La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OXYGENOTHERAPIE. DEFINITION –Cest une méthode qui vise à apporter artificiellement de loxygène à un malade de façon à maintenir un taux a la normale doxygène.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OXYGENOTHERAPIE. DEFINITION –Cest une méthode qui vise à apporter artificiellement de loxygène à un malade de façon à maintenir un taux a la normale doxygène."— Transcription de la présentation:

1 OXYGENOTHERAPIE

2 DEFINITION –Cest une méthode qui vise à apporter artificiellement de loxygène à un malade de façon à maintenir un taux a la normale doxygène dans le sang.

3 LEGISLATION En référence au code de la santé publique, loxygénothérapie peut être réalisé par lIDE, sur prescription médicale. Décret du 29/07/2004 chapitre II relatif aux règles professionnelles des infirmiers et infirmières : Article R : linfirmier ou linfirmière applique et respecte la prescription médicale écrite, datée et signée par le médecin prescripteur, ainsi que les protocoles thérapeutiques et de soins durgence que celui-ci a déterminés. Il vérifie la date de péremption et le mode demploi des produits ou matériels quil utilise (…) Décret du 29/07/2004 chapitre I relatif aux actes professionnels et à lexercice de la profession dinfirmière : Article R : 31° Pose dune sonde à oxygène 32° Installation et surveillance des personnes placées sous oxygénothérapie normobare et à l'intérieur d'un caisson hyperbare

4 INDICATION - Détresse respiratoire aigu - Arret cardio respiratoire - Patient inconscient - Pathologie chronique pulmonaire (Asthme, BPCO, Emphysème)

5 LE MATERIEL Débitmètre à bille ou rotamètre qui se trouve généralement dans la chambre du patient sur la prise murale. Il permet dadministrer la quantité doxygène prescrite par le médecin en l/min. Humidificateur sous le nom de RESPIFLO® sert à humidifier lO2 tout évitant la sécheresse des muqueuses respiratoires Tubulure à oxygène (tuyau vert pale) il sert de raccord entre lhumidificateur et la sonde à O2 Sonde à oxygène : matériel le plus fiable avec un moyen de fixation Lunettes : plus confortable mais moins fiables Masque : cest utile si le malade respire par la bouche. Il peut ressentir une sensation détouffement. Sparadrap ou un cordon Loxygène peut être apporter de façon mécanique par un respirateur si le malade est inconscient ( cf.. : 3 ème Année module de réa)

6

7

8

9 DEROULEMENT Après avoir vérifier la prescription médicale et avoir prévenu le patient il faut : Faire un lavage simple des mains ou avec une solution hydro-alcoolique Préparer son matériel cest à dire raccorder lhumidificateur au manomêtre (ne pas oublier de marquer la date sur lhumidificateur pas plus dune semaine douverture) ainsi que choisir le matériel adéquat par rapport à la prescription :

10 - La sonde à oxygène est à usage unique et son utilisation est recommandée pour les débits supérieurs à 5 litres par minute. Elle doit être changée au moins une fois toutes les 24 heures. - Les lunettes sont à usage unique et son utilisation est recommandée pour les débits inférieurs à 5 litres par minute - le masque est à usage unique et son utilisation est recommandée pour les débits supérieurs à 10 litres par minute. Il existe des masques à haute concentration ( avec un réservoir à oxygène) Il est important dinstaller le patient en position demi- assis et de lui mettre la sonnette près de lui (difficile de se mouvoir ).

11 SURVEILLANCE De lefficacité : Clinique : - baisse de la dyspnée - fréquence respiratoire entre 14 et 18 mvts par minute, - la coloration des téguments - surveillance de loxymêtre biologiques : sur préscription médicale : les gaz du sang on surveille - Augmentation de la PaO2 et la diminution de la PaCO2 - Saturation de loxygène entre 95% et 100%

12 Les effets secondaires : Générales : - Pas dhypercapnie - Pas céphalées - Pas de nausées - Pas somnolence, troubles de la conscience - Pas dagitation - Pas dhypertension artérielle - Pas de sueurs - Vérifier le risque dapparition descarres localisés souvent aux niveau des ailes du nez ou derrière les oreilles. Locales : - Vérification de létanchéité du système - Vérifier la présence deau dans lhumidificateur au-dessus du trait repère - Vérifier le débit en L/min - Surveillance de la sonde : bouchée ou non

13 RISQUES LIES A LOXYGENE - Ne pas fumer - Respecter les règles : pas de flamme pas de corps gras pas de savon

14 LOXYGENOTHERAPIE A LA MAISON Lindication de loxygénothérapie de longue durée à domicile est fondée sur des critères précis : la PaO2 est : - soit inférieur à 55 mm Hg, confirmé par des gaz du sang effectués à 15 jours dintervalle et en dehors de tout problème aigu respiratoire, - soit variant entre 55 et 60 mm Hg avec désaturation nocturne soit parce quil existe une hypertension pulmonaire et/ou dune polyglobulie. Lintérêt pour le patient cest dagir sur le confort de vie de la personne.

15 Il existe 3 moyens de distribuer de loxygène à domicile : - La bouteille doxygène : ce système est plus préconisé pour une réserve de secours ou pour une oxygénothérapie de déambulatoire, bouteille plus petite et plus légère. En effet pour une utilisation quotidienne il faudrait un nombre important de bouteilles qui sont lourdes, encombrantes et onéreuses. - Lextracteur doxygène ou concentrateur : cet appareil branché sur le courant électrique qui permet la fabrication de loxygène à partir de lair ambiant. Cest le procédé le plus couramment utilisé au domicile car permet la délivrance de loxygène en permanence. Le seul inconvénient est dêtre un peu bruyant surtout la nuit. - Loxygène liquide demande un gros réservoir pour le stockage et un petit réservoir pour les déplacements. Il est plus cher que celui obtenu par extracteur, mais silencieux.

16 Education : Le malade doit être éduquer avant sa sortie par linfirmière. Elle doit vérifier son niveau de connaissance par rapport à son traitement en vue dun futur retour à domicile. Elle éduque : - sur la nécessité de suivre scrupuleusement la prescription médicale en ce qui concerne la quantité doxygène et la durée de loxygénothérapie entre 14 à 18 heures. - sur la bonne mise en place des lunettes (pas de coudure), lobligation de respirer par le nez et pas par la bouche, de nettoyer lextrémité du tuyau à oxygène

17 - sur les précautions de sécurité à lorsquil y a de loxygène à domicile : - ne pas fumer avec de loxygène - ne pas cuisiner sous oxygène - ne pas mettre de graisse sur les branchements à oxygène - ne pas manipuler son matériel (extracteur ) soi-même - éviter de mettre des récipients avec de leau comme un vase, une bouteille sur lappareil (risque dinfiltration deau et donc de court-circuit) Elle doit réévaluer ses acquisitions et réajuster si nécessaire pour un bon retour à domicile.

18 CONCLUSION –C'est un soin qui est simple à réaliser mais il est important de surveiller l'efficacité du traitement ainsi que des effets indésirables pour pouvoir évaluer la fonction respiratoire du patient.


Télécharger ppt "OXYGENOTHERAPIE. DEFINITION –Cest une méthode qui vise à apporter artificiellement de loxygène à un malade de façon à maintenir un taux a la normale doxygène."

Présentations similaires


Annonces Google