La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La relation soignant - soigné. Le soignant Etymologiquement, le mot " soignant" qui rejoint le mot " soigner" vient du latin " soniare" qui signifie :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La relation soignant - soigné. Le soignant Etymologiquement, le mot " soignant" qui rejoint le mot " soigner" vient du latin " soniare" qui signifie :"— Transcription de la présentation:

1 La relation soignant - soigné

2 Le soignant Etymologiquement, le mot " soignant" qui rejoint le mot " soigner" vient du latin " soniare" qui signifie : s'occuper de. Soigner : -c'est " s'occuper du bien être et du contentement de quelqu'un " et " s'occuper de rétablir la santé " (ROBERT), -c'est " consacrer son activité, son dévouement à la guérison de quelqu'un" et " s'occuper avec sollicitude de quelqu'un " (LAROUSSE).

3 Le soignant effectue des soins définis comme étant "un ensemble de moyens hygiéniques, diététiques et thérapeutiques mis en œuvre pour conserver et rétablir la santé ". Un soignant est donc une personne qui s'occupe à la fois de rétablir la santé et d'apporter du bien être à une autre personne avec toute l'humanité possible. Être soignant, c'est prendre soin d'autrui. L'infirmier, l'aide-soignant, le médecin, le kinésithérapeute,…, sont considérés comme des soignants.

4 Cadre législatif Être soignant, c'est avant tout une profession s'exerçant dans un cadre légal. La réglementation : - définit le rôle de chacun en fonction du diplôme, - fixe le contenu des formations initiales, - donne le cadre de l'exercice et la hiérarchie des intervenants.

5 Le Décret du 15 mars 1993 relatif aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'infirmier, correspond au champ de compétences légales : " Les soins infirmiers, préventifs, curatifs ou palliatifs sont de nature technique, relationnelle et éducative. Leur réalisation tient compte de l'évolution des sciences et des techniques. Ils ont pour objet dans le respect des règles professionnelles des infirmiers et infirmières, incluant notamment le secret professionnel, de protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé des personnes ou l'autonomie de leurs fonctions vitales physiques et psychiques, en tenant compte de la personnalité de chacune d'elle, dans sa composante psychologique, sociale, économique et culturelle. "

6 Ainsi, la grande majorité des soins effectués par les soignants nécessite de toucher le patient. Cela fait partie des soins réglementés par la législation, c'est pourquoi ces professions demandent certaines qualités humaines.

7 Le soignant en tant qu'être humain Le soignant est avant tout un être humain fait d'une personnalité qui lui est propre de qualités et de défauts. Ceci signifie qu'un soignant peut être impatient, de mauvaise humeur, triste… Le soignant a aussi une vie privée. En tant qu'être humain prend soin d'êtres humains, il doit respecter et être respecté.

8 Cependant, du fait de sa profession, le soignant se doit de faire abstraction de ses émotions et bien différencier les soucis personnels et la vie professionnelle. Il doit être attentif à ne pas projeter sa mauvaise humeur sur ses patients. Il doit pouvoir détecter la souffrance du patient auprès duquel il intervient en étant à lécoute de ce dernier.

9 Le soignant, une identité professionnelle Le soin implique nécessairement dendosser une identité professionnelle correctement élaborée et intégrée et de mettre de côté son identité personnelle. Les avantages : - Éviter que sa vie personnelle nempiète sur les activités professionnelles, - Ne pas vivre les « échecs » thérapeutiques comme des échecs personnels

10 LE SOIGNE DIT « PATIENT » Cadre Général Le terme "patient" vient du latin "patiens" qui signifie " souffrir", "supporter". "Un patient" est une personne qui fait l'objet d'un traitement médical ou chirurgical (LAROUSSE). C'est une personne en perte de santé qui se trouve par son état dans une situation de dépendance. L'univers personnel de l'être malade est un monde où la fatigue, la douleur, la souffrance et souvent l'anxiété prennent toute la place. L'hospitalisation tend à infantiliser le malade en oubliant qu'il est avant tout une personne au même titre que le soignant.

11 Le patient en tant que personne Une personne est un être de raison, de conscience et de liberté ayant le sens de sa propre identité. Sous l'angle médico-social, on peut le définir comme un être respectable avec une capacité de se suffire à soi-même et de subvenir à ses propres besoins. Chaque personne est un être humain : - unique, c'est pourquoi chaque soin doit être adapté au patient et surtout individualisé, - avec un sexe (homme ou femme), une couleur de peau, un physique différent d'où l'importance du respect des différences et de la tolérance du soignant, - qui communique par différents langages : parole, écrit, signes non verbaux (toucher, mimiques, regard,…) - avec une culture, des croyances, - qui évolue dans un environnement : c'est pourquoi le soignant doit tenir compte de son milieu, de son entourage… - qui évolue dans le temps, d'où l'importance de connaître son passé ( anamnèse), son présent, sa perception du futur.

12 La pyramide de Maslow Survie : besoins physiologiques : faim, soif, sommeil, … Sécurité : besoins de sécurité : protection morale et physique… Socialisation : besoins de socialisation : amitié, affection, échange… Estime : besoins destime : respect de soi, considération, prestige… Accomplissement : besoins daccomplissement : réalisation personnelle…

13 Cadre législatif Le patient a des droits reconnus non seulement du point de vue National mais aussi Mondial. °Droits Nationaux - D'après la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789: " Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité"(Article1). Il semble évident que le patient hospitalisé ne peut échapper à cet article et qu'il conserve ses Droits de Citoyens à l'Hôpital. - Le patient est notre égal et l'Institution ne peut nier ses Droits Fondamentaux c'est pourquoi il existe d'une "charte du patient hospitalisé" depuis 1995 De même quune charte des droits et des libertés de la personne âgée dépendante (Fondation Nationale de Gérontologie - Ministère de lemploi et de la solidarité, 1999)

14 °Droits Internationaux - L'O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) "La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ; la possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale " ; La santé de tous les peuples est une condition fondamentale de la paix du monde et de la sécurité ; elle dépend de la coopération la plus étroite des individus et des Etats." - Convention des Droits de l'Homme. - Chartes Européennes de 1979 et 1984.

15 LA RELATION SOIGNANT-SOIGNE Définition: relation "Une relation est une activité ou une situation dans laquelle plusieurs personnes sont susceptibles d'agir mutuellement les unes sur les autres. C'est un lien de dépendance ou d'influence réciproque dans quelque domaine que ce soit. Ce sont des modalités pratiques, concrètes par lesquelles deux ou plusieurs personnes communiquent ou se fréquentent...". (ROBERT)

16 De plus, "L'histoire détermine le contenu des relations Humaines dans sa totalité et ces relations quelles qu'elles soient, si intimes ou si brèves qu'elles puissent être renvoient à tout. Mais ce n'est pas elle qui fait qu'il y ait des relations humaines en général… si la constitution d'un groupe ou d'une société … doit être possible, c'est que la relation humaine (quel qu'en soit le contenu) est une réalité de fait permanente". (Jean-Paul SARTRE)

17 Les différents types de relations soignant-soigné - La relation sociale de civilité. Cette relation s'inscrit dans un rituel où il y a volonté individuelle d'un comportement agréable, sociable avec convivialité dans l'échange. Généralement, elle correspond à des propos banals sans réels intérêts ("parler de la pluie et du beau temps"). Ce mode de relation comporte une certaine distance relationnelle c'est à dire un degré de proximité avec l'autre dans lequel l'individu se sent le plus à l'aise (proximité sur le plan physique et sur le plan psychique). Cette distance relationnelle permet aux personnes en relation de se protéger de l'autre en évitant une trop grande implication. Elle permet de créer un climat de confiance dès l'accueil du patient.

18 - La relation fonctionnelle. Réalisée dans le but d'effectuer un recueil de données (anamnèse), indispensables à la prise en charge. Ici, le soignant conduit la relation dans le but d'acquérir certaines informations concernant le patient et ses besoins et de mieux le connaître.

19 - La relation d'aide. Elle permet d'apporter réconfort au patient. Elle passe par une écoute attentive de la part du soignant et par une attitude empathique c'est à dire compréhensive et sans jugement. Elle ne peut débuter sans la relation de confiance qui permet au patient d'exprimer ses affects (craintes, difficultés, émotions…). Cette relation fait partie du rôle propre de l'infirmier.

20 La relation soignant-soigné La particularité de cette relation par rapport à toute les autres est quelle se caractérise par une relation de dépendance du patient à légard du soignant. Mais vigilance, le patient dépend du soignant dans un cadre précis.

21 2 formes de dépendance: Une dépendance dite « naturelle » Patient dépendant de son soin La relation Soignant répondant à la demande daide

22 La dépendance dite « pathologique » Type de relation qui sabote lautonomie de la personne cest à dire sa liberté dutiliser au mieux ses ressources de santé physique et psychique.

23 Le glissement de la dépendance « naturelle » vers la dépendance pathologique est la conséquence dune réponse inadaptée du soignant.

24 Réponse du soignant « défectueuse » à la demande daide. Incurie Abandon Laisser faire Absence de savoir faire…

25 Réponse excessive du soignant à la demande daide: « le maternage » Définition générale: « Ensemble de soins corporels donnés à une personne dans un climat protecteur et affectif qui évoque le comportement dune mère à légard de son enfant. » Le nourrisson est dépendant de sa mère, il va se développer par une interaction affective. RELATION MEREENFANT

26 Réponse excessive du soignant à la demande daide: « le maternage » Relation soignant adulte Personne âgée A la différence de lenfant en cours de développement, la pâ a une identité élaborée.

27 Réponse excessive du soignant à la demande daide: « le maternage » Le maternage en gériatrie revient à générer une dépendance pathologique avec la personne âgée. Cest le TROP FAIRE, LE PAS ASSEZ LAISSER FAIRE, LETOUFFEMENT, LENCERCLEMENT. LE MATERNAGE INDUIT DES ETATS REGRESSIFS.

28 Du côté du soigné On peut sattendre à une demande forte et irréaliste. Ex: « vous êtes le seul capable de me soigner, restez avec moi » Comportement à adopter?

29 Du côté du soignant Tout faire à la place du patient revient à nier son autonomie: dépendance forcée. Le tutoiement, les « papi » « mami »… Attention à linfantilisation « Allez on va aller prendre la douche, vous allez être tout beau… »

30 Le soignant ne doit pas créer de la dépendance: - faire à la place du patient si il est en mesure de pouvoir faire seul - Ne pas générer une relation daffectivité - Eviter les comportements tel la surprotection…

31 Un lien se crée entre un professionnel et un patient. Etre distinct sans être distant Etre chaleureux sans être dans laffectivité Etre dans la relation sans se mettre à la place

32 Une dépendance, beaucoup moins palpable peut sexercer également du soignant à légard du patient, traduisant ainsi une carence dans lélaboration de identité professionnelle.

33 Ainsi, il est important de pouvoir se situer par rapport à son statut professionnel: -Quels étaient les motivations qui mont conduit à ce choix de carrière? -Mon expérience est telle conforme à mes attentes initiales? -Assister à des groupes de supervision -Continuer à se former (lectures- congrès…) permet de prendre du recul.

34 Le statut de soignant se façonne toute la vie professionnelle durant et sa construction ne se limite pas à la seule période détude.

35 Le patient, le diagnostic et le soignant La relation thérapeutique ne se limite pas à la relation soignant-soigné. Elle inclut le rapport quentretiennent lun et lautre avec le diagnostic. Le rapport quentretient le patient avec son diagnostic est prépondérant dans le pronostic de la qualité de la prise en charge thérapeutique Il en est de même du rapport entre le soignant et le diagnostic (attitude fataliste; optimisme disproportionnée etc.)

36 Sapproprier la maladie, vivre avec … Quelque soit la maladie, quelque soit sa gravité, lêtre humain à besoin de savoir où il en est. Tout patient atteint dune maladie chronique doit apprendre à vivre avec. Sapproprier sa maladie, cest rester encore acteur de sa vie.

37 Sexualité et affectivité chez les personnes âgées

38 Définitions Sexualité: « Ensemble des phénomènes sexuels ou liés au sexe, que lon peut observer dans le monde vivant. » (Larousse) Affectivité: « Ensemble des phénomènes affectifs (émotions, sentiments, passions…) (Larousse)

39 Aspects physiologiques du vieillissement sexuel chez lhomme âgé Erection plus longue à obtenir, nécessite une stimulation plus importante. Le temps pour atteindre lorgasme est plus long. (besoin déjaculer plus tardif) Ejaculation conservée: - fréquente, - puissante.

40 Psychologie du vieillissement sexuel chez lhomme âgé Angoisse de limpuissance Renoncement à toute activité sexuelle: perte de confiance Crise de la masculinité

41 Aspects physiologiques du vieillissement sexuel chez la femme âgée. Ménopausecarence hormonale qui entraîne des modifications vaginales avec une difficulté à la lubrification + plus grande irritabilité de la région génitale Orgasme plus court…

42 Psychologie du vieillissement sexuel chez la femme âgée Ménopauseanxiogène sentiments de perte de féminité Perte de la fonction de reproduction attitude de retrait sexuel

43 Les préjugés sociaux veulent quavec lâge on devienne asexués. Les modifications physiologiques et hormonales nempêchent pas lhomme et la femme âgés davoir une activité sexuelle Lavance en âge nécessite une réadaptation physiologique, psychologique et sociale sur le thème de la sexualité. Laffectivité prend le pas sur la génitalité. La sexualité évolue avec lavance en âge: sensualité et intimité. Si arrêt sexualité: conséquences physiologiques et psychologiques.

44 Réfléchissons!! « Les personnes âgées ont elles un sexe ? » La classe dâge prend le pas sur leur identité de genre, ils sont vieux avant dêtre homme ou femme. Oser penser quune personne âgée ait envie de faire lamour… Il existe un tabou de la sexualité des personnes âgées.

45 Et pourtant: Selon M Rufo « lutter contre la mort implique de considérer toutes les pulsions de vie » dont fait partie la sexualité.

46 Sexualité des personnes âgées en institution

47 Depuis 1995 seulement, par "La charte des droits et libertés des personnes âgées", on dit enfin que la personne âgée a le droit de conserver des relations affectives.

48 La perception de la sexualité par les soignants POSITIVE Lamour, le désir de séduire na pas dâge NEGATIVE La sexualité est réservée aux jeunes, symboles de beauté

49 La perception de la sexualité par les familles ENFANTS Les enfants peuvent être choqués de la continuité du désir chez leur parent. Ils peuvent vivre cette nouvelle union difficilement si décès de lautre parent. PETITS ENFANTS Ils tolèrent plus facilement la vie sexuelle de leurs grands parents. Ils ont souvent une autre vision sur la sexualité. (Augmente la longévité)

50 Les manifestations de la sexualité des personnes âgées en institution Par ex, la masturbation dans un espace privé (la chambre). Comment réagir? Avez vous frappé à la porte? Certains soignants émettent des jugements, quen pensez-vous?

51 Le patient peut exprimer ses désirs comme il le souhaite dans son espace privé à savoir sa chambre. Le soignant doit signifier sa venue en frappant à la porte. Il na pas à porter de jugement

52 Le couple et linstitution Relations sexuelles entre résidants Des couples se créent en institution. Cette union peut déranger les familles, les soignants. « Il est mieux que votre mari davant, …votre mari vous ne le regrettez pas?.. »

53 Attention à linfantilisation!!! « Alors, tas pas vu ton amoureux ?» Noubliez pas que vous avez une personne qui a un long vécu en face de vous. Respectez ses sentiments cest respecter la personne elle même.

54 Laffectif chez les personnes souffrant de troubles cognitifs Ces personnes peuvent également se mettre en couple: elles ont besoin de contact et de chaleur. Souvent elles sembrassent, pas forcément de sexualité. On peut se questionner / conscience de leurs actes.

55 Dimensions sexuelles dans les soins

56 Les demandes détournées Par exemple démangeaisons sur le sexe. Ce sont des somatisations qui sont lexpression physique dune souffrance psychique. (« Soma », en grec ancien, désigne le corps.)

57 Les demandes inadaptées de la part du patient Prenons le cas dune personne âgée qui a une érection, dit penser au soignant toute la journée. Attitude à adopter : Recadrer en signifiant que vous êtes la pour les soins. Lui signifier quil a le droit de rêver, davoir des désirs mais quil na pas à avoir des gestes ou paroles déplacées. Si cela ne suffit pas : changer de soignant Il est important lorsque lon touche la sphère intime des personnes dexpliquer ce que lon fait, déviter de trop grandes familiarités. Se centrer sur des sujets de concentration banals.

58 La sphère intime Se pose la question de la nudité. Cela peut être difficile de se mettre nu devant un étranger intimité « Le corps à corps »: lorsquil faut lever un patient nu sous la douche: contact+++ peut être ambigu pour le patient.

59 Se questionner Perceptions différentes générations différentes. Se laver pour génération actuelle = plaisir, bien être, détente… Se laver pour les personnes âgées est différent. « je suis sale, je me lave »

60 Dans le cas ou une personne souffre de troubles cognitifs: La personne émet des comportements qui peuvent être connotés sexuellement pour le soignant, pas pour le patient. Désinhibition, perte des convenances sociales. Ex un patient qui se déshabille car il a trop chaud ou souhaite aller aux WC. (la personne sait quil faut effectuer ce comportement pour répondre à son besoin, mais ne sait plus précisément comment ou où.)

61 Dun point de vue éthique le problème de lintimité doit être posé de façon globale : Frapper avant dentrer dans une chambre… Ex: WC qui ferment à clefs

62 FIN


Télécharger ppt "La relation soignant - soigné. Le soignant Etymologiquement, le mot " soignant" qui rejoint le mot " soigner" vient du latin " soniare" qui signifie :"

Présentations similaires


Annonces Google