La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ARCHITECTURE ET LOCAUX EN STERILISATION CHU BICETRE C.Moreau pharmacien assistant D.Travers cadre IBODE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ARCHITECTURE ET LOCAUX EN STERILISATION CHU BICETRE C.Moreau pharmacien assistant D.Travers cadre IBODE."— Transcription de la présentation:

1 ARCHITECTURE ET LOCAUX EN STERILISATION CHU BICETRE C.Moreau pharmacien assistant D.Travers cadre IBODE

2 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL2 « Marche en avant » Progression des DM de l état « souillé » à l état « stérile » zone lavage (laveurs désinfecteurs ) conditionnement stérilisateurs double porte sortie stérile stockage distribution

3 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL3 Source : AFS

4 ORGANISATION DUNE STERILISATION CENTRALE CHU BICETRE C.Moreau pharmacien assistant D.Travers cadre IBODE

5 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL5 PLAN ORGANISATION GENERALE ACHATS ET APPROVISIONNEMENT MAINTENANCE TRACABILITE

6 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL6 ORGANISATION GENERALE (1) 1. Cadre réglementaire Lunité de stérilisation fait partie intégrante de la pharmacie à usage intérieure (PUI) (loi du 8 décembre 1992-attribution d une PUI)). 2. Horaires 7h à 21h la semaine 2 équipes (matin et AM) 7h 14h50 le week-end et jours fériés

7 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL7 ORGANISATION GENERALE (2) 3. Missions -Traitement des dispositifs médicaux pour: 1 bloc commun (13 salles) 1 unité de chirurgie ambulatoire (3 salles) Les services de soins et les consultations (établissement de 1000 lits) -Activités de sous-traitance temporaires ou permanentes: Maternité Jean Rostand

8 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL8 ORGANISATION GENERALE (3) 4. Effectifs 2 pharmaciens (1 PH, 1 assistant) 1 cadre, 2 IBODE, 5 IDE, 21 AS ou AH. 5. Equipements 5 autoclaves 2 tunnels de lavage 3 laveurs thermo-désinfecteurs.

9 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL9 ORGANISATION GENERALE (4) 6.Activité La stérilisation centrale de Bicêtre travaille pour 70 « clients » intra et extra muros. 73% de son activité est dédiée à lactivité du CHU de Bicêtre avec une répartition équivalente entre les services de soins et la chirurgie.

10 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL10 ORGANISATION GENERALE (5) 7. Divers -Prise en charge de la réparation de linstrumentation: envoi, réception, contrôle, traitement, traçabilité. -Prise en charge des D.M. neufs : réception, contrôle, traitement spécifique, distribution. - Traçabilité des D.M. en prêt

11 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL11 ACHATS ET APRROVISIONNEMENTS (1) 1.Budget de service (unité adm.) -Montant: euros, calculé chaque année en fonction des dépenses et de lactivité, lignes budgétaires. -Commandes auprès des magasins: hôtelier, lingerie, médical, pharmacie -Commandes par léconomat sur D.A.: sachets, témoins, B.D.,mat. informatique, étiquettes… (respect du code des marchés publiques, sinon 3 devis ou dérogation)

12 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL12 ACHATS ET APRROVISIONNEMENTS (2) 2. Commissions plan déquipement: - Stérilisation: Matériel biomédical: chariots autoclave ou laveur… Hôtelier: armoire dinstruments, salle de réunion… - Bloc commun: Matériel biomédical: conteneurs, réserve dinstrument commune, instrumentation spécifique, commande en coordination entre sté.et bloc. -Services: achat dinstrument par les cadres des services

13 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL13 MAINTENANCE (1) = ensemble des opérations destinées à assurer le fonctionnement optimal des équipements. sappuie sur des techniques et des modes opératoires spécifiques mis en œuvre par des techniciens qualifiés.

14 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL14 MAINTENANCE (2) Réalisée par des sociétés extérieures prestataires avec un contrat de maintenance : à définir dès lachat : type de maintenance, périodicité, coût… Toujours en relation avec les services techniques (installations fixes) de létablissement et le service biomédical (pour les petits équipements)

15 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL15 MAINTENANCE (3) 2 types de maintenance : Maintenance curative : interventions en cas de pannes ou de problèmes constatés lors de lutilisation Maintenance préventive : interventions programmées, dont la fréquence est définie selon les équipements et également en fonction des objectifs fixés. (modes opératoires rédigés conjointement avec la stérilisation et les services techniques)

16 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL16 TRACABILITE : Réglementation (1) Norme ISO 8402 Aptitude à retrouver lhistorique, lutilisation ou la localisation dune entité (produit, processus…) au moyen didentifications enregistrées Guide pratique de stérilisation 1993 Tout article reçu en stérilisation doit pouvoir être identifié, de la phase de production à celle de la livraison : une procédure didentification doit être établie et appliquée

17 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL17 TRACABILITE : Réglementation (2) Circulaire n°672 du 20 octobre 1997 (matériovigilance) La traçabilité des DM stérilisés est un élément du système qualité et concourt à lexercice de la matériovigilance. Circulaire n°138 du 14 mars 2001 (Fiche 3) « la traçabilité des actes, du matériel, ainsi que des procédés et procédures de traitement des DM doit être assurée chaque fois quil fait usage de matériel recyclable en contact avec les tissus considérés comme infectieux »

18 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL18 TRACABILITE : Objectifs (3) Sécurité du patient pouvoir limiter l étendue d un problème système qualité+++

19 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL19 TRACABILITE : analyse des risques (4) Lavage Utilisation Stockage service Livraison Libération Stérilisation Conditionnement Vérification tri contrôle Prédésinfection Validation Ramassage,contrôle Enregistrement Traçabilité

20 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL20 TRACABILITE : Quoi? (5) Produit date de stérilisation, date de péremption, identification, n° unité Procédé enregistrement de toutes les étapes de préparation des DM contrôles de stérilisation (BD, test de vide, intégrateurs..), descriptif de la charge, date, n°lot informatique, n°charge, n°autoclave, enregistrement du cycle, validation, libération Maintenance des équipements validation, qualification des équipements : autoclaves, sterrad… contrôles des sécurités reglementaires (Apave)

21 C.Moreau et D.Travers 14 décembre 2005 école IBODE PSL21 TRACABILITE : Comment? (6) Mise en place d un système qualité : procédures modes opératoires fiches techniques documents de travail (ex : fiche de liaison) dossiers d enregistrement des maintenances et des qualifications des équipements Archivage des données


Télécharger ppt "ARCHITECTURE ET LOCAUX EN STERILISATION CHU BICETRE C.Moreau pharmacien assistant D.Travers cadre IBODE."

Présentations similaires


Annonces Google