La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Haute-Marne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Haute-Marne."— Transcription de la présentation:

1 Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Haute-Marne

2 Qu'est-ce que l'accident majeur ? Haroun Tazieff donnait la définition suivante : "Le risque majeur, c'est la menace sur l'homme et son environnement direct, sur ses installations, la menace dont la gravité est telle que la société se trouve absolument dépassée par l'immensité du désastre." L'origine peut être naturelle (inondation, tempête, tremblement de terre...) ou technologique (nuage toxique, explosion,...). Cet accident majeur provoque une situation de crise qui mobilise de nombreux services et moyens de secours. Il peut même provoquer une certaine désorganisation souvent mal vécue par la population. Les établissements scolaires sont bien sûr concernés par ce type de situation et se doivent de réagir sereinement. Encore faut-il s'y être préparé et avoir pris en compte la dimension "risques" dans la vie scolaire. C'est dans cet esprit qu'a été élaboré le Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S.)..

3 LE SIGNAL NATIONAL DALERTE : Le signal national d'alerte consiste en trois émissions successives d'une durée d'une minute chacune et séparées par un intervalle de 5 secondes, d'un son modulé en amplitude ou en fréquence Il a pour objet d'avertir la population de la nécessité de s'abriter immédiatement en un lieu protégé et de se porter à l'écoute de l'un des programmes nationaux de radiodiffusion sonore émis par la Société nationale de programme Radio France

4 Définition, objectif Du P.P.M.S. Il constitue la meilleure réponse permettant de faire face à la gravité d'une situation d'accident majeur en attendant l'arrivée des secours. Il faut le considérer comme une aide qui, le jour venu, permettra d'aborder et de gérer une situation d'accident majeur sans panique, chacun des membres de la communauté éducative sachant ce qu'il a à faire.

5 Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Haute-Marne à lattention des directeurs décole et des chefs détablissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année.

6 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs décole et les chefs détablissements scolaires à se préparer à léventualité dun risque majeur. Il exige une préparation sur trois plans : I - sur le plan technique, II - sur le plan relationnel et humain, III - sur le plan pratique Ce document doit être un travail déquipe au sein de lécole et de létablissement scolaire. Il nécessite en outre une liaison avec les partenaires extérieurs (collectivités territoriales ou locales, services de secours…)

7 I – SUR LE PLAN TECHNIQUE

8 1.Positionner létablissement sur la carte départementale des risques majeurs : Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM) est établi par le Préfet du département. Il peut être disponible en mairie. Certaines communes ont réalisé un dossier communal synthétique (D.C.S.) Cette démarche permettra de mieux appréhender lenvironnement de létablissement et les risques auxquels il peut être soumis. 6 risques majeurs sont recensés en Haute-Marne :

9

10

11

12

13

14

15

16 2. Déterminer les accès de létablissement : Ce repérage sur plan de masse permettra un meilleur accueil des services extérieurs. Il sera élaboré en collaboration avec les services de secours. Personne ressource en charge du contrôle des accès de létablissement : ………………………………………………………………

17 3. Situer sur les plans de létablissement (un plan par bâtiment) : Lemplacement des organes de coupure : GAZ ELECTRICITE EAU MAZOUT VENTILATION Les locaux à risques (transformateurs, stockages de bouteilles de gaz et de produits dangereux…) Lemplacement des ascenseurs Larrêt de ces organes peut permettre déviter le sur-accident.

18 4. Définir le ou les lieux de mise en sûreté : Il sagit de pouvoir se mettre à labri en utilisant au mieux les bâtiments existant. Même si leur isolation nest pas parfaite, ils permettront de limiter les effets dun accident. Pensez au réfectoire, au gymnase… Il peut aussi apparaître préférable de maintenir les élèves dans leur salle de classe. Ces lieux devront disposer dun m2 par personne, si possible dun point deau, de la proximité de sanitaires et présenter des critères de solidité suffisants. Ils devront être accessibles à tout moment et de nimporte quel point de lécole ou de létablissement scolaire.

19 II – SUR LE PLAN RELATIONNEL ET HUMAIN

20 1.Après avoir procédé aux différentes expertises, valider les différentes mesures envisagées : Extrait daté du procès-verbal de la commission hygiène et sécurité ou du conseil décole.

21 1.Après avoir procédé aux différentes expertises, valider les différentes mesures envisagées : Extrait daté du procès-verbal de la commission hygiène et sécurité ou du conseil décole. 2. Informer le conseil décole, les parents délèves, les élèves, des dispositions prises : Date du conseil décole et des réunions. Remarques faites. Communications à lensemble de la communauté scolaire (personnel, élèves) Communication aux parents délèves : ne pas venir chercher les enfants, éviter de téléphoner, écouter la radio, rassurer…

22 3. Communiquer le dispositif dalerte interne à létablissement : Il sagit de définir : Les moyens utilisés pour avertir les occupants de létablissement (sirène, sonnerie, téléphone, sonorisation, panneaux lumineux…) la méthode retenue (code dalerte).

23 3. Communiquer le dispositif dalerte interne à létablissement : Il sagit de définir : Les moyens utilisés pour avertir les occupants de létablissement (sirène, sonnerie, téléphone, sonorisation, panneaux lumineux…) la méthode retenue (code dalerte). 4. Lister les secouristes et leurs compétences : Les secouristes sont à recenser parmi les personnels et les élèves.

24 5. Définir les prises en charge particulières : - lors dactivités qui se déroulent hors des locaux scolaires - pour les personnes de linternat - pour les personnes (adultes ou élèves) qui nécessiteront une attention particulière (handicapés moteurs, visuels, auditifs…) ou des élèves bénéficiant dun projet daccueil individualisé (P.A.I.)

25 III – SUR LE PLAN PRATIQUE

26 1. Former une cellule de crise : Il sagit de dresser une liste des personnes susceptibles de constituer la cellule de crise. Ces personnes – de préférence facilement mobilisables – doivent être informées et se préparer à cette éventualité.

27 Répartition des missions des personnels (école) annexe 3 BOEN n°3 du MISSIONSNOMSPERSONNELS D é clencher l'alerte, activer le plan particulier de mise en s û ret é S'assurer de la mise en place des différents postes Etablir une liaison avec les autorités et transmettre aux personnels les directives des autorités …….....……… DIRECTEUR(TRICE) ou FAISANT FONCTION Numéro auquel cette personne peut être appelée par les autorités et les secours Tél (si possible différent du numéro du standard) Veiller au bon déroulement des opérations de regroupement Contrôler l'accès de l'établissement Couper les circuits (gaz, ventilation, chauffage, électricité si nécessaire) S'assurer que tout le monde est en sûreté (public spécifique en particulier) Gérer les communications téléphoniques (secours, familles, médias) Assurer l'encadrement des élèves, (pointage des absents, gestion de l'attente, signalement des incidents) …… ……..... ……… …….……… …….....……… PERSONNES RESSOURCES : Enseignant ATSEM Aide-éducateur

28 2. Constituer un annuaire de crise : > RectoratREIMS > DSDEN 52CHAUMONT > PréfectureCHAUMONT > Conseil RégionalCHALONS > Conseil GénéralCHAUMONT > Mairie …………………… …….. > SDISCHAUMONT > Pompiers Urgence18 ou 112 > Centre de Secours……………………………………… ØSAMU…………………15 > Centre Anti-PoisonsNANCY > Police / Gendarmerie …………………17 ou ……… > DDASSCHAUMONT > DDECHAUMONT > DRIRECHALONS > EDFNORD Hte-MARNE > EDFSUD Hte-MARNE > GDFNORD Hte-MARNE

29 3. Prévoir lemplacement et les moyens de communication de la cellule de crise : Il sagit de désigner un local protégé à proximité des renseignements administratifs et doté de moyens de communication (téléphone, fax, poste radio FM…). Inscrire sur le poste radio les fréquences de France-Inter, France-Info et de la radio locale conventionnée par le préfet. Bande FM : France-Inter :Chaumont96.5 ou 95.3 MHz Joinville95.6 ou 90.9 MHz Langres96.5 MHz St-Dizier90.9 MHz France-Info :Chaumont105.5 MHz Joinville104.5 MHz Langres603 ou 837 kHz (AM) St-Dizier104.5 MHz Chérie FM :Chaumont94.2 MHz Langres99.7 MHz St-Dizier103.1 MHz Bande AM : France-Inter : 162 kHz France-Info : 603 ou 837 kHz

30 Constituer un lot de matériel de crise : Il est recommandé de préparer : du ruban adhésif large pour renforcer la solidité des vitrages une trousse de premiers secours une ou plusieurs lampes de poche un poste radio des piles de rechange en état de fonctionnement un cahier pour noter la chronologie des événements des jeux ….

31 4. Faire un exercice annuel de mise à labri… Toute crise se prépare et nécessite une sensibilisation de tous les acteurs ainsi que des exercices dapplication. Annexe : Situation où les autorités compétentes ont été amenées à avancer exceptionnellement lhoraire du ramassage scolaire : exemples : risques de formation importante de verglas, chutes importantes de neige, tempête… METTRE À LA RÉFLEXION UN SYSTÈME INTERNE OU AVEC LES AUTORITÉS LOCALES POUR LINFORMATION DU RETOUR ANTICIPÉ DES ENFANTS :

32 RESSOURCES DOCUMENTAIRES Toutes ces informations et bien dautres sont téléchargeables sur le site de lInspection dAcadémie à ladresse : En cliquant sur longlet « PPMS » Un dossier daide concernant la préparation et la réalisation des exercices PPMS est consultable en cliquant sur « exercices PPMS »

33

34 Dautres informations concernant la sécurité sont disponibles sur le site du rectorat de lAcadémie de Reims Adresse : Cliquer sur « personnels »

35 Cliquer sur « santé, hygiène et sécurité »

36

37

38

39


Télécharger ppt "Plan Particulier de Mise en Sûreté (P.P.M.S) face aux risques majeurs dans le département de la Haute-Marne."

Présentations similaires


Annonces Google