La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Intoxication au cadmium

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Intoxication au cadmium"— Transcription de la présentation:

1 Intoxication au cadmium

2 Quelques généralités Métal rare
Sous-produit de la métallurgie du Zn et Pb Utilisation courante mais réglementée Métal blanc-bleuâtre, malléable, très ductile, très résistant à la corrosion Grande stabilité chimique et thermique Pt ébullition : 765° (vapeurs d’oxyde de Cd) Métal pyrophorique

3 Sources d’exposition industrielles
Cd métal : Électrodes batteries et accumulateurs Revêtement anti-corrosion des métaux Alliages : Acier (antifriction) : roulements à bille Cuivre (haute conductibilité) : câbles électriques Pb, Zn, étain, antimoine (bas point de fusion): fusibles Or, Hg : soudage, brasage en orfévrerie, capteurs de neutrons

4 Sources d’exposition industrielles
Oxyde de Cd et OH de Cd : Agent catalyseur pour cadmiage électrolytique Accumulateurs Sels de Cd : Cadmiage électrolytique Pigments Stabilisants matières plastiques

5 Sources d’exposition extra-professionnelles
Pollution atmosphérique : surtout dans grandes agglomérations, accumulation dans lichen et mousses (N < 0,001microg/m3) Eau : N < 1 µg/m3 Aliments : produits de la mer, céréales, produits laitiers, viandes (N = 10 à 30 µg/j) Tabac : 1 cigarette = 1 µg de Cd

6 Toxicocinétique Absorption Distribution Elimination

7 Absorption Inhalation : voie principale +++ (fumées, vapeurs, poussières) : production du Cd et de ses sels cadmiage soudure/découpage de métaux et alliages cadmiés Ingestion : non respect des règles d’hygiène en milieu professionnel ++ accidentelle : dissolution d’acides organiques Percutanée : nulle

8 Distribution Transport sanguin : lié à Hb
cadmiémie < 5 à 10 µg/l Distribution aux tissus : foie et reins +++ Fixation tissulaire : métallothionéine protéine de transport et de stockage du Cd synthèse stimulée par le Cd et Zn, Cu, Hg caractère cumulatif du Cd

9 Elimination Voie principale : voie urinaire ½ vie = 20 à 40 ans
Voies accessoires : intestinale, salivaire et phanères

10 Toxicité intoxication aiguë
Par inhalation : vapeurs inodores et phase de latence trompeuse Exposition modérée ou courte durée :pseudo-fièvre fondeurs de Zn latence de 4-10h AEG, fièvre, frissons, vomissements, myalgies,… pronostic favorable Exposition intense ou prolongée : pneumopathie cadmique (OAP lésionnel (SDRA)) Par ingestion : latence de 15 min à 4-5h troubles digestifs intenses parfois : cytolyse hépatique, lésions rénales faible mortalité

11 Toxicité intoxication chronique
Toxique cumulatif : Dent jaune cadmique : signe précoce mais inconstant Nephropathie cadmique : tubulopathie proximale : protéinurie de faible PM syndrome de Fanconi (aminioacidurie, glycosurie, hyperP, hyperCa) Irréversible, possible IrC Atteinte ORL et pulmonaire : Anosmie, atrophie muqueuse, ulcération cloison nasale Emphysème, TVO, fibrose Cancer pulmonaire ? Atteinte osseuse : ostéomalacie d’origine rénale Cancérogène, mutagène, toxicité sur reproduction Autres : HTA, anémie, AAA

12 Réglementation Valeurs limites d’exposition
VLE = 50 µg/m3 (fumées d’oxyde de Cd) VME = 50 µg/m3 Restriction d’emploi : (Décret du 27 juillet 1994) coloration des plastiques et peintures stabilisation des polymères de PVC cadmiage des métaux Surveillance médicale spéciale (Arrêté du 11 juillet 1977) Travaux interdits (Arrêté du 8 octobre 1990) Protection de l’environnement : installations classées (19 juillet 1976) Etiquetage (Arrêté du 10 octobre 1983)

13 Désignation de la maladie
Réglementation Déclaration et réparation : tableau n°61 du RG tableau n°42 du RA Désignation de la maladie  Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies   Broncho-pneumopathie aiguë.   5 jours   Extraction, préparation, emploi du cadmium, de ses alliages et de ses composés, notamment :  Préparation du cadmium par "voie sèche" ou éléctrométallurgie du zinc ;   Découpage au chalumeau ou soudure de pièces cadmiées ;   Soudure avec alliage de cadmium ;   Fabrication d'accumulateurs au nickel-cadmium ;   Fabrication de pigments cadmifères, pour peintures, émaux, matières plastiques.     Troubles gastro-intestinaux aigus, avec nausées, vomissements ou diarrhées.  3 jours Néphropathie avec protéinurie 2 ans Ostéomalacie avec ou sans fractures spontanées, accompagnée ou non de manifestations douloureuses, radiologiquement confirmée.  12 ans

14 Prévention technique collective
Prévenir le personnel des risques et précautions Conditions de stockage : récipients, sols et murs et locaux Eviter inhalation : voie humide, appareil clos, aspiration à la source, ventilation, séparation postes Métrologie d’ambiance (VME, VLE) Eviter rejet à l’égout, traitements des déchets

15 Prévention technique individuelle
Eviter contact avec peau et yeux : masque, gants, lunettes, coiffe, combinaisons,… Appareils de protection respiratoire : travaux à caractère exceptionnel ou en urgence Respect des règles d’hygiène +++ : interdiction de fumer, boire et manger dans ateliers hygiène corporelle et vestimentaire stricte

16 Prévention médicale A l’embauchage : Surveillance médicale spéciale :
Eviter si ATCD pulmonaire, rénaux, osseux, hépatique Eviter si femme enceinte +/- examens complémentaires (protéinurie, RP, EFR) Surveillance médicale spéciale : Signes cliniques : dent, TD, AEG, respiratoire Examens complémentaires : Protéinurie : dosage quantitatif beta2microgl ou RBP + albumine RP, EFR +/- Rx bassins et thorax si tubulopathie, douleurs osseuses, bio aN Biométrologie

17 Biométrologie Réalisable à tout moment : Cadmiémie < 5 µg/l
Reflet de l’exposition des derniers mois chez les Exposés Cadmiurie < 5 µg/g de créatinine Reflet de la charge corporelle chez les Exposés, en l’absence d’atteinte rénale et de saturation des sites de stockage Cadmiurie accrue en cas d’atteinte rénale Si exposition intense, cadmiurie influencée par l’exposition récente.

18 Traitement En cas de projection oculaire ou cutanée :
rinçage abondant et prolongé. En cas d’inhalation ou ingestion : hospitalisation pour surveillance +/- ttt symptomatique +/- ttt chelateur EDTA

19 Cas clinique n°1 Mr X adressé au service de pathologie professionnelle pour bilan d’une intoxication au cadmium Absence ATCD notable, tabagisme mineur sevré en 1976 Habitus : cambodgien, en France depuis 1976 Calendrier professionnel : 1967 à 1975 : contrôleur aérien au Cambodge depuis 1976 : peseur-cariste en fonderie d’Argent - pesage de métaux (Ag, Cu, Cd) : poussières +++ (absence d’EPI) - puis livraison aux fours Exposition potentielle au cadmium depuis 1976 Surveillance spécifique depuis 1993

20 Surveillance spécifique depuis 1993
Date Cadmiurie (µg/g creat) Beta2 microglobulinurie (µg/L) 1993 11,7 N < 250 1994 19,3 1995 6,8 52 1996 11,1 122 1997 18,9 47 1998 12,7 1511 1999 1341

21 Bilan complémentaire en 1999
Clinique : asymptomatique, absence de dent jaune cadmique Examens complémentaires : - Cadmiémie : 12,4 µg/L (N < 5) - Rx thorax, bassin : N - Cadmiurie : 7 µg/g creat (N < 5) - EFR : N - Argent plasma, Cu urinaire subnormaux - Cl creat = 75 ml/min - beta 2 microglobulinurie : 529 µg/L (N < 350) - alpha 1 microglobulinurie : 31,3 mg/24h (N < 10) - microalbuminurie : 57,4 mg/24h (N < 30) - bilan P-Ca plasma et urinaire : normal

22 Conclusions Déclaration en MP (néphropathie avec protéinurie)
Atteinte rénale avec atteinte tubulaire (protéinurie bas PM) en 98 et glomérulaire (microalbuminurie)en 99 Absence de fuite rénale P-Calcique et d’atteinte osseuse Absence d’atteinte respiratoire Déclaration en MP (néphropathie avec protéinurie) Maintien à son poste de travail avec mise en place de moyens prévention : amélioration de la cadmiurie (< 10 µg/g creat), poursuite des efforts entrepris pour obtenir cadmiurie < 5 µg/g creat. Poursuite surveillance médicale renforcée

23 Cas clinique n°2 Mr X adressé au service de pathologie professionnelle pour bilan d’une intoxication au cadmium Absence d’ATCD notable, tabagisme sevré en 1999 (13 P.A) Calendrier professionnel : 1977 à 1982 : brasage au laiton sur acier de cadre de bicyclettes 1982 à 1985 : postier 1985 à 2000 : entreprise « familiale » de brasage - techniques de soudure diverses (chalumeau, induction), t°=650°C - alliages utilisés : Cd, Ag, Cu, Zn, Ni, Mn Exposition potentielle depuis 1985 au cadmium Surveillance spécifique depuis 1999

24 Surveillance spécifique en 1999
Clinique : asymptomatique Examens complémentaires : - Cadmiurie = 26,4 µg/g creat (N < 5) - Cadmiémie = 15,6 µg/l (N < 5) - Argent urinaire normal - Cl creat = 106 ml/min - Beta 2 microglobulinurie = 1824 µg/L (N < 250) - Alpha 1 microglobulinurie = 30,2 mg/24h (N < 10) - Micoalbuminurie = 19,7 mg/24h (N < 30) - Bilan P-Ca plasmatique et urinaire normal - RP N et EFR discret syndrome obstructif distal

25 Conclusions Déclaration en MP (néphropathie avec protéinurie)
Atteinte rénale avec atteinte tubulaire (protéinurie bas PM) en 99 Absence de fuite P-Calcique et d’atteinte osseuse Atteinte respiratoire rattachée au tabagisme Déclaration en MP (néphropathie avec protéinurie) Moyens prévention mis en place : remplacement des brasures avec cadmium amélioration ventilation atelier avec CRAM et métrologie d’ambiance formation à la prévention et hygiène des salariés Dépistage autres salariés : bilan si cadmiurie > 5 µg/g creat Poursuite surveillance renforcée


Télécharger ppt "Intoxication au cadmium"

Présentations similaires


Annonces Google