La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le travailleur vieillissant et la conduite Ou lembauche dun chauffeur de car de 62 ans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le travailleur vieillissant et la conduite Ou lembauche dun chauffeur de car de 62 ans."— Transcription de la présentation:

1 Le travailleur vieillissant et la conduite Ou lembauche dun chauffeur de car de 62 ans

2 Contexte de lentreprise Entreprise de transport, PL et cars de ramassage scolaire, ou cars de tourisme Entreprise de transport, PL et cars de ramassage scolaire, ou cars de tourisme 140 salariés, 140 salariés, Ayant dernièrement remporté un important contrat de transport délèves Ayant dernièrement remporté un important contrat de transport délèves

3 Différences entre bus et cars AUTOBUS: AUTOBUS: intra urbain places assises et debout souvent boîte automatique AUTOCARS: AUTOCARS: intra et inter urbain places assises boîte manuelle

4 Description du candidat: Homme de 62 ans, marié, Homme de 62 ans, marié, Date dobtention du permis TC: 1970 Date dobtention du permis TC: 1970 Dernière visite à la commission de contrôle des permis: 2004 Dernière visite à la commission de contrôle des permis: 2004

5 Que dit la loi? Permis C (PL +18 ans) D (TC +21 ans) Permis C (PL +18 ans) D (TC +21 ans) Visite à la commission de permis de conduire tous les 5 ans avant 55 ans, tous les 4 ans entre 55 et 60, puis, tous les 2 ans de 60 à 75 ans (puis, tous les ans!!!) Visite à la commission de permis de conduire tous les 5 ans avant 55 ans, tous les 4 ans entre 55 et 60, puis, tous les 2 ans de 60 à 75 ans (puis, tous les ans!!!) Formation AFCOS* de 3 j ts les 5 ans puis tous les 2 ans à partir de 60 ans Formation AFCOS* de 3 j ts les 5 ans puis tous les 2 ans à partir de 60 ans Visite de médecine de prévention tous les ans (ou 6 mois si travail de nuit) Visite de médecine de prévention tous les ans (ou 6 mois si travail de nuit) *Association pour la formation continue obligatoire de sécurité

6 Contre-indications cardiaques Angor stable ou instable, IDM sans épreuve deffort Angor stable ou instable, IDM sans épreuve deffort Anévrisme de laorte (>5cm) ou HTA (>180/100) Anévrisme de laorte (>5cm) ou HTA (>180/100) Défibrillateur implantable Défibrillateur implantable Syncope mytérieuse, insuffisance cardiaque, valvulopathie ou arythmie non contrôlées, … Syncope mytérieuse, insuffisance cardiaque, valvulopathie ou arythmie non contrôlées, …

7 Contre-indications ophtalmologiques Incompatibilité si l'acuité visuelle est inférieur à 8/10 pour l'œil le meilleur, et à 5/10 pour l'œil le moins bon (avec correction). Incompatibilité si l'acuité visuelle est inférieur à 8/10 pour l'œil le meilleur, et à 5/10 pour l'œil le moins bon (avec correction). Si altération pathologique du champ visuel binoculaire (rétroviseurs bilatéraux). Si altération pathologique du champ visuel binoculaire (rétroviseurs bilatéraux).

8 Contre indications oto-rhino- laryngologique, pulmonaire Limite de référence: 35 décibels jusqu'à 2000 hertz (voix chuchotée au-delà de 1 mètre, voix haute à 5 mètres) Limite de référence: 35 décibels jusqu'à 2000 hertz (voix chuchotée au-delà de 1 mètre, voix haute à 5 mètres) Vertiges permanents ou paroxystiques Vertiges permanents ou paroxystiques Affections dyspnéisantes Affections dyspnéisantes

9 Contre indications neurologiques psychiatriques Alcoolisme occasionnel: « Compatibilité temporaire pendant une période probatoire de 1 an » (!) Alcoolisme occasionnel: « Compatibilité temporaire pendant une période probatoire de 1 an » (!) Dépendance alcoolique: jusquà désintoxication Dépendance alcoolique: jusquà désintoxication Épilepsies et autres perturbations brutales de l'état de conscience Épilepsies et autres perturbations brutales de l'état de conscience Dépendance ou abus de substances à action psychotrope Dépendance ou abus de substances à action psychotrope Pathologie du sommeil et troubles de la vigilance (apnée du sommeil…) (++) Pathologie du sommeil et troubles de la vigilance (apnée du sommeil…) (++)

10 Conducteurs de véhicules de transport en commun Alcoolémie =ou >à 0,20 g/l (0,10 mg/l d'air expiré) et à 0,20 g/l (0,10 mg/l d'air expiré) et <à 0,8 g/l (0,40 mg/l d'air expiré) (CONTRAVENTION) Amende maxi 750 Amende maxi 750 Retrait du permis Suspension 3 ans maxi POINTS - 6 points Immobilisation du véhicule

11 Conducteurs des autres catégories de véhicules Mêmes sanction pour alcoolémie =ou >à 0,50 g/l (0,25 mg/l d'air expiré) et à 0,50 g/l (0,25 mg/l d'air expiré) et <à 0,8 g/l (0,40 mg/l d'air expiré)

12 Contre indications musculo- squelettiques MB SUP: main: pince non fonctionnelle ou force musculaire de préhension très en deçà de la normale, MB SUP: main: pince non fonctionnelle ou force musculaire de préhension très en deçà de la normale, autres: ankylose avec baisse de fonction autres: ankylose avec baisse de fonction MB INF:. Amputation, ankylose de hanche ou de genou, si impossible daménager le véhicule (#G:embrayage automatique? D:qqf impossible) MB INF:. Amputation, ankylose de hanche ou de genou, si impossible daménager le véhicule (#G:embrayage automatique? D:qqf impossible)

13 Contre indications diverses Diabète Insulino-dépendant, Diabète Insulino-dépendant, Insuffisance rénale Insuffisance rénale …

14 Si doute,

15 Interrogatoire du candidat: A été agriculteur, A été agriculteur, Na jamais fait de « Trans Comm » avant il y a 3 semaines (déjà sur le terrain) Na jamais fait de « Trans Comm » avant il y a 3 semaines (déjà sur le terrain) Dernière visite chez son médecin: rappel anti-tétanique?: quand? Dernière visite chez son médecin: rappel anti-tétanique?: quand?

16 Interrogatoire du candidat: Questionnement général: « pas de notion de maladie grave, de maladie grave, dopération chirurgicale, dopération chirurgicale, dexemption SN, dexemption SN, dhospitalisation, dhospitalisation, de ttt (ni psychotrope, ni autre), de ttt (ni psychotrope, ni autre), danomalie dhygiène de vie danomalie dhygiène de vie ici, que Ancien fumeur (30 pa) (+) de ronflements nocturnes, somnolence diurne, de soucis visuels pour la conduite au crépuscule » de ronflements nocturnes, somnolence diurne, de soucis visuels pour la conduite au crépuscule » Mais veut vraiment la place: fiabilité?

17 Examen du candidat: CARDIO VASCULAIRE: TA TA AUSCULTATION CARDIAQUE: AUSCULTATION CARDIAQUE: rythme, fréquence, souffle, ETAT VASCULAIRE: ETAT VASCULAIRE: pouls périph, souffle, varices,

18 Examen du candidat: VISION: Vue de près : Parinaud à 3 (nelle tournée, carte, abonnement –chgt poste?) Vue de près : Parinaud à 3 (nelle tournée, carte, abonnement –chgt poste?) Vue de loin : Echelle VISUELLE Monoyer, Snellen, Landolt Vue de loin : Echelle VISUELLE Monoyer, Snellen, Landolt Estimation du champ visuel Estimation du champ visuel Valeur pour la vision lors des manœuvres (participation cervicale, cérébrale - anticipation, vivacité, réflexes… ) pour la vision en déplacement, crépusculaire? Valeur pour la vision lors des manœuvres (participation cervicale, cérébrale - anticipation, vivacité, réflexes… ) pour la vision en déplacement, crépusculaire?

19 Examen du candidat: ORL: TYMPANOSCOPIE TYMPANOSCOPIE AUDIOGRAMME (sur chauffeur ancien, souvent perte à gauche) AUDIOGRAMME (sur chauffeur ancien, souvent perte à gauche) EQUILIBRE sur 1 pied, yeux fermés, marche en étoile de Babinski, S de Romberg, EQUILIBRE sur 1 pied, yeux fermés, marche en étoile de Babinski, S de Romberg,PNEUMOLOGIE: Auscultation, PF, EFR. Auscultation, PF, EFR.

20 Examen du candidat: NEUROLOGIE: Addiction: grille de LE GO (total entre 3 et 5=début pbl=voir hépatomégalie ou signe neuropathique) Addiction: grille de LE GO (total entre 3 et 5=début pbl=voir hépatomégalie ou signe neuropathique) Questionnaire « dépistage /évaluation du besoin daide – alcool (DEBA-alcool) » de J Tremblay Questionnaire « dépistage /évaluation du besoin daide – alcool (DEBA-alcool) » de J Tremblay

21 Examen du candidat: OSTEO-ARTICULAIRE: ETAT VERTEBRAL: ETAT VERTEBRAL: souplesse lombaire, cervicale, ETAT MEMBRES INF et SUP*: ETAT MEMBRES INF et SUP*: amplitude, douleur,

22 Besoin dexamens complémentaires? Avis du cardiologue? Avis du cardiologue? oui, car 62 ans, tabagisme, pas de notion de normalité lipidique oui, car 62 ans, tabagisme, pas de notion de normalité lipidique Avis de lophtalmologiste? Avis de lophtalmologiste? non car expertise suffisante et satisfaisante non car expertise suffisante et satisfaisante Avis de lORL? Avis de lORL? non car examen suffisant et satisfaisant non car examen suffisant et satisfaisant

23 Besoin dexamens complémentaires? Avis du neurologue? Avis du neurologue? non, car pas danomalie du comportement flagrant. non, car pas danomalie du comportement flagrant. Avis du rhumatologue? Avis du rhumatologue? non car examen suffisant et satisfaisant non car examen suffisant et satisfaisant biologie? biologie? NFS, VS, HDL-LDL, ggt, ALAT-ASAT, créatinine NFS, VS, HDL-LDL, ggt, ALAT-ASAT, créatinine

24 Réflexion « philosophique » ?

25 Sélection? Environ 300 morts subites par an en France chez des sportifs de compétition de moins de 35 ans, Principe acquis du bénéfice d'un bilan cardiologique complémentaire. « L'exploration cardiologique systématique de tous les sportifs est évidemment impossible et inutile ; il existe cependant des situations à risque nécessitant la réalisation d'examens complémentaires simples : antécédents familiaux, existence de symptômes ressentis, anomalies de l'examen clinique. » Aptitude cardiaque au sport. Quel bilan proposer ?" (http://www.medisite.fr/)

26 jeudi 14 août 2003 :Voici un mois que Marc Vivien FOE est décédé mais jusquà ce jour, questions et interrogations sont restées sans réponse. Comment un athlète réputé pour être une force de la nature, bénéficiant des soins médicaux poussés a pu, à 28 ans, laisser sa vie sur un terrain de football ?

27 Vaut-il mieux un travailleur de 62 ans, un peu «émoussé» ou un jeune de 23 ans un peu «fatigué de son WE»? Vaut-il mieux un travailleur de 62 ans, un peu «émoussé» ou un jeune de 23 ans un peu «fatigué de son WE»? Ce doute ne doit pas nous détourner de nos obligations de dépistage de «sur-risque» quand cette attitude est médicalement et statistiquement justifiée. Ce doute ne doit pas nous détourner de nos obligations de dépistage de «sur-risque» quand cette attitude est médicalement et statistiquement justifiée. Le mieux serait darriver à dépister les 2 (et de savoir quelle conclusion en tirer!) Le mieux serait darriver à dépister les 2 (et de savoir quelle conclusion en tirer!) Mais… Mais…

28 CONCLUSION IL Y A LES LOIS IL Y A LES LOIS IL Y A LE BON SENS MEDICAL IL Y A LE BON SENS MEDICAL IL Y A LA FATALITE IL Y A LA FATALITE RESTONS MODESTE RESTONS MODESTE SOYONS PRES A ASSUMER LES CONSEQUENCES DE NOS DECISIONS. SOYONS PRES A ASSUMER LES CONSEQUENCES DE NOS DECISIONS. MERCI DE VOTRE ATTENTION Davezies_Charbotel.pdf


Télécharger ppt "Le travailleur vieillissant et la conduite Ou lembauche dun chauffeur de car de 62 ans."

Présentations similaires


Annonces Google