La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 François LESPINASSE Psychologue C.U.M.P. - AQUITAINE C.H. Charles Perrens / C.H.U. - SAMU Bordeaux Cellule d'Urgence Médico-Psychologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 François LESPINASSE Psychologue C.U.M.P. - AQUITAINE C.H. Charles Perrens / C.H.U. - SAMU Bordeaux Cellule d'Urgence Médico-Psychologique."— Transcription de la présentation:

1 1 François LESPINASSE Psychologue C.U.M.P. - AQUITAINE C.H. Charles Perrens / C.H.U. - SAMU Bordeaux Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

2 2 1 -Rappel clinique : Stress et Trauma 2 - Histoire de la C.U.M.P. 3 -Mise en place d'une C.U.M.P. lors d'un "Plan Rouge" 4 - Clinique de l'urgence médico-psychologique chez les enfants 5 -La mallette d'urgence médico-psychologique pour enfants Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

3 3 Le "Stress" relève du registre physiologique. (Nous parlons des processus et non des évènements) Le stress est une réaction biologique et psycho-physiologique réflexe et quasi automatique destinée à élever le niveau de défense et de vigilance. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

4 4 Le "Stress" relève du registre physiologique. (Nous parlons des processus et non des évènements) Le stress est une réaction biologique et psycho-physiologique réflexe et quasi automatique destinée à élever le niveau de défense et de vigilance. Le "Traumatisme psychique" (ou trauma) relève du registre psychologique : frayeur, peur de mourir, envahissement par un univers étranger, incompréhension de la situation (Impression d'être dans un cauchemar). Il entraîne un triple effondrement du narcissisme: - effondrement de l'illusion d'invulnérabilité -effondrement de la croyance dans l'environnement physique solide et protecteur -effondrement de la conviction que l'humanité est bonne Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

5 5 Le syndrome psychotraumatique 1.L'événement 2.La période de latence (de une heure à des années): Là où le système de défense a été absent, défaillant ou débordé, le psychisme "prend le temps" d'élaborer d'autres défenses. 3.La phase de répétition : la victime revit l'expérience traumatique sous forme d'hallucinations, de sursauts (spontanés ou en réaction à un stimulus) etc... On peut aussi voir une asthénie, de l'anxiété, etc… On peut observer un triple blocage : De la fonction de filtration (des stimulis dangereux et non-dangereux) De la fonction de présence (impression que le monde est lointain, étranger) De la fonction d'affection (impression de n'être ni aimé, ni compris, ni soutenu) Le phénomène de trauma est relatif, dépendant aussi bien de la violence de l'agression que de l'état constitutionnel, acquis et conjoncturel de l'organisme psychique qui la subit. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

6 6 Post-Traumatic Stress Disorder (P.T.S.D.) : Critères diagnostiques selon le DSM-IV. On parle également de "Trouble de stress post- traumatique" (TSPT) A. Exposition à un événement traumatique au cours duquel le sujet : 1.a été confronté à la mort, à des blessures graves ou une atteinte à l'intégrité physique 2.a ressenti une frayeur, une impuissance ou une horreur intense. B. L'événement traumatique est revécu de façon répétitive sous l'une des formes suivantes: 1. remémorations envahissantes et angoissantes (images, pensées, perceptions), 2. cauchemars, 3. comportements ou sentiment comme si l'événement traumatique se reproduisait, 4. angoisse intense en présence d'indices rappelant certains aspects de l'événement traumatique, 5. symptômes physiques en présence d'indices rappelant certains aspects de l'événement traumatique. … / … Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

7 7 Post-Traumatic Stress Disorder (P.T.S.D.) : Critères diagnostiques selon le DSM-IV. … / … C. Évitement des stimuli associés au trauma et émoussement global des affects (3 items au moins) : 1. efforts pour éviter les pensées, les sentiments ou les conversations concernant le traumatisme, 2.efforts pour éviter les activités, les lieux, les personnes qui rappellent le traumatisme, 3.amnésie psychogène, 4. perte d'intérêt pour des activités significatives 5. impression de détachement, d'être étranger, 6. restriction des affects 7.impression d'un avenir bouché. D Hyperactivité neurovégétative (deux items au moins) : 1. difficulté à s'endormir, à rester endormi irritabilité ou accès de colère 3. difficulté de concentration, 4. hypervigilance 5. réaction de sursaut E Durée des troubles supérieure à un mois. F Les troubles ont un retentissement clinique important ou perturbent la vie socio-professionnelle. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

8 8 25 Juillet 1995 : attentat à Paris dans le RER (station St Michel) Cellule d'Urgence Médico-Psychologique 8 morts 150 blessés

9 9 Circulaire ME 04 - DGS/SQ2 n° du 28 mai 1997 Création d'un dispositif gradué de prise en charge de l'urgence médico-psychologique au profit des victimes de catastrophes ou d'accidents -impliquant un grand nombre de victimes -et/ou susceptibles d'entraîner d'importantes répercussions psychologiques Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

10 10 Circulaire ME 04 - DGS/SQ2 N° du 28 mai 1997 Les catastrophes et accidents occasionnent non seulement des blessures physiques, mais aussi des blessures psychiques individuelles ou collectives, immédiates ou différées, aiguës ou chroniques …/… Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

11 11 Circulaire ME 04 - DGS/SQ2 N° du 28 mai 1997 …/… Il faut essayer de prévenir, réduire et traiter ces blessures psychiques sur le lieu même de la catastrophe sous peine de voir s'installer des pathologies psychiatriques chroniques. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

12 12 Mise en place d'une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique lors d'un "Plan Rouge" Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

13 13 Mise en place d'une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique lors d'un "Plan Rouge" -Le médecin régulateur du SAMU déclenche la Cellule dUrgence Médico-Psychologique (CUMP) par un appel téléphonique au référent CUMP d'astreinte. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

14 14 Mise en place d'une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique lors d'un "Plan Rouge" -Le médecin régulateur du SAMU déclenche la Cellule dUrgence Médico-Psychologique (CUMP) par un appel téléphonique au référent CUMP d'astreinte. -Le référent CUMP se rend sur place pour évaluer, en concertation avec le D.S.M. (Directeur des Secours Médicaux), les modalités du déploiement de la CUMP. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

15 15 Mise en place d'une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique lors d'un "Plan Rouge" -Le médecin régulateur du SAMU déclenche la Cellule dUrgence Médico-Psychologique (CUMP) par un appel téléphonique au référent CUMP d'astreinte. -Le référent CUMP se rend sur place pour évaluer, en concertation avec le D.S.M. (Directeur des Secours Médicaux), les modalités du déploiement de la CUMP. -Le référent CUMP adapte le dispositif selon la gravité de la catastrophe, en ayant recours à des psychiatres, psychologues et infirmiers, préalablement inscrits sur des listes de volontaires dans les centres hospitaliers du département. Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

16 16 Mise en place d'une Cellule d'Urgence Médico-Psychologique lors d'un "Plan Rouge" -Le médecin régulateur du SAMU déclenche la Cellule dUrgence Médico-Psychologique (CUMP) par un appel téléphonique au référent CUMP d'astreinte. -Le référent CUMP se rend sur place pour évaluer, en concertation avec le D.S.M. (Directeur des Secours Médicaux), les modalités du déploiement de la CUMP. -Le référent CUMP adapte le dispositif selon la gravité de la catastrophe, en ayant recours à des psychiatres, psychologues et infirmiers, préalablement inscrits sur des listes de volontaires dans les centres hospitaliers du département. -En liaison avec le DSM, il organise la mise en place du Poste d'Urgence Médico- Psychologique (PUMP) dans la zone du P.M.A (Poste Médical Avancé). Il s'assure également de la mise en place, à l'écart de la zone, d'un ou plusieurs lieux d'entretiens psychologiques permettant un minimum de tranquillité et de confidentialité : locaux municipaux, tente, bus, etc… Cellule d'Urgence Médico-Psychologique

17 17 Cellule d'Urgence Médico-Psychologique Mise en place d'une cellule d'urgence médico-psychologique lors d'un "Plan Rouge"

18 18 20 août 1997 Explosion de silos à BLAYE (Gironde) 11 morts

19 19 8 septembre 1997 Accident ferroviaire à Port-Sainte-Foy (Dordogne) 13 morts et 43 blessés

20 20 La prise en charge des "blessures psychiques" chez les enfants : Une mallette d'urgence psychologique

21 21 Le problème: Comment "prévenir, réduire et traiter" les "blessures psychiques" chez les jeunes enfants (0 - 7 ans) lors des interventions de la Cellule dUrgence Médico-Psychologique ? L'Urgence Psychologique auprès des Enfants

22 22 Observation clinique : Lors de vraies catastrophes, mais aussi de "catastrophes intra-familiales": On peut observer chez un enfant physiquement hors de danger, une sorte d' "engourdissement psychique" (K. Sadlier) et parfois: prostration, mutisme, air absent, accrochage à la lumière etc. L'Urgence Psychologique auprès des Enfants

23 23 Les mécanismes à l'œuvre : Envahissement par des sensations et des perceptions extrêmes et menaçantes Insuffisance ou absence du filtrage parental détoxiquant Le traumatisme peut alors "désassembler" les pré-requis psychiques de base. L'Urgence Psychologique auprès des Enfants

24 Le chemin de la construction de la pensée

25 25 1.1Le dialogue maternel des premiers mois: les mots - musique de la mère 1 - Le chemin de la construction de la pensée

26 26 1.1Le dialogue maternel des premiers mois: les mots - musique de la mère - Contenance physique et psychique. 1 - Le chemin de la construction de la pensée

27 27 1.1Le dialogue maternel des premiers mois: les mots - musique de la mère - Contenance physique et psychique. - "Détoxication" des nouveaux stimuli inconnus. 1 - Le chemin de la construction de la pensée

28 28 1.1Le dialogue maternel des premiers mois: les mots - musique de la mère - Contenance physique et psychique. - "Détoxication" des nouveaux stimuli inconnus. - La mère protège et fait exister l'intégrité non encore ressentie du corps. 1 - Le chemin de la construction de la pensée

29 Le "dialecte" familial 1 - Le chemin de la construction de la pensée

30 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée 1 - Le chemin de la construction de la pensée

31 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes 1 - Le chemin de la construction de la pensée FEMININMASCULIN

32 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes - Axe temporel : la filiation 1 - Le chemin de la construction de la pensée FEMININMASCULIN PETITS GRANDS

33 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes - Axe temporel : la filiation 1 - Le chemin de la construction de la pensée FEMININMASCULIN PETITSPetit Garçon GRANDS

34 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes - Axe temporel : la filiation 1 - Le chemin de la construction de la pensée FEMININMASCULIN Monsieur / Papa PETITSPetit Garçon GRANDS

35 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes - Axe temporel : la filiation 1 - Le chemin de la construction de la pensée FEMININMASCULIN Monsieur / Papa Petite FillePETITSPetit Garçon GRANDS

36 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes - Axe temporel : la filiation 1 - Le chemin de la construction de la pensée FEMININMASCULIN Monsieur / Papa Petite FillePETITSPetit Garçon GRANDS Dame / Maman

37 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes Axe temporel : l'obligation de grandir et la filiation -Entrée dans la "triangulation" et interdit de l'inceste 1 - Le chemin de la construction de la pensée

38 Le "dialecte" familial -Les "pré-requis" de la pensée Axe spatial : la différence des sexes Axe temporel : l'obligation de grandir et la filiation -Entrée dans la "triangulation" et interdit de l'inceste -Pourtant, Papa et Maman restent "les plus forts" et me protègent 1 - Le chemin de la construction de la pensée

39 Le Langage extra-familial 1 - Le chemin de la construction de la pensée

40 Le Langage extra-familial -Entrée dans le social et dans la loi universelle 1 - Le chemin de la construction de la pensée

41 Le Langage extra-familial -Entrée dans le social et dans la loi universelle -Notion de réciprocité, puis de morale. 1 - Le chemin de la construction de la pensée

42 Le Langage extra-familial -Entrée dans le social et dans la loi universelle -Notion de réciprocité, puis de morale. -C'est la société qui me protège 1 - Le chemin de la construction de la pensée

43 Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

44 L'agresseur transgresse contre moi les lois que je respecte: 2 - Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

45 L'agresseur transgresse contre moi les lois que je respecte: L'appartenance au social ne me protège plus 2 - Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

46 L'agresseur transgresse contre moi les lois que je respecte: L'appartenance au social ne me protège plus 2.2 L'agresseur ne m'entend pas: 2 - Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

47 L'agresseur transgresse contre moi les lois que je respecte: L'appartenance au social ne me protège plus 2.2 L'agresseur ne m'entend pas: Le langage ne me protège plus 2 - Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

48 L'agresseur transgresse contre moi les lois que je respecte: L'appartenance au social ne me protège plus 2.2 L'agresseur ne m'entend pas: Le langage ne me protège plus 2.3 L'agresseur "pénètre" partout en moi: 2 - Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

49 L'agresseur transgresse contre moi les lois que je respecte: L'appartenance au social ne me protège plus 2.2 L'agresseur ne m'entend pas: Le langage ne me protège plus 2.3 L'agresseur "pénètre" partout en moi: Mon corps ne me protège plus 2 - Le traumatisme peut faire parcourir le chemin inverse

50 50 - Apaiser l'enfant le plus rapidement possible - Relancer rapidement ses capacités à "penser l'événement" et, si nécessaire, lui "prêter" des mots - Le nourrir en repères universels 3 - Comment aider l'enfant "blessé psychique" à reconstruire sa capacité à penser?

51 51 Le jeu et le conte : -médiateurs de la parole de l'adulte -facilitateurs de la parole de l'enfant 4 - Les moyens

52 52 La Mallette d'Urgence Psychologique pour Enfants

53 53 Une mallette en plastique contenant: Une famille d'ours en peluche (10 cm ~) : -un père, une mère, deux petits, -un "méchant" (loup ou dragon). La Mallette d'Urgence Psychologique pour Enfants

54 54

55 55 Une mallette en plastique contenant: Une famille d'ours en peluche (10 cm ~) : -un père, une mère, deux petits, -un "méchant" (loup ou dragon). Des personnages "Playmobil": - un père, une mère, trois ou quatre enfants et un bébé, - deux docteurs, deux ou trois pompiers-sauveteurs, - un chien + un animal "méchant " (crocodile, etc). La Mallette d'Urgence Psychologique pour Enfants

56 56

57 57 Une mallette en plastique contenant: Une famille d'ours en peluche (10 cm ~) : -un père, une mère, deux petits, -un "méchant" (loup ou dragon). Des personnages "Playmobil": - un père, une mère, trois ou quatre enfants et un bébé, - deux docteurs, deux ou trois pompiers-sauveteurs, - un chien + un animal "méchant " (crocodile, etc). Des feuilles de papier et une boite de crayons gras Quelques livres de contes avec des images. La Mallette d'Urgence Psychologique pour Enfants

58 58

59 59

60 60 Le problème n'est pas de prévoir l'imprévisible, mais de s'entraîner à lui faire face Patrick Lagadec, ingénieur de recherche à l'Ecole polytechnique (Le Monde du )

61 BARROIS C. Les névroses traumatiques. Dunod, 2e éd., CROCQ. L - Les traumatismes psychiques de guerres - Odile Jacob, Paris, 1999, p. 422 CROCQ. L - La cellule d'urgence médico-psychologique. Sa création, son organisation, ses interventions - Annales Médico-psychologique, 1998, (156) 1, pp CROCQ L., DOUTHEAU S., LOUVILLE P. & CREMNITER D. Psychiatrie de catastrophe. Réactions immédiates et différées, troubles séquellaires. Paniques et psychopathologie collective. Encycl. Méd. Chir. (Elsevier Paris), Psychiatrie, 1998, D-10, 8P. DE CLERCQ M., LEBIGOT F. Les traumatismes psychiques. Edition Masson, DUCROCQ F., VAIVA G., KOCHMAN F., PHAM H., JOLY R. & PARQUET Ph-J. Urgences et psychotraumatisme : particularités en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent. Revue Française de Psychiatrie et de Psychologie Médicale, 1999, 24, LEBIGOT F. Intérêt des soins immédiats et post-immédiats dans les traumatismes psychiques. Méd Catastrophes Urg. Collectives, 1999, 2, LEBIGOT F. Le debriefing individuel du traumatisé psychique. Ann. Méd. Psychol, 1998, 156 (6), LOUVILLE. P- Quelle place pour le psychiatre dans les secours médicaux ? - Journal Européen des URgences (J.E.U.R), 1996, n° 4, pp Bibliographie "L'urgence médico-psychologique et les enfants" SADLIER K., L'état de stress post-traumatique chez l'enfant, Paris : P.U.F., 2001 VILA G., PORCHE L.-M., MOUREN-SIMEONI M.-C., L'enfant victime d'agression, Masson 1998 VIGNES M., RAYNAUD J-P., Catastrophe industrielle de Toulouse : la pédopsychiatrie dans la tourmente Neuropsychiatrie de l'enfance et de l'adolescence - Volume 52, numéro 8, pages (Décembre 2004) LESPINASSE F., Une mallette d'urgence psychologique pour les enfants. Revue Francophone du Stress et du Trauma - Mai 2002 – Tome 2 – N° 2 Ou : Bibliographie


Télécharger ppt "1 François LESPINASSE Psychologue C.U.M.P. - AQUITAINE C.H. Charles Perrens / C.H.U. - SAMU Bordeaux Cellule d'Urgence Médico-Psychologique."

Présentations similaires


Annonces Google