La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sémiologie infectieuse B. Mourvillier Service de réanimation médicale et infectieuse GH Bichat Claude Bernard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sémiologie infectieuse B. Mourvillier Service de réanimation médicale et infectieuse GH Bichat Claude Bernard."— Transcription de la présentation:

1 Sémiologie infectieuse B. Mourvillier Service de réanimation médicale et infectieuse GH Bichat Claude Bernard

2 Fièvre Elévation de la température centrale au dessus de 37,5°C le matin et 37,8°C le soir Variation physiologique en fonction: –Activité –Digestion –Cycle menstruel

3 Physiologie Régulation permanente par centre hypothalamus Equilibre entre production et déperdition: –production: métabolisme, muscles –Déperdition: peau, (respiration) Susbstances pyrogènes produites par cellules du système immunitaire Plus rarement: origine centrale ou déséquilibre production et déperdition

4 Méthodes de mesure Mesure au niveau: –Axillaire –Buccal –Rectal –Tympanique –Veineux central –Oesophagien Quand: –le matin avant le lever ou plus tard après 15 min de repos –En situation pathologique en particulier en cas de frissons, sueurs, marbrures

5 Fièvre Témoigne de la réaction de lorganisme face à une inflammation Mais fièvre nest pas synonyme dinfection… A contrario, Absence de fièvre nexclue pas infection

6 Fièvre: caractéristiques Mode de début: brutal, progressif, insidieux Intensité Evolution –Continue ou intermittente (antipyrétiques?) –Récurrente, cyclique, ondulante –Variation nycthémérale

7 DEFINITIONS Etat de choc Infection Syndrome de Réponse Inflammatoire Systémique (SIRS) Sepsis sévère Choc septique

8 INFECTION Présence de germes à la culture dans un liquide ou milieu normalement stérile

9 SIRS Fièvre ou hypothermie (36°/38°) FC sup 90/min Hyperleucocytose (>12000) ou leucopenie (<4000) FR > 20 ou PaCO2 < 32mmHg ou ventilation mécanique

10 Sepsis sévère Hypotension avec éventuellement dysfonction dorgane corrigée sous remplissage seul

11 Choc septique Hypotension persistante malgré remplissage avec dysfonction dorgane persistante (marbrures, oligurie, acidose lactique,…)

12 ORL Dysphagie Inflammation pharyngée Otalgie Obstruction nasale Jetage purulent Trouble de la voix Extinction de la toux

13 Bucco-dentaire Douleur dentaire Lésions inflammatoires muqueuse buccale

14 Pulmonaire Toux Expectoration purulente Douleur thoracique Radiographie des poumons face et profil

15 Digestifs ou hépatique Vomissements Diarrhée aqueuses, glaireuse, sanglante, mucopurulentes Douleur abdominale Ictère

16 Urinaire Brûlures mictionnelles Dysurie Pollakiurie Urines troubles Douleur abdominale ou lombaire

17 Articulaire Au niveau dune articulation: –Douleur –Rougeur –Châleur Ponction liquide articulaire purulente

18 Cutanée Surinfection dune plaie: –Douleur importante –Rougeur –Châleur –Écoulement purulent –Retard à la cicatrisation

19 Cutanée Superficielle: –Vésicule –Bulle –Macule –Papule –Lésion centrée par un follicule pilo-sébacé

20

21

22

23

24

25 Cutanée Dermo-hypodermique: –Placard rouge, chaud et induré –Purpura –Abcès, panari Profonde: –Purpura, nécrose

26 Eruption cutanée Éléments éruptifs Topographie: –Généralisée, localisée –Respect de certaines zones (paumes, plis de flexion, cuir chevelu,…) –Association Caractère prurigineux ou non

27 Autres Adenopathie –Unique ou multiple –Avec signes inflammatoires Lymphangite

28

29

30 Anomalies biologiques Hyperleucocytose ou leucopénie Anémie microcytaire Thrombopénie Elévation VS, CRP, PCT

31 Bilan complémentaire Radiographie de thorax Echographie abdominale TDM abdominale Autres examens en fonction symptomatologie

32 Prélèvements bactériologiques 2 hémocs (toujours possible) dont au moins une sur VVC ou PAC ECBC, aspiration trachéale à laveugle, prélèvements sous fibroscopie BU + ECBU Ponction dascite Ponction pleurale Ponction sous-cutanée Ecouvillons peu rentables

33 Fièvre et urgence vitale Aplasie fébrile Choc septique Syndrome méningé ou coma

34 Conduite à tenir Recherche de signes de gravité –Surveillance cstes vitales Réalisation rapide des examens Administration précoce des antibiotiques si prescrits Prise régulière de la température Réalisation hémocultures si frissons, marbrures, détresse respiratoire,…

35 SEPTICEMIES BACTERIEMIES

36 Définitions Septicémie Bactériémie Ne pas confondre avec sepsis sévère ou choc septique

37 Origine Tout foyer infectieux profond Cathéter périphérique ou central Permet identification du germe responsable de linfection en labsence de prélèvement in situ

38 Traitement Antibiothérapie adaptée au type dinfection (probabilité de certains germes) Durée: 15 à 21 jours par voie intraveineuse pendant 15 jours Surveillance de la négativité des hémocultures


Télécharger ppt "Sémiologie infectieuse B. Mourvillier Service de réanimation médicale et infectieuse GH Bichat Claude Bernard."

Présentations similaires


Annonces Google