La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANIMATION PÉDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE WITTELSHEIM Année scolaire 2011/2012 De la différenciation au quotidien à la validation des acquis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANIMATION PÉDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE WITTELSHEIM Année scolaire 2011/2012 De la différenciation au quotidien à la validation des acquis."— Transcription de la présentation:

1 ANIMATION PÉDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE WITTELSHEIM Année scolaire 2011/2012 De la différenciation au quotidien à la validation des acquis

2 I. Pourquoi différencier? I.1 Obligation institutionnelle I.2. Obligation professionnelle, déontologique et éthique I. 3. Obligation intellectuelle II. Quelques définitions III. Les pré requis indispensables pour lenseignant IV. Ce que la pédagogie différenciée nest pas V. La pédagogie différenciée Conclusion VI. Exemples de différenciation Français EPS Déroulement de lanimation

3 I. Pourquoi Différencier ? Une obligation institutionnelle Une obligation intellectuelle Une obligation déontologique et étique Une finalité : lutter contre léchec scolaire Des objectifs : améliorer la relation enseignant/ enseigné, favoriser lautonomie et les interactions sociales

4 I.1. Une obligation institutionnelle La loi pour l'avenir de l'École du 23 avril 2005 assigne au système éducatif des missions renouvelées autour des objectifs suivants : assurer la réussite de tous les élèves, mieux garantir l'égalité des chances et favoriser l'insertion professionnelle des jeunes. La circulaire N° du 5/06/2008 sur laménagement du temps scolaire. BO n°3 du 19 juin 2008 :« Il revient à lenseignant de choisir les méthodes les plus adaptées aux caractéristiques individuelles et aux besoins spécifiques de ses élèves » « Le professeur des écoles ne saurait être un simple exécutant : à partir des objectifs nationaux, il doit inventer et mettre en œuvre les situations dapprentissages qui permettront à ses élèves de réussir dans les meilleures conditions. » La liberté pédagogique induit une responsabilité : son exercice suppose des capacités de réflexion sur les pratiques et leurs effets

5 I.2 Une obligation professionnelle, déontologique et éthique Compétence 5 (Organiser le travail de la classe) Compétence 6 (Evaluer les élèves) Compétence 7 (Prendre en compte la diversité des élèves)

6 I.3 Une obligation intellectuelle : les 7 postulats de BURNS, Il ny a pas 2 apprenants : -1. qui progressent à la même vitesse. -2. qui soient prêts à apprendre en même temps. -3. qui utilisent les mêmes techniques détude. -4. qui résolvent les problèmes exactement de la même manière -5. qui possèdent le même répertoire de comportements -6. qui possèdent le même profil dintérêt. -7. qui soient motivés pour atteindre les mêmes buts

7 II. Quelques définitions « La différenciation, cest un effort de diversification méthodologique, susceptible de répondre à la diversité des élèves. » Louis LEGRAND « La pédagogie différenciée est une démarche qui consiste à mettre en œuvre un ensemble diversifié de moyens et de procédures denseignement et dapprentissage pour permettre à des élèves dâges, daptitudes, de compétences, aux savoirs hétérogènes datteindre, par des voies différentes, des objectifs communs. » Gilles AUZELOUX « Il ny a pas de méthode unique, il doit y avoir une variété de réponses au moins égales à la variété des attentes. » André de PERETTI

8 III. L es pré requis indispensables pour lenseignant Maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale. Concevoir et mettre en œuvre son enseignement. Organiser le travail de la classe. Prendre en compte la diversité des élèves. Évaluer les élèves. Travailler en équipe Se former et innover.

9 IV. Ce que la pédagogie différenciée nest pas La différenciation n est pas un travail individualisé. Elle n est pas lart de distribuer un travail différent à chacun. Elle ne consiste pas à traiter des parties de programme différentes ou à travailler des compétences différentes. Elle ne se met pas en place à la fin des apprentissages. Elle ne se limite pas à la variation dun seul paramètre, mais elle doit prendre en compte les différents registres dapprentissage ( pratiques de lenseignant, parcours des élèves, organisation des activités, évaluation des compétences).

10 Les pratiques de lenseignant lévaluation des compétences les parcours des élèves lorganisation des activités Différencier, cest : diversifier … V. La pédagogie différenciée :

11 les pratiques de lenseignant les parcours des élèves méthodes entrées dans les situations dapprentissage interventions de lenseignant démarches dapprentissage supports regroupements modes de représentation espace / temps Différencier, cest : diversifier … Au niveau dun cycle Au niveau dune séquence Outils/modalités lorganisation des activités lévaluation des compétences typesformes Critères de réussite Différencier, cest diversifier… manières

12 Conclusion Les pédagogies différenciées visent à donner à tous une culture de base commune. Il est important de diversifier tout ce qui peut l'être, pour faire en sorte que tous les élèves aient un réel accès à cette culture, se l'approprient vraiment.

13 Document réalisé à partir : Halina PRZESMYCKI, La pédagogie différenciée, Education HACHETTE, 2008 Léquipe des conseillers pédagogiques du Bas-Rhin, La différenciation pédagogique Léquipe de circonscription de Colmar, Document danimation pédagogique sur la pédagogie différenciée JL Bourdeau, CPC AIS, Pédagogie différenciée et aide spécialisée marseille.fr/webphp/archive/Pedagogie/pedagogiedifferenciee.pdf marseille.fr/webphp/archive/Pedagogie/pedagogiedifferenciee.pdf

14 Contenu des ateliers et prolongements Présentation de la séquence Les différenciations mises en place Indiquer les ressources : site IEN (les séquences, séances, outil (différencier cest diversifier) Quest-ce quon pourrait imaginer de plus pour la séquence en regard de la fiche synthétique ? En autonomie : A laide des ressources présentées, élaborer une séquence ainsi que les différenciations mises en place en vue dune mutualisation (1 séquence par cycle et par école)

15 Différencier, cest diversifier… lorganisation des activités Les modes de représentation : Auditif : parole Visuels : texte, image, photo, dessin, carte, graphique, tableau, film, Kinesthésique manipulations diverses Contexte / situation exemple pour la proportionnalité : technologie, Mathématiques (agrandissement de figure, échelles, pourcentages), vie courante Les supports : matériel collectif (affichage, ouvrages documentaires, littéraires, carte, document de presse, document numérique, transparent, vidéoprojecteur, TBI) matériel individuel (cahiers dessai, de règles, carnet dobservation…)

16 Différencier, cest diversifier… lorganisation Les regroupements délèves (en classe ou par décloisonnement) par besoins (compétences spécifiques, ponctuels) par niveaux (exemple : textes de longueur, de difficulté différentes) par ateliers (tournant ou pas) : travailler sur différents aspects dun même thème par tutorat entre élèves

17 Différencier, cest diversifier… lorganisation du temps : temps alloué pour la tâche temps de parole de lenseignant temps de mise en projet des élèves temps dentraînement de lespace : aménagement de la classe (artistiques, BCD/lecture, écriture, scientifique), disposition et mobilité des tables

18 Différencier, cest diversifier… le parcours de lélève Au niveau dun cycle : Intégration ponctuelle dun élève dans une autre classe (exemple dun enfant lecteur au CP, élève de CLIS…) Passage anticipé Au niveau dune séquence : Progression par compétences intermédiaires Insistance sur certaines étapes dune démarche dapprentissage (par exemple lentraînement) Penser à prévoir des exercices de consolidation de complexité croissante Réapprentissages, remédiation

19 Différencier, cest diversifier… les pratiques de lenseignant Les méthodes : étayage de lenseignant lensemble des actions et des échanges pour soutenir provisoirement (présence de lenseignant) respect des styles cognitifs place de lerreur dans lapprentissage aides méthodologiques outils élèves personne ressource métacognition : réflexion sur les connaissances et les façons de les acquérir (Comment tu vas ty prendre ? Quest-ce quil faut connaître pour résoudre cette situation ? Pourquoi tu fais comme cela ?

20 Différencier, cest diversifier… les pratiques de lenseignant Les démarches dapprentissage: démarche inductive Étude de cas particuliers à travers lesquels les apprenants vont reconstituer la règle générale démarche déductive Présentation de la règle, puis dexercices dapplication pour renforcer la mémorisation démarche créative donner la possibilité à lélève de « dire », à sa manière, dans un cadre ouvert, où on évitera dimposer plus ou moins consciemment nos représentations dadultes démarche dinvestigation Une situation déclenchante, la formulation dun problème à résoudre, premières explications et réponses possibles, recherche de solutions (Hypothèses), expérimentation, démarche technologique Démarche rigoureuse qui prend appui sur un cahier des charges pour prévoir les étapes de fabrication allant jusquà la validation de lobjet et qui sachève par la mise en évidence du principe de fonctionnement

21 Différencier, cest diversifier… les pratiques de lenseignant Les interventions de lenseignant: annonce de lobjectif, du projet… prise en compte des besoins prise en compte des acquis faire émerger les représentations initiales, tenir compte des programmations décole ou de cycle.. maintien des exigences pour tous veiller à préserver un niveau dambition légitime

22 Différencier, cest diversifier… les pratiques de lenseignant Les entrées dans les situations dapprentissage par : lanticipation exemple la formulation dhypothèses la planification exemple pour construire ceci, de quoi aurons- nous besoin ? Lister les apprentissages nécessaires pour atteindre un objectif, puis les critères de réussite (en relation avec lévaluation) la réalisation, la création fiche technique + kit, production artistique lévaluation diagnostique

23 Différencier, cest diversifier … lévaluation des compétences Les formes d'évaluation lécrite, lorale, lobservation, autres (par exemples dans les activités de transfert : spectacles, expo, articles…) Les types d'évaluation diagnostique, formative (continue), sommative Les manières d'évaluer auto-évaluation, co-évaluation, fiche de positionnement, rachat d'erreur après correction, notation positive Les outils et les modalités grille d'analyse, de relecture, … seul, en duo, en groupe Les critères de réussite (exemple : durées différentes pour « courir longtemps »)

24 EDUSCOL

25 Grilles de références pour lévaluation et la validation des compétences du socle commun

26 Les repères dapprentissage en EPS

27 BO n°1 du 5 janvier 2012 : nouvelles progressions


Télécharger ppt "ANIMATION PÉDAGOGIQUE CIRCONSCRIPTION DE WITTELSHEIM Année scolaire 2011/2012 De la différenciation au quotidien à la validation des acquis."

Présentations similaires


Annonces Google