La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HISTOIRE DES ARTS HISTOIRE DES ARTS UN UN ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT NIVEAU ECOLE Le Musée Solomon R. Guggenheim, New-YorkK; 2008. Inauguré en 1959. Inspection.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HISTOIRE DES ARTS HISTOIRE DES ARTS UN UN ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT NIVEAU ECOLE Le Musée Solomon R. Guggenheim, New-YorkK; 2008. Inauguré en 1959. Inspection."— Transcription de la présentation:

1 HISTOIRE DES ARTS HISTOIRE DES ARTS UN UN ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT NIVEAU ECOLE Le Musée Solomon R. Guggenheim, New-YorkK; Inauguré en Inspection Pédagogique Régionale – Groupe Histoire des Arts

2 LE CADRAGE INSTITUTIONNEL Texte de cadrage BO n° 19 du 8 mai 2008, circulaire du Texte de cadrage BO n° 19 du 8 mai 2008, circulaire du Encart du BO n° 32 du 28 août 2008 : un arrêté dorganisation de lenseignement de lhistoire des arts et non un programme. Encart du BO n° 32 du 28 août 2008 : un arrêté dorganisation de lenseignement de lhistoire des arts et non un programme. Programmes de lécole primaire Programmes de lécole primaire 2008.

3 DES EVOLUTIONS MAJEURES Jusque là approche des œuvres dans les enseignements artistiques et approche patrimoniale des oeuvres en histoire. Jusque là approche des œuvres dans les enseignements artistiques et approche patrimoniale des oeuvres en histoire. LHistoire des arts dépasse ces objectifs même si la notion de patrimoine nest pas éliminée. LHistoire des arts dépasse ces objectifs même si la notion de patrimoine nest pas éliminée. Il sagit de fédérer et de structurer les enseignements à dimension artistique et culturelle. Il sagit de fédérer et de structurer les enseignements à dimension artistique et culturelle. Tous les arts sont mis au même niveau ; il ny a plus darts majeurs et darts mineurs. Approche plus globale. Tous les arts sont mis au même niveau ; il ny a plus darts majeurs et darts mineurs. Approche plus globale.

4 QUELQUES PRECISIONS INDISPENSABLES Lhistoire des arts concerne tous les domaines de lart sans exclusion. Elle invite à investir des champs artistiques diversifiés y compris la culture scientifique et technique. Lhistoire des arts concerne tous les domaines de lart sans exclusion. Elle invite à investir des champs artistiques diversifiés y compris la culture scientifique et technique. Elle recherche une compréhension concrète des œuvres, des expressions artistiques, dans le contexte historique, social et politique qui les porte. Elle recherche une compréhension concrète des œuvres, des expressions artistiques, dans le contexte historique, social et politique qui les porte. Elle est fondée en tout premier lieu sur létude des œuvres. Elle est fondée en tout premier lieu sur létude des œuvres. Cest une approche transversale dœuvres dart mises en regard et interrogées par chaque discipline. Cest une approche transversale dœuvres dart mises en regard et interrogées par chaque discipline.

5 UN ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les grands axes Enseignement obligatoire à partir de la rentrée 2009 en collège ; depuis la rentrée 2008 à lécole. Enseignement obligatoire à partir de la rentrée 2009 en collège ; depuis la rentrée 2008 à lécole. Enseignement centré sur les œuvres dart selon Enseignement centré sur les œuvres dart selon 4 critères : formes, techniques, signification et usage. 4 critères : formes, techniques, signification et usage. Enseignement évalué en contrôle continu, aux différents paliers du socle. Enseignement évalué en contrôle continu, aux différents paliers du socle.

6 DES OBJECTIFS FORTS Enseignement intégré dans le socle commun de connaissances et de compétences - le pilier 5 (culture humaniste)- il y a donc une continuité école – collège. Les connaissances et compétences visées le sont en référence au socle commun. Enseignement intégré dans le socle commun de connaissances et de compétences - le pilier 5 (culture humaniste)- il y a donc une continuité école – collège. Les connaissances et compétences visées le sont en référence au socle commun. Des objectifs généraux pour inciter et amener les élèves : Des objectifs généraux pour inciter et amener les élèves : –à fréquenter les œuvres in situ (musées, salles de concert, théâtre, monuments…), –à visiter des sites Internet, –à avoir une vie culturelle personnelle. –à apprendre à distinguer entre enrichissement personnel et consommation.

7 DES DIMENSIONS INCONTOURNABLES Une dimension pratique (= production), sensible. Une dimension pratique (= production), sensible. Une dimension pour une approche réfléchie et faisant référence au contexte. Une dimension pour une approche réfléchie et faisant référence au contexte. Il sagit déquilibrer entre une éducation artistique et une formation culturelle : passer dune approche sensible à une approche raisonnée des œuvres. Il sagit déquilibrer entre une éducation artistique et une formation culturelle : passer dune approche sensible à une approche raisonnée des œuvres. Cest en visant lacquisition de compétences que lon peut articuler la pratique artistique et lacquisition dune culture (connaissances, à commencer par les repères). Cest en visant lacquisition de compétences que lon peut articuler la pratique artistique et lacquisition dune culture (connaissances, à commencer par les repères).

8 DES DIMENSIONS INCONTOURNABLES Un enseignement qui prend en compte les dimensions suivantes : lhumanité, luniversalité, la diversité et le monde commun, lidentité et laltérité ; la mondialisation et la proximité. Un enseignement qui prend en compte les dimensions suivantes : lhumanité, luniversalité, la diversité et le monde commun, lidentité et laltérité ; la mondialisation et la proximité. Lhistoire des arts sadresse à tous les élèves de lécole au lycée. Lhistoire des arts sadresse à tous les élèves de lécole au lycée.

9 U n enseignement différencié selon les cycles : En maternelle, deux domaines sont concernés : En maternelle, deux domaines sont concernés : –Agir et sexprimer avec son corps (p.15), activité dexpression à visée artistique (danse, rythme). –Percevoir, sentir, imaginer, créer (P. 16). Il sagit dune première sensibilisation artistique, de donner des premiers repères dans lunivers de la création. –Percevoir, sentir, imaginer, créer (P. 16). Il sagit dune première sensibilisation artistique, de donner des premiers repères dans lunivers de la création.

10 Un enseignement différencié selon les cycles : AU CYCLE II, il existe dans les nouveaux programmes, un chapitre intitulé : AU CYCLE II, il existe dans les nouveaux programmes, un chapitre intitulé : « Pratiques artistiques et histoire des arts » (P. 19), elles sappuient sur la sensibilité et les capacités dexpression des élèves mais aussi sur des références culturelles. « Pratiques artistiques et histoire des arts » (P. 19), elles sappuient sur la sensibilité et les capacités dexpression des élèves mais aussi sur des références culturelles. Les élèves bénéficient de premières rencontres sensibles avec des œuvres. Les ressources locales sont privilégiées. Les élèves bénéficient de premières rencontres sensibles avec des œuvres. Les ressources locales sont privilégiées.

11 Un enseignement différencié selon les cycles : AU CYCLE II, premier palier pour la maîtrise du socle commun, parmi les compétences attendues en fin de CE1 (P 20) cest la compétence 5 : La culture humaniste qui est visée en histoire des arts. La culture humaniste qui est visée en histoire des arts. Lélève est capable de : distinguer certaines grandes catégories de la création artistique (musique, danse, théâtre, cinéma, dessin, peinture, sculpture) ; distinguer certaines grandes catégories de la création artistique (musique, danse, théâtre, cinéma, dessin, peinture, sculpture) ; Les programmes insistent sur le vocabulaire précis pour exprimer goûts, préférences, émotions, par lobservation, lécoute, la description des œuvres. Ces points ne sont pas sans rapport avec la maîtrise de la langue française. Les programmes insistent sur le vocabulaire précis pour exprimer goûts, préférences, émotions, par lobservation, lécoute, la description des œuvres. Ces points ne sont pas sans rapport avec la maîtrise de la langue française.

12 Un enseignement différencié selon les cycles : AU CYCLE III, lhistoire des arts apparaît comme une discipline à part entière avec un horaire annuel de 20 heures qui lui est dédié. AU CYCLE III, lhistoire des arts apparaît comme une discipline à part entière avec un horaire annuel de 20 heures qui lui est dédié. Elle est très expressément articulée avec lenseignement de lhistoire qui fait aussi son apparition comme discipline séparée à partir du cycle III. Elle est très expressément articulée avec lenseignement de lhistoire qui fait aussi son apparition comme discipline séparée à partir du cycle III. Elle sappuie sur six périodes historiques, six domaines artistiques (P. 26) et sur une liste de références pour chaque période étudiée au programme dhistoire dans laquelle chacun puisera à sa convenance. Elle sappuie sur six périodes historiques, six domaines artistiques (P. 26) et sur une liste de références pour chaque période étudiée au programme dhistoire dans laquelle chacun puisera à sa convenance.

13 Un enseignement différencié selon les cycles : précisions pour le cycle 3 Les œuvres mentionnées sont des œuvres de référence qui appartiennent au patrimoine ou à lart contemporain. Les œuvres mentionnées sont des œuvres de référence qui appartiennent au patrimoine ou à lart contemporain. Elles sont présentées en relation avec une époque, une aire géographique (sur la base des repères chronologiques et spatiaux acquis en histoire et en géographie), une forme dexpression (dessin, peinture, sculpture, architecture, arts appliqués, musique, danse, cinéma), et le cas échéant une technique (huile sur toile, gravure...), un artisanat ou une activité créatrice vivante. Elles sont présentées en relation avec une époque, une aire géographique (sur la base des repères chronologiques et spatiaux acquis en histoire et en géographie), une forme dexpression (dessin, peinture, sculpture, architecture, arts appliqués, musique, danse, cinéma), et le cas échéant une technique (huile sur toile, gravure...), un artisanat ou une activité créatrice vivante. Les six grands domaines artistiques sont : - les arts de lespace : architecture, jardins, urbanisme ; - les arts du langage : littérature, poésie ; - les arts du quotidien : objets dart, mobilier, bijoux ; - les arts du son : musique, chanson ; - les arts du spectacle vivant : théâtre, chorégraphie, cirque ; - les arts visuels : arts plastiques, cinéma, photographie… Les six grands domaines artistiques sont : - les arts de lespace : architecture, jardins, urbanisme ; - les arts du langage : littérature, poésie ; - les arts du quotidien : objets dart, mobilier, bijoux ; - les arts du son : musique, chanson ; - les arts du spectacle vivant : théâtre, chorégraphie, cirque ; - les arts visuels : arts plastiques, cinéma, photographie…

14 Interdisciplinarité et polyvalence Interdisciplinarité dans lenseignement de cette discipline avec : Interdisciplinarité dans lenseignement de cette discipline avec : –lhistoire, –les pratiques artistiques, –les autres savoirs enseignés à lécole élémentaire. –les autres savoirs enseignés à lécole élémentaire.

15 Interdisciplinarité et polyvalence Outre les pratiques artistiques, Outre les pratiques artistiques, –En histoire, les programmes précisent les champs détude et donnent des exemples de thématiques (P.26) Ces éléments sont de nature à faciliter largement la tâche des enseignants. –En français, pour les arts du langage (littérature, poésie, genres littéraires, etc.), en langues vivantes, mais aussi en mathématiques, géométrie, les relations et les propriétés géométriques (P.23), en observant la construction des temples gréco-romains, des cathédrales, des immeubles modernes de Le Corbusier, en EPS (P.16), danse. –Travail aussi en parallèle avec les compétences requises dans le pilier 7 : lautonomie et linitiative, soutenir une écoute prolongée (lecture, musique, spectacle etc.). (P.28)

16 Une liberté dorganisation Une liberté dorganisation Des horaires annualisés pour laisser aux enseignants la liberté dorganiser leurs enseignements en fonction de leur projet pédagogique. Des horaires annualisés pour laisser aux enseignants la liberté dorganiser leurs enseignements en fonction de leur projet pédagogique. Dans le cahier - journal : Dans le cahier - journal : –porter lindication dun thème de lhistoire des arts abordé à loccasion, pendant une leçon de français, de mathématiques ou de sciences. Remarque : il ne sagit nullement de faire entrer lhistoire des arts, à toute force, et de façon artificielle dans chacune des séquences de français, de maths, ou dun autre champ disciplinaire, mais dy penser à loccasion, pour éclairer une notion vue dans une leçon spécifique, les disciplines supports restent bien entendu lhistoire et les pratiques artistiques

17 Une synthèse nécessaire Suggestions : Suggestions : –Peut-être tous les quinze jours, ménager une heure ou une demi-heure pleine pour faire la synthèse des thématiques abordées et instituer, installer les notions simples que les élèves doivent retenir dans ce domaine. Il faut prendre le temps de linstaller, de le formaliser et faire écrire les élèves, ce qui contribue à la maîtrise de la langue –En comptabilisant lensemble des temps où a été abordée, dune manière ou dune autre, lhistoire des arts, les 20 heures réglementaires seront largement atteintes.

18 UNE PROGRESSION DES ACQUISITIONS DE LECOLE AU COLLEGE Dans les démarches : Dans les démarches : –Susciter la curiosité et la créativité dans les deux cas. Dans les connaissances : Dans les connaissances : –De la connaissance et lappropriation de repères à lécole, à la construction dune culture personnelle au collège et au lycée. –Travailler sur les dimensions française et européenne à lécole ; aborder en en plus la dimension mondiale au collège. –Apprendre dans tous les cas un vocabulaire spécifique –Connaître des œuvres dart. Dans les capacités Dans les capacités –De laptitude à voir, écouter à lécole vers lanalyse au collège

19 UN PARCOURS DE FORMATION DE LELEVE La progression dans les apprentissages de lécole au collège, du collège au lycée, La progression dans les apprentissages de lécole au collège, du collège au lycée, La liste de référence à lécole, les thématiques pour le second degré La liste de référence à lécole, les thématiques pour le second degré visent à construire un véritable parcours de formation de lélève. visent à construire un véritable parcours de formation de lélève. Il est enrichi grâce : –au partenariat, –à louverture vers les structures culturelles, –aux dispositifs complémentaires denseignement.

20 Ressources locales et partenariat Ressources locales et partenariat Ressources patrimoniales et artistiques de proximité. (Monuments, châteaux, musées, cinémas, spectacles de cirque, ateliers, etc. (P. 26). Ressources patrimoniales et artistiques de proximité. (Monuments, châteaux, musées, cinémas, spectacles de cirque, ateliers, etc. (P. 26). Appel à des artistes, ponctuellement, si loccasion se présente, conclure même des partenariats, à la condition absolue quil ny ait jamais substitution et que le projet pédagogique, les progressions et les programmations restent lœuvre de lenseignant et que ce ne soit pas la disponibilité des ressources ou des partenaires qui dictent les progressions. Appel à des artistes, ponctuellement, si loccasion se présente, conclure même des partenariats, à la condition absolue quil ny ait jamais substitution et que le projet pédagogique, les progressions et les programmations restent lœuvre de lenseignant et que ce ne soit pas la disponibilité des ressources ou des partenaires qui dictent les progressions.

21 Autres ressources Les nouvelles technologies, les divers supports audio-visuels, permettent dillustrer, de montrer de nombreux exemples de productions artistiques dans tous les domaines abordés. Les nouvelles technologies, les divers supports audio-visuels, permettent dillustrer, de montrer de nombreux exemples de productions artistiques dans tous les domaines abordés. Le catalogue du SCEREN/CNPD : Catalogue Histoire des arts 2008; Le catalogue du SCEREN/CNPD : Catalogue Histoire des arts 2008; Un exemple : La collection « Arts visuels » du SCEREN/CRDP Franche Comté.

22 DES QUESTIONS… Mais des solutions LHistoire des arts, une surcharge ? LHistoire des arts, une surcharge ? Lorganisation des équipes ? Lorganisation des équipes ? Les formes de travail ? Les formes de travail ? Limportance de la cohérence et du Limportance de la cohérence et du suivi de la formation de lélève ? suivi de la formation de lélève ?

23 Programmations et travail en équipe : Profiter de la polyvalence de lenseignant, mener une pédagogie de projet Profiter de la polyvalence de lenseignant, mener une pédagogie de projet La continuité et la progressivité voulues dans les programmes doivent être tenues. La continuité et la progressivité voulues dans les programmes doivent être tenues. Le programme dhistoire en particulier, sur lequel sont articulées les thématiques de lhistoire des arts, doit être suivi par les différents maîtres intervenant dans le cycle. Le programme dhistoire en particulier, sur lequel sont articulées les thématiques de lhistoire des arts, doit être suivi par les différents maîtres intervenant dans le cycle. Chaque élève pourrait disposer dun cahier ou dun carnet où figureraient les thèmes traités lannée précédente, outil précieux de liaison entre les enseignants dune même école dabord, mais aussi dune autre école si lélève devait poursuivre ailleurs sa scolarisation. Chaque élève pourrait disposer dun cahier ou dun carnet où figureraient les thèmes traités lannée précédente, outil précieux de liaison entre les enseignants dune même école dabord, mais aussi dune autre école si lélève devait poursuivre ailleurs sa scolarisation.

24 En conclusion Une obligation, des nouveautés mais des contenus déjà présents. Une obligation, des nouveautés mais des contenus déjà présents. Des nécessités : Des nécessités : –formaliser un peu plus les apprentissages, –bien utiliser la polyvalence et léclairage des autres disciplines enseignées par le maître, –sastreindre à respecter les programmations décidées collectivement en conseil des maîtres.


Télécharger ppt "HISTOIRE DES ARTS HISTOIRE DES ARTS UN UN ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT NIVEAU ECOLE Le Musée Solomon R. Guggenheim, New-YorkK; 2008. Inauguré en 1959. Inspection."

Présentations similaires


Annonces Google