La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COURS : WEB Philippe Bancquart. Présentation BANCQUART Philippe Arcelor (Arcelor Systems) Dunkerque Equipe Support : Responsable plate forme décisionnelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COURS : WEB Philippe Bancquart. Présentation BANCQUART Philippe Arcelor (Arcelor Systems) Dunkerque Equipe Support : Responsable plate forme décisionnelle."— Transcription de la présentation:

1 COURS : WEB Philippe Bancquart

2 Présentation BANCQUART Philippe Arcelor (Arcelor Systems) Dunkerque Equipe Support : Responsable plate forme décisionnelle Business Object Datastage Base de données (SQLserver) Intranet publication des données infocentre.

3 Et vous ? Prénom, nom Objectif

4 Objectifs Etre en mesure de concevoir et mettre en oeuvre un site web en l'intégrant dans un système d'information existant : Intranet Acquérir le vocabulaire et découvrir les technologie du WEB. Connaître les principales technologies de mise en place de sites WEB Faire l'apprentissage des langages HTML, ASP, … Maîtriser les notions de site statique et de site dynamique Connaître les différentes règles de conception de sites WEB Découvrir et maîtriser le développement et l'administration des sites WEB

5 Planning (32h + 18h TP) Présentation Générale, concept du WEB Présentation Générale, concept du WEB Généralités sur les sites web HTML les principes & balises HTML composants XHTML Feuilles de styles DHTML ASP

6 Consignes Tous les mardi AM 13h15 à 17h30 Prendre des notes Supports disponibles ou Fichiers de synthèse (ultérieurement) Nombreuses documentations sur internet sur le sujet. En TP ou DM, réalisation d'un site

7 Outils Un éditeur de code source "notepad++" un navigateur WEB (IE) Un serveur WEB en interne (IIS)..

8 Questions Qui a déjà un site WEB (hors blog), actuellement en ligne Qui connaît HTML Qui connaît DHTML Qui connaît ASP Qui connaît PHP, jsp, perl, etc

9 Histoires de linformatique

10 : Premiers Ordinateurs Début à tube, puis transistors, bande perforée, tores ferrite et bande magnétiques. Langage assembleur et Fortran Amdahl, 32K et Fortran Principe de Van Newman

11 : Mini Informatique Mainframe : Gros ordinateurs centraux Terminaux passifs Utilisation en gestion. Encore très présent. Mini Ordinateurs : Station UNIX, VAX, AS400 Calculateurs pour calculs, liés aux process industriel Mode client-Serveur. Centralisation des données

12 : Microprocesseurs Intel : Microprocesseur pour les « PC » Motorolla : Microprocesseur pour MAC Autres : IBM, HP, Bull, etc ont leur processeur spécifique. Microsoft, MSDOS System dexploitation sur PC Apple, System dexploitation convivial, graphique Sony, Philips Invention du CDROM

13 Matériel : Après : Evolution des processeurs Loi de Moore, Doublement puissance tous les 18 mois Les « PC » ont augmentés leurs nombres de processeurs, vitesses, etc. le graphique se développe fortement. Le mode client-serveur sest développé (Visual Basic) Le serveur contient les données Poste client, les affichages et les calculs

14 MainFrame Les gros ordinateurs "mainframe" sont-ils encore présents : OUI : C'est encore 50% des offres d'emplois. Pourquoi ? Car le patrimoine est important, il faudrait des années de développements pour migrer ARGENT

15 Questions Combien d'utilisateurs et programmes simultanés sur un mainframe Des centaines Plusieurs Systèmes d'exploitation Location de la charge des processeurs en fonction de l'utilisation. Forte centralisation des traitements PRIX : des Mega J'ai connu en Gestion

16 Questions Succés des miniOrdinateurs Moins cher, fiable, performant. Combien d'utilisateurs simultanés et de programmes Des dizaines Est-ce utilisé ? Oui, J'ai connu en industriel ou sur SAP, car des serveurs WEB Nom d'un SE souvent sur des miniOrdinateurs UNIX.

17 Questions Pourquoi le WEB, a-t-il du succès et pourquoi il devient de plus en présent. Ordinateurs personnels, augmentation de la puissance et la multiplication des utilisateurs. Web services

18 Evolution du web

19 Architecture logiciel

20 POSITIF Terminal passif, peu cher Serveur gère tout y compris laffichage, centralisation du code Pas gestion P.C. ni installation de progs Clients peu chers NEGATIF Terminal, ne fait dautre, Place sur bureau Le serveur gère l'affichage sur le terminal Peu graphique Serveurs très chers Modèle Maitre-Esclave : Existent toujours surtout en gestion.

21 POSITIF Intelligence répartie - Client pour affichage - Logique utilisation. Serveur logique métier Performances de rapidité NEGATIF Installation programmes sur chaque poste Liés à la plate forme matériel. Si modification alors rédéploiement sur tous les clients. Modèle Client-Serveur : Succès du Visual Basic, PowerBuilder, interdev, etc

22 Concept 2 tiers : Client demande ressource : Serveur effectue directement le résultat. : Serveur possède les données : Client possède le code : Logique application n'est pas centralisée : Une connexion BD par client.

23 Pour éviter linstallation en local, cas dune diffusion mondiale dun application arrivée du concept du Web On enlève la gestion de laffichage sur le poste client, plus léger. Utilisation dun navigateur uniquement. Centralisation sur les serveurs des logiques (métier, données) Modèle WEB : architecture 3 tiers

24 Architecture 3 Tiers

25 POSITIF Rien à installer sur les postes clients, sauf un navigateurs et connexion réseau. Intelligence centralisée sur serveur Non lié au matériel ou SE. Une seule connexion aux BD NEGATIF Affichage graphique limité. Protocole peu performant. Non connecté. Virus, sécurité Réseau fiable et chargé Modèle WEB : Logique 3 tiers

26 ClientsServeurs web Données Réseau local Serveur WEB [ Port 80 ] HT TP Port 80 Réseau local Navigateurs Page WEB HTML Fonctionnement

27 Clés succès du WEB Prolifération des ordinateurs individuel, réseaux, modems,... Standards ouverts, TCP/IP, HTTP, HTML Une forte indépendance des systèmes Le support du multimédia Support transactions sécurisées.

28 Réseau

29 Réseaux : Premiers réseaux ( commutation circuits) < 1960 : ARPA lance réseau basé sur la commutation de paquets et routage dynamique < 1970 : , Telnet, FTP, : Communication des réseaux différents, standardisation de TCP/IP : IP : routage. TCP contrôle de flux, gestion des erreurs.

30 Réseaux : Développement avec les réseaux locaux sous technologie Ethernet. : Croissance exponentielle du parc de machines. : On parle Internet comme réseau fédérateur. : Financement par les pouvoirs publics. : Arrivées les News, Serveurs Noms, Chats, World Wide WEB : Fibres Optiques. : Passage des Débits du kilo, mega, Giga

31 Internet L'internet est un ensemble de machines connectées entre elles par câble ou par satellite. Chaque machine a un numéro unique, c'est l'adresse IP (Internet Point) qui est le plus souvent caché derrière un nom de domaine (DNS pour Domaine Names Server). Le langage pour communiquer d'une machine à une autre est le protocole TCP/IP qui présente lavantage de pouvoir communiquer avec des machines hétérogènes

32 WWW

33 World Wide WEB Les serveurs d'information World Wide Web ("le Web"). Actuellement, des milliers de serveurs Web proposent de l'information dans tous les domaines (sciences, éducation, médias, commerce, loisirs, etc.). Sa simplicité d'utilisation, grâce à l'hypertexte et au multimédia, en fait l'application la plus médiatique d'Internet.

34 Brèves histoire du WWWWWW : Hypertext 1965, écriture non linéaire d'un document, par lecture en suivant des branches. : Naissance du WWW, au CERN par Tim Berners-Lee en : AU début pour les universités et la recherche : 1993 Mosaic ( X-Window), 500 serveurs dans le monde : Fin 1994, le Web comptait serveurs, dont 2000 à usage commercial, et 10 millions d'utilisateurs : il était essentiel que le Web reste un standard ouvert utilisable par tous, dont personne ne puisse devenir le propriétaire unique. : En janvier 1995, le Consortium international World-Wide Web (W3C)W3C : Le Web ne doit pas être confondu avec l'Internet; il n'est que l'un des nombreux services de communication qui utilisent l'Internet.

35 topologie mondiale BACKBONE, réseau fédérateur mondial, avec de très hauts débits des Gigabits/sec. Ils appartiennent à des sociétés privées, universités ou aux états Ensuite sont connectés des réseaux entre avec des débits plus faibles.

36 Des services pour tous Services : courrier électronique, transfert de fichiers, accès à distance, forums,... Utilisation d'un navigateur : La fonction d'un navigateur Web est d'interpréter le langage de programmation des pages web (HTML,...) et de le traduire en des mots et des images que vous voyez sur votre écran Si vous avez besoin d'informations complémentaires, il vous suffit de cliquer sur un hyperlien

37 Commercialisation sur WWWWWW : HTML initialement pour la communauté scientifique s'enrichie pour des besoins de présentation et introduction de la dynamique. : En 2007 : plus 30 milliards de pages, 108 millions de sites Web en : En plus de l'information, nous avons administration, etc..

38 Nombre d'internautes.

39 APPORTS Internet Kiosque Coloré. : Le WorlWideWeb, voyage dans linformation dans un univers multimédia, texte, paroles, musique, vidéo, image. Groupe de discussion. : Lieux de rencontre favorisant les échanges didées et opinions. Un facteur très rapide. : Fait de lombre à la poste, a peine rédigé, un message se trouve déjà dans la boîte aux lettres du destinataire, qui peut répondre aussi vite, avec échange de son et images. Stock de logiciels. : Cest un réservoir pour trouver jeux, utilitaires, programmes, informations.

40 APPORTS Internet Accès est un privilège. : Non un droit, donc vous pouvez être exclu si vous harcelez ou publiez des messages choquants. Il doit demeurer une communauté humaine, internationale, serviable et amicale. Pas un responsable. : Structure décentralisée, lorsquun site apparaît ou disparaît, cela ne remet pas en cause le système Plusieurs responsable. : Ce maillage de plusieurs milliers dordinateurs, à un nombre considérables dutilisateurs. La gestion repose sur la tête danonymes. Frais sont payés. :Les coûts sont à la charge des universités et institution gouvernementales. Ceci diminue depuis que des entreprises ont décidé de sintroduire sur le réseau et de proposer de nouveaux services.

41 Technique

42 Adresse IP " Pour que deux machines puissent communiquer entre elles (transférer des fichiers) elles doivent connaître leurs adresses respectives sous forme dun numéro dit IP (Internet Point) Chaque adresse IP doit être unique " LInternet nest que léchange de fichiers dun réseau vers un autre, public ou privé. Voilà pourquoi le réseau nappartient à personne mais est utilisable par tout le monde.

43 FTP Le transfert de fichiers FTP (File Transfer Protocol) entre ordinateurs connectés à Internet est très utilisé. Il permet entre autre le transfert de documents et de télécharger de nombreux logiciels "freeware" ou "shareware" disponibles sur le réseau.

44 La messagerie électronique (Electronic Mail). Elle permet aux utilisateurs du réseau d'échanger messages, documents ou images avec une rapidité inégalée, et ceci 24 h. sur 24. Les conférences électroniques News (Usenet News) sont des forums de discussion ouverts librement à tous les utilisateurs, consacrés aux sujets les plus variés, professionnels ou non.

45 URL : Uniform ressouce Locator Moyen universel pour pointer vers des ressources, indépendamment : Du protocole d'accès à employer Du nom de machine Du numéro de port Format : protocol://numéroIP Http : // ou

46 URL longs La méthode d'URL long consiste à fabriquer une page HTML dont les URL sont spécifiques à chaque client Ajout par le serveur un identifiant unique Quand le serveur recevra la demande URL il sera capable d'identifier le client.

47 Serveurs WEB Sur une machine, cest un programme qui tourne pour gérer l'accès aux fichiers mis à un emplacement constituant le site WEB. Démon (UNIX), Service (Windows NT) Son Rôle : Recevoir les requêtes des clients (navigateurs) Exécuter des scripts Renvoyer le contenu des documents demandés Gérer les accès.

48 HTTP

49 HTTP hyperText Transfert Protocol Protocole standard Dialogue entre le client Web/Serveur Web. Sur un port spécifié (par défaut 80) Protocole de type déconnecté Le serveur ne garde par de contexte (pas de session utilisateur) Principe de requêtes et de réponses

50 HTTP : Requête Le client envoie au serveur (requête HTTP) Demande de document : GET Des informations sur sa configuration, en-tête... Données supplémentaires (facultatif)

51 HTTP : Réponse Le serveur répond alors au client par lenvoi dune ligne détat contenant : La version HTTP, le code détat et sa description.: HTTP/ OK Lenvoi den-têtes Informations concernant le serveur et le document demandé Les données formant le document demandé Le serveur coupe la connexion

52 HTTP, Méthodes GET & POST Type de commandes HTTP supportées GET : les données du client se trouvent dans lURL. POST : les données du client se trouvent dans la requête HTTP. HEAD : Idem GET sauf que le serveur nenvoie aucune données (en-tête seulement)

53 Réponse serveur Statut : HTTP_Version StatusCode (ex 404) phrase CRLF Entête Location (URL) Serveur (son n(om) Descriptif Accept (type mine), content-encoding(encodage ou non), content-lenth,content-type(mine), date, expire, last modified Document HTML

54 Solutions coté client

55 Accès permanent Les entreprises ou écoles y connectent leur réseau informatique local. La connexion est permanente. Direct sur le WEB, avec achat d'une adresse pour le proxy

56 Accès temporaire Les utilisateurs privés, depuis leur domicile, y connectent leur ordinateur personnel en utilisant leur raccordement téléphonique et un modem, câble, réseau,.... La connexion est alors temporaire. Passe par Provider (fournisseur d'accès)

57 Intranet

58 Une définition de Intranet « Tirer bénéfice des nouvelles technologies popularisées par l'internet, en capitalisant sus les acquis et en restant à l'intérieur de son entreprise. » : Technologies Internet au sein d'une organisation ou entreprise : Un réseau à l'échelle d'une organisation connue.

59 Intranet Aide les employés à capitaliser, retrouver l'information dans l'entreprise. Outil de communication et information Suivi de fabrication. Authentification

60 Les mythes d'intranet : Intranet est bon marché : Faux c'est le prix d'un projet informatique : Intranet est destiné aux grandes organisation : Faux également les petites : Intranet requiert une connexion Internet : Faux, besoin uniquement d'un réseau TCP/IP

61 Les mythes d'intranet : Intranet n'impose qu'une faible maintenance : Faux, mais moins qu'avec des applications en clients-serveurs : Intranet n'est pas sécurisé : Faux, même niveau que le réseau : Intranet est un web interne : C'est plus, messagerie, forum, workflow,...

62 Extranet Extension du SE d'une entreprise à des partenaires situés au-delà du réseau, permet d'accorder des accès privilégié. L'accès à l'extranet doit être sécurisé Niveau d'authentification pour les accès Un extranet n'est donc ni un intranet, ni un site internet. Il s'agit d'un système supplémentaire offrant par exemple aux clients d'une entreprise, à ses partenaires ou à des filiales, un accès privilégié à certaines ressources informatiques de l'entreprise par l'intermédiaire d'une interface Web.

63 Site WEB

64 Sites web les types Sites vitrine dune société Sites catalogue sites d'information sites marchands sites institutionnels sites personnels sites communautaires sites intranet

65 Sites WEB Conception participative orientée vers les utilisateurs Faire un cahier des charges Ergonomie et graphisme cohérent Utilisabilité : confort dutilisation, sécurité Adapter le site et sa navigation suivant les types dutilisateurs

66 Caractéristiques humaines Ne pas mettre trop dinformations sur une page. Parcourt visuel, à prendre en compte pour y mettre limportance des informations. Etude mémoire à court et moyen termes. Icones, logos, etc

67 Les étapes de conception dun site web Définition du public cible Définition des besoins Étude de lexistant Définition du contenu Structuration du contenu Définition de la charte graphique

68 Définition du public cible Quel(s) public(s) visez-vous? Définissez les attentes de chacun d'eux. Pourquoi vient-il visiter le site ? Que cherche-t-il ? Quelles actions aimerait-il pouvoir effectuer sur le site, et pour obtenir quoi ? Pourquoi reviendra-t-il, et avec quelle fréquence ? Est-ce que ce sont les mêmes publics que ceux atteints par la communication traditionnelle ? Faut-il prévoir de traduire le site (ou les informations principales) en plusieurs langues ?

69 Définition des besoins Pourquoi doit-on développer un site Web ? Satisfaire un besoin ? Satisfaire une motivation ? Résoudre un problème ? Portail dinformations (bourse, horaire train, etc) Site pour la publication des résultats de fabrication Site de bases de Connaissances sur différents Sujets techniques liés à L'entrprise Exemple

70 Étudier le traitement et la circulation des informations pour établir la liste des personnes ressources, fréquence de mise à jour,.. Analyser les sites «concurrents» Étude de lexistant

71 Définition du contenu A partir de A partir de la définition des besoins et de létude de lexistant, établir une liste des thèmes à inclure dans le site Dans un intranet, voir pour au maximum récupérer des documents déjà existants dans différents formats. Ne pas trop chargé mes pages, mettre que l'essentiel.

72 Structuration du contenu Définir larborescence de chaque thème Définir la liste des documents liés à chaque thème Eviter les pages trop longues : Cela ennui le lecteur qui ne fait que survoler. Le défilement horizontal doit être évité le plus possible Découpage par paragraphe, éclaircir les pages. Eviter la redondance d'information. En intranet, garder les habitudes de l'entreprise

73 Structuration du contenu Structure trop profonde Structure trop linéaire Les structures à éviter

74 Structuration du contenu

75 Préparation du contenu Définir un format déchange du texte (Doc, RTF, PDF,..). Prévoir des format compatible et connu Saisir / Récupérer le texte Récupérer / Traiter les images (Lier les images aux documents saisis). En intranet ne pas faire trop de "gadget" ne plais pas toujours et l'on pense que cela prend du temps.

76 Définition de la charte graphique La charte graphique permet de donner une identité visuelle à votre site Web. Les éléments graphiques : fond des pages, couleurs utilisées, polices des caractères, etc. La présentation des pages courantes doit être : relativement uniforme, pour donner à l'internaute une impression d'unité. assez sobre, pour ne pas distraire l'attention du message que l'on veut transmettre.

77 Navigation fil d'ariane : Accueil > Webmastering > Navigation (en gras page on lon se trouve) AccueilWebmastering La navigation par onglets navigation par onglets La carte du site. Ensemble du site accéssible par lien hypertextecarte du site

78 webdesign Discipline consistant à structurer les éléments graphiques dun site web webdesigner désigne le métier de création de site web modèles de pages (en anglais templates). charte graphique norme entreprise

79 référencement un contenu original et attractif,contenu un titre bien choisi,titre une URL adaptée,URL un corps de texte lisible par les moteurs,corps de texte des balises META décrivant précisément le contenu de la page,balises META des liens bien pensés,liens des attributs ALT pour décrire le contenu des images.attributs ALT

80 Taille des pages Rendu différent suivant la résolution des postes des utilisateurs (800*6000 ou 1280*1024) Choix des couleurs, éviter les mélanges. Choix images, attention aux tailles Couleur arrière plan Typographie, identique et connue Symboles standards

81 Nom de domaine Un site internet est défini par son URL. Site perso : fournisseur.com/votrenom Achat dun nom de domaine : Donner des noms simples pour pouvoir le retenir Pour vérifier lexistence, pas de doublon :

82 hébergement Besoin dun serveur toujours sur internet. Serveur perso besoin dun bon débit montant (plus lent que le download ) Hébergeur gratuit : espace stockage limité, publicité, disponibilité sous réserve Hébergeur payant : moins dinconvénient. Sites mutualisés ou hébergement dédiés, permet de mettre de la sécurité, paiement etc

83 Pour choisir Espace disque alloué Bande passante autorisée Type de serveur : Langages supportés côté serveur Noms de domaines Possibilité de configurer les domaines virtuels Nombre de noms de domaines Nombre de sous-domaines Accès par SSH (sécurisé) Mise à jour des fichiers par FTP Serveur de gestion de bases de données Type Nombre de bases maximum Administration de la base de données par interface web

84 Pour choisir Serveur de messagerie Présence d'un webmail Nombre de comptes alloués Nombre d'alias mail autorisés Possibilité de collecter les mails sur un alias Possibilité de forwarder (faire suivre) les mails vers une adresse externe Présence d'un antivirus et d'un antispam Gestionnaire de liste de diffusion fourni Répondeur automatique Statistiques Accès à des statistiques élaborées par interface web Accès aux logs bruts Services web supplémentaires Formulaire de contact par mail Compteur personnalisé

85 Résumé Partie 1 système d'information

86 Quizz 1 : Centralisation Quel type d'ordinateurs ? Mainframe, principalement Quel sont les principaux avantages ? Fiabilités, nombreux utilisateurs simultanés, puissances, multitâches, multi systèmes Inconvénients Prix, complexe pour l'administration serveurs.

87 Ordinateur central (mainframe en anglais) est un terme utilisé en informatique pour définir un ordinateur de grande puissance de traitement.informatiqueordinateur On compte parmi les fabricants de ces systèmes de grandes compagnies telles IBM avec les zSeries (le plus souvent sous système MVS ou z/OS) et iSeries, ou Unisys, ou Bull (avec les DPS/6 à DPS/8 sous système GCOS).IBMzSeriesMVSz/OSiSeriesUnisysBull DPSGCOS Un ordinateur central fonctionne selon un modèle centralisé en opposition aux modèles répartis. Il permet de faire tourner de façon simultanée plusieurs sessions d'un système d'exploitation ou même de systèmes d'exploitation différents (par exemple, sous l'hyperviseur VM). Les ordinateurs centraux sont utilisés dans les très grandes entreprises (banques, compagnies d'assurances, compagnies aériennes, sociétés de services). De par leur fiabilité et leur puissance, ils sont parfois les seuls ordinateurs capables de répondre aux besoins de leurs utilisateurs (traitement de très grandes banques de données accédées par des dizaines ou des centaines de milliers d'utilisateursbanquesassurancesbanques de données

88 Quizz 2 : Client serveur Pourquoi le client serveur s'est-il développé ? Avec l'augmentation des "PC", le client étant "intelligent", on a mis une partie des traitements sur le client, ce qui permet d'alléger les serveurs, on peut donc avoir des "mini ordinateur" comme serveur, moins onéreux.

89 L'architecture client/serveur désigne un mode de communication entre plusieurs ordinateurs d'un réseau qui distingue un ou plusieurs postes clients du serveur : chaque logiciel client peut envoyer des requêtes à un serveur. Un serveur peut être spécialisé en serveur d'applications, de fichiers, de terminaux, ou encore de messagerie électronique.ordinateursréseauclientsserveurlogicielserveur d'applications messagerie électronique Caractéristiques d'un serveur : il est passif (ou esclave) il est à l'écoute, prêt à répondre aux requêtes envoyées par des clients dès qu'une requête lui parvient, il la traite et envoie une réponse. Caractéristiques d'un client : il est actif (ou maître) il envoie des requêtes au serveur il attend et reçoit les réponses du serveur. Le client et le serveur doivent bien sûr utiliser le même protocole de communication. Un serveur est généralement capable de servir plusieurs clients simultanément. protocole de communication

90 Quizz 3 : Le web Pourquoi cette technologie s'est très répandue Prolifération des ordinateurs et des réseaux Permet de toucher la planète, libre. Rien à installer sur le poste client sauf navigateur. Utilisation simple, y compris pour celui qui publie de l'informations.

91 Le World Wide Web, littéralement la « toile (d'araignée)1 mondiale », est communément appelé le Web, parfois la Toile ou le WWW. C'est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages mises en ligne dans des sites. L'image de la toile vient des hyperliens qui lient les pages Web entre elles.1hypertexteInternetnavigateurpages siteshyperliens Le Web n'est qu'une des applications d'Internet. D'autres applications d'Internet sont le courrier électronique, la messagerie instantanée, Usenet, etc. Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c'est le Web qui a rendu les médias grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet ; en particulier, le mot Toile est souvent utilisé dans le langage courant sans qu'il soit clair s'il désigne le Web ou Internet.courrier électroniquemessagerie instantanéeUsenetInternetmédias

92 QUIZZ 4 Définir le HTTP (pour HyperText Transfer Protocol) HTTP est le protocole de communication communément utilisé pour transférer les ressources du Web. HTTP Définir le HTTPS Variante sécurisée de ce protocole. Définir une URLURL URL (pour Uniform Resource Locator) pointe sur une ressource. C'est une chaîne de caractères permettant d'indiquer un protocole de communication et un emplacement pour toute ressource du Web. chaîne de caractères

93 Quizz 5 Définir un hyperlien Un hyperlien (ou lien) est un élément dans une ressource associé à une URL. Les hyperliens du Web sont orientés : ils permettent d'aller d'une source à une destination. Seule la ressource à la source contient les données définissant l'hyperlien, la ressource de destination n'en porte aucune trace. Il existe deux types d'hyperlien : ceux du premier type doivent être activés pour accéder à la destination ; ceux du second causent un accès automatique à la destination.hyperlien Définir le terme HTML HTML (pour HyperText Markup Language) est un langage informatique permettant de décrire le contenu d'un document (titres, paragraphes, disposition des images, etc.) et d'y inclure des hyperliens. Un document HTML est un document décrit avec le langage HTML. Les documents HTML sont les ressources les plus consultées du Web. HTMLlangage informatique

94 Quizz 6 Définir un serveur WEB Un serveur Web est un hôte sur lequel fonctionne un serveur HTTP (ou serveur Web). Un serveur Web héberge les ressources qu'il dessert.serveur Webserveur HTTP Définir un navigateur web Un navigateur Web est un logiciel client HTTP conçu pour accéder aux ressources du Web. Sa fonction de base est de permettre la consultation des documents HTML disponibles sur les serveurs HTTP. Le support d'autres types de ressource et d'autres protocoles de communication dépend du navigateur considéré.navigateur Webclient HTTP Définir une page web Une page Web (ou page) est un document destiné à être consulté avec un navigateur Web. Une page Web est toujours constituée d'une ressource centrale (généralement un document HTML) et d'éventuelles ressources liées automatiquement accédées (typiquement des images).page Web Définir un site web Un site Web (ou site) est un ensemble de pages Web et d'éventuelles autres ressources, liées dans une structure cohérente, publiées par un propriétaire (une entreprise, une administration, une association, un particulier, etc.) et hébergées sur un ou plusieurs serveurs Web.site Web


Télécharger ppt "COURS : WEB Philippe Bancquart. Présentation BANCQUART Philippe Arcelor (Arcelor Systems) Dunkerque Equipe Support : Responsable plate forme décisionnelle."

Présentations similaires


Annonces Google