La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MERCURE Cas Clinique Consultation de pathologie professionnelle de Nancy. JDV Besançon, 4-5-6 décembre 2006 J.Luc Chaudré, S.Warnez,H.Vanoni.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MERCURE Cas Clinique Consultation de pathologie professionnelle de Nancy. JDV Besançon, 4-5-6 décembre 2006 J.Luc Chaudré, S.Warnez,H.Vanoni."— Transcription de la présentation:

1 MERCURE Cas Clinique Consultation de pathologie professionnelle de Nancy. JDV Besançon, décembre 2006 J.Luc Chaudré, S.Warnez,H.Vanoni

2 Mme G.,49 ans adressée le 18/11/04 en CPP pour suspicion d intoxication au mercure.

3 Antécédents: allergies: Rhume des foins Épisodes urticariens(?) Eczéma de contact avec certains alliages métalliques Pas de tabagisme actif Régime alimentaire: suppression de tous les laitages depuis 2001 Consommation de fruits de mer occasionnelle Consommation de poisson 1x/sem Restriction de consommation de certaines céréales

4 Histoire de la maladie: 1990: mononucléose infectieuse suivie dune asthénie générale marquée et de douleurs diffuses: diagnostic de fibromyalgie TTT symptomatique par PROZAC, LAROXIL et LEXOMIL amélioration de létat de santé et reprise du travail après 8 mois d interruption 1996: nouvel épisode dasthénie entraînant des arrêts de travail multiples dont un de 4 mois.

5 1998: troubles gingivaux, cervicalgies et douleurs articulation temporo- mandibulaire: Pas de syndromes infectieux ni inflammatoire retrouvés Mais suppression de 11 amalgames dentaires sur un délai de 4 mois pour raison esthétique et remplacement par des céramiques(acrylates)

6 Suivie dune réaction gingivale intense, peu douloureuse détiologie indéterminée avec une évolution favorable sous TTT symptomatique local. Interruption des soins et persistance de 3 amalgames en bouche.

7 Dans les suites: Réapparition de la symptomatologie( asthénie, insomnies, douleurs diffuses, troubles de la concentration et de la mémoire) Récidive de la fibromyalgie Introduction de TOPALGIC Parallèlement mise en évidence dextrasystoles supra-ventriculaires avis cardio: TTT par BZD puis bêtabloquant Conséquences: congé maladie longue durée à partir de septembre 1998 et pendant 3 ans

8 Depuis 2002 persistance de manière fluctuante de: Asthénie générale Épisodes de fatigue musculaire Difficultés de concentration Troubles de la mémoire immédiate Épisodes de vertiges Céphalées Nausées Sécheresse buccale. Fourmillements des extrémités avec troubles de la préhension à type de maladresse Puis apparition de tremblements des extrémités gênant lécriture, non présents au repos

9 Suivi psychiatrique pendant cette période Sur le plan professionnel: Mme G. suit une licence puis une maîtrise daudiovisuel Septembre 2001: demande un poste aménagé Affectation à mi-temps au CNED Puis à temps complet à partir de septembre 2002

10 TTT actuel: PROZAC, LYSANXIA et SECTRAL À la demande: PROPOFAN, TRAMADOL et EFFERALGAN Divers TTT homéopathiques.

11 Examens complémetaires réalisés: En septembre 2004: réalisation dun prélèvement salivaire taux élevés de Palladium, Argent, Etain et Mercure: Palladium: 0.6 µg/L normal < 0.2 µg/L Argent: 84,8 µg/L < 0.2 µg/L Étain: 50,7 µg/L < 1,8 µg/L Mercure: 140,3 µg/L < 2.7 µg/L

12 Bilans biologiques: normaux Bilans radiographiques( rachis cervical, crâne): normaux Bilan neurologique et IRM cérébrale: sans particularité

13 Examen clinique du 14/11/04: Recherche déléments cliniques en relation avec une intoxication au mercure: Quelques tremblements fins sans particularités ROT vifs et symétriques, pas de diminution de la force musculaire Pas de trouble de la sensibilité épicritique Absence de gingivite Petite ulcération de la base de la langue sur le bord G que la patiente rapporte à une prise de dérivés de mercure sous forme homéopathique( Mercurius)

14 Examens complémentaires: Dosages sanguins et urinaires de mercure: Mercure sanguin: 3,2 µg/L Sujets normaux non exposés: <10 µg/L Mercure urinaire non détectable EMG des membres supérieures afin déliminer une atteinte neurologique périphérique: Non réalisée par la patiente

15 Consultation dermatologique (le 19/01/05): Recherche dune sensibilisation au mercure Est rapportée chez 1 à 3% des personnes porteuses damalgames dentaires à base de mercure Avis spécialisé: Lésion de stomatite à type de lichen avec des dépôts blanchâtres adhérents en feuille de fougères et strictement localisées en regard des dents contenant le matériel mercuriel seraient en faveur d une éventuelle sensibilisation Lichen permanent Mais non mis en évidence ici

16 Conclusion: Pas d argument pour relier la responsabilité du matériel mis en bouche quil y est sensibilisation ou non, à des manifestations de type fibromyalgies ou à type dasthénie.


Télécharger ppt "MERCURE Cas Clinique Consultation de pathologie professionnelle de Nancy. JDV Besançon, 4-5-6 décembre 2006 J.Luc Chaudré, S.Warnez,H.Vanoni."

Présentations similaires


Annonces Google