La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever."— Transcription de la présentation:

1 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Programme actualisé de 3 ième présentation 3 ième DP6 1- La formation aux méthodes 2- Contenu et accompagnement

2 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Programme actualisé de 3ième 1- La formation aux méthodes

3 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences La formation aux méthodes >On attend de chaque élève une maîtrise suffisante : –De connaissances élémentaires assurant une compréhension du monde vivant, de la Terre et du monde réel, celui de la nature, celui construit par lhomme, ainsi que les changements induits par lactivité humaine; –De capacités et dattitudes permettant dutiliser ces connaissances et deffectuer des choix raisonnés au cours de leur vie dadulte et de citoyen.

4 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences >Lenseignement met fortement laccent sur la pratique scientifique, les manipulations et les expérimentations, lexpression et lexploitation des résultats des recherches (pilier 3) >Lenseignement contribue également: –A léducation à la santé, à lenvironnement et à la citoyenneté (pilier 6) –Au développement des capacités dexpression écrite et orale (pilier 1) –À lacquisition de capacités liées à la maîtrise des TUIC (pilier 4) –Au développement de lautonomie et de linitiative (pilier 7) (partie 4) –A léducation aux choix dorientation (pilier 7)

5 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Contenu et accompagnement Le programme vient enrichir les connaissances sur –LHomme (génétique, immunologie) –Les caractéristiques du vivant (unité, biodiversité et évolution des espèces) –Les attitudes que sont dune part la conscience des implications éthiques de certains progrès scientifiques, dautre part la responsabilité face à lenvironnement, au monde vivant et à la santé.

6 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences notamment dans la partie « Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement » Les élèves : –organisent leur temps, planifient leur travail, –prennent des notes, consultent des ouvrages, –mettent au point une démarche de résolution de problème, –recherchent linformation utile, lanalyse, la trient, … -> mettre lélève dans une démarche de projet. autonomie initiative Une importance particulière donnée à lautonomie et à linitiative

7 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences >Le programme est organisé en quatre parties: –Diversité et unité des êtres humains 30% (13 heures) –Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre 20%(9 heures) –Risque infectieux et protection de lorganisme 25%(10 heures) –Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement 25%(13 heures)

8 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences une première explication de lunité de lespèce et de lunicité de chaque être humain, un premier niveau de formulation de la théorie de lévolution des organismes vivants et une première explication de lévolution au niveau génétique, un premier niveau de compréhension des réactions permettant à lorganisme de se préserver des microorganismes provenant de son environnement, de nouveaux savoirs et une mobilisation de ceux acquis tout au long du collège de manière à développer une responsabilité individuelle et collective en matière de santé et denvironnement.

9 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences La démarche dinvestigation La motivation, « que sait-on? » Lappropriation dun questionnement ou dun problème, « que cherche-t-on? » La définition dun projet, « comment faire pour chercher? » Linvestigation sensu stricto, « on cherche » La confrontation des réponse trouvées, « a-t-on trouvé ce quon cherchait ?» La structuration du savoir, « ce quon a expliqué, construit » Lappropriation du savoir construit. « est-on capable dutiliser ce que lon a appris? »

10 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Je sais ce que je cherche Je sais comment faire pour chercher Je recherche, jutilise : des DOCUMENTS mes CONNAISSANCES des DONNEES (ouvrages, banques de données, etc.) Jutilise lobservation, la modélisation, la simulation. Je fais appel à une démarche expérimentale Je formule une HYPOTHESE Jen recherche les IMPLICATIONS Je fais lEXPERIENCE Je construis le PROTOCOLE ouinon Je tire les conclusions : VALIDATION de lhypothèse La démarche dinvestigation sensu stricto Jobtiens une réponse

11 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Programme actualisé de 3ième 2- Contenu et accompagnement

12 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Diversité et unité des êtres humains Intentions : Lunité (de lespèce) et la diversité (des individus) constituent le « fil rouge » de cette partie. Il sagit de mettre en relation les caractères de lespèce humaine (dont un petit nombre permet de définir lespèce humaine) et leurs variations individuelles (la multiplicité des caractères, la multiplicité des allèles qui rendent que individu unique) avec le programme génétique. Cette partie permet datteindre un premier niveau de compréhension des mécanismes de lévolution. Elle contribue au développement de la vigilance envers les préjugés et les stéréotypes pouvant mener au racisme Les connaissances acquises doivent permettre de comprendre certaines informations reçues quotidiennement par les élèves.

13 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Diversité et unité des êtres humains Commentaires: -la notion de caractère héréditaire peut être établie à partir de létude dun arbre généalogique (non construit, pas un exemple délève) -Les caractères envisagés peuvent être des caractères physiques, morphologiques, anatomiques ou physiologiques. On précise quà côté des caractères héréditaires invariants propres à lespèce, il y a des caractères variables dun individu à lautre mais également héréditaires. (ne pas multiplier les exemples) -Linfluence du mode ou du milieu de vie sur certains caractères peut- être mis en évidence, soit lors dun changement dhabitudes alimentaires ou dactivité physique, soit par létude des effets du rayonnement solaire sur la peau. -La relation entre chromosomes et caractères peut-être montrée par une autre connaissance du programme: anomalie du nombre de chromosomes. (valeur démonstrative) (on ne X pas les exemples)

14 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Commentaires (suite): Lextraction de lADN ne prend de sens que si elle est associée à une coloration spécifique et comparée à la même technique La structure de la molécule dADN et le code génétique ne sont pas au programme Préférer le terme multiplication cellulaire à division cellulaire Confronter les aspects dynamiques de cette multiplication à lévolution de la quantité dADN au cours du cycle cellulaire Cette partie se prête à lutilisation de modèles Lexplication de lunicité de chaque individu repose sur la double intervention du hasard (formation cellules reproductrices, fécondation) Formation des cellules reproductrices = séparation des chromosomes homologues Les termes mitose, différentes étapes, centromère, fuseau, méiose, division réductionnelle sont exclus.

15 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Évolution des organismes et histoire de la Terre Intentions : Dans cette partie, les élèves sont amenés, par une réflexion fondée sur la convergence de faits scientifiques, à construire la notion dévolution des organismes vivants, à lorigine de la biodiversité. Il sagit aussi détablir que la classification scientifique actuelle (classification phylogénétique) est une représentation des parentés entre les organismes vivants résultant de lévolution.

16 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Évolution des organismes et histoire de la Terre Commentaires: >Il convient de sassurer des acquis antérieurs et de veiller le cas échéant à les raviver (ensembles emboîtés, unité du vivant, unité de la respiration et de la reproduction…) >Le terme de « groupe » désigne tout ensemble dorganismes vivants ou fossiles partageant des attributs communs homologues exclusifs = taxons >Ces groupes sont visualisables sur la classification emboîtée. On peut passer de cette représentation à des arbres phylogénétiques en y incérant les fossiles. >Les fossiles permettent de découvrir les innovations et permettent de souligner que lévolution nest pas perceptible à léchelle humaine. Tous les êtres vivants actuels dont lHomme, sont au même niveau dévolution.

17 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Commentaires (suite): >On veille à conduire les élèves à surmonter certaines représentations fausses mais tenaces (lhomme ne descend pas du chimpanzé, les Australopithèques ne se sont pas lentement transformés en Homo sapiens, la notion de « fossile vivant » na pas de réalité. >Enseigner lévolution en sappuyant sur des faits scientifiques, pas denseignement dogmatique (ex sur lorigine commune) >Létude de lévolution se prête à une intégration de lhistoire des sciences. >Pour une première approche sur les crises biologiques, on se limite à montrer linterdépendance entre les changements climatiques, paléogéographiques, survenus au cours des temps géologiques et les changements de peuplements associés (extinction, « explosion » évolutive) >On conseille de réaliser une frise chronologique avec repères biologiques et géologiques correspondants aux exemples étudiés. (âge de la Terre, les ères, lapparition de la vie, deux crises, quelques événements géologiques, des repères biologiques)

18 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Risque infectieux et protection de lorganisme Intentions : Faire acquérir aux élèves un premier niveau de compréhension des réactions permettant à lorganisme de se préserver de microorganismes pathogènes abondants dans son environnement Montrer que lactivité des différentes composantes du système immunitaire est permanente. Apporter les bases pour comprendre comment lorganisme maintient son intégrité en cas de pénétration déléments qui lui sont étrangers Envisager comment les moyens préventifs et curatifs mis au point par lhomme agissent pour ly aider. Construire la réflexion sur les responsabilités de chacun dans le domaine de la santé (voir partie 4)

19 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Risque infectieux et protection de lorganisme Commentaires: >Le constat que lorganisme préserve son intégrité en résistant face à de nombreuses contaminations (du fait de labondance des microorganismes pathogènes) permet détablir lexistence dun système protecteur. >Pas de catalogue de microorganismes (faire un lien avec les modes de contamination), ne pas insister sur les rapports déchelle >Le partage des exemples en ateliers, renforçant limplication des élèves, paraît une approche pédagogique adaptée >Lutilisation de microorganismes saccompagne du respect des règles de sécurité >Le professeur doit insister sur le rôle des antibiotiques qui permettent lélimination des seules bactéries, il peut évoquer quil existe des antiviraux

20 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Commentaires (suite): >Létude du fonctionnement du système immunitaire est abordé par létude des réactions immunitaires (pas anatomie ni histologie descriptive) >Les connaissances sur les différents constituants du sang sont introduites progressivement, selon le rôle de ceux-ci dans la réponse immunitaire >On met en évidence lidée que le fonctionnement du système immunitaire assure en permanence et en général avec succès la protection de lorganisme >En ce qui concerne les pratiques médicales on naborde que la vaccination

21 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences >Quelques précisions scientifiques: –La réaction rapide délimination des agents infectieux peut se traduire par une inflammation. Dans une perspective déducation à la santé, le professeur la signale comme une alerte, tout en sachant que létude des réactions inflammatoire est exclue. –On fait la différence entre les LT et LB en raison de la différence entre leurs mode daction –On reste vigilant quant à lutilisation du terme « séropositivité » >Quelques pistes pédagogiques –Des expériences (comme celles réalisées par Gustav NOSSAL) permettent de déterminer quelles sont les cellules (lymphocytes, et non phagocytes) qui produisent les anticorps. –Leffet protecteur des anticorps peut être en partie expliqué par la mise en évidence de laccroissement de la phagocytose en présence danticorps, par exemple au moyen dun tableau comparatif. –Lapproche historique de la vaccination permet de faire comprendre aux élèves comment une démarche expérimentale a pu expliquer le bien fondé d'une pratique médicale établie de façon empirique

22 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement

23 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Objectifs : Cette partie ne relève pas de lexplicatif Il sagit : Dacquérir de nouvelles connaissances et de mobiliser celles acquises tout au long de la scolarité, De mettre à profit lattitude desprit curieux et ouvert, développée dans les classes précédentes De travailler les méthodes de raisonnement préservant le libre arbitre de chacun (déduquer les élèves aux choix sans tenter de convaincre de choix réputés meilleurs que dautres) De permettre aux élèves dargumenter à partir de bases scientifiques sur différents thèmes de société De donner aux élèves les bases scientifiques dun comportement réfléchi vis-à-vis de lenvironnement et de la santé, De développer le travail autonome et initier à la démarche de projet Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement

24 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Contenus : 6 sujets 1 – les maladies nutritionnelles et certains cancer, 2 – les transplantations (les dons dorganes de tissus et de cellules). 3 – la qualité de leau ou de lair de la basse atmosphère 4 – la biodiversité 5 – les ressources en énergies fossiles et énergies renouvelables 6- la maîtrise de la reproduction Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement

25 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences occasion de favoriser le croisement des disciplines lélève peut faire preuve desprit dinitiative pour trouver et contacter des partenaires extérieurs, consulter des personnes ressources, prendre les avis dautres interlocuteurs, organiser des activités déchange et dinformation. on engage lélève à simpliquer, à sengager (importance pour lenvironnement de traiter de questions locales – commune, département, région) Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Chaque élève, seul ou en groupe, simplique selon une démarche de projet dans un sujet

26 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Quelques repères : répartition horaire moyenne peut être la suivante : 1 à 2h de présentation des sujets, de formulation des questions ciblées et dattribution des questions (phase 1), 6h à 7h de recherche et/ou de production (phase 2), 4 à 5h de restitution, de structuration et dévaluation (phase 3). mais… Les sujets seront nécessairement modestes et limités.

27 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Mise en œuvre : Phase 1 : inventaire des questions organisé par le professeur (dialogue, travaux de groupe, réflexion individuelle…), mais la liste ne couvre pas nécessairement de manière exhaustive les connaissances à acquérir dans cette partie choix des questions arrêté par le professeur ( rigueur et faisabilité dans le temps imparti), indication à chaque élève ou groupe délèves de la question à traiter, des modalités du travail (recherches, productions, restitution) et léchéancier. Professeur = pilote

28 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Phase 2 : travail des élèves en autonomie : recherche : extraction dinformations à partir de quelques documents triés par lenseignant jusquà une recherche complètement autonome, production par les élèves : bref compte rendu de recherche à une affiche, un diaporama, une production multimédia, un document communicable à tous les autres élèves de la classe, éventuellement par lintermédiaire dun Espace Numérique de Travail. Professeur = encadrant Mise en œuvre :

29 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Moduler les temps respectifs de recherche et de production prendre en compte lhétérogénéité des élèves, dans lattribution des questions, les productions attendues, le degré de guidage de la recherche, se rapprocher du professeur documentaliste pour un travail en collaboration (inventaire de documents, recherche de sites, enrichissement du fond documentaire, aides méthodologiques…). Professeur = encadrant Mise en œuvre :

30 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Phase 3 : mise en commun organisée en impliquant lensemble des élèves, structuration réalisée par lenseignant, synthétisant et/ou complétant le cas échéant les connaissances attendues pour chaque sujet, pas dexposés (cours construit avec les élèves). Professeur = structurant Mise en œuvre : Toutes les connaissances attendues dans cette partie, structurées lors de cette mise en commun, sont évaluables de façon sommative, pour tous les élèves.

31 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Afin de permettre une efficacité optimale de l'enseignement, devront être plus particulièrement privilégiées les parties du programme de SVT de troisième qui : se prêtent à des activités concrètes, basées sur le vécu des élèves, font peu ou pas appel à des concepts abstraits difficilement modélisables, Pour favoriser un regard positif sur les élèves, et des élèves sur eux- mêmes, une attention toute particulière sera portée à l'évaluation des capacités expérimentales et à celle des travaux réalisés à l'oral. Il est, de plus, essentiel de valoriser autant que faire se peut l'expérience vécue par l'élève en dehors de la classe. Aussi, lorsque cela s'y prêtera, les acquis "extérieurs" serviront de base au travail réalisé en classe. Autant que possible, plutôt que de supprimer certains points du programme, on privilégiera des aménagements permettant de traiter les différentes parties dans un temps plus limité,

32 enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever sciences Programme actualisé de 3 ième présentation 3 ième DP6 1- La formation aux méthodes 2- Contenu et accompagnement


Télécharger ppt "Enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever éducation enseigner éduquer établissement élève élever."

Présentations similaires


Annonces Google