La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseigner le vocabulaire à lécole maternelle Animation pédagogique 7 Mars 2012 Ecole Galleron, LAigle Équipe de circonscription de LAigle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseigner le vocabulaire à lécole maternelle Animation pédagogique 7 Mars 2012 Ecole Galleron, LAigle Équipe de circonscription de LAigle."— Transcription de la présentation:

1 Enseigner le vocabulaire à lécole maternelle Animation pédagogique 7 Mars 2012 Ecole Galleron, LAigle Équipe de circonscription de LAigle

2 Lexique / vocabulaire Le lexique est la somme des vocabulaires utilisés. On désignera par vocabulaires des domaines spécifiques de lexpérience. ex: le vocabulaire de la marine se distingue du vocabulaire de lécole.

3 Les mots en chiffres : - vers 1 an : apparition du mot en tant que signe - entre 12 et 18 mois : lenfant possède une vingtaine de mots - entre 18 et 21 mois : environ 180 mots - entre 21 et 30 mois : environ 800 mots. Vers 30 mois, la structure est proche de celle du système de ladulte. - entre 3 et 6 ans : environ 2500 mots importance de mettre en place des situations langagières qui favorisent lacquisition du vocabulaire à lécole maternelle. - Les adultes : de 8 à mots Le lexique français est estimé à quelques 200 à mots

4 De combien de mots a-t-on besoin pour comprendre un texte ? Les 100 mots les plus fréquents permettent de comprendre 60% dun texte courant. Pour comprendre 85% du texte, il faut posséder les 1000 mots les plus fréquents. Pour comprendre 97,5% du texte, il faut 4000 mots. Vigilance : trop de mots nouveaux simultanément nuisent à la compréhension.

5 Quest-ce quapprendre un mot ?

6 Enseigner le vocabulaire à lécole maternelle Principes pédagogiques Présentation du document Eduscol

7 Le langage, pivot de tout apprentissage Toute séance a 2 objectifs langagiers : un dordre lexical, un dordre syntaxique. Sappuyer sur le patrimoine que constitue la littérature de jeunesse. Produire des phrases destinées à être lues. Mettre en évidence le lien oral/écrit. Etudier le code alphabétique et la conscience phonologique (fin MS et GS).

8 Principes généraux Le langage, pivot de tout apprentissage. Lenseignement du vocabulaire : une démarche.une démarche Lenseignement du vocabulaire : une stratégie.une stratégie Le sens et lusage : « Enseigner ce que veulent dire les mots » et parallèlement, «enseigner comment on se sert des mots » (V.Bouysse) Le sens et lusage

9 Une démarche Lacquisition du vocabulaire passif précède celle du vocabulaire actif (la réception avant la production) à travers : Le langage oral en situation Le langage oral hors situation, dévocation Le langage écrit sous forme de dictée à ladulte en maternelle

10 Une stratégie Varier les contextes, les supports pour élaborer une constellation de sens Enseigner le sens des mots mais aussi comment on les emploie Adopter un « parler professionnel » modélisant pour les élèves Construire des dispositifs (modes de groupements) favorisant la prise de parole par tous les élèves

11 Une stratégie Établir une programmation précise autour de létude de corpus de mots Prévoir des activités de retour en arrière, de réemploi des mots étudiés Articuler et équilibrer 2 modalités pédagogiques: Un ancrage sur les thèmes investis (vie de la classe, thèmes liés à la découverte du monde…) Un travail spécifique sur la langue à partir de catégorisations (familles de mots, champ sémantique, antonymes, synonymes,…)

12

13

14

15 Les 10 principes opérationnels 1. Assurer le passage du langage de connivence du cercle familial au langage explicite de lécole. 2. Proposer et solliciter des verbalisations nombreuses pour développer les capacités langagières et les opérations cognitives. 3. Adopter un langage de référence modélisant pour les élèves. 3. Construire des outils dévaluation des progrès des élèves par rapport aux objectifs visés. 5. Adapter les modes de groupement des élèves. 6. Appuyer cet enseignement sur des projets qui permettent à lélève de donner du sens aux situations. 7. Aborder les mots nouveaux dans des situations variées quil faudra ensuite croiser. 8. Alterner les activités découte (enseignement du vocabulaire passif) et dexpression (enseignement du vocabulaire actif). 9. Construire des séances basées sur létude de la langue pour elle-même. 10. Entraîner les élèves, en parallèle, à la catégorisation.

16

17

18

19 Enseigner le vocabulaire à lécole maternelle Quel lexique aborder à lécole maternelle ?

20 Les programmes 2008 posent le principe de la progressivité de la petite section à la grande section en partant du lexique qui correspond à lunivers de lécole pour aller vers des champs lexicaux représentant le monde familier puis vers des éléments plus abstraits La progression sorganise aussi selon la nature des mots : les noms les verbes les adjectifs les adverbes et mots grammaticaux

21 PSMSGS Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms, verbes en particulier ; quelques adjectifs en relation avec les couleurs, les formes et grandeurs) concernant : les actes du quotidien (hygiène, habillage, collation, repas, repos) ; les activités de la classe (locaux, matériel, matériaux, actions, productions) ; ses relations avec les autres, les salutations (bonjour, au revoir), la courtoisie (sil vous plaît), merci). Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms, verbes, adjectifs, adverbes, comparatifs) concernant : les actes du quotidien, les activités scolaires, les relations avec les autres (salutations, courtoisie, excuses) ; les récits personnels, le rappel des histoires entendues, (caractérisation des personnages, localisation, enchaînement logique et chronologique). Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent (noms, verbes, adjectifs, adverbes, comparatifs) concernant : les actes du quotidien et les relations avec les autres ; les activités et savoirs scolaires et en particulier lunivers de lécrit les récits personnels et le rappel des histoires entendues (caractérisation des personnages, relations entre eux, enchaînement logique et chronologique, relations spatiales) ; lexpression des sentiments ou émotions ressentis personnellement, ou prêtés aux autres et aux personnages dhistoires connues

22 Choix du lexique

23 Des entrées thématiques de la PS à la GS PS : seuil de 750 mots noms, verbes, adjectifs MS : seuil de 1500 mots noms, verbes, adjectifs GS : seuil de 2500 mots noms, verbes, adjectifs La classe Les activités scolaires Les objets et les actes du quotidien Les autres : relations, salutations… Les différents lieux de lécole Les coins jeux La cuisine et la nourriture Les animaux Les fêtes Lenfant et la famille La santé, lhygiène Le quartier, le village, la ville Les sorties (la piscine, la mer, la forêt, le zoo, les transports, les métiers..) Les mots du temps et de lespace

24 Des entrées transversales de la PS à la MS Vocabulaire de proximité avec des noms, des verbes et des adjectifs : pour désigner les objets et les lieux pour décrire leurs propriétés pour caractériser les actions Vocabulaire lié à la découverte du monde en lien avec les thèmes détude ou des projets dexpérimentation Vocabulaire issu de la littérature jeunesse : registre soutenu et expressions Vocabulaire lié à des actions particulières : motricité, règles de jeu, consignes scolaires

25 CHOIX DU CORPUS Dans cette progressivité, le choix du corpus de mots à étudier se fait selon deux entrées possibles : des entrées transversales des entrées par des sujets détude récurrents

26

27 Mémorisation du vocabulaire

28 Evaluations des compétences lexicales et langagières dutilisation des mots

29 Catégorisation La catégorisation est à la base de toute forme de pensée structurée et de raisonnement. Elle est également très impliquée dans le développement du langage. Elle est à la base de la mémorisation.

30 Catégorisation Plusieurs façons de catégoriser avant de conceptualiser. Idée de hiérarchisation : - Relation perceptive: fonction de lobjet, couleurs, forme,usage… - Relation thématique: souris/fromage… lien avec les lectures.. - Relation taxonomique: hiérarchie : animal/félin/chat/mammifère Plus les mots sont organisés en mémoire, plus il est facile de les récupérer encourager la flexibilité catégorielle

31 Catégorisation "Découper" la réalité en ensembles dévénements, de scènes, dobjets. Ex: événements : le lever, le petit déjeuner, le départ pour lécole, etc. Ex: scènes : la maison, la chambre, la classe, etc. Les objets font partie dévénements, de scènes mais sont aussi inclus dans des catégories dobjets de même sorte. Ex.: objets : le bol est inclus dans la catégorie des ustensiles de cuisine : catégorie taxonomique (ou sémantique) Associer des objets par des liens temporels, spatiaux ou causaux ou par des propriétés communes est à la base de la sémantique (ex: boîtes collections...)

32

33

34

35

36 Références Document Eduscol : ressources pour enseigner le vocabulaire. Travaux de Philippe Boisseau Conférences Viviane Bouysse


Télécharger ppt "Enseigner le vocabulaire à lécole maternelle Animation pédagogique 7 Mars 2012 Ecole Galleron, LAigle Équipe de circonscription de LAigle."

Présentations similaires


Annonces Google