La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2/27/2014 1 Bases et principes de l ostéosynthèse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2/27/2014 1 Bases et principes de l ostéosynthèse."— Transcription de la présentation:

1 2/27/ Bases et principes de l ostéosynthèse

2 2/27/ INTRODUCTION 2 Principes: La compression inter-fragmentaire Le tuteur 1 Seul but: La guérison de la fracture en rreconstituant une anatomie normale avec un traitement postopératoire fonctionnel.

3 2/27/ INTRODUCTION La compression inter-fragmentaire Augmente la friction entre les fragments. Doit être durable. Nécessite des surfaces osseuses mises sous pression aussi grandes que possible.

4 2/27/ La compression inter- fragmentaire Peut être réalisée sous deux modes: Statique Dynamique INTRODUCTION

5 2/27/ Le tuteur N assure pas une immobilisation absolue des fragments. On en distingue deux types: Tuteur interne Le clou Tuteur externe Le fixateur externe INTRODUCTION

6 2/27/ INTRODUCTION Les agents de l ostéosynthèse rigide

7 2/27/ LES VIS La vis de traction est l élément le plus important pour obtenir une compression inter- fragmentaire statique. Pour qu une vis soit une vis de traction, il faut qu elle glisse dans le fragment situé près de sa tête et qu elle ait une prise parfaite dans le fragment opposé.

8 2/27/ LES VIS MINI- FRAGMENTS = Vis de diamètre 1,5mm 2,0mm

9 2/27/ LES VIS PETIT- FRAGMENTS = Vis de diamètre 2,7mm 3,5mm 4,0mm

10 2/27/ LES VIS GROS- FRAGMENTS = Vis de diamètre 4,5mm 6,5mm

11 2/27/ LES VIS

12 2/27/ LES VIS GROS- FRAGMENTS

13 2/27/ LES VIS VIS DE HERBERT Herbert & Herbert/Whipple Herbert canulée D 4.5 & 6.5 mm

14 2/27/ LES VIS Les vis de traction spongieuses Pour fixer en compression deux fragments épiphysaires ou métaphysaires.

15 2/27/ LES VIS Les vis de traction spongieuses cannelées Pour fixer en compression deux fragments épiphysaires ou métaphysaires. Leur positionnement est guidé par une broche.

16 2/27/ LES VIS Les vis de traction spongieuses La partie filetée doit être entièrement située de l autre côté du trait de fracture. Sa tenue est meilleure quand le taraudage est incomplet. La vis comprime le spongieux.

17 2/27/ LES VIS Les vis de traction corticales Pour fixer sous pression deux fragments corticaux. Pour fixer les plaques.

18 2/27/ LES VIS Les vis de traction corticales L effet de traction ne peut s exercer que si la vis glisse librement dans la première corticale (Trou de glissement) et que le filetage ne prend prise que dans la deuxième corticale (Trou fileté).

19 2/27/ LES VIS Les vis de traction à double filetage: L effet de traction ne peut s exercer que si le pas distal est plus grand que le pas proximal et quil existe un espace libre lisse entre ces deux zones de filetage. Grand diamètre, filetage proximal à pas court Corps lisse Petit diamètre, filetage distal à pas long Labsence de tête permet denfouir la vis : en zone cartilagineuse en zone proche dinsertions tendineuse ou ligamentaire Assure la réduction et garanti la compression Réalise la compression du foyer de fracture

20 2/27/ LES VIS Les vis de traction à double filetage: Le système des vis de Herbert 1970: Idée de la vis à double filetage 1976: Achat du brevet par Zimmer (après 5 ans de poses par lauteur en Australie) 1978: 1er kit disponible sur le marché Américain HERBERT / WHIPPLE Mini HERBERT HERBERT Canulée: 4.5 & 6.5

21 2/27/ LES VIS Technique du vissage a-Forage du trou de glissement. b-Enfoncer la douille de centrage en butée sur la deuxième corticale. c-Forage du trou fileté. d-Préparation de l assise de la tête de vis à l aide de la fraise à chambrer. e-Mesurer la longueur de la vis avec la jauge de longueur. f-Tarauder le trou fileté. g-Mise en place de la vis. b d e f g c a

22 2/27/ LES VIS Le Taraudage ? ? ?? Définition: Exécuter un filetage à l intérieur d un trou de mèche. But: Assurer la meilleure fixation de la vis dans l os.

23 2/27/ LES VIS Lauto-taraudage ! D 4.5 / 3.5 / 2.7 mm

24 2/27/ LES VIS Extraction des vis cassées LES VIS

25 2/27/ LES PLAQUES Classification selon leur forme Plaques droites Plaques épiphysaires Plaques coudées

26 2/27/ LES PLAQUES Classification selon leur forme Plaques épiphysaires

27 2/27/ LES PLAQUES Classification selon leur fonction A- Compression statique B- Compression dynamique C- Neutralisation D- Soutien

28 2/27/ LES PLAQUES Classification selon leur mode de fixation 1- Fixation classique 2- Les vis sont verrouillées dans la plaque: laction est celle dun fixateur externe qui est interne A- Vis unidirectionnelles B- Vis verrouillées orientables AB

29 2/27/ LES PLAQUES Modelage des plaques

30 2/27/ LES PLAQUES Plaques dérivées de tube: Initialement prévues pour les crêtes antérieure et interne du tibia. Autocomprimantes. Ne doivent être soumises qu à des tensions. LES PLAQUES

31 2/27/ LES PLAQUES Plaques dérivées de tube: INDICATIONS

32 2/27/ LES PLAQUES Plaques à trou de glissement: La compression axiale est réalisée sans tendeur de plaque et les vis peuvent être placées obliquement dans toutes les directions. LES PLAQUES

33 2/27/ Plaques à trou de glissement: Le guide mèche Le gabarit de forage LES PLAQUES

34 2/27/ Plaques à trou de glissement: En pratique LES PLAQUES

35 2/27/ LES PLAQUES Plaques épiphysaires Utilisées comme plaque de soutien pour prévenir le tassement d une corticale mince ou d une greffe spongieuse. Rq: Le trou allongé sert à fixer la plaque provisoirement.

36 2/27/ LES PLAQUES Plaques épiphysaires Utilisées comme plaque de soutien pour prévenir le tassement d une corticale mince ou d une greffe spongieuse.

37 2/27/ LES PLAQUES Plaques épiphysaires Plaques de soutien pour le pilon tibial. Plaque- cuillère Plaque en trèfle Rq: Le trou allongé sert à fixer la plaque provisoirement.

38 2/27/ LES PLAQUES Plaques coudées Utilisées dans le tiers proximal et distal du fémur. Plaque condylienne Plaque coudée à 130°

39 2/27/ LES PLAQUES Plaques coudées Fémur proximal: Position de la plaque Plaque coudée à 130° Plaque condylienne

40 2/27/ LES PLAQUES Plaques coudées Fémur proximal: Position de la plaque Plaque coudée à 130° Plaque condylienne

41 2/27/ LES PLAQUES Plaques coudées Fémur distal: Position de la plaque Plaque condylienne

42 2/27/ LES PLAQUES Plaques coudées Fémur distal: Position de la plaque Plaque condylienne associée à deux vis spongieuses. Rq: les vis spongieuses peuvent être des vis perforées de 7mm de diamètre.

43 2/27/ LES VIS-PLAQUES DYNAMIQUES Plaque vissée surmontée d un canon dans lequel glisse une volumineuse vis de traction à filetage court, mise en place sur une broche guide. Une vis de compression permet d impacter le foyer de fracture en peropératoire. Lors de la mise en charge, un certain degré d impaction reste possible.

44 2/27/ Technique de mise en place des vis-plaques dynamiques: CONDYLIENNE à 95° pour un montage en position inversée. LES VIS-PLAQUES DYNAMIQUES

45 2/27/ LES CLOUS L enclouage proximal FRACTURES basi-cervicales FRACTURES per-trochanteriennes FRACTURES inter-trochantériennes FRACTURES sous-trochantériennes FRACTURES associées de la région trochantérienne Clou en « Y » de Kuntcher

46 2/27/ LES CLOUS L enclouage proximal Dans le cas de fractures inter et per-trochantérienne, la vis cervicale permet dobtenir une ostéosynthèse dynamique…

47 2/27/ LES CLOUS L enclouage centromédullaire 1940 KUNTCHER Principe : enclavement élastique d un tuteur intra- médullaire sans effet de verrou. La compression inter- fragmentaire apparaîtra secondairement lors de la mise en charge. Peut être réalisé à foyer fermé ou ouvert, avec ou sans alésage.

48 2/27/ LES HAUBANS L implant prend en charge les forces de tension, l os,les forces de pression.

49 2/27/ LES HAUBANS Ils peuvent être associés à des broches qui augmentent la stabilité en rotation et peuvent servir de points d ancrage complémentaires.

50 2/27/ LES HAUBANS Utilisation du serre-fil et des fils métalliques à œillet

51 2/27/ INDICATIONS Le Bassin

52 2/27/ INDICATIONS La main, le poignet

53 2/27/ INDICATIONS Le membre supérieur

54 2/27/ INDICATIONS Le pied

55 2/27/ INDICATIONS Le rachis cervical Vis perforées de diamètre 3.5mm

56 2/27/ INDICATIONS Plaques « perdues »

57 2/27/ CONCLUSION Tous ces éléments concourent à la guérison de la fracture en reconstituant une anatomie normale avec un traitement postopératoire fonctionnel. La guérison des fractures doit être considérée comme un véritable enjeu économique et social.

58 2/27/ MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "2/27/2014 1 Bases et principes de l ostéosynthèse."

Présentations similaires


Annonces Google