La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

METTRE EN ŒUVRE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIERES GENERALES Formation 29 septembre 2011 Florence Chaix –Claire Lienhardt.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "METTRE EN ŒUVRE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIERES GENERALES Formation 29 septembre 2011 Florence Chaix –Claire Lienhardt."— Transcription de la présentation:

1 METTRE EN ŒUVRE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIERES GENERALES Formation 29 septembre 2011 Florence Chaix –Claire Lienhardt

2 Défis: Lesprit du programme – Programmes conceptuels et notionnels – Histoire : les temporalités et la maîtrise de la chronologie par les élèves – Géographie : le multiscalaire et larticulation des thèmes entre eux – Donner du sens aux cours pour motiver les élèves

3 Défis: La mise en œuvre – « Tenir le temps » – Articuler étude de cas en géographie, sujet détude en histoire et cours – Intégrer les capacités et méthodes – Préparer au bac

4 Des défis… Des réponses possibles. En histoire

5 Dans les textes officiels « Le fil conducteur du programme Des questions indispensables à la compréhension de l'histoire du monde au XXème siècle constituent la trame de ce programme. En ce début du XXIème siècle, il est possible d'avoir une vue globale et synthétique sur le siècle précédent et ainsi de concevoir une nouvelle approche thématique. » Préambule du programme, BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 « Le choix de recourir à des « études » bien délimitées pour traiter une question répond à la nécessité décarter toute tentation dexhaustivité et tout risque denseignement désincarné ou trop général, tout en permettant au professeur de donner du sens. […] [Ces études] relèvent dobjectifs fondamentalement pédagogiques : il sagit simplement de donner à la fois de la chair et du sens à la leçon dhistoire en sattachant à létude dobjets historiques significatifs […] » Des démarches pour la mise en œuvre du programme de première, fiche éduscol, 2011.

6 Questions pour comprendre le vingtième siècle (5 thèmes, 10 questions) TH1: Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXème siècle ( 9-10H) TH2: La guerre au XXème siècle (16-17H) TH3: Le siècle des totalitarismes (10-11H) TH4: Colonisation et décolonisation (7-8H) TH5: Les Français et la République (15-16H) En histoire, la question des temporalités Des temporalités différentes selon les thèmes

7 Le poids des « sujets détude » Plusieurs questions sont traitées à travers un « sujet détude » ou « plusieurs sujets détude ». Ex: La guerre froide, conflit idéologique, conflit de puissance: un lieu (Berlin ), une crise (Cuba 1962), un conflit armé (la guerre du Vietnam). Ex : La décolonisation. Deux études: La fin de lempire des Indes et La guerre dAlgérie.

8 La question des notions Un programme thématique, construit autour de notions nombreuses En histoire: Croissance économique, économie-monde, mondialisation, expérience combattante, guerre totale, guerre danéantissement, génocide, guerre froide, conflit idéologique, nouvelles conflictualités, terrorisme, totalitarisme, démocratie, dénazification, déstalinisation, glasnost, colonisation, décolonisation, culture républicaine, question ouvrière, laïcité.

9 Problématiser et donner du sens Toujours rattacher la partie étudiée au fil directeur du programme: Questions pour comprendre le XX° siècle. Problématiser tous les chapitres pour: Éviter lencyclopédisme Rester dans loptique thématique du programme Mobiliser des « repères chronologiques fondamentaux » restreints et pertinents

10 Outils et démarches Sappuyer sur les acquis des élèves Utiliser la frise chronologique: Pour lensemble de la période étudiée Pour chacun des thèmes étudiés et de ses sujets détude Surtout, ne pas chercher à « boucher les trous » Choisir comment articuler les sujets détude aux questions Cibler le choix des documents en fonction des choix de séquences et de préparations méthodologiques Suivre une programmation « appropriée »

11 Articuler les sujets détude avec la question traitée « Sans dérouler un fil chronologique de façon exhaustive, il convient de resituer chaque étude dans son contexte, de la mettre en rapport avec la problématique du thème et de la question, ainsi quavec les autres études. Ce cadrage peut être préalable, concomitant ou postérieur à la présentation de lobjet singulier sur lequel elle est fondée. » Des démarches pour la mise en œuvre du programme de première, fiche éduscol, 2011.

12

13 Donner des définitions précises Identifier et faire identifier aux élèves les notions au programme. Fournir des définitions précises des notions abordées. Mobiliser et remobiliser régulièrement ces notions.

14 « Il ne sagit pas non plus de figer les modalités de lutilisation des documents, qui doit rester essentielle. Il faut varier ces modalités en gardant présents à lesprit quelques principes simples : - on peut conduire un travail critique sur des documents ; - on peut sen servir comme illustration ; - on ne peut pas tout faire dire à un document ; - on doit veiller à ne pas affaiblir lusage du document en multipliant les documents ; - si lon use dun questionnement préalable pour interroger le document, on doit aussi former progressivement lélève à questionner par lui-même le support, en écho à la démarche danalyse de document historique. » Des démarches pour la mise en œuvre du programme de première, fiche éduscol, 2011 Cibler les modalités de lutilisation des documents

15 Des défis… Des réponses possibles. En géographie

16 Dans les textes officiels « Fil conducteur et logiques du programme Le fil conducteur du programme consiste en une étude des territoires de la France et de l'Europe dans le contexte de la mondialisation. Il vise d'abord la compréhension par les élèves du fonctionnement de chaque échelon territorial replacé dans un système d'échelles emboitées. Pour faciliter cette appropriation, le programme propose une nouvelle approche en quatre thèmes correspondant chacun à un échelon territorial, du local au mondial. » Préambule du programme, BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 « Lemploi [du terme territoire] oriente le traitement du programme vers lanalyse despaces terrestres humanisés, occupés, appropriés, gérés, aménagés par des groupes sociaux, et appréhendés à plusieurs niveaux déchelle. » La notion de territoire au cœur du programme de géographie de première, fiche éduscol, « Le programme de géographie de première, est organisé en « Quatre thèmes correspondant chacun à un échelon territorial, du local au mondial » ; un des enjeux majeurs de sa mise en œuvre est de ne pas traiter ces différents échelons de lanalyse géographique de manière indépendante, mais de les articuler. » Le jeu des échelles dans le programme de géographie de première, fiche éduscol, 2011.

17 En géographie, les emboîtements déchelle France et Europe: dynamiques des territoires dans la mondialisation (4 thèmes, 10 questions). De léchelle locale à léchelle européenne: Territoire proche La région Le territoire français LUnion européenne Avec la mondialisation en arrière plan permanent. Deux façons de laborder: Le puzzle Les poupées russes

18 La question des notions En géographie: Territoire (de proximité, du quotidien, de vie, aménagé, de linnovation, ultramarin), milieu, ville, ville mondiale, contraintes, urbanisation, métropolisation, espaces productifs, mondialisation, dynamiques, localisation, multimodal, hub, mobilités, flux, réseaux de communication, discontinuité, distances, insularité, pôle, façade maritime, aire de relation.

19 Le poids des « études de cas » 6 des 10 questions comportent une étude de cas: Ex: Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation: un territoire de linnovation (EDC) La démarche peut sétendre à dautres questions, notamment en ES et L. Ex : La France en villes Ne pas confondre étude de cas et exemple.

20 Outils pour les échelles :« puzzle » et « poupées russes » « Le fonctionnement réel des territoires complexifie ces schémas. Les relations pyramidales de hiérarchisation/polarisation urbaine conduisant du bourg-centre à la métropole régionale, puis nationale, sont par exemple court-circuités par les effets des moyens rapides des mobilités (desserte ferroviaire, LGV, voies routières rapides, lignes aériennes) qui permettent une accessibilité différentielle mesurée en distance- temps ou distance-coût. » Le jeu des échelles dans le programme de géographie de première, fiche éduscol, 2011.

21 Donner des définitions précises Identifier et faire identifier aux élèves les notions au programme. Fournir des définitions précises des notions abordées. Mobiliser et remobiliser régulièrement ces notions.

22

23

24

25 Sens de la démarche : de la singularité à la généralité

26

27

28

29

30 METTRE EN ŒUVRE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIERES GENERALES Formation 29 septembre 2011 Florence Chaix –Claire Lienhardt


Télécharger ppt "METTRE EN ŒUVRE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIERES GENERALES Formation 29 septembre 2011 Florence Chaix –Claire Lienhardt."

Présentations similaires


Annonces Google