La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

T3 S2: les cartes, enjeux politiques approche critique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "T3 S2: les cartes, enjeux politiques approche critique."— Transcription de la présentation:

1 T3 S2: les cartes, enjeux politiques approche critique

2 Démarche Les cartes procèdent de choix qui sont faits lors de leur réalisation Les cartes sont les démonstrations graphiques dune argumentation Les cartes peuvent ainsi être le support dun discours politiques sur lespace (la géopolitique) Pour étudier cela avec une approche critique, utiliser un même espace en observant différents discours en variant les échelles spatiales, temporelles et les auteurs. 1er travail: étude des choix à faire et réaliser une carte Ce travail peut être commencé durant le sujet 1

3 TP 1: comprendre la projection à partir de la carte IGN Top25 du lycée

4 Exercice : la projection utilisée sur la carte IGN dAltkirch au 1/25000e Quelle est la projection utilisée ? A partir de quel ellipsoïde la projection a-t-elle été faite ? A partir de cet ellipsoïde, quels sont les 2 systèmes de coordonnées qui sont utilisés sur la carte ? Quel est le repère dorigine du nivellement des altitudes ?

5

6 1) Quest ce quune projection

7 Les coordonnées géographiques Pour projeter la surface dun solide sur une surface plane, il faut: -Modéliser la surface dorigine, càd définir sa forme et ses dimensions

8 Pour projeter la surface dun solide sur une surface plane, il faut: -Modéliser la surface dorigine, càd définir sa forme et ses dimensions -Puis faire correspondre pour tout point M de latitude φ et de longitude λ un point m de cordonnées X,Y, dans le nouveau repère créé, par un algorithme de projection

9 1) Quest ce quune projection Qq. rappels vus dans le sujet: Représentations et cartes du monde depuis lantiquité

10 Mappemonde de Waldseem ü ller (1507) cf. p. 143 A la Renaissance, un nouveau problème se pose: la difficulté à représenter le nouveau monde dans le système de projection hérité de Ptolémée

11 Manuel Hatier, 2012 Ex

12 La projection de Mercator est conforme : elle conserve les angles, elle permet de garder un cap en naviguant à la boussole

13 Linconvénient de la projection de Mercator : Les disques, nommés indicatrices de Tissot, permettent de visualiser les déformation opérées par la projection choisie

14 J Lefort, 2004

15

16 Une projection conique, comme celle de Jean Henri Lambert

17 Exemples de Type de projection Avantages / InconvénientsContexte dutilisation Mercator Mercator (1569) Projection dite cylindrique conforme Respecte les angles entre méridiens et parallèles mais déforme les surfaces Surreprésentation de lhémisphère nord et déformation considérable des pôles Répondre aux besoins de la navigation dans les zones tropicales lors de la première mondialisation Colonisation et domination de lOccident Domination du Nord sur le Sud Peters (1973) Projection dite cylindrique équivalente Conserve les superficies relatives entre les continents mais modifie leurs formes Fréquemment corrigée par Behrmann pour rétablir les formes des continents du Sud Met en valeur le Tiers-monde Projections utilisées prioritairement à lépoque du tiers-mondisme Lambert Lambert (1764) Projection dite conique conforme avec des méridiens en droites concourantes Ne fausse pas les formes Déforme les méridiens les plus éloignés du méridien choisi comme origine Permet létude des zones polaireszones polaires Utilisé dans le contexte de la guerre froide qui opposait deux puissances nucléaires qui avaient pour frontière stratégique lArctique (missiles)contexte de la guerre froide Bertin (1950 & 1953) Relativement fidèle aux rapports de superficie entre les continents Rétablit lidée de la sphéricité de la terre Utilisée pour la géographie de la mondialisation Décentre le regard par rapport aux visions occidentalo-centrées et rend visible la proximité entre lAsie et lAmérique du Nord Choix dun type de projection nest pas neutre : il est porteur de postures idéologiques et influe sur la représentation quon peut se faire de la réalité du monde et de lespacetype de projection

18 Patrick Bouron :ENSG,IGN

19 Dans le logiciel cartes&données, possibilité de faire varier les projections Leur pertinence varie selon léchelle, le sujet….

20 Exercice : la projection utilisée sur la carte IGN dAltkirch au 1/25000e Quelle est la projection utilisée ? A partir de quel ellipsoïde la projection a-t-elle été faite ? A partir de cet ellipsoïde, quels sont les 2 systèmes de coordonnées qui sont utilisés sur la carte ? Quel est le repère dorigine du nivellement des altitudes ?

21 Système géodésique : système de référence permettant d'exprimer les positions sur la Terre par des coordonnées, géographiques ou géodésiques

22 Sur cette carte déjà ancienne, 2 systèmes géodésiques sont utilisés

23 La projection conique de Lambert, par zones (1 à 4 ) ou étendue Point 0,0 en Lambert II Carte étudiée : en zone Lambert II

24 Patrick SILLARD, ENSG/IGN

25 coordonnées en grades (longitude de Paris) croisillons Lambert II repères Lambert II 2 pour Lambert 2, 310 pour se positionner, le point dorigine étant à 200Lambert

26 Sur cette carte déjà ancienne, 2 systèmes géodésiques sont utilisés

27 La projection Mercator Universal Transverse Celle du GPS (WGS84)

28 Quadrillage en MTU repères MTU fuseau km de léquateur repères MTU fuseau km du départ du fuseau 32 coordonnées en degré (latitude)

29 Exercice : la projection utilisée sur la carte IGN dAltkirch au 1/25000e Quelle est la projection utilisée ? A partir de quel ellipsoïde la projection a-t-elle été faite ? A partir de cet ellipsoïde, quels sont les 2 systèmes de coordonnées qui sont utilisés sur la carte ? Quel est le repère dorigine du nivellement des altitudes ?

30 2) Quest ce quun ellipsoïde de référence ? La simplification: la Terre, une sphère… …aplatie aux pôles du fait de la gravité: un ellipsoïde

31 La forme du géoïde terrestre avec une exagération des variations La réalité: une ….. Le géoïde représente, indépendamment du relief, une équipotentielle de gravité, c.à.d. lensemble des points subissant la même attraction gravitationnelle. Problème: Celle-ci est altérée par les montagnes, les circulations du magma… Problème: Celle-ci est altérée par les montagnes, les circulations du magma…

32 Doù la nécessité de créer un ellipsoïde de référence qui servira de base pour la projection sur une surface plane Adapté à la topographie locale Meilleure approximation mondiale

33 2) Quest ce quun ellipsoïde de référence ? Chaque carte utilise donc une projection choisie à partir dun ellipsoïde pour lequel on doit aussi définir son origine et son point fondamental, ce qui forme le « système géodésique »

34 Résumé: une carte topographique est réalisée par un projection de coordonnées définies dans un ellipsoïde de référence Patrick SILLARD, ENSG/IGN

35 Exercice : la projection utilisée sur la carte IGN dAltkirch au 1/25000e Quelle est la projection utilisée ? A partir de quel ellipsoïde la projection a-t-elle été faite ? A partir de cet ellipsoïde, quels sont les 2 systèmes de coordonnées qui sont utilisés sur la carte ? Quel est le repère dorigine du nivellement des altitudes ?

36 2) Quest ce quun ellipsoïde de référence ? Chaque carte utilise donc une projection choisie à partir dun ellipsoïde pour lequel on doit aussi définir son origine et son point fondamental, ce qui forme le « système géodésique » Comme le géoïde nest pas parfaitement sphérique, il faut fixer une altitude de référence, soit par rapport à un repère commun, (marégraphe de Marseille), soit par rapport à lellipsoïde utilisé.

37 TP 1: comprendre la projection à partir de la carte IGN Top25 du lycée Bilan: Le choix dune projection et du système géodésique dépend de léchelle concernée, de la localisation de lespace représenté sur le globe et des conventions en usages.

38

39 TD : comprendre ce quest la discrétisation des données pour réaliser une carte : Pour représenter de façon graphique une série de valeur statistique (= population), il faut répartir ces valeurs de façon ordonnée dans des classes contenant chacune des valeurs (=individus) Chaque méthode de discrétisation entraine une carte différente, et le choix de la méthode dépend de la distribution des valeurs et des objectifs de la représentation cartographique.

40 Le diagramme de distribution : Une méthode graphique pour observer la distribution des valeurs à cartographier. Il consiste à représenter sur une échelle commune chacune des valeurs à représenter, pour observer visuellement leurs répartitions Placez un point dans le diagramme pour chaque valeur du tableau du PIB. Superposez-les si 2 pays ont la même valeur

41 Méthode des seuils observés : Il sagit de regrouper arbitrairement les valeurs en n classes. Pour cela, il faut regrouper les valeurs visuellement les plus proches Cette méthode est rapide, les classes sont homogènes et bien distincte, mais constituées de façon subjective ; elle ne fonctionne pas pour des séries dun grand nombre de valeur. Réalisez la légende avec (n=4) De à De à De 9300 à

42

43 Méthode des effectifs égaux dites des quantiles Chacune des n classes comportera un même nombre X de valeurs. Pour le réaliser : (Nombre de valeurs totales/n) = X La dernière classe sert à arrondir En prenant n=4, on obtient des quartiles. (Pour n= 5, ce sont des quintiles etc.…)Attention, cette méthode est basée sur le rang, le classement des individus, pas leur valeur : le résultat graphique est équilibré mais artificiel, la distribution statistique réelle est oubliée. Réalisez la légende avec (n=4) ² De à De à De à De 9300 à

44

45 Méthode des classes damplitudes égales Il sagit de calculer lamplitude entre la plus grande et la plus petite valeur. Puis diviser cette amplitude selon n pour obtenir lamplitude des n classes Amplitude des classes = (Vmax-Vmin)/n Cette méthode suppose aussi une distribution statistique uniforme, sans discontinuité ni valeurs exceptionnellement haute ou basse Réalisez la légende avec (n=4) De à De à De à De 9300 à

46

47 Méthode de la discrétion standardisée au demi-écart type Il faut dabord calculer la moyenne et lécart type σ de la série. Lamplitude de chaque classe sera de σ/2, en centrant les classes sur la moyenne. En utilisant lécart type, cette méthode tient mieux compte de la distribution statistique. Les classes sans individus sont abandonnées, mais la légende montre la discontinuité de la série Réalisez la légende avec (n=6) min max cn moy - σ/2 + σ/2+σ-σ De à De à De à De à De 9300 à

48

49

50

51 Le géoïde en Suisse (CHGeo2004) par rapport à l'ellipsoïde de référence local

52 Source : office fédéral de topographie


Télécharger ppt "T3 S2: les cartes, enjeux politiques approche critique."

Présentations similaires


Annonces Google