La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Circonscription de LUNEL

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Circonscription de LUNEL"— Transcription de la présentation:

1 Circonscription de LUNEL
1er Février 2012 Socle Commun de Connaissances et de Compétences (SCCC) Livret Personnel de Compétences (LPC) Parmi les ressources pouvant aider à la préparation de classe, celles qui sont publiées par les groupes départementaux. Entrons dans le concret avec une situation pratique : évaluer une compétence en histoire de l'art en CM1.

2 Circonscription de Lunel  Conférence pédagogique du 1er février (salle Castel de Lunel, 9 à 12 heures) Christophe Conil, secrétaire du RRS Petite Camargue Sandrine Dangé, conseillère pédagogique Vincent Laurence, conseiller pédagogique EPS Eric Louvois, inspecteur de l’éducation nationale Christian Maisonnave, conseiller TICE Karine Mira, PEMF LV

3 Introduction L’origine, les enjeux et les finalités du SCCC
Les composantes du SCCC Le SCCC : un outil commun de continuité de la scolarité obligatoire Présentation du plan des interventions de la matinée

4 L’origine, les enjeux et les finalités du SCCC
 Le socle relève d’une recommandation du parlement européen et du conseil de l’union européenne (Lisbonne en 2000, Stockholm 2001, et Barcelone 2002)  Le socle est envisagé du point de vue de l’insertion citoyenne, culturelle, sociale et humaine des adolescents au moment où ils deviennent adultes.  Le socle constitue une sorte de capital nécessaire pour affronter la vie  (forme d’aboutissement de la scolarité obligatoire).

5 L’origine, les enjeux et les finalités du SCCC
En France, ces directives européennes donnent lieu à la loi du 23 avril d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école (François Fillon) suivie du décret d’application du 11 juillet (Gilles de Robien).

6 L’origine, les enjeux et les finalités du SCCC
Article 9 de la loi de 2005 (L du code de l’éducation) : « La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition d’un socle commun constitué d’un ensemble de connaissances et de compétences qu’il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. […] Parallèlement à l’acquisition du socle commun, d’autres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire. »

7 L’origine, les enjeux et les finalités du SCCC
Le SCCC détermine ce que nul n’est censé ignorer en fin de scolarité obligatoire sous peine de se trouver marginalisé. Le SCCC est un objectif de performance pour le système éducatif inscrit dans la loi. Il constitue : une obligation de moyens pour les décideurs et les acteurs du système éducatif un droit pour le futur adulte et citoyen (et donc pour le responsable légal).

8 Les compétences du SCCC
Le SCCC est constitué de 7 « grandes » compétences, 7 compétences « clés » : Compétence 1 : la maîtrise de la langue française  Compétence 2 : la pratique d’une langue vivante  Compétence 3 : la connaissance des principaux éléments de mathématiques et la maîtrise d’une culture scientifique (et technologique)  Compétence 4 : la maîtrise des TUIC  Compétence 5 : la possession d’une culture humaniste Compétence 6 : l’acquisition des compétences sociales et civiques  Compétence 7 : l’accession à l’autonomie et l’acquisition de l’esprit d’initiative.

9 La mise en œuvre du SCCC  Le socle commun est lié à une exigence d’évaluation des élèves.  Le LPC est l’outil d’évaluation progressive des connaissances et des compétences tout au long de la scolarisation obligatoire,  Le LPC = logique pédagogique d’évaluation positive

10 La mise en œuvre du SCCC Le LPC permet par ailleurs de valider des compétences clés du SCCC aux trois moments clés de sa scolarité obligatoire :  fin du CE1 → palier 1  fin du CM2 → palier 2  fin de la 3ème de collège → palier 3.

11 La mise en œuvre du SCCC  Le socle commun est lié à une exigence de remédiation s’il y a lieu Logique alternative aux habitudes de redoublement, dont le vecteur de mise en cohérence est le PPRE

12 La mise en œuvre du SCCC Article 16 (L.311-3-1 du code de l’éducation)
« A tout moment de la scolarité obligatoire, lorsqu’il apparaît qu’un élève risque de ne pas maîtriser les connaissances et les compétences indispensables à la fin d’un cycle, le directeur d’école ou le chef d’établissement propose aux parents ou au responsable légal de l’élève de mettre en place un programme personnalisé de réussite éducative [PPRE].  »

13 La mise en œuvre du SCCC La mise en œuvre du SCCC et du LPC questionne les pratiques pédagogiques :  Évaluation  Dynamique d’accompagnement des élèves en difficulté (Cf. conférence de 2009 sur l’AP)  Interdisciplinarité → une compétence du SCCC peut solliciter plusieurs disciplines et chaque discipline peut nourrir plusieurs compétences

14 Le SCCC : un outil commun de continuité de la scolarité obligatoire
 Le SCCC doit être maîtrisé par tous les élèves, y compris par ceux relevant de l’ASH  Le SCCC doit être la référence commune dans la définition des objectifs des PPRE, des PPS  Les professeurs de l’école et du collège (y compris ceux des SEGPA & ULIS) valident le palier 2 du socle (puisque tous les élèves de 6ème n’ont pas validé la totalité des compétences du palier 2)  Les professeurs du collège et du Lycée (y compris ceux exerçant auprès des publics d’ULIS) valident le palier 3 du socle (puisque tous les élèves de lycée - général, technologique et professionnel- n’ont pas validé l’ensemble des compétences du palier 3)

15 Sandrine DANGE, Conseillère Pédagogique
Introduction Eric LOUVOIS, IEN circonscription de Lunel I- Socle Commun de Connaissances et de Compétences Sandrine DANGE, Conseillère Pédagogique II- Connaissance, compétence, évaluation, validation III- Ressources pédagogiques disponibles : ● Nationales : Vincent LAURENCE, Conseiller Pédagogique EPS ● Académiques : Christophe CONIL, Secrétaire RRS ● Groupe départemental Mathématiques : ● Groupe départemental Culture humaniste : Christian MAISONNAVE, Conseiller TICE ● Groupe départemental ELV Karine MIRA, PEMF ELV IV- Conclusion V- Pause VI- Échanges avec la salle

16 I- Socle Commun de Connaissances et de Compétences (SCCC)
Livret Personnel de Compétences (LPC), Programmes, Attestations : Définitions et mise en cohérence

17 Evaluations nationales CE1 et CM2 Livret Personnel de Compétences
Circulaire n° du 24/11/2008 Mise en œuvre du livret scolaire à l’école Livret scolaire Socle Commun de Connaissances et de Compétences Loi d’orientation du 23/04/2005 Mise en œuvre du Livret Personnel de Compétences Circulaire n° du 14/06/2010 B.O. n°27 du 08/07/2010 Evaluations nationales CE1 et CM2 Livret Personnel de Compétences Palier 1 3 compétences Palier 2 7 compétences dont Compétence 2 : niveau A1 du CECRL* Compétence 4 : B2i niveau école * Evaluations de classe de cycle par rapport aux programmes APER 25/10/2002 Attestation APS 24/05/2006 Natation : 30m PPRE Programme Personnalisé de Réussite Educative SRN Stage de Remise à Niveau AP Aide Personnalisée Programmes Instructions Officielles B.O. n°3 du 19/06/2008 B.O. n°1 du 05/01/2012 *Niveau A1 du CECRL : Programmes ELV, Cycle 2 et Cycle 3 – B.O du 30/08/ B.O. n°1du 05/01/2012 *B2i niveau école :

18 Définitions et mise en cohérence
II- Connaissance, compétence, évaluation, validation Définitions et mise en cohérence

19 Parlement européen (2006) :
Compétences : définitions Parlement européen (2006) : «Une compétence est une combinaison de connaissances, d’aptitudes (capacités) et d’attitudes appropriées à une situation donnée. Les compétences clés sont celles qui fondent l’épanouissement personnel, l’inclusion sociale, la citoyenneté active et l’emploi.» Socle commun : « Chaque grande compétence du socle est conçue comme une combinaison de connaissances fondamentales pour notre temps, de capacités à les mettre en œuvre dans des situations variées mais aussi d’attitudes indispensables tout au long de la vie, comme l’ouverture aux autres, le goût pour la recherche de la vérité, le respect de soi et d’autrui, la curiosité et la créativité. »

20 Les connaissances ne sont pas rendues inutiles par les compétences :
leur enseignement reste fondamental parce qu’il n’y a pas d’opérations de pensée sans connaissances et pas de citoyenneté active sans pensée parce qu’il n’y a pas de capacités ou de compétences sans connaissances Exemple : C3 : « utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) ».

21

22 Exigence pour l’enseignement :
Enseigner des savoirs et/ou des procédures élémentaires ET Enseigner leur mobilisation en situation (question du transfert d’acquis) : - analyse des situations - choix des éléments (savoirs et/ou procédures) à mobiliser DONC Avoir conscience des composantes des compétences auxquelles on doit former les élèves (cf. « déplier les compétences ») et des relations entre ces composantes

23

24

25

26

27

28

29


Télécharger ppt "Circonscription de LUNEL"

Présentations similaires


Annonces Google