la visite sur les produits chimiques avec remise de documents dinformation sur les solvants et les CMR, ignorance totale de lintéressée sur les risques liés à lutilisation des produits chimiques ; Visite de poste prévue: revoir avec la responsable Visite de poste prévue: revoir avec la responsable –liste des produits,étiquetage, FDS, –possibilités de bureau en dehors du laboratoire –revoir lergonomie pendant les activités de nettoyage de la verrerie


Télécharger ppt "SOLVANTS CAS CLINIQUES Dr Catherine VIVES Strasbourg JDV 12-06."

Présentations similaires


Annonces Google