La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PLAIES DE LA MAIN PANARIS PHLEGMONS

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PLAIES DE LA MAIN PANARIS PHLEGMONS"— Transcription de la présentation:

1 PLAIES DE LA MAIN PANARIS PHLEGMONS
Dr. Alexandre Journé Hôpital Bichat Orthopédie - Traumatologie

2 PLAIES DE LA MAIN : OBJECTIFS
Repérer les données épidémiologiques relatives à la survenue de plaies de la main (accidents du travail - accidents domestiques) Expliquer la conduite immédiate à tenir lors d'une plaie de la main (en fonction du type de plaie) Citer les mesures thérapeutiques mises en oeuvre suivant les cas

3 EPIDEMIOLOGIE : 1.400.000 accidents de la main/an en France.
1ère localisation de l’ensemble des lésions traumatiques. 2/3 d’accident de la vie courante, 1/3 d’accident de travail.

4 PROBLEMATIQUE : -Polymorphisme lésionnel, diversité des agents vulnérants -Structures anatomiques complexes et peu protégées

5 INTERROGATOIRE : Blessé: âge, tares, coté dominant, VAT, profession…pronostic fonctionnel. Accident: heure, agent vulnérant (explosif, injection haute pression) position de la main lors de l’accident.

6 INSPECTION DE LA PLAIE :
Lésions Cutanées : siège et caractéristique Déformations évidentes : fracture déplacée associée ou luxation Inclusion éventuelles : septiques, CE, peinture… L’aspect de la plaie ne permet pas de préjuger des lésions des éléments nobles.

7 PALPATION - TESTING : L’état vasculaire : L’état neurologique :
chaleur, coloration des extrémités, pouls capillaire. L’état neurologique : sensibilité, motricité L’état ostéo-articulaire : déformation, douleur, amplitudes des mouvements L’état tendineux : effet ténodèse, Testing.

8 L’ETAT VASCULAIRE : Toute plaie en regard d’un trajet vasculaire
doit être explorée chirurgicalement

9 L’ETAT NEUROLOGIQUE : Toute plaie en regard d’un
trajet nerveux doit être explorée chirurgicalement

10 L’ETAT TENDINEUX : L’EFFET TENODESE

11 L’ETAT TENDINEUX (2) : Fléchisseur superficiel Fléchisseur profond

12 ! ATTENTION ! UNE LESION TENDINEUSE PARTIELLE N’ENTRAINE PAS DE DEFICIT, L’EXAMEN EST FAUSSEMENT RASSURANT. UNE PLAIE SUR LE TRAJET D’UN TENDON DOIT ÊTRE EXPLOREE CHIRURGICALEMENT

13 AUX URGENCES : Désinfection: bain bétadiné. Pansement gras.
Garrot = NON, pansement compressif si nécessaire. VAT +++ Conditionnement du Moignon d’amputation. Prise en charge de la douleur. Avis interne orthopédie.

14 AMPUTATIONS : Conditionnement du fragment amputé:
1) Linge sec. 2) Un sac en plastique. 3) Dans un second récipient contenant des glaçons. Réimplantation au-delà de 12h possibles ! Conditionnement du Moignon: Bain bétadiné. Pansement gras éventuellement compressif.

15

16

17

18 LES INJECTIONS A HAUTE PRESSION :
La plus urgente des urgences de la main+++ Bloc opératoire en urgence Complications locales: nécrose ischémique extensive amputation. Complication générales: Selon le produit injecté :hémolyse (térébenthine), néphropathie (white spirit)…

19 EXEMPLE : L’aspect clinique rassure faussement.
La radiographie renseigne sur l’étendue de l’atteinte.

20 AVANT :

21 APRES CHIRURGIE :

22 LES MORSURES : 1)Prise en charge aux urgences :
Bain bétadiné. Vaccination anti-tétanique, Sérum. mesures de prévention contre la rage. Appel interne de chirurgie. 2)Prise en charge au Bloc : Exploration, lavage, pas de suture cutanée. Antibiothérapie.

23 EXEMPLES :

24 CONCLUSIONS : La quasi totalité des plaies de la main requiert une prise en charge chirurgicale du fait de l’anatomie de la main. Les séquelles sont plus graves et handicapantes si le diagnostic n’est pas établi.

25 EXEMPLE : PLAIE NEGLIGÉE
Plaie de la base du pouce suturée aux urgences. Déficit sensitif du pouce et de la moitié de l’index.

26 EXPLORATION CHIRURGICALE :
Section complète d’un rameau du nerf médian

27 PANARIS PLEGMONS Panaris : Phlegmons :
Infection cutanée ou sous cutanée d’un doigt. Phlegmons : Infection qui se développe dans un espace anatomique de la main ou des doigts.

28 PANARIS : 3 formes cliniques : Superficiel = au niveau cutané
Sous cutané = atteint l’hypoderme, pulpaire. Profond = atteint os, articulation ou gaine des fléchisseurs.

29 PANARIS : EVOLUTION Stade initial : Stade de collection :
Peau = rouge, chaude tendue. Douleur non insomniante. Stade de collection : Peau = rouge et chaude en périphérie, centre siège de la collection ramollie. Douleur battante et insomniante. Stade de diffusion : Atteinte de l’os, des articulations, des gaines. Signes généraux : fébricule.

30 PANARIS : TRAITEMENT Recherche d’une porte d’entrée
Facteurs favorisants : Diabète, immuno-suppression Radiographie : recherche de signes d’ostéo-arthrite. Prévention du Tétanos. Stade non collecté : Bains d’antiseptiques Stade collecté, ou de diffusion : Excision des zones infectées, antibiothérapie, pansements quotidiens

31 EXCISION DES ZONES INFECTÉES

32 PHLEGMONS Anatomie : Les tendons fléchisseurs glissent dans des gaines. La main est cloisonnée en différents espaces.

33 PHLEGMONS : Infection qui se développe aux dépends d’une gaine d’un fléchisseur ou d’un espace de la main. Signes cliniques : Douleur : le long de la gaine. Œdème, rougeur du doigt. Doigt fixé en crochet, jusqu’à la rupture.

34 PHELGMONS : EVOLUTION Stades : Identiques au stades des panaris :
inflammatoire Collecté Diffusion Identiques au stades des panaris : Mais indications chirurgicales plus larges, pas de traitement médical.

35 PHLEGMONS : TRAITEMENT
Chirurgical : Excision de la porte d’entrée Lavage de la gaine ou de l’espace +/-excision des tissus infectés. Antibiothérapie adaptée.

36 CONCLUSIONS : Panaris au stade initial : traitement par bains antiseptiques. Panaris au stade collecté : chirurgie +/- antibiothérapie. Phlegmons : chirurgie et antibiothérapie

37 FIN


Télécharger ppt "PLAIES DE LA MAIN PANARIS PHLEGMONS"

Présentations similaires


Annonces Google