La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exemple détude de bruit dans un bar Dr Bruno FOGLIA Annabelle FREMIOT Anne-Sophie WASMER Camille CINQUALBRE JDV/Strasbourg/juillet 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exemple détude de bruit dans un bar Dr Bruno FOGLIA Annabelle FREMIOT Anne-Sophie WASMER Camille CINQUALBRE JDV/Strasbourg/juillet 2005."— Transcription de la présentation:

1 Exemple détude de bruit dans un bar Dr Bruno FOGLIA Annabelle FREMIOT Anne-Sophie WASMER Camille CINQUALBRE JDV/Strasbourg/juillet 2005

2 OBJECTIF prévention de la surdité professionnelle Toute étude ergonomique doit répondre à une demande « Lors de visites médicales en Médecine du Travail, il sest avéré que le personnel dun bar sétait plaint dune nuisance acoustique, bien quaucun salarié ne présentait danomalie à laudiogramme… »

3 OBJECTIF prévention de la surdité professionnelle Proposition du médecin du Travail aux salariés, avec laccord de lemployeur, de réaliser une étude de bruit dans le bar…

4 Objectif du mesurage Estimer et mesurer les niveaux dexposition sonore quotidienne subis par les salariés. Procéder à lidentification des postes pour lesquels les niveaux de bruits dépassent les valeurs réglementaires. Réaliser une action de prévention de la surdité professionnelle.

5 Décret du 21 avril 1988 Directive européenne du 6 février 2003 (applicable au plus tard en février 2006) Côte d alerte Côte de danger Lex,8h > 85 dBa et/ou Lpc > 135 dBc Lex,8h > 80 dBa et Lpc > 135 dBc Lex,8h > 90 dBa et/ou Lpc > 140 dBc Lex,8h > 85 dBa et Lpc > 137 dBc Réglementation

6 METHODE Pré-étude +++ Réalisation du mesurage par exposimétrie Exploitation des résultats avec le logiciel et conclusion quant à lexposition sonore des salariés

7 PRE-ETUDE 1)Obtenir ladhésion du chef dentreprise et des salariés 2)Analyse de la demande, définition des objectifs 3)Etude de lactivité : - plan de lentreprise, matériaux - tâches et postes de travail, nombre de salariés - horaires de travail - indicateurs dactivité (nombre de clients selon saison, WE,…) 4)Type de bruit (à loreille) / événements acoustiques particuliers 5)Environnement extérieur (pollution sonore) 6)Définir les GHE 7)Planification de létude : Qui ? Quand ? Comment ? Rédaction du protocole dintervention

8 Constitution des GHE GHE = salariés ayant la même activité, dans un même lieu, exposés au même bruit. Vérification de lhomogénéité lors de lanalyses des résultats (moyenne, écart-type,…). Eviter : GHE trop grands (perte homogénéité) GHE trop petits (dispersion de la force de mesurage)

9 ETUDE Exposimètre conforme aux normes Journées de mesure représentatives de activité Calibrage sur le lieu de mesurage le jour de létude Pose de lappareil

10 ETUDE PAR EXPOSIMETRIE Durée cumulée minimum de mesurage, à répartir sur le GEH effectif GEH de 1 à 46,75 h 57,5 h de 6 à 107,5 h + (1,5 h par personne, au-delà de la cinquième) de 11 à 2015 h + (1,0 h par personne, au-delà de la dixième) de 21 à 4025 h + (0,5 h par personne, au-delà de la vingtième) plus de 4035 h + (0,25 h par personne, au-delà de la quarantième) minimumleffectif Durée de mesurage : durée cumulée minimum selon leffectif du GHE :

11 ETUDE PAR EXPOSIMETRIE Nombre de mesures selon : la durée minimale de mesurage requise le nombre dopérateur du GEH 3 opérateurs : 3 X 3 mesures de 1 heure

12 RESULTATS Exploitation des résultats grâce au un logiciel Mesurage du mercredi après-midi 14h24 à 15h24 Laeq de 74,9 dBA / Lpc Max de 120 dBC 15h30 à 16h30 Laeq de 75 dBA / Lpc Max de 127,5 dBC 16H36 à 17h36 Laeq de 80,2 dBA / Lpc Max de 117,2 dBC Mesurage du jeudi 11h04 à 12h04 Laeq de 89 dBA / Lpc Max de 117,6 dBC.12h29 à 13h29 Laeq de 82,8 dBA / Lpc Max de 128 dBC 14h35 à 15h35 Laeq de 83,3 dBA / Lpc Max de 117,2 dBC Mesurage du vendredi soir 21h 02 à 22h02 Laeq de 81,2 dBA / Lpc Max de 117,6 dBC 22h 43 à 23h43 Laeq de 82,2 dBA / Lpc Max de 124,6 dBC 00h 01 à 01h01 Laeq de 83,8 dBA / Lpc Max de 116 dBC

13 Graphe danalyse «des Laeq» obtenus Mercredi après-midi

14 Graphe danalyse «des Laeq» obtenus Jeudi en fin de matinée et en début après -midi

15 Graphe danalyse «des Laeq» obtenus Vendredi soir

16 Analyse et validation des résultats Nombre de mesure : 9 mesures de 1 heure Valeurs mesurées : 74,9 / 75 / 80,2 / 89 / 82,8 / 83,3 / 81,2 / 82,1 / 83,8 Moyenne arithmétique des valeurs mesurées L moy : 81,37 Ecart type des valeurs mesurées SL : 4,39 Incertitude due à léchantillonnage U 1 : 5 Incertitude due à lappareillage U 2 : 1,5 Incertitude globale U : 5,25 avec U = ( U U 2 2 ) 0,5 Evaluation du niveau sonore équivalent L aeq,T : 88,84 avec Laeq,T = L moy + O,115 x SL 2 + U Niveau dexposition quotidienne au bruit du GEH : : 88,78 Lex,8h = L aeq T + 10 log ( TE / TO ) avec durée totale effective de la journée de travail TE en min : 480 avec durée de référence TO en min : 540

17 Résultats Le niveau dexposition sonore quotidienne sur 8h ( Lex,d) est de : 88,78 dBA le niveau limite dalerte de 85 dBA est dépassé le niveau limite de danger de 90 dBA nest pas dépassé Le niveau acoustique de crête (Lpc ou Max P) est de : 128 dBC le niveau limite dalerte de 135 dBC nest pas atteint

18 Actions de prévention Prévention technique collective et individuelle : si le niveau sonore quotidien dépasse 85 dBA, ou la pression acoustique de crête dépasse 135 dBC, lemployeur doit réduire lexposition Employeur et salariés informés, rapport écrit transmis Conseil à lemployeur détablir un programme de réduction du bruit

19 Actions de prévention Prévention technique collective et individuelle : 1) Mesures de prévention technique en premier lieu: conception, aménagement des locaux, matériaux absorbant fortement le son le fond musical écran acoustique prévention organisationnelle (durée de travail ?)

20 Actions de prévention Prévention technique et individuelle : 2) Mesures de prévention individuelle en second lieu (?) : mise à disposition dEPI adaptés type bouchons le port sera obligatoire à partir de 2006 selon la directive européenne information des risques liés au bruit

21 Actions de prévention Prévention médicale : Surveillance médicale spéciale des salariés Information, formation des salariés (effets physiologiques du bruit, moyens de prévention, rôle de la surveillance médicale et audiométrique)

22 Conclusion Résultats des exposimétries en période non estivale ont montré un niveau sonore dépassant la cote dalerte. Concordance avec les plaintes des salariés (fatigue…) Nouveau mesurage en période estivale ?

23 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Exemple détude de bruit dans un bar Dr Bruno FOGLIA Annabelle FREMIOT Anne-Sophie WASMER Camille CINQUALBRE JDV/Strasbourg/juillet 2005."

Présentations similaires


Annonces Google