La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 section EBS mars 2009 2 ClassificationClassification Caractéristiques exclusivesCaractéristiques exclusives Morphologie - AnatomieMorphologie - Anatomie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 section EBS mars 2009 2 ClassificationClassification Caractéristiques exclusivesCaractéristiques exclusives Morphologie - AnatomieMorphologie - Anatomie."— Transcription de la présentation:

1

2 1 section EBS mars 2009

3 2 ClassificationClassification Caractéristiques exclusivesCaractéristiques exclusives Morphologie - AnatomieMorphologie - Anatomie Différentes espècesDifférentes espèces –Nutrition - –prédateurs –Reproduction –Habitat A voir en plongéeA voir en plongée BibliographieBibliographie celleporidé omalosecosa turbicellepora

4 3

5 4 Lembranchement des « lophophorates » : (tous avec un lophophore) - bryozoaires :dont les ectoproctes (colonie danimaux organisés en modules = autozoïdes reliés entre eux) - phoronidiens (colonie danimaux individuels) 15 esp. - brachiopodes (« bivalves » avec lophophore)335 esp. Illustrations du Guide des bords de mer DELACHAUX & NIESTLE Invertebrate Guide – Mediterranean & Atlantic Peter WIRTZ & Helmut DEBELLIUS

6 5 -environ 1cm. Ils sont bilatéraux, non segmentés. Un pédoncule relativement long mobile et contractile est muni dun disque adhésif qui les attache au substrat. La plupart sont coloniaux. Un calice contenant les organes porte, à sa face supérieure, une couronne de tentacules (de 6 à 36 suivant les espèces), au milieu de laquelle débouchent lanus et la bouche (doù le nom du phylum). Le corps est recouvert dune fine cuticule externe. Le calice contient le tube digestif en forme de U. les seuls muscles du calice sont les sphincters liés au tube digestif. -Les produits dexcrétion sont collectés dans un canal unique souvrant par un orifice, le néphropore, situé près de la bouche. -Les tentacules ciliés sont répartis régulièrement de part et dautre du plan de symétrie bilatérale. Un mucus glisse vers la base du tentacule puis vers la bouche, formant un tapis roulant qui collecte les fines particules alimentaires en suspension.Endoproctes Sous règne : EUMETAZOAIRE Bilateria protostomien pseudocoelomata Phylum : ENTOPROCTA Classe : Nbre: 60 (phylum) 150 (selon livre) Page 30 pour mémoire ou kamptozoaires

7 espèces (fossiles compris) coloniaux et sessiles - cyclostomes depuis 500M ans (classe: stélomènes), logettes calcifiées tubulaires, sans opercules. 400 sp, crisia, tubulipora - cyclostomes depuis 500M ans (classe: stélomènes), logettes calcifiées tubulaires, sans opercules. 400 sp, crisia, tubulipora - chilostomes depuis 140M ans (classe gymnolesmes) - chilostomes depuis 140M ans (classe gymnolesmes) hétérozoïde caractéristique : laviculaire; zoïde en boîte, bugules, membranipora hétérozoïde caractéristique : laviculaire; zoïde en boîte, bugules, membranipora - cténostomes mous; pas dopercule, sur stolon ( eurystomes = gymnolemes) ex: doigts de feu (Alcyonidium) - cténostomes mous; pas dopercule, sur stolon ( eurystomes = gymnolemes) ex: doigts de feu (Alcyonidium) Comment reconnaitre LES ECTOPROCTES? Animaux-mousse « grille » dalvéoles minuscules surmontés de petits tentacules rétractiles non urticants (le lophophore).Animaux-mousse « grille » dalvéoles minuscules surmontés de petits tentacules rétractiles non urticants (le lophophore). Forme encroûtante ou dressée ou arbustive fixés par des rhizoïdesForme encroûtante ou dressée ou arbustive fixés par des rhizoïdes Colonie généralement de petite taille (inférieure à 10 cm).Colonie généralement de petite taille (inférieure à 10 cm). OU LES TROUVER ? marins /eau douce et plutôt sciaphiles

8 7 Généralités lutte pour lespace!

9 8 Morphologie / Anatomie Colonie (zoarium) de logettes microscopiques (zoécies) bordées de tentacules rétractiles (non urticants) le lophophore.Colonie (zoarium) de logettes microscopiques (zoécies) bordées de tentacules rétractiles (non urticants) le lophophore. Logettes à la paroi chitineuse (sécrétée par lépiderme) ou calcaire qui protège le polypide (partie charnue du zoïde) qui peut se déplacer librement dedans.Logettes à la paroi chitineuse (sécrétée par lépiderme) ou calcaire qui protège le polypide (partie charnue du zoïde) qui peut se déplacer librement dedans. Chaque zoïde = un animal (polypide) dans une logette ( cystide=zoécie ).Chaque zoïde = un animal (polypide) dans une logette ( cystide=zoécie ). Communication entre deux zoécies par un trou appelé « pores à rosettes ».Communication entre deux zoécies par un trou appelé « pores à rosettes ». Formes relatives aux substrats ou perpendiculaires, encroutantes plurilamellairesFormes relatives aux substrats ou perpendiculaires, encroutantes plurilamellaires Site Internet Vieoceane.free.fr

10 9 Bouche / estomac en U / anus animaux également appelés « ectoproctes » (anus en dehors du lophophore)Bouche / estomac en U / anus animaux également appelés « ectoproctes » (anus en dehors du lophophore) Site Internet Vieoceane.free.fr microscopies.com

11 10 logette constituée de chitine et de calcaire qui lui sert dabri « bec doiseau »

12 11 revue subaqua Pas dappareils ventilatoire ni circulatoire : diffusion à travers les tissus et brassage du liquide interne par les mouvements du polypide Pas dappareil excréteur : lorsque laccumulation de toxines est trop importante, le polypide mobile meurt et le cystide en régénère un nouveau

13 12 Oecie :gonozoïde reproducteur Zoïde nourricier Aviculaire : Zoïde défensif / nettoyeur Bryozoaire BUGULA

14 13 crisia porella CRISIA ne pas confondre avec les algues et hydraires ortie de mer!

15 14 Illustrations issues du Guide des bords de Mer DELACHAUX & NIESTLE electra pilosa

16 15 ELECTRA pilosa ELECTRA: encroûtante parfois légèrement dressée qui vit fixée sur les algues comme Fucus et aussi sur les roches ou les coquilles. Les colonies sont blanchâtres aux bords en dents de scie. Les zoécies sont ovales avec des épines visibles à l'oeil nu. Un de ses prédateurs est le nudibranche très commun depuis la surface jusqu'à 80 m de profondeur. Atlantique, Manche, Mer du Nord, et Méditerranée; jusquà 6 cm ! ecorce pileuse

17 16 Membranipora: sur les laminaires. De couleur blanche, forme arrondie avec un contour linéaire ; croissance rapide; nourriture à de nombreux nudibranches; depuis la surface jusqu'à 10 m de profondeur en Atlantique, Manche et Méditerranée.

18 17 Membranipora specia

19 18 Les colonies de ce membranipore sont blanches, les petites logettes rectangulaires sont disposées les unes à coté des autres en quinconce. Les bords de la colonie sont arrondis et forment un liseré d'un blanc plus clair. membranipore ou ecorce marine / Roscanvel forme rectangulaire quinconce

20 19 Site internet umsciences.org.uk Site internet uco-bn.fr Membranipora ati avec sa limacia clavigera + troques

21 20 AETEA sur les algues rouges, les crampons de laminaires mais aussi sur d'autres bryozoaires, des hydraires ou des coquilles depuis la surface jusqu'à 30 m de profondeur et parfois jusqu'à près de 800 m dans l'Indo-Pacifique. Ne pas confondre avec les vers blancs

22 21 ne pas confondre avec les éponges encroûtantes ni les ascidies coloniales! Schizobrachiella

23 22 Site internet umsciences.org.uk cellepora schizomavella

24 23 Cellepora pumicosa Steginoporella specia

25 24 bugules: depuis la surface jusqu'à 60 m de profondeur en Atlantique, Manche, Mer du Nord et en Méditerranée; 5 cm de haut ! branches sont plates, ramifiées et tronquées à leurs extrémités. Les zoécies rectangulaires peuvent former de quatre à huit séries sur la largeur d'un rameau. entre 5 et 10 m de profondeur.

26 25 Site internet umsciences.org.uk Site internet doris.ffessm.fr / Photo Philippe LE GRANCHE Site internet umsciences.org.uk bugules

27 26 Bryozoaire épineux

28 27 Caulibugula specia

29 28 Caulibugula specia

30 29 Photo Corinne RAVEL / Tourlaville Site internet guiamarina.com Site internet dq.fct.unl.pt Site internet umsciences.org.uk flustres 5 à 10 cm

31 30 Flustres / cornes de cerf les extrémités sont tronquées et légèrement arrondies. Les zoécies rectangulaires et allongées sont disposées de chaque côté des lames. Elle vit fixée sur les roches et autres substrats durs. On la rencontre depuis la surface jusqu'à 10 m de profondeur en Atlantique, Manche, Mer du Nord. Jusquà 20 cm de haut sur les surplombs rocheux balayés par les courants. Ces colonies compactes servent d'abris à de nombreux invertébrés.

32 31 cellaria Corinne

33 32 céllépore pierreuse orange Tubulipora plumosa disporella structure rayonnante scrupocellaire

34 33 cheilostome scrupocellariidae Iodictyum

35 34 Pentapora foliacea Lorsque les lophophores sont déployés, la colonie a un aspect duveteux; vit fixée aux rochers à partir de 15 m de profondeur. en Méditerranée; jusquà 30cm de diamètre. rose de mer: à 2 à 30 m de profondeur en Manche, en Atlantique et en Méditerranée

36 35 RAVEL – Tourlaville umsciences.org.uk Pentapora foliacea = rose de mer

37 36 Site internet subaqua.web.cern.chSite internet deduiker.nl Myriapora=faux corail

38 37 Myriapora truncata (FAUX CORAIL) vit fixé sur les surplombs rocheux, dans les anfractuosités et à l'entrée des grottes dans des zones faiblement éclairées, entre 1 m et 100 m de profondeur uniquement en Méditerranée. Ne pas confondre avec le corail rouge! Myriapora truncata

39 38 s Site internet civgeo.rmit.edu.au

40 39 Smittina

41 40 Site internet doris.ffessm.fr / Photo Frédéric ANDRE Adeonella

42 41 Adeonella calveti subaqua.web.cern.ch

43 42 Bois de cerf Pentapora fascialis Espèce très proche de la Rose de mer H.foliacea. Ses rameaux sont aussi plats, mais plus ramifiés. Les colonies de zoïdes sont présentes sur les deux faces de chaque branche

44 43 Illustration issue du Guide des bords de Mer DELACHAUX & NIESTLE Dentelle de Neptune Photo Jacques TRICHARD Méditerranée / Corse TRES FRAGILE

45 44 Niolon- Bruno Combat

46 45 Niolon- alain Rouanet

47 46 marinesciencesgroupe.org monteargentario.it plongeur.com Dentelle de Neptune zones mortes blanches

48 47 se développe en plaques sur les algues comme Fucus serratus, peut entourer complètement l'algue et former un manchon (30cm) que l'on peut confondre avec une éponge; depuis la surface jusqu'à 100 m de profondeur en Atlantique, Manche, Mer du Nord, et Méditerranée. Alcyonidium gelatinosum doigts de feu

49 48 RAVEL / Tourlaville umsciences.org.uk doris.ffessm.fr / Denis ADER légèrement urticant alcyonidium

50 49 Steginoporella specia

51 50 frustellidra se développe sur des algues et d'autres bryozoaires tels que Electra. Les lophophores blancs sont grands et visibles à l'oeil nu. La surface de la colonie est hérissée de petites épines dures et noirâtre qui bordent les logettes; zone des marées depuis la Bretagne jusqu'à la Norvège.

52 51 Calpensa specia sur mattes de posidonies

53 52 Electra posidoniae

54 53 Calpensa nobilis

55 54 Flustrellida hispida

56 55 Lophophore en fer a cheval Zoarium Genus: Pectinatella sp. Classe des PHYLACTOMENES en eau douce …

57 56 Cristatella sp. (Zoarium)

58 57

59 58 pectinatella Lac du Bourdon (89)

60 59 phoronidiens Exclusivement marins 15 espèces répertoriées !!! Fixés au substrat par un tube chitineux Appareil circulatoire clos Système excréteur lophophore ovaire testicule oesophage bouche système circulatoire intestin anus néphridie estomac

61 60 Un tube de 1 à 4 cm de long Etang de Thau Phoronidiens vermiformes

62 61

63 62 Phylum: Phoronida (vers en fer à cheval)

64 63 Phoronis hippocrepia

65 64 Phylum: Brachiopoda (lampes) lophophore enroulé à lintérieur confusion avec les bivalves Pedicule fixé sur le bord de la valve ventrale

66 65 Classe: Inarticulata Ordre: Lingulida Genre: Lingula sp. Gape Growth Lines Apex Sand inarticulé (différence avec bivalves)

67 66 Reproduction Animaux hermaphrodites (auto-fécondation) Autozoides protandres ou protogynes. Incubation des embryons dans la loge ou une chambre spécialisée (ovicelle) –Mode sexué ( larves planctoniques qui se fixent)+ multiplication asexuée par bourgeonnement agrandissement de la colonie par fragmentation (=clonage) –La croissance du fouling est très rapide, celle des espèces sciaphiles très lente. Cycles de vie divers (5 à 13 mois sur posidonie tandis quun siècle pour les multicouches des grottes )

68 67 nutrition : filtration active modeste: les éponges croissent plus vite, filtreurs nutrition : filtration active modeste: les éponges croissent plus vite, filtreurs microphages de phytoplancton ou de diatomées; nourriture retenue microphages de phytoplancton ou de diatomées; nourriture retenue par du mucus, puis portée à la bouche par les cils du lophophore. par du mucus, puis portée à la bouche par les cils du lophophore. – Les prédateurs : – limaces de mer (et les pycnogonides);défenses morphologiques (boucliers) et chimiques; troques, oursins.

69 68 Habitat : rivalité doccupation avec les éponges algues et ascidies, stratégies doccupation suivant la taille des colonies, coralligène très favorable, débuts de grottes, microhabitats plutôt sciaphiles où la concurrence est moindre,Habitat : rivalité doccupation avec les éponges algues et ascidies, stratégies doccupation suivant la taille des colonies, coralligène très favorable, débuts de grottes, microhabitats plutôt sciaphiles où la concurrence est moindre, –sur substrat rocheux ou végétal, sur rhizone ou feuille de posidonie, sur les coques de navires ( « fouling »), fonds détritiques, tortues, queue de serpent. –Pointe de la Galère (Port-Cros): 59 espèces sur face inférieure de dalle à 8m: couverture de 76% dont 52% en bryozoaires, 12% en éponges et 8% en serpulides. –Sur une valve de Spondyle: 18 espèces dont 5 cyclostomes et 13 chéilostomes. –Croatie: 80 espèces sur un tombant. (G.HERMELIN) –Formations de nodules qui ont pris des siècles ( oxyde de manganèse noircit) à partir de sclératiniens (petites anémones) electra posidoniae spondyle

70 69

71 70 intérêt pour le PLONGEUR intérêt pour le PLONGEUR Eviter de toucher les « doigts de feu » (irritants pour la peau).Eviter de toucher les « doigts de feu » (irritants pour la peau). De nombreuses « limaces » sur les bryozoaires (principal prédateur).De nombreuses « limaces » sur les bryozoaires (principal prédateur). Le faux-corail ressemble au corail rouge, mais les extrémités sont comme sectionnées, les ramifications sont régulières et cylindriques, et les lophophores sont toujours de couleur orange.Le faux-corail ressemble au corail rouge, mais les extrémités sont comme sectionnées, les ramifications sont régulières et cylindriques, et les lophophores sont toujours de couleur orange. La « pâte » blanchâtre qui recouvre les laminaires constitue une colonie de bryozoaires, où il est généralement possible dobserver à lœil nu les minuscules logettesLa « pâte » blanchâtre qui recouvre les laminaires constitue une colonie de bryozoaires, où il est généralement possible dobserver à lœil nu les minuscules logettes Les « roses de mer » peuvent atteindre un mètre de diamètre !Les « roses de mer » peuvent atteindre un mètre de diamètre !

72 71

73 72 Bibliographie SUBAQUA Hors série n° 1 – FFESSM publications de G.Harmelin du MNHNSUBAQUA Hors série n° 1 – FFESSM publications de G.Harmelin du MNHN Guides de Steven WEINBERGGuides de Steven WEINBERG Guide des bords de mer : mer du nord, manche, atlantique, méditerranée DELACHAUX & NIESTLEGuide des bords de mer : mer du nord, manche, atlantique, méditerranée DELACHAUX & NIESTLE Site internet de luniversité dOttawa / BIODIDACSite internet de luniversité dOttawa / BIODIDAC Site internet doris.ffessm.frSite internet doris.ffessm.fr Habitas.org.ukhttp://www.fossiliraptor.be / / /http://www.bryozoa.net / Rondelet, ami de Rabelais.Rondelet, ami de Rabelais. Base de données:


Télécharger ppt "1 section EBS mars 2009 2 ClassificationClassification Caractéristiques exclusivesCaractéristiques exclusives Morphologie - AnatomieMorphologie - Anatomie."

Présentations similaires


Annonces Google