La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

11/30/07 DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Simone GUILLERMET Praticien Hospitalier à l'Hôpital Bichat ADDICTOLOGUE 68 bd Voltaire, 92600 Asnières Tel: 01 47 33 10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "11/30/07 DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Simone GUILLERMET Praticien Hospitalier à l'Hôpital Bichat ADDICTOLOGUE 68 bd Voltaire, 92600 Asnières Tel: 01 47 33 10."— Transcription de la présentation:

1 11/30/07 DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Simone GUILLERMET Praticien Hospitalier à l'Hôpital Bichat ADDICTOLOGUE 68 bd Voltaire, Asnières Tel:

2 11/30/07 Dépendance tabagique selon le DSM-IV (1) n 1) tolérance: manifestée par le besoin d'accroître les doses consommées pour obtenir une intoxication ou un effet désiré ou une diminution des effets à dose consommée constante. n 2) symptôme de sevrage à la suite d'une période d'abstinence. DR GUILLERMET

3 11/30/07 DSM-IV (2) n 3) fumer plus ou plus longtemps que prévu n 4) un désir persistant de fumer et des efforts infructueux de diminution ou de contrôle de la consommation. n 5) beaucoup de temps passé à fumer ou à se procurer du tabac. DR GUILLERMET

4 11/30/07 DSM-IV (3) n 6) abandonner ou réduire ses activités sociales professionnelles ou de loisir à cause du tabac. n 7) continuer à fumer malgré la connaissance des risques pour la santé. DR GUILLERMET

5 11/30/07 Dépendance au tabac n Pharmacologique (nicotinique) n Psycho-comportementale. DR GUILLERMET

6 11/30/07 Dépendance nicotinique (1) n Drogue puissante pour le fumeur, n inhalée dans les gouttes de goudrons, n diffuse des alvéoles pulmonaires dans les capillaires alvéolaires et rejoint la circulation artérielle. n Parvient au cerveau en moins de 10 secondes. DR GUILLERMET

7 11/30/07 Dépendance nicotinique (2) n Se fixe sur les récepteurs nicotiniques des neurones dopaminergiques de l'aire tegmentale ventrale et du noyau accubens, ( circuit de récompense ). n La structure de la nicotine ressemblant à celle de l'acétylcholine agit comme " une fausse clé " sur ces récepteurs. DR GUILLERMET

8 11/30/07 Effet "shoot" au niveau cérébral" n Inhalation profonde de la fumée sous forme de "bolus"artériel. n Ce "shoot" de nicotine induit et entretient la dépendance. n Phénomène d'autotitration: le fumeur ajuste inconsciemment sa consommation de façon à entretenir sa nicotinémie pour être "bien". DR GUILLERMET

9 11/30/07 Métabolisme de la nicotine n Principalement métabolisée au niveau du foie, n 1/2 vie d'élimination: 2 heures environ. n Métabolite important: la COTININE peut être dosée dans les urines comme marqueur biologique: 1/2 vie de 16 heures environ. DR GUILLERMET

10 11/30/07 Mesure de la dépendance à la nicotine. n Le test de FAGERSTRÖM n La mesure du monoxyde de carbone dans l'air expiré à l'aide d'un CO testeur n Eventuellement le dosage de la cotinine urinaire. DR GUILLERMET

11 11/30/07 Test de Fagerström n Dans quel délai après le réveil fumez- vous votre première cigarette? F Moins de 5 minutes?3 F 6 à 30 minutes?2 F 31 à 60 minutes?1 F après 60 minutes?0 DR GUILLERMET

12 11/30/07 Test de Fagerström n Trouvez-vous difficile de ne pas fumer dans les endroits interdits (cinéma, bus…)? F oui1 F non0 DR GUILLERMET

13 11/30/07 Test de Fagerström n Quelle cigarette trouvez-vous la plus indispensable? F la première1 F une autre0 DR GUILLERMET

14 11/30/07 Test de Fagerström n Combien de cigarettes fumez-vous par jour? F 10 ou moins0 F 11 à 201 F 21 à 302 F 31 ou plus3 DR GUILLERMET

15 11/30/07 Test de Fagerström n Fumez-vous de façon plus rapprochée dans la première heure après le réveil que pendant le reste de la journée? F oui1 F non0 DR GUILLERMET

16 11/30/07 Test de Fagerström n Fumez-vous si une maladie vous oblige à rester au lit? oui1 non0 DR GUILLERMET

17 11/30/07 Résultat n : dépendance très faible n : dépendance faible n 5 : dépendance moyenne n : dépendance forte n 8 -10: dépendance très forte DR GUILLERMET

18 11/30/07 Dosage du CO en ppm n 0 à 5 chez le non fumeur n 5 à 10 chez le fumeur passif n > à 10 chez le fumeur F demi-vie courte de 4 à 6 heures F le CO est un facteur d'hypoxie; des taux élevés d'HbCO sont un facteur de risque d'ischémie ( coronarienne ) et peuvent initier des lésions vasculaires (endothéliales) DR GUILLERMET

19 11/30/07 Dosage de Cotinine urinaire n < à 5 ng/mL chez le non fumeur n peut atteindre 1500 ng/mL chez le fumeur n moyen efficace d'apprécier le tabagisme passif (un taux supérieur à 10 ng/mL peut être observé chez le conjoint d'un fumeur. DR GUILLERMET

20 11/30/07 Traitement de la dépendance nicotinique n les substituts nicotiniques F les timbres F les comprimés sublinguaux F l'inhaleur F les gommes DR GUILLERMET

21 11/30/07 Signes de sous-dosage, fréquents. n Pulsions à fumer n Irritabilité n Agressivité.

22 11/30/07 Signes de surdosage, plus rare. n Nausées n Hypersalivation n Douleurs abdominales, diarrhée n Tachycardie n Sueurs n Céphalées n Lipothymies

23 11/30/07 Chez la femme enceinte: n En principe, pas de S.N. à la première consultation. n si prescription de S.N.,commencer par les formes séquentielles. n En cas d'utilisation de patch, ménager une fenêtre thérapeutique nocturne.

24 11/30/07 BUPROPION: ZYBAN*: CI n ATCD de convulsion n Tumeur du système nerveux central n ATCD d'anorexie, boulimie n Sevrage alcool ou BZD n Trouble bipolaire n Insuffisance hépatique n Insuffisance rénale

25 11/30/07 Utiliser une demi-dose si: n Insuffisance hépatique légère à modérée, n Insuffisance rénale légère à modérée, n Sujet agé, n diabétique traité par insuline ou hypoglycémiant, n ATCD de traumatisme crânien.

26 11/30/07 Si utilisation du Bupropion n Il existe des bons et des mauvais répondeurs, n Il n'y a pas lieu de poursuivre le traitement au delà de 7 semaines si pas d'efficacité, n Surveiller la T.A.+++ n Respecter un intervalle d'au moins 8 heures entre les prises.

27 11/30/07 la Varénicline ou Champix* Agoniste partiel des récepteurs à l'acétylcholine. Effets indésirables semblent modérés: nausées, constipation, insomnie, perturbation des rêves, céphalées. Une certaine toxicité cardiaque à long terme n'est pas exclue. Risque dabus? Risque suicidaire? Attente détudes versus S.N.

28 11/30/07 La nicotine reste le médicament de premier choix quand une aide médicamenteuse est jugée utile dans le sevrage tabagique. MOTIVER et SOUTENIR les patients reste primordial.

29 11/30/07 Dépendance psycho- comportementale. n besoin du geste n fumer est un plaisir n fumer me détend n fumer soutient le moral n fumer est un geste automatique n fumer me stimule n... DR GUILLERMET

30 11/30/07 Les stades de préparation à l'arrêt du tabac Source : Prochaska and Di Clemente, Am Psychologist 1999,47:1102 DR GUILLERMET

31 11/30/07 PREPARATION n La peur pour sa santé n Donner lexemple n Notion de dépendance n Coût financier DR GUILLERMET

32 11/30/07 LARRÊT n Brutal ou progressif ? n Date de larrêt ? n Jeter son paquet ou son briquet ? n Prévenir son entourage ? n Syndrome de sevrage… DR GUILLERMET

33 11/30/07 LAPPRENTISSAGE on ne peut pas aller sur une île déserte n Eviter les fumeurs et les lieux où lon fume ? n Avoir des activités ? n Avoir une bonne hygiène de vie ? DR GUILLERMET

34 11/30/07 Il est impossible que le phénomène séteigne de lui-même si lon continue à lalimenter. DR GUILLERMET

35 11/30/07 Comportement SoulagementManque DR GUILLERMET

36 11/30/07 Faire appel à la raison à la volonté PAS VRAIMENT DR GUILLERMET

37 11/30/07 Jamais la connaissance dun risque ne suffit à modifier un comportement. DR GUILLERMET

38 11/30/07 "Il faut que..." "J'ai envie de..." n Conscience n Volonté n Rationnel n "Je tiens" n Régulations n Automatismes n Désir n "je lache"

39 11/30/07 AVOIR DE LA VOLONTE pour décider ÊTRE MOTIVE pour durer. DR GUILLERMET

40 11/30/07 Le choix de lARRÊT La date de lARRÊT appartient au patient. DR GUILLERMET

41 11/30/07 Une fois la décision darrêt prise, le fumeur rentre dans une phase dapprentissage actif. DR GUILLERMET

42 11/30/07 REAPPRENDRE A ETRE UN NON FUMEUR DR GUILLERMET

43 11/30/07 Conseils diététiques DR GUILLERMET

44 11/30/07 DR GUILLERMET

45 11/30/07 n Faire face aux envies de fumer: – Boire lentement un verre deau – Respirer profondément – Se laver les dents – Faire quelque chose –... DR GUILLERMET

46 11/30/07 En résumé: fumeur décidé à arrêter: n Substituts nicotiniques si besoin, à dose suffisante (reévaluer). n Suivi +++: psychothérapie de soutien. n Utiliser les méthodes de TCC +++. n Puis, si arrêt non obtenu, orienter vers une consultation spécialisée. DR GUILLERMET

47 11/30/07 Si le patient hésite à arrêter ou est à "haut risque" mais refuse l'arrêt : n Lui proposer un arrêt progressif en utilisant les formes orales des substituts nicotiniques en remplacement de cigarettes. n Suivi…(entretien motivationnel).

48 11/30/07 Pour tous: le Conseil Minimal. n Etes-vous fumeur? n Envisagez-vous d'arrêter de fumer? n Balance décisionnelle

49 11/30/07 Dans larrêt du tabac, il ny a pas déchec, seulement des succès différés… DR GUILLERMET


Télécharger ppt "11/30/07 DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Simone GUILLERMET Praticien Hospitalier à l'Hôpital Bichat ADDICTOLOGUE 68 bd Voltaire, 92600 Asnières Tel: 01 47 33 10."

Présentations similaires


Annonces Google