La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise des constantes aux urgences Virginie ABNET INFIRMIERE CH DAX François ORCIVAL MEDECIN SAMU 33 Pampelune 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise des constantes aux urgences Virginie ABNET INFIRMIERE CH DAX François ORCIVAL MEDECIN SAMU 33 Pampelune 2007."— Transcription de la présentation:

1 Prise des constantes aux urgences Virginie ABNET INFIRMIERE CH DAX François ORCIVAL MEDECIN SAMU 33 Pampelune 2007

2 HOPITAL DE DAX

3 Définition de lurgence Ethymologiquement urgence signifie « qui ne peut attendre ». Ethymologiquement urgence signifie « qui ne peut attendre ». Seront donc prises en compte les situations dapparition brutale et inattendue,prenant des formes très variables suivant les circonstances mais risquant a court terme dengager le pronostic vital du patient.

4 Définition de lurgence Quelle soit médicale,chirurgicale ou traumatique, lurgence définit le plus souvent un tableau rapidement évolutif qui demande dans les meilleurs délais une réponse efficace. Quelle soit médicale,chirurgicale ou traumatique, lurgence définit le plus souvent un tableau rapidement évolutif qui demande dans les meilleurs délais une réponse efficace. Mais pour le patient tout est urgent !! Mais pour le patient tout est urgent !! Cest un face à face patient / soignant. Cest la toute la problèmatique.

5 Objectifs de la prises de constantes Lobjectif global face à lurgence suivant les degrés de gravité est: Lobjectif global face à lurgence suivant les degrés de gravité est: La réversibilité des atteintes La réversibilité des atteintes La prévention de laggravation des atteintes La prévention de laggravation des atteintes

6 Les constantes aux urgences La surveillance des paramètres vitaux aux urgences est le moyen de dépistage dune anomalie pouvant mettre en jeu le pronostic vital du patient. La surveillance des paramètres vitaux aux urgences est le moyen de dépistage dune anomalie pouvant mettre en jeu le pronostic vital du patient. La prise de constantes est récurrente aux urgences suivant les motifs de consultation. La prise de constantes est récurrente aux urgences suivant les motifs de consultation. Les connaissances cliniques des infirmières permettent souvent de différencier urgence vitale et simple consultation. Les connaissances cliniques des infirmières permettent souvent de différencier urgence vitale et simple consultation.

7 Recueil de données et sens clinique Un bref recueil de données en vue dun premier bilan de létat du patient suivant trois fonctions importantes: Un bref recueil de données en vue dun premier bilan de létat du patient suivant trois fonctions importantes: –Neurologique –Cardio-vasculaire –Respiratoire

8 Recueil de données et sens clinique -La fonction neurologique qui permet dévaluer: La conscience du patient avec le score de Glasgow utilisable par tous mais validé que dans les traumatismes crâniens. La motricité : serrez-moi les mains, sentez-vous ? Létat des pupilles: (myosis, mydriase, anisocorie ) Le but est de reconnaître un Coma rapidement afin, par exemple, de faire rapidement afin, par exemple, de faire Bénéficier au patient dune fibrinolyse Cérébrale dans les plus brefs délais. Ne pas confondre un coma avec une Simulation et donc rechercher des signes Dopposition, dévitements.

9 Recueil de données et sens clinique -La fonction cardio-vasculaire : LE POULS : LE POULS : Le cœur sadapte aux situations extrêmes, de stress et de dangers ; mais attention aux médicaments qui peuvent fausser le pouls, comme par exemple les β-bloquants Rechercher la présence dun pouls périphérique ou central Un pouls carotidien correspond à une tension supérieur ou égale à 60 mmHg ; Un pouls fémoral correspond à une tension supérieure ou égale à 80 mmHg.

10 Recueil de données et sens clinique La tension artérielle : La tension artérielle : Elle est le reflet de ladaptation des résistances vasculaires. Elle est le reflet de ladaptation des résistances vasculaires. Rechercher la pression artérielle bilatérale, sil y a une asymétrie de plus de 2 points, on peut évoquer en fonction du contexte clinique, une dissection aortique … Rechercher la pression artérielle bilatérale, sil y a une asymétrie de plus de 2 points, on peut évoquer en fonction du contexte clinique, une dissection aortique … Prendre en compte la coloration cutanée du patient(recherche de marbrures,observer la recoloration des extrémités,observer la coloration du faciès et conjonctives de lœil : pâleur cutanée que lon retrouve dans les anémies, ictère cutanéo-conjonctivale caractéristique des atteintes hépatiques.) Prendre en compte la coloration cutanée du patient(recherche de marbrures,observer la recoloration des extrémités,observer la coloration du faciès et conjonctives de lœil : pâleur cutanée que lon retrouve dans les anémies, ictère cutanéo-conjonctivale caractéristique des atteintes hépatiques.)

11 Recueil de données et sens clinique La fonction respiratoire : Mise en place du saturométre en oxygène Mise en place du saturométre en oxygène Observer les mouvements de la cage thoracique Observer les mouvements de la cage thoracique Observer le rythme ventilatoire Observer le rythme ventilatoire Observer les mouvements accessoires comme le tirage ; la respiration abdominale, les battements des ailes du nez Observer les mouvements accessoires comme le tirage ; la respiration abdominale, les battements des ailes du nez Mesurer la fréquence respiratoire sur 1 minute car cest un bon marqueur de gravité,mais rarement réalisé !! Mesurer la fréquence respiratoire sur 1 minute car cest un bon marqueur de gravité,mais rarement réalisé !! Ecouter les bruits respiratoires a la recherche dun « graillonnement », dune toux, dun sifflement ou dun crépitement. Ecouter les bruits respiratoires a la recherche dun « graillonnement », dune toux, dun sifflement ou dun crépitement.

12 Recueil de données et sens clinique La fonction respiratoire suite La fonction respiratoire suite –La capnométrie qui permet le monitorage du CO2 expiré des patients sous ventilation artificielle et permet de détecter des hypercapnies liées le plus souvent à de mauvais réglages du respirateur ou à une anomalie pulmonaire ( inhalation, contusion pulmonaire, épanchement pleural …) –La petCO2 chez le sujet normal est de 35 à 37 mmHg –Cest une constante daide au diagnostic, daide au réglage et daide au monitorage ;

13 Capnométrie normale etCO2 =36 mmHG etCO2 =36 mmHG Phase A : fin inspiration et début dexpiration Phase A : fin inspiration et début dexpiration Pente AB : pente expiratoire Pente AB : pente expiratoire Angle alpha Angle alpha Pente BC : plateau alvéolaire Pente BC : plateau alvéolaire Angle beta Angle beta Pente CD : pente inspiratoire Pente CD : pente inspiratoire

14 Capnométrie anormale aide au diagnostic Figure 1: progressive de la petCO2 : embolie pulmonaire, lhypotension brutale ou lhémorragie massive. Figure 1: progressive de la petCO2 : embolie pulmonaire, lhypotension brutale ou lhémorragie massive. Figure 2 : arrêt brutal de la petCO2 : arrêt respiratoire ou lextubation. Figure 2 : arrêt brutal de la petCO2 : arrêt respiratoire ou lextubation. Figure 3 : pas de petCO2, cest lintubation oesophagienne. Figure 3 : pas de petCO2, cest lintubation oesophagienne.

15 Capnométrie anormale aide au diagnostic Figure 1 : Figure 1 : changement de la pente alvéolaire et émoussement de langle alpha = bronchospasme Figure 2 : Figure 2 : petCO2 élevée et plateau n°=hypoventilation ;hyperthermie maligne, douleur, surdosage en dépresseurs respiratoires Figure 3 : Figure 3 : hyperthermie maligne, obstruction partielle de la sonde, apport de bicarbonates

16 capnometrie Dans un future proche, pour les patients non intubés, cette constante sera fréquente, participera au diagnostic, au monitorage et à ladaptation de loxygénothérapie.

17 Recueil de données et sens clinique Le personnel soignant doit aussi prendre en compte les critères suivant : Le personnel soignant doit aussi prendre en compte les critères suivant : La douleur doit toujours être évaluée avec différentes échelles dévaluation prévues a cet effet ; elle obéit à une directive ministérielle depuis 1999 avec mise en place de plans quadriennaux. La douleur doit toujours être évaluée avec différentes échelles dévaluation prévues a cet effet ; elle obéit à une directive ministérielle depuis 1999 avec mise en place de plans quadriennaux.

18 Recueil de données et sens clinique La température corporelle La température corporelle –Elle est prise avec un thermomètre tympanique en systématique, dès lentrée du patient aux urgences et répétée dès le moindre doute ou lors de frissons ou de bouffées de chaleur Elle permettra dorienter vers un sepsis, une hypothermie ou hyperthermie. La glycémie capillaire La glycémie capillaire –Elle est réalisé par un dextro qui est un geste simple et rapide ; –Elle est systématique pour les patients diabétiques, les troubles de la conscience, les convulsions, malaises, les états débriété et les situations inexpliquées.

19 Recueil de données et sens clinique ATTENTION, lautomatisation par les instruments ne remplace pas le soignant mais elle complète, affine,ou infirme les suppositions de léquipe soignante ATTENTION, lautomatisation par les instruments ne remplace pas le soignant mais elle complète, affine,ou infirme les suppositions de léquipe soignante

20 Supports urgences Dax

21

22

23 conclusion La prise des constantes et la surveillance clinique des patients sont des soins élémentaires et incontournables aux urgences pour assurer une prise en charge efficace du patient. La prise des constantes et la surveillance clinique des patients sont des soins élémentaires et incontournables aux urgences pour assurer une prise en charge efficace du patient.

24 A bientôt sur la côte landaise


Télécharger ppt "Prise des constantes aux urgences Virginie ABNET INFIRMIERE CH DAX François ORCIVAL MEDECIN SAMU 33 Pampelune 2007."

Présentations similaires


Annonces Google