La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE LENFANT Intervention du 2 décembre 2009 Stéphanie BAILLE, Psychologue clinicienne, SESSAD Handicap moteur Montélimar.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE LENFANT Intervention du 2 décembre 2009 Stéphanie BAILLE, Psychologue clinicienne, SESSAD Handicap moteur Montélimar."— Transcription de la présentation:

1 LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE LENFANT Intervention du 2 décembre 2009 Stéphanie BAILLE, Psychologue clinicienne, SESSAD Handicap moteur Montélimar

2 Développement psychomoteur du nouveau-né: Naissance: poids: 3 à 4 kg; taille 50 cm, PC: 34 à 36 cm Tonus musculaire: hypertonie des membres, généralement fixés en flexion. Motricité spontanée: inadaptée, d'allure anarchique. Motilité de la face qui n'a pas encore valeur de communication.

3 Automatismes primaires ou réflexes archaïques: leur absence est souvent signe d'immaturité neurologique. Leur persistance au delà d'un âge donné peut être le signe d'un retard ou trouble du développement. Ex: Réflexe de Moro, marche automatique, grasping qui cessent vers 6-7 mois. Réflexe de succion, déglutition innés

4 Lenfant jusquà 2 ans : 1- La sensorialité: perfectionnement de la vision et audition (3 mois 1/2: accomodation visuelle) Brazelton: capacité précoce du bébé à moduler ses « états » (vigilance) en fonction de la nature des stimuli.

5 2- Le développement postural: Maintien de la tête: 3 mois Position assise: 8 mois; mais dès 6 mois, lenfant tient assis un moment, le tronc penché en avant, en équilibre sur les mains posées en avant. Station debout: à 8-9 mois, lenfant tient debout en « pointant les fesses vers larrière »; à mois, la station debout est acquise.

6 3- La motricité spontanée: Capacités dimitation très précoces 4- La préhension: divers stades dans la préhension des objets entre 5 mois (utilisation des 4 doigts et du bras) et 10 mois (pince digitale)

7 5- La marche: Vers 13-14mois Labsence de marche indépendante à mois est anormale. 6- Motricité impliquée dans la communication à autrui: Sourire: à partir de 3 mois, il devient social et sélectif Spitz: à 8 mois, discrimination entre visages familiers et non familiers (angoisse du 8eme mois)

8 Tableau de développement psychomoteur Irène LEZINE Statique et motricité Adaptation- coordination JeuxAlimentation-toilette 4 moisAllongé sur le dos, côté, ventre Se redresse sur les mains qd il est sur le ventre Secoue son hochet dun mouvement brusque Pose parfois la main sur le bib 6 moisStation assise ds le parc pédalageAttrape ses pieds, ou des objets éloignés Boit à la tasse en tétant le bord 8 moisTient assis longtemps Se soulève pour sasseoir, retournements Joue à jeter les objets ou les tape l1 contre lautre Mange à la cuiller purées; aliments solides 10 mois Debout ds le parcDebout avec appui, déplace 1 pied Joue à coucou; met 1 objet ds 1 boite Boit à la tasse si on la lui soutient mois marcheExplore en tous sensJoue à remplir et vider; emboîte Boît seul, mange seul qq cuillers 18 mois Court sur la pointe des pieds Monte 1 escalier main tenue Aime les objets à pousser, tirer; sintéresse aux images Demande son pot ds la journée 24 mois Tjs en mouvements, recherche déquilibre Monte et descend lescalier Jeux dimitation des activités de ladulte Commence à ôter ses chaussures

9 Développement psychomoteur à partir de 2 ans: 1- Lévolution du contrôle tonico-moteur: 3 ans: instabilité motrice normale; infatigable, se dépense beaucoup. Acquisition progressive de liberté motrice, de précision dans ses gestes pour parvenir à un contrôle moteur et perceptif vers 6 –7 ans, indispensable aux apprentissages scolaires.

10 Progrès de la motricité fine: Vers 6-7 ans, lenfant peut faire à peu près ce quil veut avec ses mains, doigts (à la force près) Tonus musculaire et syncinésies Syncinésies = mouvements parasites au cours de lexécution du geste Elles disparaissent avant 6 ans chez 80% des sujets.

11 2- La latéralisation: Une prévalence latérale consiste en une asymétrie fonctionnelle du corps dont un côté est plus habile et utilisé préférentiellement. Elle apparaît progressivement. On parle de latéralité homogène lorsque main, pied, œil dominants sont du même côté. Plus la latéralisation est forte, plus elle apparaît précocement.

12 3- Schéma corporel et image de soi: Vers 3 ans, les éléments de base du schéma corporel sont présents. Lenfant peut alors représenter un bonhomme de manière globale (bonhomme tétard). Limage du corps est le reflet de son investissement libidinal des différentes parties de son corps. (investissement étroitement lié aux relations quil a eu avec son entourage, notamment sa mère). La constitution de limage du corps est fondamentale pour la constitution du « Je ».

13 4- Représentation spatiale: Elle est en étroite relation avec le schéma corporel. Cest à partir du corps, de la posture et du geste, que les notions de dedans/dehors; en haut/en bas; … se forment. Vers 6-7 ans, les éléments de base de la représentation spatiale sont acquis.


Télécharger ppt "LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE LENFANT Intervention du 2 décembre 2009 Stéphanie BAILLE, Psychologue clinicienne, SESSAD Handicap moteur Montélimar."

Présentations similaires


Annonces Google