La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes."— Transcription de la présentation:

1 La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes

2 Systèmes éducatifs : comparaison de la France avec ses voisins européens Présentation par Bernard Hugonnier Directeur adjoint pour léducation Angers 15 septembre 2008

3 Pourcentage de personnes ayant atteint le niveau déducation supérieure dans une classe dâge (2006) Indicateur A1.3a, RSE ans55-64 ans25-34 ans France Allemagne Italie13917 G.B Espagne Finlande OCDE271933

4 Temps dinstruction annuel en heures suivant lâge (2005) Indicateur D1.1, RSE ans12-14 ans France Allemagne Italie G.B.-- Espagne Finlande OCDE770896

5 Nombre délèves par classe, établissements privés et publics confondus (2006) Indicateur D2.1, RSE 2008 PrimaireSecondaire France Allemagne Italie G.B Espagne Finlande-- OCDE

6 Ratio élèves/enseignants (2006) Indicateur D2.2, RSE 2008 PrimaireSecondaire France Allemagne Italie10.7 G.B Espagne Finlande OCDE

7 Pourcentage des ans et ans nayant pas atteint au moins un diplôme de léducation secondaire du 2 nd degré (2006) Indicateur A1.2a, RSE ans55-64 ans France1848 Allemagne1621 Italie3368 G.B.2439 Espagne3673 Finlande1037 OCDE2245

8 Score dans PISA en lecture en 2006 et évolution sur 2003 PISA 2003 et Par rapport à 2003 France Allemagne51611 Italie G.B.5150 Espagne Finlande5630 OCDE500-6

9 Pourcentage de réussite dans PISA suivant les niveaux de performance PISA 2006 Niveaux 5 et 6Niveaux 1 et 0 France Allemagne Italie3.925 G.B Espagne Finlande OCDE

10 Variables psychologiques PISA 2003 Fr.Fin.All.Ita. Esp. OCDE Jai du plaisir à faire des maths (intérêt) Je mintéresse à ce que japprends en math Je me sens chez moi à lécole (appartenance) Jai peur que cela soit difficile pour moi en math (anxiété) Jai peur de ne pas réussir Les professeurs sintéressent au progrès de chaque élève (soutien) Les professeurs aident chaque élève

11 Haute performance Faible équité sociale Faible performance Faible équité sociale Haute performance Haute équité sociale Performance faible Haute équité sociale PISA Haute performance Haute équité Éducation élitiste: une haute qualité réservée à un petit nombre Éducation de masse: un système équitable mais de qualité moyenne Basse équité Basse performance

12 Low average performance Large socio-economic disparities High average performance Large socio-economic disparities Low average performance High social equity Strong socio- economic impact on student performance Socially equitable distribution of learning opportunities High science performance Low science performance OECD (2007), PISA 2006 – Science Competencies for Tomorrows World, Figures 4.4c

13 Facteurs de succès Cadre général – Nombre de professeurs qualifiés – Différenciation institutionnelle – Hétérogénéité des établissements Environnement denseignement – Moral et engagement des enseignants – Individualisation de lenseignement – Soutien aux élèves – Équilibre des programmes Environnement dapprentissage – Relations entre les enseignants et les élèves – Moral et engagement des élèves – Climat dapprentissage Gouvernance et gestion des établissements – Autonomie des établissements – Implication des parties prenantes dans la gestion – Culture dévaluation

14 Facteurs de succès Cadre général – Nombre de professeurs qualifiés – Différenciation institutionnelle – Hétérogénéité des établissements Environnement denseignement – Moral et engagement des enseignants – Individualisation de lenseignement – Soutien aux élèves – Équilibre des programmes Environnement dapprentissage – Relations entre les enseignants et les élèves – Moral et engagement des élèves – Climat dapprentissage Gouvernance et gestion des établissements – Autonomie des établissements – Implication des parties prenantes dans la gestion – Culture dévaluation

15 La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes

16 La réforme de lécole primaire Composantes Nouveaux programmes Nouvelle organisation du temps des élèves à lécole 24 heures de classe pour tous ; 2 heures daide personnalisée pour ceux qui en ont le plus besoin ; accompagnement éducatif dans les secteurs de léducation prioritaire. Régulation par les résultats (liberté pédagogique // responsabilité) évaluations-bilans en CE1 et en CM2 suivi des parcours individuels (livret scolaire revu) aide sans délai Inspection des enseignants centrée sur les effets de leurs pratiques pour les élèves (liberté pédagogique // efficacité)

17 Finalités Réduire le poids des déterminismes sociaux Exemple : le redoublement à lécole élémentaire touche 41% des enfants de ménages inactifs 20% des enfants douvriers et demployés 7% des enfants de cadres 3% des enfants denseignants

18 Finalités Rehausser la place de lécole française dans les comparaisons internationales PISA (enfants de 15 ans) : la France est passée sous la moyenne de lOCDE. PIRLS (lecture / enfants en 4ème année de scolarité obligatoire – CM1 en France) : la France se situe en dessous de la moyenne de lOCDE, avec une sur- représentation du groupe le plus faible. Son score a baissé entre 1991 et 2001, puis entre 2001 et 2006.

19 Les nouveaux programmes Principes ayant présidé à leur élaboration 1. Concision Texte énonçant seulement les objectifs et les contenus denseignement. Pas de considérations épistémologiques ou psychologiques. Pas de prescriptions relatives aux modalités didactiques ou pédagogiques. Equilibre : sens / automatismes 2. Lisibilité par tous Usage dun vocabulaire simple, accessible aux non spécialistes

20 Lécole maternelle Aider chaque enfant, selon des démarches adaptées, à devenir autonome et à réussir au cours préparatoire les apprentissages fondamentaux. Un rôle propédeutique réaffirmé, prééminent. Enjeu = une meilleure « égalisation » des chances La GS, partie intégrante de lécole maternelle Insistance sur lacquisition dun langage oral « riche et organisé » sur limportance des situations de jeux, de recherche, de production mais aussi sur des entraînements nécessaires sur léveil culturel Pas de progressions mais des repères pour organiser la progressivité des apprentissages

21 Lécole maternelle Percevoir, sentir, imaginer, créer La sensibilité, limagination, la création Découvrir le monde Agir et sexprimer avec son corps Devenir élèveVivre ensemble Sapproprier le langage Découvrir lécrit Le langage au cœur des apprentissages Programme 2008Programme 2002/2007

22 Lécole élémentaire Horaires CP-CE1 24 h864 hTotal 81 hDécouverte du monde 81 hPratiques artistiques 54 hLangue vivante 9 h Horaire annuel décliné en fonction du projet pédagogique de lenseignant 108 hEPS 5 h180 hMathématiques 10 h360 hFrançais Durée hebdomadaireDurée annuelleChamps disciplinaires

23 Lécole élémentaire Horaires CE2 – CM1 – CM2 24 h864 hTotal 78 h Culture humaniste Pratique artistique et histoire des arts Histoire – Géographie - Éducation civique 78 hSciences expérimentales et technologie 54 hLangue vivante 11 h Horaire annuel décliné en fonction du projet pédagogique de lenseignant 108 hEPS 5 h180 hMathématiques 8 h288 hFrançais Durée hebdomadaire Durée annuelle Champs disciplinaires

24 Lécole élémentaire Français ( de manière générale) Des finalités complexes énoncées pour les fins de cycles considérées comme « paliers » dans le parcours dacquisition du socle commun. Croisement Disciplines // Piliers (ou compétences) du socle. Une approche intégrative des acquisitions qui suppose des connaissances et des ressources sûres. Composantes et objectifs précisés pour tous les domaines.

25 Lécole élémentaire Français ( de manière générale) Des progressions qui explicitent un ordre dans le temps et le niveau des attentes. La transversalité de la maîtrise de la langue réaffirmée. Une pratique quotidienne, des horaires à respecter.

26 Lécole élémentaire Mathématiques ( de manière générale - cycles 2 et 3) Les objectifs de la formation mathématique : Conjointement acquérir des connaissances (ex : le rectangle) acquérir des outils (ex : les techniques opératoires) acquérir des automatismes apprendre à résoudre des problèmes pour « agir dans sa vie quotidienne et se préparer à la poursuite détudes au collège » Imagination, rigueur, précision, goût de la recherche et du raisonnement, capacités dabstraction

27 Lécole élémentaire Mathématiques ( de manière générale - cycles 2 et 3) La résolution de problèmes joue un rôle essentiel dans lactivité mathématique. Elle fait lobjet dun apprentissage. Elle est présente dans tous les domaines. Elle sexerce à tous les stades des apprentissages. « Faire des mathématiques pour apprendre comment résoudre des problèmes » (A. Mercier)

28 La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes

29 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Deux piliers : apprentissages de la lecture et de lécriture qui se renforcent mutuellement. Ils sappuient sur la pratique de loral et lacquisition du vocabulaire. Ils saccompagnent dune première initiation à lorthographe et à la grammaire.

30 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Lecture Supports Manuel de qualité ; Lecture de textes du patrimoine et dœuvres destinés aux jeunes enfants, dont la poésie. Constituants Déchiffrage (maîtrise du code et de la combinatoire) ; Identification / reconnaissance de mots ; Compréhension (traitement des phrases et des textes).

31 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Écriture Maîtrise du geste graphique. Copie : techniques, soin, vitesse. Rédaction : rechercher et organiser des idées, choisir du vocabulaire, construire et enchaîner des phrases, prêter attention à lorthographe. Écriture au clavier

32 Lécole élémentaire Français - Cycle 2 Les appuis La pratique de loral Production dun langage progressivement plus structuré et précis Compréhension, en particulier de textes lus par ladulte. Modèles décrits mémorisés et restitués (récitation). Le vocabulaire Mobilisation et extension des acquis. Structuration des acquis : classements ; relations de sens : synonymes, antonymes ; familles de mots. Familiarisation avec le dictionnaire.

33 La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes

34 Relation socle commun/ programme Le socle: aucun enfant ne peut quitter lécole sans avoir acquis les compétences du socle. Le socle: aucun enfant ne peut quitter lécole sans avoir acquis les compétences du socle. Les programmes : contenu de lenseignement Les programmes : contenu de lenseignement Marier ces deux objectifs: Enjeu de la DIFFERENCIATION PEDAGOGIQUE

35 Les sept piliers La maîtrise de la langue française La pratique dune langue vivante étrangère Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication La culture humaniste Les compétences sociales et civiques Lautonomie et linitiative

36 Les compétences Les compétences sont déclinées en connaissances, capacités et attitudes Chaque pilier requiert plusieurs disciplines qui elles mêmes contribuent à l'acquisition de plusieurs compétences. Deux nouvelles compétences : compétences sociales et civiques et autonomie et initiative.

37 Palier 1 Français fin CE1 Sexprimer clairement à loral en utilisant un vocabulaire approprié. Lire seul, à haute voix, un texte comprenant des mots connus et inconnus. Lire seul et écouter lire des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge. Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne simples. Dégager le thème dun paragraphe ou dun texte court.

38 Palier 1 Français fin CE1 Copier un texte court sans erreur dans une écriture cursive lisible et avec une présentation soignée. Écrire sans erreur sous la dictée un texte de 5 lignes en utilisant ses connaissances lexicales orthographiques et grammaticales. Utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court. Ecrire de manière autonome un texte de 5 à 10 lignes.

39 Palier 1 Mathématiques fin du CE1 Écrire, nommer, comparer, ranger les nombres entiers naturels inférieurs à Calculer : addition, soustraction, multiplication. Diviser par 2 et par 5 des nombres entiers inférieurs à 100 (dans le cas où le quotient exact est entier). Restituer et utiliser les tables daddition et de multiplication par 2, 3, 4 et 5. Calculer mentalement en utilisant des additions, des soustractions et des multiplications simples.

40 Palier 1 Mathématiques fin du CE1 Situer un objet par rapport à soi ou à un autre objet, donner sa position et décrire son déplacement. Reconnaître, nommer et décrire les figures planes et les solides usuels. Utiliser la règle et léquerre pour tracer avec soin et précision un carré, un rectangle, un triangle rectangle. Utiliser les unités usuelles de mesure ; estimer une mesure. Être précis et soigneux dans les tracés, les mesures et les calculs.

41 Palier 1 Mathématiques fin du CE1 Résoudre des problèmes très simples. Observer et décrire pour mener des investigations. Appliquer des règles élémentaires de sécurité pour prévenir les risques daccidents domestiques.

42 Palier 2 Français fin du CM2 Sexprimer à loral comme à lécrit dans un vocabulaire approprié et précis. Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté. Lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte. Lire seul des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse adaptés à son âge. Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne. Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient. Dégager le thème dun texte.

43 Palier 2 Français fin du CM2 Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux lécrire). Répondre à une question par une phrase complète à loral comme à lécrit. Rédiger un texte dune quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique compte rendu) en utilisant leurs connaissances en vocabulaire et en grammaire. Orthographier correctement un texte simple de dix lignes - lors de sa rédaction ou de sa dictée - en se référant aux règles connues dorthographe et de grammaire ainsi quà la connaissance du vocabulaire. Savoir utiliser un dictionnaire.

44 Palier 2 Mathématiques fin du CM2 Écrire, nommer, comparer et utiliser les nombres entiers, les nombres décimaux (jusquau centième) et quelques fractions simples. Restituer les « tables daddition » et de multiplication de 2 à 9. Utiliser les techniques opératoires des quatre opérations sur les nombres entiers et décimaux (pour la division, le diviseur est un nombre entier). Calculer mentalement en utilisant les quatre opérations. Estimer lordre de grandeur dun résultat. Utiliser une calculatrice.

45 Palier 2 Mathématiques fin du CM2 Reconnaître, décrire et nommer les figures et solides usuels. Utiliser la règle, léquerre et le compas pour vérifier la nature de figures planes usuelles et les construire avec soin et précision. Reconnaître, décrire et nommer les figures et solides usuels. Utiliser la règle, léquerre et le compas pour vérifier la nature de figures planes usuelles et les construire avec soin et précision. Reconnaître, décrire et nommer les figures et solides usuels. Utiliser la règle, léquerre et le compas pour vérifier la nature de figures planes usuelles et les construire avec soin et précision. Utiliser les unités de mesure usuelles ; utiliser des instruments de mesure ; effectuer des conversions.

46 Palier 2 Mathématiques fin du CM2 Résoudre des problèmes relevant des quatre opérations, de la proportionnalité, et faisant intervenir différents objets mathématiques : nombres, mesures, règle de trois, figures géométriques, schémas. Savoir organiser des informations numériques ou géométriques, justifier et apprécier la vraisemblance dun résultat. Lire, interpréter et construire quelques représentations simples : tableaux, graphiques.

47 Continuité dans la construction de compétences Le socle sacquiert de manière continue de la maternelle à la fin de la scolarité obligatoire Le socle sacquiert de manière continue de la maternelle à la fin de la scolarité obligatoire Renforce la nécessaire continuité entre les cycles et les degrés Renforce la nécessaire continuité entre les cycles et les degrés Renforce les concertations et le travail en équipe Renforce les concertations et le travail en équipe

48 FAVORISER LES APPROCHES INTER et TRANSDISCIPLINAIRES Dans les programmes, rechercher les ponts, les liens, … entre les disciplines Dans les programmes, rechercher les ponts, les liens, … entre les disciplines Faire converger, se réinvestir, se consolider les compétences acquises dans les disciplines Faire converger, se réinvestir, se consolider les compétences acquises dans les disciplines Lexemple de la culture humaniste Lexemple de la culture humaniste LEPS, discipline transversale dans le cadre du socle LEPS, discipline transversale dans le cadre du socle Le rôle « civique » de chaque discipline dans le cadre de la construction des compétences 6 et 7 Le rôle « civique » de chaque discipline dans le cadre de la construction des compétences 6 et 7

49 MERCI... - de votre attention, - de votre engagement continu à la meilleure réussite de tous et de chacun des élèves.


Télécharger ppt "La réforme de lécole primaire 2008 Lycée A MALRAUX Mercredi 24 septembre 2008 Circonscription Allonnes."

Présentations similaires


Annonces Google