La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Introduction du cours de principes économiques fondamentaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Introduction du cours de principes économiques fondamentaux."— Transcription de la présentation:

1 1 Introduction du cours de principes économiques fondamentaux

2 2 Statistiques France Étude OCDE 2007

3 3 Lanalyse de lOCDE Si depuis le ralentissement de la croissance économique en France a évolué comme dans lensemble de la zone euro, elle souffre dune faible compétitivité. Lemploi augmente et le déficit budgétaire est en baisse, mais la persistance du chômage à un niveau élevé et un taux dactivité bas sont le reflet de problèmes structurels sous- jacents quil faut continuer à affronter. Une augmentation renforcée de lemploi aurait un effet bénéfique sur la pauvreté et lexclusion sociale, ainsi que sur les finances publiques. Lun des objectifs clé est daméliorer lutilisation de lensemble des ressources, en particulier dans le secteur public, pour sattaquer dune façon plus efficace aux problèmes sociaux et atteindre une meilleure soutenabilité des finances publiques à long terme.

4 4

5 5 International

6 6 Population active 2005 en millions

7 7

8 8

9 9 En 2020 Chine = Japon

10 10 Évolution pays dans PIB mondial

11 11 Croissance PIB en volume France

12 12 Productivité du travail

13 13 Écart de niveau de vie

14 14 Part des exportations dans OCDE

15 15 Balance commerciale de la France

16 16 Balance commerciale France avec UE à 25 en millions deuros

17 17 Commerce France Etats-Unis Avec 6,1 % du commerce français, les États-Unis sont le premier partenaire commercial de la France hors Union européenne.

18 18 Commerce UE – BRIC (milliards $)

19 19 Lappareil productif français

20 20 Les emplois se créent dans les PME

21 21 Taux de marge des SNF

22 22 Taux dautofinancement des SNF

23 23 Un manque de PME de taille moyenne

24 24 Taux de création, taux de survie et croissance des entreprises (2003)

25 25 Dépenses des administrations publiques

26 26 Déficit administrations publiques

27 27 Dette des administrations publiques

28 28 La charge de la dette

29 29 Le patrimoine des administrations publiques

30 30 Une population active appelée à décroître

31 31 La plus forte baisse du temps de travail

32 32 Le taux de chômage des jeunes

33 33 Le chômage de longue durée

34 34 Taux demploi de la population (15 – 64 ans)

35 35 Un taux d'activité médiocre

36 36 Le partage de la valeur ajoutée

37 37 Coût minimum du travail OCDE 2005

38 38 Dépenses sociales en % du PIB

39 39 Un équilibre actifs / inactifs qui tend à s'inverser

40 40 Une évolution démographique préoccupante Chaque actif aura à supporter, au titre des retraites, en 2050, une charge qui aura plus que doublé par rapport à celle de 2003, sous leffet conjugué : Du vieillissement de la population, qui va s'accélérer au cours des années à venir, du fait de l'allongement de la durée de la vie et de l'arrivée à lâge de la retraite des baby-boomers ; De la diminution de la population active, appelée à perdre près de 2 millions de ses effectifs entre 2005 et 2050 (- 0,17% par an), malgré la réforme des retraites de 2003 ; De la forte augmentation des effectifs de retraités qui devraient passer de 12,3 millions en 2000 à environ 21,5 millions en 2050, soit une croissance de 1,1% par an sur les 45 prochaines années.

41 41 Dépenses enseignement supérieur en % du PIB

42 42 % de la population diplômée de lenseignement supérieur

43 43 Revenus relatifs par groupe dâge

44 44 Part des consommations contraintes des ménages en % du revenu

45 45 Indicateurs de pauvreté

46 46 Les Français déclarent moins de bonheur et de satisfaction que la plupart des Européens

47 47 Le capital social : la confiance

48 48 Le taux de syndicalisation

49 49 Lévolution du bien-être des générations 1920, 1930, 1940, 1950, 1960 et 1970 ( Gérard Cornilleau OFCE)

50 50 Part des transferts sociaux

51 51 Comment réformer ? Par surprise, sans négociation (CPE ?) En créant des centres dexpertise qui proposent des réformes (Conseil danalyse économique, Centre danalyse stratégique, Conseil dorientation des retraites…) Par des organismes de régulation (ART) Par la réactivation du rôle du rôle du Conseil économique et social Par une négociation sociale réelle en amont des décisions => associer les partenaires sociaux aux réflexions stratégiques (Grenelle de lenvironnement)

52 52 Quatre exemples de propositions Le « rapport Attali » : Les propositions Aghion et Piganeau : Payer pour réformer : Wyplosz et Delpla « Les leviers de la croissance française » : rapport du CAE :


Télécharger ppt "1 Introduction du cours de principes économiques fondamentaux."

Présentations similaires


Annonces Google