La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CATEGORISER CATEGORISER Cèbe-Goigoux-Paour (rédaction Power-Point A.Guyard CPC ASH 52)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CATEGORISER CATEGORISER Cèbe-Goigoux-Paour (rédaction Power-Point A.Guyard CPC ASH 52)"— Transcription de la présentation:

1 CATEGORISER CATEGORISER Cèbe-Goigoux-Paour (rédaction Power-Point A.Guyard CPC ASH 52)

2 Apprendre à catégoriser Catégoriser consiste : à considérer de manière équivalente des objets, des personnes ou des situations qui partagent des caractéristiques communes; à considérer de manière équivalente des objets, des personnes ou des situations qui partagent des caractéristiques communes; à réduire la complexité du monde en mettant de lordre dans ses connaissances en les subdivisant en catégories. à réduire la complexité du monde en mettant de lordre dans ses connaissances en les subdivisant en catégories.

3 Ces catégories sont impliquées dans toutes les activités cognitives, des plus simples aux plus complexes: identifier, déduire, désigner, représenter, abstraire des relations, mémoriser, rappeler, apprendre… Savoir catégoriser permet donc de réussir un grand nombre de tâches scolaires et de situations de la vie quotidienne.

4 2 Types de catégorie - Catégories taxonomiques (familles) Elles regroupent des éléments qui se ressemblent et qui partagent des propriétés communes. (animaux-aliments…) - Catégories schématiques ou fonctionnelles ( thèmes) Elles rassemblent des éléments qui sont associés dans une même scène ou un évènement de la vie quotidienne. (Valise-billet: gare/train…Tracteur-vache: ferme…)

5 Elles peuvent aussi rassembler un enchainement dévènements ou dactions. (Déroulement dun anniversaire…ce quil faut pour planter un chou…) Ces catégories se construisent à partir de lexpérience, leur contenu peut varier dun individu à lautre. (Goudron-bottes-imperméable ne font pas partie de la catégorie « plage » pour le petit marseillais, alors qu ils appartiennent à celle dun petit breton) Ces catégories sont fortement contextualisées

6 Arguments psychologiques Réussir sans comprendre Les travaux menés en psychologie soutiennent que le développement cognitif prend naissance dans la formation dun répertoire de procédures efficaces: comparer, ordonner, trier, catégoriser des objets grâce aux expériences faîtes sur le monde. comparer, ordonner, trier, catégoriser des objets grâce aux expériences faîtes sur le monde.

7 Lenfant sait quil a réussi mais ne sait pas expliquer les règles quil a utilisées, ni la suite des opérations qui lont amené à la bonne réponse. Même sil parle bien il ne sait pas expliciter la manière dont il sy est pris pour atteindre le bon résultat. Il a réussi mais sans comprendre. Lenfant sait quil a réussi mais ne sait pas expliquer les règles quil a utilisées, ni la suite des opérations qui lont amené à la bonne réponse. Même sil parle bien il ne sait pas expliciter la manière dont il sy est pris pour atteindre le bon résultat. Il a réussi mais sans comprendre.

8 Labsence de compréhension ne rend pas laction moins efficace. Tout va bien tant que la situation est familière mais si la situation change et demande une modification des procédures, le problème devient intraitable. Une procédure, même si elle réussit, est inopérante à long terme pour celui qui ne la comprend pas.

9 Une bonne partie du développement consiste à expliciter la logique implicite contenue dans sa procédure. La processus dexplicitation na rien dautomatique et nest pas une conséquence de laction. Il résulte dun traitement actif quil faut stimuler chez lenfant lamener: - à déplacer son attention du résultat à ses procédures; - à découvrir par quels mécanismes il est arrivé à la bonne solution.

10 Difficulté à catégoriser Le jeune enfant peut catégoriser dès lors que le matériel quon lui propose correspond à des catégories quil connait. Il réagit au matériel plutôt quil ne lorganise. Il a du mal à planifier ses rangements. Les frontières de ses catégories sont floues et donc perméables. La dimension affective prend le dessus sur la dimension cognitive.

11 Comprendre ce quon sait réussir Aider lenfant à expliciter les relations catégorielles en prenant appui sur les catégories qui lui sont le plus familières. Par des jeux de catégorisation lamener: - à prendre conscience des catégories et des opérations intellectuelles quil utilise; - à identifier les propriétés dun même élément, à choisir une règle de tri,à conserver cette règle pour construire une catégorie, à utiliser ses connaissances de manière stratégique pour les classer. Le développement du lexique oral est à la fois cause et conséquence de ces nouveaux apprentissages. Lacquisition de termes génériques conduit à mieux conceptualiser.

12 Développer la flexibilité avec « Catégo » Lutilisation de cartes permet dencourager la flexibilité et le raisonnement alternatif. (ex,« ferme »:vache-fermier-tracteur-chien/« animaux »:chien-vache) Lemploi de de plusieurs modalités graphique (photos-dessins variés, en couleur, en noir et blanc) encourage une vision plus flexible du monde. Avec une grande variété de jeux différents, au fil des semaines et des années, lenfant va être amené à utiliser les catégories et la catégorisation de façon plus flexible pour ranger,associer,organiser,compléter,enlever, découvrir, deviner, questionner, trouver, mémoriser. découvrir, deviner, questionner, trouver, mémoriser.

13 Au début lenfant est amené à apprendre quil ya beaucoup de bonnes réponses. Ensuite lenfant est amené à apprendre dune part que, quand on catégorise, il faut maintenir la propriété quon a choisie jusquau bout et, dautre part, que pour quun objet appartienne à une catégorie, il faut quil partage la même propriété que tous les autres objets de la même catégorie.

14 ORGANISATION des JEUX 1) Construire et découvrir des catégories Reconnaître: -reconnaître et reproduire une catégorie; -enrichir les catégories, en faire acquérir de nouvelles; -conserver en mémoire la catégorie demandée pour résister aux associations erronées; -prendre conscience que la catégorisation est fondée sur une règle précise.

15 Trier: - trier en fonction des catégories découvertes pour les plus jeunes; - anticiper les tris avant de les réaliser, trouver dautres façons de trier pour les plus âgés. Corriger: - trouver lintrus, entraîner la recherche des similitudes et des différences. Découvrir: - réfléchir à ce quon sait pour parvenir à découvrir les catégories cachées.

16 2)Associer des cartes Apparier: - comprendre que toute carte est porteuse de nombreuses propriétés, quelle peut-être associée à beaucoup dautres; - conduire une analyse systématique et actives des cartes afin danticiper sur toutes les catégories possibles. Multiplier les associations : - développer une évocation rapide et inventive des associations possibles et impossibles. (flexibilité) (flexibilité)

17 3)Transposer des associations et des relations catégorielles Maintenir lassociation: - contrôler son utilisation des associations catégorielles; - maintenir une même association sur toute une série de cartes Maintenir la façon de trier: - appliquer la même association sur des cartes différentes; - transposer des associations puis coordonner plusieurs associations; - prendre conscience des différentes façons de trier.

18 4) Catégoriser pour organiser, résoudre et apprendre Utiliser la catégorisation pour être plus efficace dans les tâches scolaires. Monter et descendre dans la catégorie: - apprendre à modifier rapidement et souplement la manière de catégoriser. Développer les stratégies: - catégoriser, un moyen de réaliser efficacement certaines tâches. Etre expert: - raisonner; - apprendre à transférer dans dautres activités les connaissances catégorielles apprises.


Télécharger ppt "CATEGORISER CATEGORISER Cèbe-Goigoux-Paour (rédaction Power-Point A.Guyard CPC ASH 52)"

Présentations similaires


Annonces Google