La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation des personnels non titulaires sur les filières professionnelles Formation proposée par : Goislard Jocelyn CP STI Mayotte Promotion 2007/2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation des personnels non titulaires sur les filières professionnelles Formation proposée par : Goislard Jocelyn CP STI Mayotte Promotion 2007/2008."— Transcription de la présentation:

1 Formation des personnels non titulaires sur les filières professionnelles Formation proposée par : Goislard Jocelyn CP STI Mayotte Promotion 2007/2008 Sources : « les démarches inductives et les référentiels » J. MAYER édition Casteilla Ch. B I A B IANY IEN/ET S T I

2 Planning annuel de la formation des personnels contractuels et stagiaires du secteur STI 28 SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE NOVEMBRE 2007 Préparation de lacte pédagogique Les référentiels ( mise à plat par discipline) Le dossier technique (progression annuelle) La séquence pédagogique 1er trimestre 2 ème trimestre JANVIER 2008 FEVRIER 2008 MARS 2008 Présentation des productions Codification et classement des documents Correctifs/ modifications

3 Préparation de lacte pédagogique Lélève apprend et lenseignant enseigne : Ce sont 2 acteurs différents ayant deux activités différentes. Lenseignant se construit sa représentation de lélève à partir de ses croyances, de ses valeurs et de ses attentes. Cette représentation influence ses pratiques et peut avoir une incidence sur la réussite des élèves. Des représentations traditionnelles possibles de lenseignant sur la façon dont lélève apprend conduisent à adopter : La Pédagogie Magistrale (frontale) : elle repose sur une logique expositive, une présentation routinière dun ensemble de données ou lenseignant considère quil suffit d expliquer clairement pour que les connaissances soient mémorisées par lélève. Modèle fréquent : le cours magistral traditionnel. La pédagogie de lentraînement (comportementaliste) : les activités proposées aux élèves sont parcellisées en objectifs et accompagnées par lenseignant : Fort conditionnement. Les succès sont très valorisés et lélève devrait finir par adopter le comportement prévu. Auto socio construction : pédagogie de la construction. Lenseignant considère que seul lélève apprend, personne dautre ne peut le faire à sa place. Par des mises en situations, il favorise la découverte, lautonomie, le tâtonnement est autorisé : Référence des pédagogies nouvelles. « Il ne suffit pas que jenseigne pour que les élèves apprennent… » Quelques constats simples liées à la scolarité : Effet courant produit chez lélève : découragement et détournement ! «Lélève a beaucoup dobjectifs simultanés à gérer» «De ma pratique denseignement dépend de ma conception de la façon dont lélève apprend … » « Lélève à déjà des représentations avant le cours quil faut prendre en compte et qui servent dappui. Ces représentations seront modifiées quand il y aura apprentissage». Lenseignant est imprégné du fait quà priori, tout élève est capable de maîtriser les compétences que lon se propose de lui faire acquérir : cest le postulat déducabilité

4 PRINCIPE DACTION ET DE REACTION : SAVOIR CE QUIL Y A A FAIRE : SAVOIR COMMENT FAIRE EFFICACEMENT EN STI cc Dans la pratique, lenseignement se met en oeuvre lors de situations dapprentissage différentes (Cours, TP, Réalisations, PPCP, Modules, PFMP, PFE, Stage). Sur la base dune mise en activité des élèves, chaque situation doit être préparée et participe à lacquisition de compétences. Ce sont donc des situations de travail, et il convient pour les conduire à bien de : - savoir ce quil y a à faire (le prescrit) - savoir comment le faire efficacement (le réel) - savoir comment prendre en compte les représentations des élèves. Indiqué principalement dans les documents de référence suivants : Le référentiel du diplôme Les documents repères : Les guides « Repères pour la formation » Les recommandations de lIGEN Les documents de cadrage académiques des corps dinspection. Les textes des BO et notamment la circulaire relative aux misions des enseignants du BO n°22 du 29 mai 1997 « Des remarques telles que « il ne peut pas », « il ne veut pas » dans une logique de culpabilisation et de rejet de la faute sur lélève sont contraires à ce principe éthique » Si je « catalogue » un élève à priori, je ferais inconsciemment ce quil faut pour que létiquetage soit. « ENSEIGNER EST UN METIER COMPLEXE : gestion de lhumain, imprévisibilité des comportements» Sappuyer sur des principes didactiques établis Lentrée par les compétences Le principe La liaison avec le référentiel Lanalyse systémique ou descendante La pluriactivité autour des centres dintérêt La stratégie inductive Premier temps : AVANT DETRE AVEC LES ELEVES Planifier et cadrer la formation :: outils et méthodes Sur lannée ou sur le cycle : le plan de formation des élèves Pour une séquence (ou par thème, ou par centre dintérêt) : Le dossier technique relatif au thème retenu Le dossier pédagogique qui inclut les documents par séance (voir paragraphe suivant) Les documents de gestion de la classe (ou du groupe) : Planification des activités (activités élèves, composition sous groupes, dates rotations) Suivi des élèves (pointage et résultats) Par séance : en relation étroite avec les documents précédents, Fiche contrat (mention des objectifs, compétences et activités sollicités) Fiche de déroulement (document professeur) Documents de travail des élèves (travail demandé, guidance…) Documents ressources (dossier technique, documents constructeurs et ressources diverses) ou localisation de la ressource sur supports diversifiés Documents dÉvaluation

5 Première urgence : Se procurer le référentiel « La formation des élèves seffectue en équipe sur la base du plan de formation établi conjointement » Chaque séance à preparer et à conduire est définie par : - Une mise en situation mobilisatrice de lactivité (situation « de problème professionnel à résoudre » en relation avec les activités définies dans le RAP -référentiel des activités professionnelles). Cette mise en situation doit permettre à lélève de percevoir lintérêt du travail proposé dans lexercice du métier (relation avec le RAP) et dans la progression de ses apprentissages. - La communication des objectifs visés accompagnés des exigences et des indicateurs, à communiquer aux élèves - Lidentification préalable et lévaluation en début de séance des pré requis, - La mise à disposition de ressources adaptées (photos, éclatés, organigrammes, schémas, dessins, …) - La fiche contrat(ou guidance) retenue en fonction des élèves. - La mise à disposition planifiée dun poste de travail et déquipements clairement identifiés et correspondant au travail demandé. -Les synthèses des savoirs et/ou des savoir-faire en cause, directement liés à la mise en situation de départ -Lévaluation des objectifs visés. Lapproche des systèmes et équipements est à effectuer en privilégiant la chronologie suivante : 1. Effectuer lanalyse fonctionnelle 2. Effectuer lanalyse structurelle du cas exemple 3. Établir les relations fonctionnel/structurel 4. Effectuer lanalyse du fonctionnement Le dessin de construction mécanique prend place dans cette démarche globale notamment par le choix des supports (en cohérence avec le métier) et la continuité des interventions (surtout le point 1 précédent). Les activités pratiques sont mises en oeuvre à partir de dossiers ne comportant pas dinformations superflues. Il sagit du : 1. Dossier technique relatif à léquipement, au système support, à la réalisation 2. Dossier pédagogique (travail demandé incluant les différentes fiches) 3. Dossier ressources (sur différents supports : papier, informatique…) Pour la structuration des dossiers, fonction de la complexité de lactivité, on sefforcera de limiter dès que possible le nombre de documents remis aux élèves en les sélectionnant. En cas dapports simples ces 3 dossiers peuvent physiquement constituer un même document. Analyse descendante Lélève perçoit alors la cohésion du domaine professionnel

6 Deuxième temps : AVEC LES ELEVES Accompagner, stimuler, guider : « Donner à lenfant le désir dapprendre et toute méthode sera bonne » JJ Rousseau, lEmile 1762 Cest un document qui propose à lélève un cheminement en vue dacquérir les compétences visées lors de lactivité proposée. Cette guidance ne doit pas se résumer à un pas à pas routinier qui enlèverait à lélève toute autonomie de réflexion. La rédaction de la guidance (qui est davantage quune simple succession de questions) est construite pour permettre à lélève de découvrir et de faire progressivement par lui même, à partir : dun objectif clairement spécifié, dune logique dactivité à réaliser en relation avec le RAP, dune logique danalyse descendante dune identification préalable des obstacles potentiels susceptibles dêtre rencontrés par lélève lors de sa progression : cest le guide pour déterminer les objectifs intermédiaires, les temps forts de vérification et de validation de la progression des activités. La conclusion demandée à lélève (compétence à lui faire acquérir !) doit être en relation directe avec : Le problème de départ quil sagissait de résoudre Le niveau de maîtrise atteint pour les compétences dont on visait lacquisition dans une logique de justification de lécart entre lattendu et latteint Cette fiche inclut systématiquement des consignes de sécurité claires en cas dactivités de réalisation, de manipulation… Principe de la stratégie suggérée pour les apports en LP : - Présentation de lactivité, à partir dune situation problème - Travail (TP, TD) individuel ou en groupe (2ou 3) - mise en commun avec analyse et synthèse (cours) - apport complémentaire (suite cours pour structuration, généralisation…) - Transfert (TP, éventuellement TD…). Lévaluation est présente à chaque phase : elle est diagnostic avant la séance, formative pendant et sommative (généralement après la séquence). Le transfert permet à lélève dappliquer les compétences acquises dans des cas autres que celui qui à servi de support à lapprentissage au cours de la séance. Troisième temps : APRES LE CONTACT AVEC LES ELEVES Analyser, apprécier, réajuster Quatrième temps : CERTIFIER Épreuves ponctuelles terminales Le CCF Sinformer auprès du chef de travaux des documents académiques de cadrage (CCF, élaboration de sujets, planification…) Enseigner en STI cest aussi… Enseigner la prévention des risques professionnels (EPRP, PRAP) Gérer les sources dinformation à disposition des élèves Optimiser l organisation des ateliers Sinformer – se former – assurer une veille technologique (ouvrages, échanges, sites Internet…)

7 Que faut-il savoir pour conduire une classe ? Une classe quest-ce ? - Une classe est une structure constituée de plusieurs personnes (élèves+professeur) rassemblés autour dune activité commune APPRENDRE. - La classe est également un lieu dinitiative où sera développé des projets pédagogiques. Cours, leçons, séquences et séances seront menées à laide dune pédagogie active. - Le professeur doit être le chef dorchestre de toutes les activités afin de conduire avec une parfaite cohésion la classe. Il devra également faire respecter les règles de vie, se faire reconnaître par les élèves, mais être aussi à lécoute des questions ou des problèmes éventuels à propos du travail.

8 Organiser son cours ! -Au début de la séance pédagogique, lélève devra être informé de lobjectif de celle-ci. -Le professeur vérifiera les pré requis nécessaires à la bonne compréhension de la séance. A laide des moyens pédagogiques existant, il conduira les élèves à lacquisition des compétences ainsi que des savoirs et savoir-faire associés. - Tout au long de la séance il faut susciter les échanges collectifs entre le professeur et les élèves. -Le tableau, le rétroprojecteur ou le vidéo projecteur sont autant de moyens permettant de faire circuler linformation. - Enfin la démonstration du professeur, la manipulation des élèves ou même la distribution déchantillons par exemple, permettent danimer le cours et de captiver lattention des élèves.

9 La préparation du cours La fiche de préparation (document professeur) Cest un document de synthèse qui récapitule les informations essentielles relatives à la séquence. Cest une fiche de travail qui sélabore lors du choix dun thème, dune activité. Elle sert de point de départ pour élaborer les contenus et les activités de la séquence. Elle recense des informations sur : le thème de travail, lobjectif à atteindre, les connaissances nécessaires pour suivre la séquence et lévaluation. Cette fiche est également un outil de gestion de la formation (elle facilite le recensement des travaux réalisés. -Ne jamais oublier que le référentiel est loutil indispensable pour la préparation des documents suivant: La fiche de déroulement de séquence (document professeur) Lorsque le professeur prépare son cours, il prévoit un scénario : écriture ordonnée et chronologique de sa stratégie denseignement. Le professeur sefforce de décrire minutieusement les étapes, ses activités, les activités des élèves, lorganisation des groupes de recherche, lordre dutilisation des documents, etc. Il imagine donc le déroulement de la séquence (voir exemple de déroulement de séance) La fiche de déroulement accompagne le professeur durant la séquence. Elle constitue également une mémoire pour une ré exploitation ultérieur du thème. Pour cela elle sera modifiée en fonction des observations apportées après le cours.

10 CONSTITUTION TYPE DUN RÉFÉRENTIEL 1. Arrêté de création 2. Référentiel des activités professionnelles (RAP) Description des activités et des tâches professionnelles pouvant être naturellement confiées à un titulaire du diplôme concerné. Il sagit de la description des actes professionnels quil peut assumer en toute autonomie ou non (selon le métier), après que la phase dadaptation à lemploi soit terminée. 3. Référentiel de certification du domaine professionnel (RCDC) Description des compétences terminales que doit maîtriser le titulaire du diplôme pour exercer son activité en autonomie. Ces compétences sont détaillées et ordonnées afin de servir de base à la formation, à lévaluation et à la certification. La description complète dune compétence comporte : Laction visée ou performance Les exigences, caractérisés par des indicateurs. Les conditions (données nécessaires, contexte…) 4. Tableau de mise en relation activités professionnelles / compétences Clé de lecture du référentiel permettant la relation entre le RAP et le RCDC En formation permet dassurer la cohérence entre les activités support choisies et les compétences dont la maîtrise est visée. 5. Savoirs technologiques associés Inventaire ordonné des savoirs et savoir-faire mobilisables pour exercer les compétences. Les avoirs se subdivisent en connaissances. Chaque connaissance est spécifiée par sa description, sa limite et son niveau de maîtrise (1 : information, 2 : expression, 3 : maîtrise des outils, 4 : maîtrise méthodologique en référence à la taxonomie.) 6. Tableau de mise en relation compétences / savoirs technologiques En vue de la gestion des apprentissages (élaboration du plan de formation des élèves) 7. Règlement dexamen Définition des unités constitutives, modalités de certification en fonction des publics (forme globale en EPT, forme progressive en CCF, mixte EPT + CCF) 8. Définition des épreuves Titre, repère, coefficient, durée, contenu (compétences pouvant faire lobjet dune évaluation. Éventuellement autres informations: Horaire - PFMP ou PFE ou stage - Relation Épreuves / Unités de certification.

11 Comment sy prendre ? Pour préparer son travail !!! Se poser les questions suivantes : - A qui vais-je dispenser mon enseignement ? Classe de ????Niveau ???? - Classe terminale ou classe de début de cycle ? - Au fait, ais-je le référentiel ? - Les élèves ont-ils des connaissances ? Et lesquelles ? - Que vais-je pouvoir leur faire réaliser de concret et pertinent pour étayer une partie de ma progression ? (dossier technique ?) - Mes tâches inventoriées, me permettent de couvrir quelles compétences? - Les compétences sarticulent autour de quels savoirs et comment puis-je les associer ? (référentiel ?) - A quel moment de lannée scolaire puis-je mettre en œuvre ? - Quand dois-je me poser ces questions ? -Nai-je pas fait une bête pédagogique qui na aucun rapport avec la réalité professionnelle ? (dossier technique ?) - Que me reste-t-il à faire ? Planification mensuelle, trimestrielle, annuelle ? - Que peuvent-ils (les élèves) faire en entreprise lors de leur période de formation (PFMP)? - Ai-je des documents de suivi ? De stage, de progression, de classement ? - à quel moment de lannée scolaire puis-je mettre en œuvre mon projet et toutes ses ramifications ?

12 Le dossier technique Cest un objet, une réalisation, qui me servira de support à ma problématique (thème, motivation) pour faire acquérir les savoirs et savoirs faire identifiés dans le référentiel de formation. Sous quelle forme ? - Plans, documents techniques constructeur, nomenclatures, fiches descriptives, etc. Présentation ? Quelque soit le dossier technique, ce type de support doit être de qualité. Les aspects normatifs doivent être respectés (dans le cas contraire le signaler, mais cela doit être exceptionnel) En début de formation les renseignements ou représentations qui nont pas dintérêt avec le sujet doivent être supprimés. La pagination doit être claire. La représentation graphique ne doit pas prêter à confusion. Citer les sources. Faites lire votre dossier par un autre collègue pour avoir un avis sur la clarté des documents, lorthographe, la classification, etc. Il faut que le lecteur, ai envie de louvrir, dy chercher des informations, en un mot quil soit interpellé par le dossier support.

13 La planification annuelle

14 La séquence pédagogique Acte pédagogique permettant à lélève, lapprenant de sapproprier des savoirs et savoir-faire composantes de la compétence visée. Comment préparer ? Lobjectif à atteindre Les objectifs intermédiaires Le tableau blanc? Vert ? 1 ?, 2 ?, 3 ? Volets, son organisation Lorganisation matérielle (rétro, machine, éléments à fabriquer, maquette, documents support, savoirs antérieurs,documents élèves, intervention profs/élèves, sécurité spécifique, productions attendues, salle, atelier, chantier,outillages) Minutage des objectifs intermédiaires Lévaluation formative auprès des élèves Mon autoévaluation (critères à prendre en compte)

15

16

17

18

19 Lévaluation Se présente sous différents types : Formative au cours de lacte dapprentissage Sommative en fin de formation pour savoir si le niveau est atteint Normative en fin de cycle détude ou dapprentissage en fonction du diplôme considéré. Cest un outil indispensable qui permet de pour lenseignant de réguler son enseignement, mais aussi pour lélève car elle détermine à terme lorientation des élèves. Lévaluation est quantifiée par rapport à des critères, des normes, qui détermine si le niveau est atteint.

20

21 Comment sy prendre ? pour évaluer son impact ! - Est-ce lisible pour les élèves, les collègues de léquipe, les entreprises, et pour moi-même ? - Comment les différents partenaires se retrouvent-ils dans ma façon de fonctionner ? - Si je devais manquer à mes obligations pour quelques raisons, mon remplaçant pourrait-il continuer sans que les élèves en subissent les conséquences ? - Que me reste-t-il à faire ?

22 - Ai-je mis les élèves en situation de réussite ? Et toujours ! Se poser des questions, avoir un doute ! - Que faire pour que ma prestation soit plus claire ? - Mon évaluation était-elle opportune ? - Ai-je bien ciblé lobjectif ? - Dois-je réajuster ma planification ? - Pourquoi dois-je rectifier ma planification ? - Les effets sur ma planification sont liés à quelles causes ? - Ai-je bien défini, les attendus ? - Ai-je bien rédigé la fiche contrat ? - Ai-je bien défini, les moyens ? - Ai-je bien défini, la demande ? - on donne ! - on demande ! - on exige ou on attend !

23 Les situations dapprentissage Ce sont des supports réellement traités, ou bien des supports qui servent de base à la motivation. - Elles peuvent être source de transfert sur le dossier technique en cours. - Elles peuvent aussi pour les savoirs faire, être lobjet dune pièce dessai évaluable ou non. -Elles sont multiples sur un dossier technique et ne sont pas toutes à traiter (prendre en compte la progression annuelle et ne pas renouveler la même situation dapprentissage si celle –ci a été évaluée positivement.) -- elles doivent faire lobjet dun travail individuel(savoirs et savoirs faire) ou collectif (compétences liées à la communication) -- …………………

24 Le référentiel La classe Le niveau Travail pour la séance du : 5 Octobre 2007 (uniquement pour les contractuels du secteur STI) Sur la forme du dossier pédagogique, jattacherai de limportance à la qualité des documents. Aux potentialités pédagogiques, et à la pagination. On exige : On demande : On donne : Que ce dossier soit : support de problématique(s) Support dapprentissage(s) Réaliste et adapté au niveau Comprenant au moins les documents suivants : plan densemble /revue technique ou extrait Plans de sous ensemble / fiche guidance Plans déléments / vue éclatée, schéma, etc.. Planning de phase même incomplet / texte,recommandations, etc.. La préparation dun dossier technique (pour une fabrication ou un dossier constructeur pour une maintenance )

25 Préparation de lacte pédagogique FIN


Télécharger ppt "Formation des personnels non titulaires sur les filières professionnelles Formation proposée par : Goislard Jocelyn CP STI Mayotte Promotion 2007/2008."

Présentations similaires


Annonces Google