La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etude dun exemple Friedrich Flick, un industriel allemand face à la dénazification Corpus documentaire : -Des extraits du docu-fiction La Famille Flick,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etude dun exemple Friedrich Flick, un industriel allemand face à la dénazification Corpus documentaire : -Des extraits du docu-fiction La Famille Flick,"— Transcription de la présentation:

1 Etude dun exemple Friedrich Flick, un industriel allemand face à la dénazification Corpus documentaire : -Des extraits du docu-fiction La Famille Flick, une histoire allemande réalisé par Thomas Fischer en Des photos de Friedrich Flick au moment de son arrestation ou lors de son procès -Une chronologie sur le site dArte -Des extraits dun entretien organisé par Arte avec lhistorien Kim Priemel

2 Friedrich Flick lors de son procès, photo anonyme, 1947 Chronologie 1934 Friedrich Flick devient membre du « Cercle des Amis de Himmler » Spoliations dentreprises juives au profit de Friedrich Flick 1er Mai 1937 Adhésion de lindustriel au parti national-socialiste (NSDAP) Deuxième Guerre Mondiale : production darmes, travail forcé Expansion économique du groupe industriel Flick dans les zones occupées Juin 1945 Arrestation et emprisonnement de Friedrich Flick 1946 Saisie et expropriation des biens de Flick en zone doccupation soviétique 15 Mai 1947 Début du procès de Nuremberg à lencontre des industriels 25 Août 1950 Libération conditionnelle de Friedrich Flick Années 1950 Reconstruction et réorientation du groupe industriel Flick : vente des participations dans lindustrie minière ; entrée dans le capital des entreprises Daimler-Benz, Dynamit Nobel, la fabrique de pâte à papier et de cellulose Feldmühle et dans le groupe Wetzlarer Buderus Extraits de La Famille Flick, une histoire allemande

3 ARTE : Lors du procès de Nuremberg, Friedrich Flick, fondateur du groupe, a été condamné à sept ans demprisonnement. Il a été libéré après trois années de détention. Na-t-on pas ainsi cautionné un comportement moral douteux ? En 1947, Friedrich Flick a écopé dune des peines les plus clémentes du tribunal de Nuremberg. Même sil ne faut en aucun cas relativiser la gravité du travail forcé, on ne peut le comparer aux massacres perpétrés par les commandos nazis ou aux exécutions dont la Wehrmacht sest rendue coupable. Lironie du sort a voulu que Friedrich Flick ait pu poursuivre sa carrière non pas malgré le procès de Nuremberg, mais pour ainsi dire grâce à lui. En effet, il est devenu le symbole de ces Allemands qui se sentaient doublement condamnés – à la fois victimes du régime national-socialiste, qui ne leur aurait laissé aucune chance de respecter une certaine morale, et des Américains, qui les auraient « indument » traduits en justice. Dans les années du « miracle économique » (à partir de 1950), les personnalités comme Friedrich Flick ont même joui dune image positive.

4 Fresque d Adolf Riedlin, 1937, Fribourg-en-Brisgau et la fresque modifiée en 1948

5

6 « Malgré tous nos efforts et ceux de beaucoup dAutrichiens, malgré notre bonne volonté, malgré laction culturelle, malgré contacts, cérémonies et mesures libérales, le climat et les rapports entre nous et une partie de la population ne se sont améliorés que lentement. Dans son premier rapport, M. Voizard les qualifiait de mauvais. Il y signalait « une propagande chuchotée soigneusement organisée à tous les échelons » par des nazis camouflés ou danciens agents de la Gestapo non encore découverts. Elle nous accusait en particulier de vivre aux dépens de la population alors que nous avions beaucoup de mal à recevoir de notre pays, encore très pauvre, notre propre ravitaillement et les denrées que nous nous donnions aux deux provinces. (…) il ne faudra pas moins de plusieurs années defforts pour parvenir au résultat recherché qui je le crois ou je lespère dure encore » Général Béthouart, La Bataille pour lAutriche, 1965, extraits.

7 B- En URSS, la sortie du totalitarisme a été progressive

8 Quelques lectures Jean-Jacques Marie, Khrouchtchev, Paris, Payot, Jacques Le Bourgeois, «La déstalinisation, processus de démythification du chef : un contre-exemple du totalitarisme ?», Les Cahiers de psychologie politique, n°13, juillet (en ligne) Jacques Le Bourgeois, «Le culte du chef à travers limage de Staline Ou un exemple de construction dun mythe», Les Cahiers de psychologie politique, n°12, janvier (en ligne) Nicolas Werth, « Les crimes du communisme. Révélations sur le rapport Khrouchtchev », LHistoire n°305, janvier 2006, p « Les archives du Monde. Le rapport Khrouchtchev », Le Monde 2, n°106, 25 février 2006, p

9 Une de lHumanité, 9 mars 1953

10 Etude dun exemple 1956 et la déstalinisation Corpus documentaire : -Le contenu du rapport Khrouchtchev avec des extraits -Ses silences à partir du rapport Pospelov -Limpact en URSS avec un extrait des Mémoires de Mikhaïl Gorbatchev -Ses conséquences dans le bloc de lEst à partir des photographies de manifestations à Poznan et à Budapest en 1956

11 Extraits du rapport Pospelov, 9 février 1956, LHistoire, n°305, p. 90

12 « Au printemps de 1956, le XXe congrès du part et le rapport à huis clos de Khrouchtchev sur les crimes de Staline causèrent un véritable choc politique et psychologique dans le pays. (…) Japprouvais lattitude courageuse de Khrouchtchev et manifestai publiquement cette conviction. Pourtant je ne manquai pas de relever les réactions mitigées au sein de lappareil. Je perçus même un certain désarroi. De tels sentiments étaient aisés à comprendre. Pendant des décennies, tout le travail du parti et lorganisation de notre existence tout entière avaient reposé sur lautorité de Staline qui consacrait et justifiait tout. (…) Pendant les deux semaines que je passai dans le district, je rencontrai quotidiennement des komsomols et des membres du parti. Ils étaient loin davoir tous le même avis. Chez certains – surtout les jeunes, les intellectuels et ceux que la répression stalinienne avait touché dune manière ou dune autre -, le thème du « culte » suscitait un vif écho. Dautres refusaient simplement de croire les faits cités dans le rapport, rejetant catégoriquement le jugement porté sur laction et le rôle de Staline. Les troisièmes – les plus nombreux – ne doutaient pas de la véracité de ces accusations posaient inlassablement la même question : « A quoi bon ? » Autrement dit pourquoi laver son linge sale en public et exciter ainsi la population ? (…) Dans les hautes sphères, tout le monde comprenait bien – qui intuitivement, qui avance les outils de la réflexion – que la critique de Staline visait aussi le système lui-même, constituant une menace pour son existence et, par conséquent, pour le bien-être de ses dirigeants. (…) Quoi quil en soit, le XXe congrès donna une puissante impulsion à notre société engageant une réévaluation de la politique intérieure et extérieure et entraînant une amorce danalyse historique. Mais les forces du passé résistaient. » Mikhaïl Gorbatchev, Mémoires, Paris, Editions du Rocher, 1997, p

13 Statue de Staline à Budapest, photo anonyme, 1956 Photo de manifestants réclamant du pain à Poznan, 1956

14 Daprès Marc Elie, Les anciens Détenus du Goulag, EHESS, 2007.

15 Chers compatriotes, concitoyens, (…) je mets fin à mes fonctions de Président de lURSS (…). Le destin a voulu quau moment où jaccédais aux plus hautes fonctions de lEtat, il était clair que le pays allait mal. Tout ici est en abondance (…), et pourtant nous vivons bien plus mal que dans les pays développés (…). La raison était déjà claire – la société étouffait dans le carcan du système administratif de commande. Condamnée à servir lidéologie et à porter le fardeau de la militarisation à outrance, elle était à la limite du supportable. Toutes les tentatives de réformes partielles (…) ont échoué lune après lautre. Le pays perdait ses objectifs. Il nétait plus possible de vivre ainsi. Une œuvre historique a été accomplie : -Le système totalitaire qui a privé de la possibilité quil aurait eu depuis longtemps dêtre heureux et prospère a été liquidé. -Une percée a été effectuée sur la voie des transformations démocratiques. Les élections libres, la liberté de la presse, les libertés religieuses, des organes de pouvoir et de représentation et de multipartisme sont de venus une réalité. -La marche vers une économie multiforme a commencé. Tous ces changements ont provoqué une énorme tension. Extraits de lallocution télévisée de Mikhaïl Gorbatchev, 25 décembre 1991

16 Alexander Vaganov Collectivisation 1929 Affiche, 1988

17 Statue de Lénine à Vilnius Photo, 1991

18 Propositions dévaluation en S Des sujets de composition : -Le totalitarisme soviétique, de sa naissance à sa fin -Totalitarisme et violence Caricature de Pancho, 1991 Consigne Après avoir présenté le document en le situant dans son contexte, vous expliquerez à laide du document et de vos connaissances le rôle de Gorbatchev et de Khrouchtchev, la déstalinisation et ses limites.

19 Inauguration de la statue de Lénine à Montpellier par G. Frêche, photo, 2010


Télécharger ppt "Etude dun exemple Friedrich Flick, un industriel allemand face à la dénazification Corpus documentaire : -Des extraits du docu-fiction La Famille Flick,"

Présentations similaires


Annonces Google