La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mars 2010Arras 1. Bulletin officiel n°42 du 16 novembre 2006n°42 Feuille de position B2i « Brevet informatique et internet scolaire »B2i.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mars 2010Arras 1. Bulletin officiel n°42 du 16 novembre 2006n°42 Feuille de position B2i « Brevet informatique et internet scolaire »B2i."— Transcription de la présentation:

1 Mars 2010Arras 1

2 Bulletin officiel n°42 du 16 novembre 2006n°42 Feuille de position B2i « Brevet informatique et internet scolaire »B2i

3 Le référentiel de compétences niveau 1 est en adéquation avec : la loi sur lécole 2006 qui définit le socle commun lobligation dévaluer le niveau de chaque étudiant au grade de licence et de proposer un apprentissage de loutil informatique la recommandation du Parlement européen et du Conseil de lEurope du 18 décembre 2006 définissant les compétences clés pour léducation et la formation tout au long de la vie Le niveau 2 « enseignants » (C2i2e) : Un C2i spécialisé pour les enseignants. Les compétences du C2i® niveau 2 "enseignant" créé en 2004, doivent permettre à tout enseignant de toutes disciplines davoir une utilisation professionnelle des TICE dans le cadre des pratiques de classe ou plus généralement dans le cadre professionnel.

4 Le C2i2e vise à attester des compétences professionnelles communes et nécessaires à tous les enseignants pour lexercice de leur métier dans ses dimensions pédagogique, éducative et citoyenne. Depuis la rentrée 2006, lensemble des professeurs stagiaires reçoit une formation liée aux compétences de ce C2i. Depuis la rentrée 2007, ce certificat atteste que le professeur stagiaire, au sortir de sa formation initiale, possède les compétences requises pour la maîtrise des TIC.

5 La maîtrise des TUIC constitue la compétence 4 du socle commun des connaissances et des compétences dont la maîtrise doit être assurée à la fin de la scolarité obligatoire. Dans le cadre du palier 1 (fin CE 1), il est demandé de : - commencer à sapproprier un environnement numérique Dans le cadre du palier 2 (fin CM 2), il est demandé de : - utiliser loutil informatique pour sinformer, se documenter, présenter un travail - utiliser loutil informatique pour communiquer - faire preuve desprit critique face à linformation et à son traitement

6 "Le numérique représente une vraie chance pour lécole. Donnons-nous les moyens de réussir". Le retard français. Le rapport s'ouvre sur une mise en parallèle de l'Ecole française avec celle des autres pays de l'OCDE. JM Fourgous montre le sous équipement du système éducatif français. Quand la France compte 8 ordinateurs pour 100 élèves au primaire, le Royaume-Uni en compte 17, la Finlande 17. Quand 6% des classes sont équipées d'un tableau numérique interactif (TNI) c'est 78% des classes britanniques et 15 % des finlandaises. Face à ces chiffres, JM Fourgous aligne les résultats : en compréhension de l'écrit la France est 17ème quand la Finlande est 1 ère et le R.U. 13 ème ; en culture scientifique on est 19 ème et nos voisins 2d et 13 ème. "L'arrivée des Tic dans la société requiert de l'école qu'elle forme des jeunes dotés de compétences et d'aptitudes nouvelles"

7 Pour JM Fourgous, " la révolution du numérique a déjà commencé. La question nest plus de savoir si elle est pertinente ou pas. La question est plutôt de savoir comment rattraper notre retard et jouer un rôle indéniable dans la compétition mondiale. Lavenir de notre pays passe par la formation de nos enfants à loutil numérique pour réussir". Des TICE pour changer l'Ecole. "Il est admis depuis 80 ans", écrit JM Fourgous, "quune pédagogie active et différenciée facilite la réussite de lélève. Si jusquà présent ces pratiques enseignantes étaient difficiles, voire impossibles, à mettre en œuvre, les Tice offrent aujourdhui aux enseignants le moyen de les appliquer et donc de favoriser au mieux la réussite de tous leurs élèves". Grâce aux TICE, JM Fourgous attend une évolution de l'Ecole : le passage à une école "active" qui réduirait sa part d'enseignement frontal au bénéfice de la mise en activité des élèves. "Les Tice facilitent lévolution de différentes pratiques enseignantes.

8 70 mesures. Si un tel changement est possible, il nécessite une série de mesures (70 exactement) concernant l'équipement des établissements, la formation des enseignants, la création de ressources numériques, l'éducation numérique et le pilotage du changement. Ce rapport a été remis pendant les vacances au ministre de lEducation Nationale et sera suivi deffets, peut-être une volonté ministérielle détendre le plan déquipement « type école numérique rurale » en partenariat avec les collectivités territoriales.

9 Différentes organisations sont possibles. Elles dépendent tout à la fois des ressources matérielles (nombre de machines disponibles), de laccessibilité et des possibilités daménagement des lieux, des contraintes techniques et de sécurité mais aussi et surtout de choix pédagogiques liés aux activités envisagées. Limplantation : Un ou plusieurs ordinateurs par classe : Un regroupement dordinateurs « Salle multimédia » : des ordinateurs portables « Classe mobile » : Avantages et inconvénients

10 Les moments possibles dutilisation : par groupes de besoins par ateliers : activités proposées quotidiennement en lien avec des objectifs précis (lecture, écriture, …) ou avec le projet de la classe ; Un temps journalier pour le relevé du courrier électronique ou la consultation des nouveautés dun site en lien avec le projet de la classe ; Dans le cadre dun décloisonnement sur lécole, un pôle informatique est proposé animé par un enseignant, un parent ou un aide-éducateur ; La fréquentation ponctuelle ou régulière dun lieu de type « Espace Multimédia ».

11 Les TUIC, pour quoi faire? Domaine 1 : S'approprier un environnement informatique de travail Situations : Objectif Maîtriser les fonctions de base. Compétences : L'élève doit être capable de : identifier la fonction des différents éléments composant l'environnement informatique ; démarrer et arrêter les équipements et les logiciels ; utiliser des dispositifs de pointage et de saisie (souris, clavier, stylet...) ; se déplacer dans une arborescence.

12 Les TUIC, pour quoi faire? Domaine 2 : Adopter une attitude responsable Situations : Objectif Prendre conscience des enjeux citoyens de l'usage de l'informatique et de l'internet et adopter une attitude critique face aux résultats obtenus. Compétences L'élève doit être capable de : appliquer les règles élémentaires d'usage de l'informatique et de l'internet ; faire preuve d'esprit critique face à l'information et à son traitement ; participer à des travaux collaboratifs en connaissant les enjeux et en respectant les règles.

13 Les TUIC, pour quoi faire? Domaine 3 : Créer, produire, traiter, exploiter des données Situations : Objectif Écrire un document numérique. Capacités L'élève doit être capable de : créer, produire un document numérique et le modifier ; organiser dans un même document des médias différents (texte, image ou son), issus d'une bibliothèque ou de sa propre composition.

14 Résumé du projet : Création de projets de parcours en motricité, construits dans lespace représenté en assemblant du matériel miniature. Puis, réalisation des constructions retenues dans lespace réel. Enfin, proposition de ces parcours aux élèves de CE1 pour mise en œuvre, au moyen dun document multimédia. Domaines dactivité : Le langage au cœur des apprentissages Agir avec son corps La sensibilité, limagination, la création Vivre ensemble

15 Résumé du projet Dès le début d'année nous avons organisé une sortie à la mer. Suite à celle-ci nous avons exploité le thème de la mer en classe. C'est dans ce contexte que nous avons réalisé un imagier de la mer. Au-delà des compétences liées à la réalisation de ce support, les objectifs de ce dernier étaient d'une part de mettre en autonomie les élèves dans une situation d'écriture en allant rechercher par lui-même le modèle du mot qu'il devait écrire et d'autre part de permettre de participer aux apprentissages liés à la reconnaissance de mots. Domaines d'activités le langage oral et écrit vivre ensemble Compétences visées Développer l'autonomie en situation d'écriture Reconnaître des mots usuels de la classe Copier des mots en cursive Créer un outil de référence pour la classe

16 Domaine 4 : S'informer, se documenter Situations : Objectif Lire un document numérique. Chercher des informations par voie électronique. Découvrir les richesses et les limites des ressources de l'internet. Capacités L'élève doit être capable de : consulter un document à l'écran ; identifier et trier des informations dans un document ; utiliser les fonctions de base d'un navigateur ; effectuer une recherche simple. Les TUIC, pour quoi faire?

17 Utiliser un logiciel de BCD

18 Naviguer dans un logiciel :

19 Utiliser un livre interactif

20 Domaine 5 : Communiquer, échanger Objectif Échanger avec les technologies de l'information et de la communication. Capacités L'élève doit être capable de : envoyer et recevoir un message, un commentaire ; découvrir différentes situations de communication en mode direct ou différé. Les TUIC, pour quoi faire?

21

22 Recopier un texte pour le mettre au propre pour toute la classe Les TUIC pour lélève

23 Sexercer au langage Les TUIC pour lélève

24 Sexercer au langage Les TUIC pour lélève

25 Sexercer à la lecture Les TUIC pour lélève

26 Sexercer à la lecture Les TUIC pour lélève

27 Sexercer à la lecture Les TUIC pour lélève

28 Sexercer à la lecture Les TUIC pour lélève

29 Calculer Les TUIC pour lélève

30 Compléter un tableau Les TUIC pour lélève

31 Un exemple de la maternelle au cycle 3maternelle au cycle 3 Ce qui est demandé à la maternellematernelle

32 Les vidéoprojecteurs Un vidéoprojecteur permet de projeter sur un grand écran (ou un mur blanc) des images, de la vidéo, de la présentation assistée par ordinateur, provenant dun ordinateur, dun lecteur de DVD, etc. Lorsque le vidéoprojecteur équipe la salle de classe, il est bon de prévoir un clavier et une souris sans fil, ou une tablette graphique sans fil qui peuvent être passés à un élève sans quil ait besoin de se déplacer devant le poste informatique. Les Tableaux Numériques Interactifs (TNI)(TNI) Un Tableau Numérique Interactif est lun des éléments dun dispositif interactif de visualisation collective, lequel saccompagne dun ordinateur et d'un vidéoprojecteur. Ce dispositif permet de projeter lécran de lordinateur et de piloter ce dernier à partir du tableau à laide dun stylet ou du doigt, selon les modèles. Le Tableau Numérique Interactif devient donc un écran tactile de très grande taille que lon peut utiliser pour interagir avec lordinateur. Les TNI ont un taux dusage beaucoup plus élevé quand ils sont installés dans la classe que lorsquils sont dans une salle partagée.

33 Les imprimantes Les imprimantes jet d'encre couleur, peu encombrantes et peu coûteuses à l'achat, conviennent bien aux utilisations non intensives, par exemple en salle de classe. Des imprimantes multifonctions associant une imprimante et un scanneur permettent de regrouper les deux fonctions dans un seul et même appareil.

34 La numérisation de documents (texte, image) On trouve actuellement des scanneurs (ou numériseurs) au format A4 de bonne qualité. Il existe des imprimantes scanneurs appelées. Lappareil photo numérique Ils permettent la sauvegarde des photos sur support d'enregistrement extractible (cartes mémoires) et sont donc très souples d'utilisation. Les photos peuvent être transférées sur lordinateur en utilisant un lecteur de cartes mémoires adapté au format des cartes utilisées par lappareil photo ou en connectant directement lappareil photo à lordinateur. La caméra numérique Les vidéos peuvent être enregistrées sur des supports extractibles (cassettes mini DV, dévédéroms, cartes mémoire…) et/ou transférées directement en reliant la caméra à lordinateur. La connectique varie dun modèle à lautre, il est donc indispensable de vérifier que le modèle choisi pourra se connecter aux ordinateurs de lécole utilisés pour sauvegarder ou monter les vidéos. Certaines caméras numériques peuvent être utilisées pour de la visioconférence.

35 Les équipements pour les visioconférences Une webcam, un micro de bonne qualité et des enceintes peuvent être suffisants pour des usages simples de visioconférence individuelle sur internet. Le micro casque On devra penser à équiper les ordinateurs de casques audio pour une utilisation individuelle. Les ordinateurs ne sont souvent équipés que dune prise audio, il faudra penser à équiper les ordinateurs de doubleurs de sortie audio si lon souhaite mettre deux élèves avec des casques par ordinateur. Il faut éviter les écouteurs qui pénètrent dans loreille et prévoir dacheter des mousses de protection de rechange pour des questions dhygiène. Les baladeurs Les lecteurs enregistreurs numériques associés à un logiciel de montage de son permettent aux élèves dillustrer avantageusement une production. Ces appareils doivent permettre lenregistrement mais aussi la récupération denregistrements depuis un ordinateur. Ils permettent à lélève de senregistrer lui-même. Ils sont utilisés en particulier dans lapprentissage des langues vivantes pour augmenter le temps dexposition à la langue authentique.

36 Les lecteurs/graveurs Ces appareils sont intégrés dentrée lors de lachat dun ordinateur de bureau. Dans le contexte dune école uniquement équipée dultra-portables sans lecteur intégré ou de netbooks, il est souhaitable de disposer dun lecteur graveur externe par classe, voire par école pour la gravure des productions des élèves, pour larchivage des données ou pour linstallation dapplications. Les clés USB Les clés USB sont un excellent outil de liaison entre la famille et lécole. Leur coût de plus en plus bas permettant de disposer dune capacité mémoire importante en fait un outil banal pour transporter et échanger des fichiers. Didier Leterme

37 Une visite est ensuite organisée par petits groupes avec l'aide des parents, visite qui servira également de support à une éducation à la route et pendant laquelle des photographies sont prises à différents endroits repérés sur le plan. Enfin, chaque groupe effectue un compte rendu de sa visite en replaçant les photos sur la carte. A partir de la vue satellite du quartier obtenue grâce à Google Earth, les élèves déterminent les éléments qui la composent (école, maisons, routes...) puis déterminent différents trajets possibles afin de visiter les abords de l'école. Objectifs Représenter son environnement proche, s'y repérer, s'y déplacer. Appliquer des règles de sécurité.

38 Compétences visées DECOUVERTE DU MONDE - Etre capable de commencer à représenter lenvironnement proche. - Etre capable de décrire oralement et localiser les différents éléments dun espace organisé. - Etre capable de repérer les éléments étudiés sur des photographies prises de différents points de vue, sur des plans. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques de son environnement proche. VIVRE ENSEMBLE - Coopérer dans le travail en respectant l'autre. - Avoir compris et retenu les règles de vie de la classe. - Participer à un échange collectif en acceptant d'écouter autrui, en attendant son tour de parole et en restant dans le propos de l'échange. Compétences abordées en liaison avec le B2i école Utiliser le stylet pour sélectionner, pointer, déplacer, entourer, glisser/déposer...

39

40 Séance 1 (45 minutes environ) Dans un deuxième temps, les élèves sont placés en groupe de 4 avec pour objectif d'imaginer un chemin qui leur permettra de se promener dans le quartier en évitant le plus possible de repasser au même endroit. L'enseignant passera de groupe en groupe vérifier le travail de chacun et interviendra éventuellement si les élèves n'empruntent pas les voies de communication (route, chemin, canal...). Dans un troisième temps, chaque groupe passera sur le TBi présenter son trajet. Chaque parcours sera commenté collectivement et les erreurs éventuelles seront corrigées au fur et à mesure. Dans le cas où un groupe présenterait un trajet trop similaire avec celui d'un groupe précédent, il pourra être réalisé un nouveau chemin collectivement. Dans un premier temps, en groupe classe, l'enseignant fait découvrir le logiciel Google Earth aux élèves en zoomant progressivement sur le quartier. Les élèves échangent librement sur les éléments constitutifs : routes, maisons, écoles (maternelle et élémentaire), arbres... qui sont alors tracés sur le TBi grâce au logiciel ActivPrimary : les élèves utilisent le "stylo" pour les contours. Au fur et à mesure, les élèves réalisent le même travail sur leur feuille individuelle en écrivant sur la pochette plastique avec les feutres d'ardoise. En remplaçant la vue satellite par une feuille blanche, l'enseignant fera alors découvrir la notion de plan comme une représentation de l'espace réel vu du ciel.

41 Séance 2 (une heure environ en fonction des trajets choisis) : l'enseignant fait appel aux parents d'élèves et organise une sortie dans les alentours de l'école. Chaque groupe (de quatre élèves) est confié à au minimum deux parents. Il dispose d'une vue satellite sur laquelle figure le trajet réalisé à la séance précédente, de gommettes et d'un appareil photo numérique. Le déroulement de la séance est expliqué collectivement aux parents et aux élèves : il s'agit de se déplacer sur le trajet imaginé par les élèves en s'arrêtant régulièrement à différents endroits remarquables (comme un changement de direction, un bâtiment important, la maison d'un enfant...) afin de prendre en photo un panoramique du lieu puis de repérer cet endroit sur la vue satellite par une gommette. Chaque arrêt sera également l'occasion de faire parler les élèves sur ce qu'ils auront autour d'eux en employant un vocabulaire précis (de spatialité notamment).

42 Séance 3 (autant de petites séances de 15 minutes qu'il y a de groupes) : l'enseignant aura au préalable récupéré les photographies numériques réalisées durant la promenade et en aura choisi quelques unes représentatives pour chaque groupe. Ces photographies auront été placées au tableau. Chaque groupe présentera à la classe le trajet qu'il a réalisé en commentant le parcours et en replaçant les photographies dans leur contexte. Chaque photographie sera le prétexte d'un échange entre le groupe et le reste de la classe.

43


Télécharger ppt "Mars 2010Arras 1. Bulletin officiel n°42 du 16 novembre 2006n°42 Feuille de position B2i « Brevet informatique et internet scolaire »B2i."

Présentations similaires


Annonces Google