La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

"Soup, soap, salvation" ( Soupe, savon, salut)

Présentations similaires


Présentation au sujet: ""Soup, soap, salvation" ( Soupe, savon, salut)"— Transcription de la présentation:

1 "Soup, soap, salvation" ( Soupe, savon, salut)
L’armée du salut "Soup, soap, salvation" ( Soupe, savon, salut) RELOT Michael VINCENT Nicolas M2CT&C

2 Historique(1) 1865 : Le pasteur William Booth s’engage à Londres, dans une période où l’industrialisation engendre une classe ouvrière en détresse, à aider spirituellement mais aussi matériellement ces personnes démunies. Il prêche le salut par la foi et offre une aide de première nécessité. Ainsi naît la « Mission Chrétienne », organisation à inspiration militaire soit avec hiérarchisation et discipline. 1878 : La « Mission Chrétienne » devient « L’armée du Salut » désignant aussi bien la forme du mouvement que sa mission. Mouvement gagnant très vite la totalité de la grande Bretagne puis s’instaurant dans le monde. 1881 : Le mouvement commence en France. « L’armée du Salut » créer l’Association des Œuvres Françaises de Bienfaisance (A.O.F.B.A.S). Association ne faisant pas de séparation entre l’action sociale et la mission spirituelle. 1960 : « L’armée du Salut » créer des établissements relevant de l’éducation spécialisée professionnalisant ses actions. « L’armée du Salut » développe un partenariat avec les pouvoirs publics et avec des acteurs du champ social comme la « banque alimentaire ».

3 Historique(2) 1994 : L’armée du salut adopte de nouveaux statuts. Les officiers constituent désormais une congrégation reconnue par l’Etat, et membre de la Fédération Protestante de France. La gestion des établissements d’actions sociales est assurée par l’association des œuvres françaises de bienfaisance de l’armée du salut (A.O.F.B.A.S). L’Armée du Salut est désormais parfaitement inscrite dans les dispositifs d’action sociale et médico-sociale. Elle possède une gamme d’outils étendue pour lutter contre l’exclusion pour toutes les catégories d’âges : résidence maternelle, maisons d’enfants à caractère social, centres d’éducation spécialisée et de formation, etc. Dans les postes d’évangélisation, le travail spirituel est complété souvent par des actions de solidarité et de proximité. Décret 11 avril 2000 : La fondation « Armée du Salut » se substitue à l’association, reconnue d’utilité publique et avec un conseil d’administration. On se trouve dans une nouvelle configuration scindée clairement en deux : L’Armée du salut QUI : Officiers MISSION SPIRITUELLE D’EVANGELISATION Actions de proximité Congrégation QUI : Salariés MISSION D’ACTION SOCIALE Gestion des établissements sanitaires et sociaux Fondation

4 Distinction Association : Les membres de l'association mettent en commun leurs connaissances ou leur activité. Leur participation peut prendre diverses formes: participation matérielle, intellectuelle etc. Cette participation doit répondre à certaines conditions comme le fait qu’elle ne doit pas être effectuée en état de subordination à l'égard de l'association (caractéristique d'un contrat de travail) et elle ne doit pas faire l'objet d'une rémunération sous quelque forme que ce soit. Congrégation : Compagnie de religieux soumis à une même règle. Doit être approuvée par une autorité canonique (ici :fédération française protestante) Fondation : Organisme de droit privé auquel , par dons, donation ou legs, une ou plusieurs personnes physiques ou morales, consacrent des biens ou des droits mobiliers ou immobiliers en vue de les affecter à une action sans but lucratif. La fondation reconnue d’utilité publique a le caractère d’une institution pérenne jouissant de la personnalité morale soit une existence juridique et à ce titre des droits et des obligations.

5 Déterminants du changement
Évolutions Professionnalisation des structures Démarche qualité Développement des compétences Volonté d’innovation Efficience organisationnelle et du management Articulation caritatif_professionnalisme Largesse de la palette d’activités Pouvoirs publics : décret 11 avril 2000 Démarche projet Fondation / Congrégation Statut d’utilité publique Changement de culture / d’image Grand organisme généraliste Les acteurs font partis d’une même entité Vocation laïque et professionnelle Une volonté politique, une transition et une ouverture sur l’avenir Le projet a été l’occasion d’une réflexion sur l’identité et l’éthique du mouvement, dans un but de prospective, de modernisation de l’outil, de prise en compte des évolutions des contextes politiques et de société, de l’action sociale et médico-sociale.

6 Chiffres Les ressources de la Fondation Armée du Salut en 2006 s'élèvent à  €. Reconnue d'utilité publique depuis le 11 avril 2000, la Fondation reçoit des dons et legs( donateurs). Leur part, pour 2006, atteint 14,83 % des ressources, soit €. Les financements publics proviennent des subventions allouées par les collectivités (mairies, conseils généraux…) et les dotations financières des pouvoirs publics pour les établissements agréés par les DDASS, la Sécurité sociale, le Ministère de la Justice…

7 Chiffres(2) La congrégation de l’armée du salut dont la devise est
« Avec dieu, avec l’autre, avec soi » dispose en 2006 de 25 postes d’évangélisation. La fondation de l’armée du salut dont la devise est « Secourir, accompagner, reconstruire » emploie 1900 salariés (1650 en 2004) et compte 49 établissement d’action sociale en France.

8 Organigramme un collège des membres fondateurs : 3 officiers de la Congrégation (duchêne, patrick booth, secrétaire) un collège des personnes qualifiées : 3 représentants de la société civile (cour appel, Accor, banque) un collège des membres de droit : représentants de l’État (ministère de l’intérieur)

9 Alain RAOUL 1974: Diplômé en gestion il intègre l’armée du salut comme intérimaire au service comptabilité dans un établissement en Normandie : Participation à la création du collectif solidarité havrais pour lutter contre l’exclusion sociale et gravit les échelons professionnels. 1988: Responsable financier au siège parisien : Négociation avec le ministère de l’Intérieur sur la séparation du secteur religieux avec les autres activités. 1998: Directeur général de l’association. 2001: Directeur général de la fondation.

10 Management

11 Une nouvelle politique managériale
Le pouvoir est centralisé au siège de l’association à Paris. Comité financier: il contrôle la gestion de l’Armée du Salut en particulier les dons publics qui représentaient 14,9 millions d’euros en 2006. Comité d’évaluation: Il veille à la qualité des services au sein de chaque établissement Comité communication ressources; Il recherche en permanence de nouveaux moyens financiers, il détermine la communication en interne (journal interne) et externe (médias, radios)

12 Une nouvelle politique managériale
Création de 5 postes directeurs généraux répartis par zone géographique dont les missions sont les suivantes. Veiller à ce que le travail réalisé par les usagers soit en cohérence avec les valeurs de la Fondation Charger de la politique RH ( recrutement, politique salariale, aides en formation,….) Mettre en œuvre la démarche qualité avec les chefs d’établissement. Rendez-vous annuel avec tous les chefs d’établissement. Démarche participative des chefs d’établissement.

13 La politique RH Recrutement fondé sur des qualifications supérieures que par le passé à tous les niveaux de la Fondation. Plan de formation établi par les chefs d’établissement pour élever le niveau des compétences des salariés.(VAE,….) Comité d’hygiène et de sécurité est créée L’entretien annuel d’évaluation a été mis en place en 2006. Fermeture d’un établissement dans l’agglomération lyonnaise entraînant un licenciement de 6 personnes.

14 Instauration d’un dialogue social
2000: Création de structures de concertations au sein des établissements sanitaires et sociaux Formation pour tous les chefs d’établissement sur le fonctionnement d’un comité d’établissement Des conflits sociaux peuvent apparaître entre les différentes organisations syndicales.

15 La communication Création d’un site intranet en collaboration avec la société Qualitrafic Construction en 2007 d’un référencement de mots clés pour les personnes âgées différent suivant les saisons en vu d’avoir un avantage concurrentiel sur ce secteur, d’améliorer leur image et de respecter un retour sur investissement. Journal interne bimestriel Rencontre annuel avec les nouveaux salariés au siège de la Fondation pour leur communiquer le fonctionnement de l’organisation, les objectifs et la stratégie de l’Armée du Salut

16 Stratégie Repositionnement de l’activité sur l’insertion professionnelle avec Praetic (Projet de remobilisation et d’accès à l’emploi par les technologies de l’information et de la communication). L’objectif de ce projet est de former des personnes en difficultés à l’informatique et d’accéder à un emploi accessible et durable au sein du groupe Accor, de la société Alfa Informatique et des groupements d’employeurs CNA-CEFAG, CNE-GEIQ. Secourir, accompagner et reconstruire les personnes en difficultés en recherchant en permanence à améliorer la qualité des services et attirer de nouveaux partenaires pour les dons et augmenter les prestations pour percevoir de nouveaux fonds publics.

17 Synthèse Repositionnement de l’activité réinsertion professionnelle
Recherche permanente de nouveaux partenaires. La Fondation Armée du Salut a mis en œuvre une stratégie de rupture par rapport au passé par une politique de la professionnalisation.  L’Armée du Salut n’est plus une association, c’est une entreprise sociale

18 MERCI


Télécharger ppt ""Soup, soap, salvation" ( Soupe, savon, salut)"

Présentations similaires


Annonces Google