La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE 5e Inspection pédagogique Régionale dHistoire-Géographie Académie de Besançon (mars / avril 2010) Utilisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE 5e Inspection pédagogique Régionale dHistoire-Géographie Académie de Besançon (mars / avril 2010) Utilisation."— Transcription de la présentation:

1 MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE 5e Inspection pédagogique Régionale dHistoire-Géographie Académie de Besançon (mars / avril 2010) Utilisation des TICE en Histoire Géographie dans lacadémie de Besançon

2 APPROCHE GENERALE Un volume horaire dune centaine dheures pour les 3 disciplines ; environ une quarante dheures pour lHistoire, idem pour la Géographie (parité à respecter) et un peu plus dune vingtaine dheures pour lÉducation Civique qui doit prendre toute sa place. Continuité du travail sur les démarches : entrées en Histoire et statut de lexemple ; études de cas en Géographie ; situations concrètes en Éducation Civique ; dans tous les cas penser aux changements déchelle spatio- temporelles. Réfléchir à la progressivité des apprentissages en lien avec le socle commun et lévaluation des compétences. Intégrer lHistoire des arts Lexemple dune programmation annuelle par le GT collège Lexemple dune programmation annuelle par le GT collège Exploiter la rubrique « capacités » des programmes dHistoire et de Géographie.

3 LE NOUVEAU PROGRAMME DHISTOIRE DE 5e « Du Moyen-Age aux Temps Modernes »

4 PISTES DE REFLEXION Des capacités à construire en étoffant les acquis de 6e : Raconter ; décrire ; expliquer (et leurs combinaisons) Travailler sur les entrées et leur mise en perspective. Préciser le fil directeur du programme dHistoire. Intégrer lHistoire des arts Utiliser les ressources locales, le patrimoine de proximité (« Clés pour lHistoire ») A condition délargir le propos, de changer déchelle danalyse spatiale, de jouer sur les focales à partir des exemples Réfléchir sur le statut de lexemple en Histoire et en Histoire des arts, en choisissant des exemples intégrateurs.

5 LE STATUT DE LEXEMPLE (Proposition de lAcadémie dAmiens) EvénementsPersonnagesImages et HidaVillesMonumentAutres le récit dun événement (la conquête de la Palestine-Syrie, de lÉgypte…) Evénements significatifs de laffirmation de lÉtat (la bataille de Bouvines, le procès des Templiers, le sacre de Charles VII…). Exemple au choix de lexpansion de la chrétienté Occidentale Un voyage de découverte et un épisode de la Conquête Un événement lié aux réformes Un événement significatif (émergence du « roi absolu ») Un personnage (islam et conquêtes) Personnages (Moawwiya et Ali, Haroun el Rachid…). Personnages significatifs de la construction de lÉtat en France : Philippe Auguste, Blanche de Castille, Philippe IV le Bel et Guillaume de Nogaret, Charles VII et Jeanne dArc, Louis XI…), Un grand personnage religieux, homme ou femme (Eglise) Une famille de banquiers ou de marchands La vie et lœuvre dun artiste ou dun mécène de la Renaissance Un personnage lié aux Réformes Aspects de la vie et de lœuvre dun savant du XVIe siècle ou du XVIIe siècle La vie et laction dun souverain(émergence du « roi absolu ») Images tirées dœuvres dart, dhommes et de femmes dans les travaux paysans Images ou récits médiévaux au choix témoignant du mode de vie des hommes et des femmes de laristocratie Une œuvre dart : statuaire, reliquaire, fresque, chant… Un lieu et ses œuvres dart (Renaissance) Le château de Versailles et la cour sous Louis XIV, Une œuvre littéraire ou artistique de son règne La vie urbaine (à Damas, Cordoue, Bagdad…) Une grande ville et son architecture (Occident féodal) Une abbaye et son ordre religieux masculin ou féminin (plutôt une organisation dans ce cas) Une église romane et une cathédrale gothique, dans leurs dimensions religieuse, artistique, sociale et politique Lexemple dune seigneurie réelle (et non de son schéma virtuel) avec le château fort, un village et son organisation, Un circuit commercial et ses pôles Lexemple au choix dune route ou dun trafic des esclaves vers lAfrique du Nord ou lOrient,

6 Entrée dans le thème/Exemple Mise en perspective Problématique : cest elle qui fait le lien Retour sur le thème pour définir les propriétés générales de lobjet étudié (y a-t-il correspondance, différence, etc. ?) Daprès : Aide à la mise en œuvre des programmes 6 e,Sceren LE STATUT DE LEXEMPLE (Proposition de lAcadémie dAmiens)

7 QUEL FIL DIRECTEUR ? « Au travers de la période que couvre le programme, lEurope construit les ressources et les instruments de la puissance moderne : Les États, leur emprise croissante sur les sociétés et leurs moyens daction de plus en plus puissants ; La science, de plus en plus libérée du mythe, et les techniques qui dominent de plus en plus les contraintes de la nature ; La croissance progressive, des moyens de production et des échanges ; La conscience que les sociétés prennent delles-mêmes et les progrès de leur organisation sociale et politique (révolutions, nations, démocratisation). Ainsi se construit un rapport de puissance progressivement déséquilibré entre les sociétés occidentales et les autres. Il donne aux premières les moyens de dominer le monde. Les deux premières mondialisations (celle issue des grandes découvertes européennes des XVe et XVIe siècles et celle de lexpansion coloniale) construisent ainsi, contre la diversité, une certaine homogénéisation du monde, à la fois réelle et superficielle. » « Pour une approche globale du programme dhistoire » - Ressources pour la classe LA LOGIQUE DU CYCLE CENTRAL

8 QUEL FIL DIRECTEUR ? (Proposition de lAcadémie dAmiens) La notion de « POUVOIR » ?

9 QUEL FIL DIRECTEUR ? (Proposition de lAcadémie dAmiens) La notion de « CIVILISATION FEODALE ? »

10 PROGRAMMATION POSSIBLE I - Les débuts de lIslam 10% (3 à 4 heures) SéquencesDémarche/entrée Sur quelles bases sétablit lIslam ? 1. Le contexte : la conquête et les premiers empires Partir de cartes croisées avec une chronologie 2. Les fondements de lIslam Aborder le personnage de Mahomet par les récits de la tradition 3. La diversité culturelle et religieuse de lIslam médiéval Découvrir les aspects de la vie urbaine (Damas) et/ou un personnage (Haroun al Rachid). Proposition de programmation problématisée de lacadémie dAmiens

11 PROGRAMMATION POSSIBLE II - LOccident médiéval 40 % (12 heures) 1er thème : Paysans et seigneurs (3 heures) SéquencesDémarche/entrée Quel est le cadre de vie de la majorité des habitants du Moyen- Âge ? 1. « être paysan» dans un village Exploiter les ressources iconographiques Exploiter les ressources iconographiques 2. « être un noble » Croiser images et récits médiévaux. 3. le fonctionnement dune seigneurie : le rapport seigneurs /dépendants Lexemple dune seigneurie réelle

12 PROGRAMMATION POSSIBLE II - LOccident féodal 2 ème thème : Féodaux, souverains, premiers Etats (3 heures) SéquencesDémarche/entrée Comment sest construite la puissance royale en France? 1. La logique de lorganisation féodale : mise en place de liens « dhomme à homme » qui, à terme, profitent au roi, un seigneur qui a des « atouts » -retenir un personnage : Philippe Auguste, Blanche de Castille, Philippe IV le Bel et Guillaume de Nogaret, Jeanne dArc -retenir un événement significatif : la bataille de Bouvines, le sacre de Charles VII 2. Lémergence de lEtat en France : la lutte contre les vassaux 3. Lémergence de lEtat en France en période de crise : le rôle du sacre la mise en place dun roi « contractuel » (J. Le Goff) au Moyen Age.

13 PROGRAMMATION POSSIBLE II - LOccident médiéval 3ème thème : la place de lEglise (3 heures) SéquencesDémarche/entrée Quel rôle joue lEglise pour les hommes du Moyen- Âge ? 1. « être chrétien» au Moyen-Âge Confronter les tympans de Conques et de Vézelay 2. Se vouer à Dieu Etudier Bernard de Clairvaux Ou François dAssise 3. lEglise, une institution Etudier Grégoire VII

14 PROGRAMMATION POSSIBLE II - LOccident féodal 4ème thème : lexpansion de lOccident (3 heures) SéquencesDémarche/entrée Comment se traduit le dynamisme de lOccident ? 1-2 Le développement urbain et économique Etudier un exemple local pour élargir ensuite au réseau urbain et commercial occidental 3. Lexpansion religieuse et militaire 3. Lexpansion religieuse et militaire Etudier la première croisade

15 PROGRAMMATION POSSIBLE III - Regard sur lAfrique 10 % (3 à 4 heures) SéquencesDémarche/entrée Quelle est la nature des premiers États Quelle est la nature des premiers États Africains ? : LAfrique a une histoire : étude dune civilisation de lAfrique Subsaharienne. Partir des représentations des Occidentaux au Moyen-Âge et des récits des voyageurs Une civilisation au choix : Des échanges avec le reste du monde connu, dont les traites négrières Partir de cartes pour montrer les échanges au sein du continent africain et avec le bassin méditerranéen

16 PROGRAMMATION POSSIBLE IV - Vers la modernité. 40% IV - Vers la modernité. 40% Thème 1 : Les bouleversements culturels et intellectuels (XVe – XVIIe siècle) (6 heures) SéquencesDémarche/entrée Comment se construit une nouvelle vision du monde et de lhomme ? Les découvertes européennes et la conquête des empires Etudier Christophe Colomb et/ou Cortes Etudier la carte des empires coloniaux Artistes et mécènes de la Renaissance Etudier un personnage : Léonard de Vinci ou Laurent de Médicis ou Etudier un monument : la chapelle Sixtine La crise religieuse et les réformes La crise religieuse et les réformes Etudier Luther et la carte politique et religieuse de lEurope à lissue des réformes La révolution de la pensée scientifique Etudier Galilée ou Copernic et la vision du monde qui en découle Un exemple de mise en œuvre de la séquence par le GT Collège

17 PROGRAMMATION POSSIBLE IV - Vers la modernité. 40% IV - Vers la modernité. 40% Thème 2 : Lémergence du « roi absolu » (6 heures) SéquencesDémarche/entrée De quelle façon le roi de France affirme-t-il son pouvoir ? De quelle façon le roi de France affirme-t-il son pouvoir ? 1. la volonté dun « pouvoir absolu » Etudier laction de François 1er Etudier laction de François 1er 2 des guerres de religion à la paix civile 2 des guerres de religion à la paix civile Etudier laction dHenri IV 3. le roi incarne lEtat. Etudier laction de Louis XIV Partir dune œuvre artistique (voir exemple de Lully sur site académie dAmiens) 4. La mise en scène du pouvoir : Versailles.

18 QUELQUES RESSOURCES Olivier PETRE-GRENOUILLEAU, Les Traites négrières, La Documentation Photographique n°8032, Jérôme BASCHET, La chrétienté médiévale, La Documentation Photographique n°8047, Joël CORNETTE, La monarchie absolue, De la Renaissance La Documentation Photographie n°8057, Pascal BURESI, Histoire de lIslam, La Documentation Photographique n°8058, Sonia FELLOUS, Histoire Du Judaïsme, La Documentation Photographique n°8065, Anna VAN DEN KERCHOVE, Histoire du Christianisme, La Documentation Photographique n°8069, A paraître au printemps Pascal GOUTAGNY (dir.), Enseigner le programme dHistoire 5e, Sceren CNDP - Jean-Pierre CHRETIEN, Histoire de l'Afrique subsaharienne,Documentation Photographique, N° 8075, mai-juin 2010.

19 LE NOUVEAU PROGRAMME DE GEOGRAPHIE DE 5e « Humanité et développement durable »

20 Les origines du « concept ». Les origines du « concept ». LE « CONCEPT » DE DEVELOPPEMENT DURABLE Apparaît en 1980 (PNUE + ONG) mais ne simpose pas Modèle de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ». Rapport Brundland en 1987 : « Modèle de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ». Conférence de Rio, Sommet de la Terre, 1992) Émerge dans les années 90 (Conférence de Rio, Sommet de la Terre, 1992) car le contexte économique et géopolitique a changé Un développement qui essaie de résoudre les contradictions entre croissance économique, écologie et justice sociale fondé sur 3 principes : mettre en système, « intégrer », gérer des systèmes en évolution constante ; solidarité de tous ; gestion équilibrée des ressources écologiques.

21 Montrer linteraction de nombreux phénomènes intégrant les différentes activités et les différents acteurs. Rappeler la responsabilité des sociétés et des individus… sans culpabiliser. Insérer les débats économiques, sociaux et environnementaux dans un espace temps élargi à la planète et au futur. Fournir un cadre de débat et daction publique. Insérer une dimension éthique dans les débats EQUITE Un « concept intégrateur qui concilie les 3 « E » : Économie, Environnement, Équité. LINTERET DU « CONCEPT » Rappel de la nécessité dagir en amont. Schéma du rapport Brundtland. Source : Confédération suisse, Office fédéral du développement territorial.

22 LE DEVELOPPEMENT DURABLE … ne peut se limiter pas à la protection de lenvironnement, de la biodiversité, à une éducation à lenvironnement… OU EST LHOMME ? OU EST LA NOTION DE DEVELOPPEMENT ? PILIER ENVIRONNEMENTAL EDUQUER AU DEVELOPPEMENT DURABLE … ne se limite pas à la croissance économique mesuré par le PIB ou le PNB. PILIER ECONOMIQUE OU EST LA DURABILITE ? OU EST LEQUITE ? PILIER SOCIAL ET CULTUREL … ne se limite pas à la justice sociale et au respect des cultures QUEL DEVELOPPEMENT ? QUELLE DURABILITE ? Daprès G. HUGONIE, Besançon, 6 janvier Diaporama en ligne sur le site HG.

23 - Se positionner comme éducateur. - Placer lhomme au centre des problématiques. - Appréhender globalement les questions de développement durable. - Appréhender les phénomènes à différentes échelles spatiales et temporelles. - Accorder une grande attention au jeu des acteurs. - Former au complexe. - Former au choix et à la responsabilité. - Ne pas centrer uniquement nos réflexions sur les pays développés. Un nouveau contrat entre la Terre et lHumanité Un nouveau contrat entre la Terre et lHumanité EDUQUER AU DEVELOPPEMENT DURABLE Quelles postures adopter ?

24 LA GENERALISATION DE LEDD Circulaire 2007 – 077 parue au BOEN n°14 du 5 avril 2007 La place centrale de la Géographie Voir article sur le site « Mappemonde » Source : Approches transdisciplinaire de lEDD dans lenseignement secondaire, html html html

25 ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES POTENTIELS ÉCOLOGIQUES SOCIÉTÉ, Cultures, Acteurs sociaux stratégies spatiales… UN ESPACE AMÉNAGÉ, un territoire Un littoral, un Etat… 1 - Comment est-il aménagé ? Organisé ? INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN GEOGRAPHIE Exemple : Partir dun territoire Daprès G. HUGONIE, Besançon, 6 janvier Diaporama en ligne sur le site HG.

26 ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES POTENTIELS ÉCOLOGIQUES SOCIÉTÉ, Cultures, Acteurs sociaux stratégies spatiales… UN ESPACE AMÉNAGÉ, un territoire Un littoral, un Etat… 2 - Pourquoi est-il organisé comme cela ? INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN GEOGRAPHIE Daprès G. HUGONIE, Besançon, 6 janvier Diaporama en ligne sur le site HG. Par qui ? Pour qui ? Selon quelles règles ?

27 ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES POTENTIELS ÉCOLOGIQUES SOCIÉTÉ, Cultures, Acteurs sociaux stratégies spatiales… UN ESPACE AMÉNAGÉ, un territoire Un littoral, un Etat… 1 - Comment est-il aménagé ? Organisé 2 - Pourquoi est-il organisé comme cela ? Par qui ? Pour qui ? 3 - Quelles conséquences cet aménagement a-t-il sur les potentiels écologiques ? Daprès G. HUGONIE, Besançon, 6 janvier Diaporama en ligne sur le site HG. INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN GEOGRAPHIE

28 ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES POTENTIELS ÉCOLOGIQUES SOCIÉTÉ, Cultures, Acteurs sociaux stratégies spatiales… UN ESPACE AMÉNAGÉ, un territoire Un littoral, un Etat… 1- Comment est-il aménagé ? Organisé ? 2 - Pourquoi est-il organisé comme cela ? Par qui ? Pour qui ? 3 - Quelles conséquences sur les potentiels écologiques ? 4 - Quelles conséquences cet aménagement a-t-il sur la vie des sociétés ? INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN GEOGRAPHIE Daprès G. HUGONIE, Besançon, 6 janvier Diaporama en ligne sur le site HG.

29 ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES POTENTIELS ÉCOLOGIQUES SOCIÉTÉ, Cultures, Acteurs sociaux stratégies spatiales… UN ESPACE AMÉNAGÉ, un territoire Un littoral, un Etat… 5 - Quelles tentatives de gestion et quelles conséquences ? 3 - Quelles conséquences sur les potentiels écologiques ? 4 - Quelles conséquences sur la vie des sociétés ? Daprès G. HUGONIE, Besançon, 6 janvier Diaporama en ligne sur le site HG. INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE EN GEOGRAPHIE

30 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DE 5e Un fil directeur à ne pas perdre de vue : le développement durable Un fil directeur à ne pas perdre de vue : le développement durable Une approche géographique qui part des sociétés et qui sinterrogent sur leurs besoins. Une approche géographique qui part des sociétés et qui sinterrogent sur leurs besoins. Des problématiques simples mais des réponses complexes (sinterroger sur les besoins des sociétés en 2050) Philosophie du programme : une nouvelle approche de la question du développement liée aux deux autres grandes entrées en Géographie : Territoire et mondialisation. Philosophie du programme : une nouvelle approche de la question du développement liée aux deux autres grandes entrées en Géographie : Territoire et mondialisation. Un programme divisé en 4 parties avec des possibilités de choix : La question du développement durable ; des sociétés inégalement développées ; des hommes et des ressources ; question au choix. Une liberté de programmation à lexception du thème 1 de la première partie à traiter en début dannée. Une démarche préférentielle : entrée par une/des étude(s) de cas suivie(s) de mises en perspective à partir de cartes peu nombreuses. Varier la trace écrite en utilisant notamment croquis et schémas

31 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME Partir dune étude de cas simple (un enjeu daménagement dun territoire) si possible en lien avec lespace proche pour mettre en évidence les enjeux dun développement durable croisant les 3 sphères (environnementale, économique, sociale et culturelle) et incluant léchelle temporelle.

32 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME Problématiques simples : Subvient-on aux besoins des hommes sur la Terre ? Comment sadapter à la croissance de la population mondiale ? Pièges à éviter : le malthusianisme, les idées reçues sur le surpeuplement ou la dégradation de lenvironnement liée aux fortes densités.

33 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME La partie 2 du programme (« Des sociétés inégalement développées ») favorise les liens avec le programme dÉducation Civique (« sécurité et risques majeurs ; différents mais égaux ») Exemple de mise en œuvre de la séquence par le GT collège

34 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME Pistes : Construire deux études de cas (pays du Nord /pays du Sud) à partir dun même aléa naturel et montrer les différentes réactions / adaptations des sociétés. Précautions : distinguer aléas, risques, catastrophes en introduisant la notion de vulnérabilité.

35 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME idées reçues : Trop dhommes sur la planète ; les conditions naturelles unique source des famines ; agriculture biologique capable de nourrir la planète. Problématiques simples :Peut-on vaincre la faim dans le monde ? Comment nourrir 7 milliards dêtres humains aujourdhui et 9 ou 10 milliards à lhorizon 2050 ? Proposition de séquence en ligne sur le site Histoire-Géographie à la rentrée des vacances davril. Séminaire des personnes ressources EDD doctobre 2010 : « Nourrir les hommes ».

36 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME Entrée par la qualité de lair et faire le lien avec la santé ; il ne sagit pas de traiter du « changement climatique ». Entrées par les zones de pêches. Voir ressources du FIG 2009 Pour en savoir plus : André LOUCHET, La planète océane, Chapitre 10, Armand Colin, 2009

37 DES POTENTIALITES DINTERDISCIPLINARITE A linterface entre Géographie et SVT, des concepts « nomades » et partagés Voir article sur le site « Mappemonde » Source : Approches transdisciplinaire de lEDD dans lenseignement secondaire,

38 DES POTENTIALITES DINTERDISCIPLINARITE Le concept de paysage en collège : une entrée partagée à construire dans une perspective transdisciplinaire en EDD Voir article sur le site « Mappemonde » Source : Approches transdisciplinaire de lEDD dans lenseignement secondaire,

39 QUELQUES RESSOURCES Le diaporama actualisé présenté lors du stage EDD de janvier 2010 « Thématiques du programme de 5e et développement durable » sera en ligne sur le site disciplinaire en mai Yvette VEYRET (dire), Le développement durable : approches plurielles, collection « Initial », Hatier, 2005 Sylvie BRUNEL, Le développement durable, Que sais-je, PUF, 3ème édition, Sylvie BRUNEL, Nourrir le monde, vaincre la faim, Larousse, 2009 Sylvie BRUNEL, A qui profite le développement durable, « A dire vrai », Larousse, 2008 Yvette VEYRET, Géographie des risques naturels, La Documentation Photographique n°8023, 2001 Gérard GRANIER, Yvette VEYRET, Développement durable. Quels enjeux géographiques ?, La Documentation Photographique n°8053, 2006 Yvette VEYRET, Paul ARNOULD (dir), Atlas des développements durable, Editions Autrement, 2008 Yvette VEYRET, Jacqueline JALTA, Développement durables, Tous les enjeux en 12 leçons, Editions Autrement, Avril A paraître au printemps 2010 Gérard GRANIER, Enseigner le Développement Durable, CRDP Amiens. Jean-Pierre LAUBY (dir.), Étude de cas Géographie 5e, Sceren CNDP

40 LE SITE INTERNET DISCIPLINAIRE ACADEMIQUE

41 LE SITE INTERNET DISCIPLINAIRE ACADEMIQUE

42 LE NOUVEAU PROGRAMME DEDUCATION CIVIQUE DE 5e « Diversité et égalité » Un jalon essentiel vers la construction de la citoyenneté

43 Progressivement lélève approche la notion de citoyenneté. 3 grandes questions pour la classe de 6e Le collégien : Missions et règles du collège Missions et règles du collège Éducation et droit à léducation Éducation et droit à léducation Lenfant : La personne La personne Le mineur Le mineur Lhabitant : Les institutions locales. Les institutions locales. Les acteurs locaux Les acteurs locaux PROGRAMME DE 5e ET ARTICULATION AVEC LE PROGRAMME DE 6e Ces grandes questions permettent de poser les bases conceptuelles qui seront enrichies tout au long du collège sur : lidentité, la laïcité, légalité, le rôle des règles sociales et de la loi, le rapport au droit

44 LES EVOLUTIONS MAJEURES EN CLASSE DE 5e Une dimension civique et larticulation entre lindividuel et le collectif renforcées : La réflexion à mener avec les élèves les conduit à se décentrer pour comprendre les grandes questions du programme et les valeurs et principes qui les sous-tendent. La réflexion à mener avec les élèves les conduit à se décentrer pour comprendre les grandes questions du programme et les valeurs et principes qui les sous-tendent. Le programme doit permettre à lélève de comprendre que les règles de la vie sociale et politique sont le fruit de constructions et donc le rôle fondamental du citoyen, de son engagement, de son jugement et de son esprit critique. Il insiste fortement sur la notion de responsabilité individuelle et collective. Le programme doit permettre à lélève de comprendre que les règles de la vie sociale et politique sont le fruit de constructions et donc le rôle fondamental du citoyen, de son engagement, de son jugement et de son esprit critique. Il insiste fortement sur la notion de responsabilité individuelle et collective.

45 LES EVOLUTIONS MAJEURES EN CLASSE DE 5e On change déchelle : en passant à une dimension plus collective ; en faisant davantage dallers-retours entre lenvironnement proche et dautres territoires. On change déchelle : en passant à une dimension plus collective ; en faisant davantage dallers-retours entre lenvironnement proche et dautres territoires. Le programme nécessite une réflexion des professeurs sur les concepts. Exemples : égalité / inégalité ; égalités / inégalités ; égalité / discrimination ; identité / identités ; solidarité.

46 UN ENSEIGNEMENT STRUCTURE AUTOUR DE 4 QUESTIONS La diversité humaine La diversité humaine Diversité, égalité, discrimination Identités multiples de la personne Légalité Légalité Un principe républicain. La responsabilité individuelle et collective dans la réduction des inégalités La sécurité et les risques majeurs La sécurité et les risques majeurs La solidarité : au choix, une action collective à finalité solidaire La solidarité : au choix, une action collective à finalité solidaire … et leur nécessaire articulation

47 Partie 1 : Des êtres humains, une seule humanit é Th è me 1 : diff é rents et é gaux, é galit é de droit et discrimination. SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Diversité : Insister sur légalité (droit naturel et imprescriptible ; égalité devant la loi). Montrer que légalité nest pas opposée à la diversité et insister sur des aspects positifs forts.

48 SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme lorigine, le sexe, le handicap etc., dans un domaine visé par la loi, comme lemploi, le logement, léducation, etc. Des documents, des idées en allant sur le site : Pistes pédagogiques : Le racisme expliqué à ma fille, Tahar Ben Jelloun, seuil, 1998.

49 Pistes pédagogiques : Le chat de TIGALI Publié pour la 1 ère fois en 1989 dans la collection Souris noire, éditions Syros- Alternatives SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? QUELLES PISTES POSSIBLES ?

50 Th è me 2 : Les identit é s multiples de la personne. SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Faire la distinction entre identité juridique déjà abordée en 6e et identités de la personne source de richesse pour les autres. Faire la distinction entre identité juridique déjà abordée en 6e et identités de la personne source de richesse pour les autres. A propos des identités multiples de la personne : une nécessaire vigilance : il ne sagit ni de faire porter lattention sur des minorités, ni de sengager dans des impasses sur les différences culturelles. A propos des identités multiples de la personne : une nécessaire vigilance : il ne sagit ni de faire porter lattention sur des minorités, ni de sengager dans des impasses sur les différences culturelles. La problématique fondamentale sur ce point est la suivante : dans quelle mesure la reconnaissance des identités multiples (culturelle, sociale, professionnelle etc. ) est-elle compatible avec les grands principes dégalité et de liberté qui sont ceux de notre société démocratique ? La problématique fondamentale sur ce point est la suivante : dans quelle mesure la reconnaissance des identités multiples (culturelle, sociale, professionnelle etc. ) est-elle compatible avec les grands principes dégalité et de liberté qui sont ceux de notre société démocratique ?

51 SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Pistes pédagogiques : Profiter de manifestations culturelles qui se passent dans un périmètre proche du collège. Profiter de manifestations culturelles qui se passent dans un périmètre proche du collège. Dune identité unique à des identités plurielles : un exemple de séquence pédagogique. Dune identité unique à des identités plurielles : un exemple de séquence pédagogique. Des figures littéraires (on peut ouvrir sur tous les autres champs artistiques, scientifiques) ; quelques exemples : Des figures littéraires (on peut ouvrir sur tous les autres champs artistiques, scientifiques) ; quelques exemples : « OTTO » de Tomi Ungerer, illustrateur, écrivain « Lenfant multiple » de Andrée Chedid.

52 Pistes pédagogiques : SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Des figures littéraires (on peut ouvrir sur tous les autres champs artistiques, scientifiques) ; quelques exemples : Des figures littéraires (on peut ouvrir sur tous les autres champs artistiques, scientifiques) ; quelques exemples : Wajdi Mouawad, comédien, dramaturge et metteur en scène. Il a été particulièrement à lhonneur au festival dAvignon Marie NDiaye, écrivain. Elle a obtenu le prix Goncourt en 2009

53 SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Partie 2 : Légalité, une valeur en construction Thème 1 - Légalité : un principe républicain L'égalité, un principe qui a une histoire longue. L'égalité, un principe qui a une histoire longue. Cest une valeur fondatrice de la République qui ne reconnaît que des individus égaux devant la loi (quelles que soient leur origine, leur sexe, leur âge, leur religion…). Cest une valeur fondatrice de la République qui ne reconnaît que des individus égaux devant la loi (quelles que soient leur origine, leur sexe, leur âge, leur religion…). Cest un principe fondamental de la République énoncé dans sa devise (on peut donc revenir avec les élèves aux frontons des écoles et des mairies). Cest un principe fondamental de la République énoncé dans sa devise (on peut donc revenir avec les élèves aux frontons des écoles et des mairies). Légalité abordée ici nest pas légalité des chances qui se définit ainsi : chacun, quelque soit son origine sociale, son lieu de naissance, doit avoir les chances de sélever par son propre mérite dans léchelle sociale. Cette égalité fait lobjet de contestations. Il ne sagit pas détudier la discrimination positive.

54 SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? QUELLES PISTES POSSIBLES ? Thème 2 - Responsabilité collective et individuelle dans la réduction des inégalités. Réduire les inégalités. Il faut comprendre cette partie en regard de légalité comme principe républicain. Ce principe se traduit par des droits intangibles à la fois politiques et sociaux reconnus aux citoyens par les régimes républicains successifs. Larticle 1 de la constitution de 1958 sinscrit dans ce cadre puisquil proclame que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Larticle 1 de la constitution de 1958 sinscrit dans ce cadre puisquil proclame que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Ce caractère social de la République résulte de laffirmation du principe dégalité : il sagit de contribuer à la cohésion sociale et de favoriser lamélioration des conditions de vie des plus démunis. Doù lidée de contribution et de redistribution pour réduire les inégalités par la fiscalité et la sécurité sociale. Ce caractère social de la République résulte de laffirmation du principe dégalité : il sagit de contribuer à la cohésion sociale et de favoriser lamélioration des conditions de vie des plus démunis. Doù lidée de contribution et de redistribution pour réduire les inégalités par la fiscalité et la sécurité sociale. Cela relève de la responsabilité individuelle Cela relève de la responsabilité individuelle

55 QUELLES PISTES POSSIBLES ? SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? - Possibilité dune passerelle avec le programme de mathématiques : « 1- Organisation et gestion de données, fonctions 1-1 Proportionnalité 1-4 Représentation et traitements de données » - Exploitation dune BD de 16 pages « Pourquoi on paye des impôts » par le Ministère du Budget et Bayard Presse, pour Okapi, Géo-ado et Phosphore sur Pistes pédagogiques (thème 2) « Létude est centrée sur le rôle de la redistribution dans la réduction des inégalités » « Létude est centrée sur le rôle de la redistribution dans la réduction des inégalités » La fonction de la fiscalité. La fonction de la fiscalité. Le principe de contribution, aspect décisif de la responsabilité individuelle. Le principe de contribution, aspect décisif de la responsabilité individuelle. Progressivité de l'impôt sur le revenu. Progressivité de l'impôt sur le revenu.

56 QUELLES PISTES POSSIBLES ? SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? Pistes pédagogiques (thème 2) « Le problème de légalité entre les femmes et les hommes aujourdhui est pris en exemple ». Texte de référence à ajouter « Convention sur lélimination de toutes les formes de discrimination à légard des femmes », adoptée le 18 décembre 1979 par lAssemblée des Nations Unies, traité international du 3 septembre 1981, convention ratifiée par la France le 12 mars 1984 (JO du 20 mars 1984)

57 QUELLES PISTES POSSIBLES ? SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? Partie 3 : la sécurité et les risques majeurs. Pistes pédagogiques Lien étroit avec le thème 3 de la seconde partie du programme de Géographie : « Des inégalités devant les risques » Plans de Prévention des Risques sur ppr.prim.net, portail thématique du Ministère de lécologie et du DD Plans de Prévention des Risques sur ppr.prim.net, portail thématique du Ministère de lécologie et du DD Dossier Départemental des Risques Majeurs en préfecture Dossier Départemental des Risques Majeurs en préfecture Dossier dInformation Communal sur les Risques Majeurs en mairie Dossier dInformation Communal sur les Risques Majeurs en mairie Plan Communal de Sauvegarde en mairie. Plan Communal de Sauvegarde en mairie.

58 QUELLES PISTES POSSIBLES ? SUR QUOI FAUT-IL INSISTER ? Partie 4 : Au choix, une action solidaire Solidarité : Lien unissant un individu à son groupe par des sentiments d'obligation réciproque. Rapport existant entre des personnes qui, ayant une communauté d'intérêts, sont liées les unes aux autres Rapport existant entre des personnes qui, ayant une communauté d'intérêts, sont liées les unes aux autres Différent de la bienfaisance, de la charité. La solidarité internationale : un rapport au monde renouvelé « La solidarité "internationale" s'applique à ceux qui sont au-delà de "chez nous", là-bas, au-delà de nos frontières. C'est un partage de peuple à peuple, de société à société. » Source : Réseau RITIMO

59 UN PARCOURS DE FORMATION DE LELEVE Dans la progression dans les apprentissages pour permettre à lélève de : Passer du concret à labstrait. Passer du concret à labstrait. Contextualiser, comparer, associer. Contextualiser, comparer, associer. Faire preuve desprit critique. Faire preuve desprit critique. Sinitier à la recherche documentaire. Sinitier à la recherche documentaire. Écrire et dire; faire du lien entre loral et lécrit, travailler loral. Écrire et dire; faire du lien entre loral et lécrit, travailler loral. Par les liens établis avec : LHistoire, même sils doivent rester simples et modestes en classe de 5e. LHistoire, même sils doivent rester simples et modestes en classe de 5e. Avec la Géographie, plus serrés, notamment avec le thème 2 sur les inégalités. Avec la Géographie, plus serrés, notamment avec le thème 2 sur les inégalités.

60 PIEGES A EVITER Les pièges les plus fréquents : Les pièges les plus fréquents : Partir de textes fondamentaux ou juridiques, donc très abstraits, pour appréhender les questions du programmes. Partir de textes fondamentaux ou juridiques, donc très abstraits, pour appréhender les questions du programmes. Donner des explications complexes. Donner des explications complexes. Faire la morale aux élèves au sens de leur faire la leçon Faire la morale aux élèves au sens de leur faire la leçon Oublier de sortir de lespace classe alors quil est nécessaire de les faire réfléchir sur ce qui se passe tous les jours au collège. Oublier de sortir de lespace classe alors quil est nécessaire de les faire réfléchir sur ce qui se passe tous les jours au collège. Confondre un cours dhistoire et un cours déducation civique Confondre un cours dhistoire et un cours déducation civique Traiter la question des risques majeurs comme une leçon de Géographie. Traiter la question des risques majeurs comme une leçon de Géographie.

61 UN ENSEIGNEMENT EVALUE Dans le socle et au-delà en vue du DNB et de la poursuite de la scolarité. Ce qui implique de prendre particulièrement en compte les compétences suivantes : La culture humaniste (compétence 5) Les compétences sociales et civiques (compétence 6) Autonomie et initiative (compétence 7) Sans cependant oublier La Maîtrise de la langue (compétence 1) La Maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication (compétence 4)


Télécharger ppt "MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE 5e Inspection pédagogique Régionale dHistoire-Géographie Académie de Besançon (mars / avril 2010) Utilisation."

Présentations similaires


Annonces Google