La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEFINITION Mesure des taux doxygène et de gaz carbonique dans le sang artériel ainsi que dautres paramètres dimportance physiologique tel que le pH ; %

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEFINITION Mesure des taux doxygène et de gaz carbonique dans le sang artériel ainsi que dautres paramètres dimportance physiologique tel que le pH ; %"— Transcription de la présentation:

1 DEFINITION Mesure des taux doxygène et de gaz carbonique dans le sang artériel ainsi que dautres paramètres dimportance physiologique tel que le pH ; % en Hb oxygénée ; la quantité Hb sanguin et le taux de bicarbonate sanguin. Ce taux reflètent lhématose cest à dire lenrichissement du sang en oxygène et épuration du gaz carbonique par les poumons. Le résultat est exprimé en pression partielle artérielle ex : PaO2 ou PaCO2

2 Rappel : Lhématose est la transformation du sang veineux ( pauvre en oxygène) en sang enrichi en oxygène. La gazométrie artérielle évalue lefficacité de la respiration donc de lhématose. Le sang artériel (très voisin de celui qui sort des poumons) est ponctionné avant quil nait servi à la respiration cellulaire. Dans le sang, lO 2 est transporté sous deux formes : - dissous dans le plasma la PaO 2 mesure cette partie - fixé à lhémoglobine, cest la composante principale.

3 LEGISLATION En référence au code de la santé publique, le prélèvement peut être réalisé par lIDE, sur prescription médicale. Décret du 29/07/2004 chapitre II relatif aux règles professionnelles des infirmiers et infirmières : Article R : linfirmier ou linfirmière applique et respecte la prescription médicale écrite, datée et signée par le médecin prescripteur, ainsi que les protocoles thérapeutiques et de soins durgence que celui-ci a déterminés. Il vérifie la date de péremption et le mode demploi des produits ou matériels quil utilise (…) Décret du 29/07/2004 chapitre I relatif aux actes professionnels et à lexercice de la profession dinfirmière: Article R : 36° : « Prélèvements de sang par ponction artérielle pour gazométrie. ».

4 INDICATION - Insuffisance respiratoire aiguë ou chronique - Malade sous oxygénothérapie - Ventilation assistée - Etat comateux - Asthme - Pneumothorax

5 Contre – indication Trouble grave de lhémostase et ttt anti-coagulant du au risque de saignement important Absolue : prothèse vasculaire artérielle si pontage fémoral on prélève dans lartère radiale, Si fistule artério-veineuse, on prélève dans lautre bras ou bien lartère fémorale.

6 LES DIFFERENTS SITES DE PONCTION - Au niveau de lartère radiale le plus souvent et celle que lIDE peut ponctionner. - Au niveau de lartère fémorale le prélèvement est réalisé par le médecin.

7 MATERIEL Plateau désinfecté : gants non stériles seringue pré-héparinée thermomètre aiguille IV compresses stériles betadine alcoolisé conteneur elasto

8 GAZ DU SANG (syn. : gazométrie artérielle)

9 Fiche de renseignement : - date et heure du prélèvement ; identification du patient - Les conditions ventilatoires : air ambiant ou enrichi ou oxygène, ventilation spontanée ou assistée - La température du patient au moment du prélèvement car lhypothermie ou hypothermie modifient les valeurs mesurées. - Sachet adapté selon lhôpital + glaçons

10 TECHNIQUE Vérification de la prescription médicale Prévenir le patient Faire le test d'Allen obligatoirement avant le premier prélèvement : Mettre le bras à ponctionner en lair en comprimant les 2 artères radiale et cubitale afin de vider la main de son sang. Une fois celle – ci devenue blanche, baisser le bras en relâchant lartère cubitale, si la main se recolore cela veut dire quen cas de lésion de lartère radiale (thrombus, spasme), lartère cubitale prend le relais et donc la ponction peut se faire. Si le prélèvement n'est pas urgent on peut expliquer un pansement adhésif avec la pommade EMLA 5% et laisser agir 1 heure. Vérifier que la personne soit au repos pour la mesure des gaz du sang depuis au mois 15 minutes avec ou sans oxygène,

11 Il faut sinstaller, ouvrir le matériel (tirer sur le piston de 1,5 cc max. puis monter aiguille sur la seringue), Installer le patient confortablement en posant le bras à piquer sur un plan dur, le poignet en extension, la paume de la main en supination Lavage des mains simples ou avec une solution hydro-alcoolique Mettre des gants non stériles Sinstaller soi même confortablement, de préférence assis, Repérer lartère radiale dans la gouttière du pouls. Présenter la seringue montée, héparinée, dans laxe de lartère, avec un angle dincidence de 45°, le biseau de laiguille vers le haut. Après une asepsie soigneuse, piquer franchement la peau de façon à pénétrer à contre-courant dans lartère immobilisé entre 2 doigts de la main opposée. Introduire tout le biseau dans la lumière de lartère, sans la traverser : le sang rouge vif afflue spontanément dans le corps de la seringue rythmé par le pouls.

12 Retirer laiguille et comprimer pendant 2 à 3 minutes le point de ponction pour éviter tout hématome, 4 à 5 minutes si le patient est sous anticoagulant. Faire un pansement compressif avec lélasto Purger les bulles dair et fermer à laide du bouchon Vérifier lidentité du patient Coller l'étiquette du patient sur la seringue, remplir la feuille d'examen. Acheminer la seringue dans les plus brefs délais, sous double emballage ( pas de glace dans le pneumatique) et si le prélèvement ne peut être acheminé immédiatement, il doit être conservé dans la glace ( le moins de temps possible). NB : Si le prélèvement est veineux ( le sang est plus foncé et ne monte pas en pulsant) cest une erreur de prescription.

13

14 LES INCIDENTS Douleurs lors du prélèvement Hématome secondaire à une mauvaise compression, ou à des essais de ponction infructueux. Thrombose artérielle liée à des répétitions de ponction. Résultats erronés liés à un prélèvement veineux, ou au retard dans lacheminement, ou à la présence de bulles dair

15 SURVEILLANCE Le risque majeur pour le patient est un risque de thrombose de lartère ponctionné. Il faut surveiller : vascularisation périphérique : chaleur, couleur, pouls sensibilité, douleurs Site de ponction : rougeur, saignement, hématome

16 RESULTATS DES GDS pH : 7,38 à 7,42 < 7,38 : acidose > 7,42 : alcalose PaCO2 : 38 à 42 mmHg PaO2 : 90 +/- 5 mmHg Bicarbonate ( HCOˉ3 ) : 22 à 25 mmol/l Saturation : 97 à 100 %

17 ANALYSE DES RESULTATS Hypoxie : PaO2 dans le sang. Manque dO2 au niveau cellulaire Cyanose, polypnée, tachycardie, HTA Hypercapnie : PaCO2 dans le sang. Mauvaise élimination du CO2 au niveau des poumons Polypnée, tachycardie, agitation, HTA

18 CONCLUSION


Télécharger ppt "DEFINITION Mesure des taux doxygène et de gaz carbonique dans le sang artériel ainsi que dautres paramètres dimportance physiologique tel que le pH ; %"

Présentations similaires


Annonces Google