La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF"— Transcription de la présentation:

1 ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF
Le 17/09/2010 ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF Document IEN Etang Salé Les Avirons St Louis Le Gol CPC Laurent Clodic - Cathy Lusso

2 ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF
LA CIRCULAIRE DE RENTREE 2010 1 QUEL BUDGET ? // LA LOLF 2 LES 4 CIRCULAIRES de référence 3 4 Zoom sur les activités sportives

3 LA CIRCULAIRE DE RENTREE 2010
circulaire n° du

4 personnaliser les parcours scolaires
1er principe : maîtriser les fondamentaux et ancrer l'éducation artistique et culturelle 2ème principe : personnaliser les parcours scolaires 3ème principe : responsabiliser les équipes et les élèves à tous les niveaux 4ème principe : accélérer le développement du numérique à l'école 5ème principe : renforcer la politique de santé et la pratique du sport

5 « … donner à chaque élève les moyens de la réussite au service d'une société juste. »
«La personnalisation du parcours scolaire de l'élève vient à l'appui de cet objectif »

6 2010 2008 > LYCEE PROFESSIONNEL > CLASSE DE 2nd > ECOLES > Aide personnalisée > Accompagnement personnalisé « La personnalisation ne s'oppose pas aux interactions qui favorisent les apprentissages dans le groupe, pas plus qu'elle ne s'oppose à la dynamique collective que crée le maître dans son enseignement avec tous les élèves de la classe. »

7 « La première mesure de personnalisation du parcours scolaire à l'école est la pédagogie différenciée mise en œuvre par le maître au quotidien dans la classe. »

8 CLASSE Différenciation ENSEIGNANT EQUIPE
CONSTAT DE L’ENSEIGNANT Des difficultés temporaires en lien avec les programmes de l’école persistent (NOTIONS) CLASSE Différenciation ENSEIGNANT Aide personnalisée EQUIPE LES PARENTS RASED (E/G) Projet d’aide spécialisée Enseignant spécialisé CONSTAT DE L’EQUIPE Les difficultés sont importantes et durables en lien avec les COMPETENCES du socle RASED G/psy Projet d’aide spécialisée Enseignant spécialisé Aides extérieures Aide personnalisée PPRE Coordonne les aides EQUIPE Stage de remise à niveau La première mesure de personnalisation du parcours scolaire à l'école est la pédagogie différenciée mise en œuvre par le maître au quotidien dans la classe Accompagnement éducatif Temps scolaire 2h hebdomadaires NB : Dans certains cas (traumatisme passager, décès familial, séparation, …), la mise en place d’une aide spécialisée de type G ou psychologique peut se faire sans nécessité d’un PPRE. Dans tous les autres ces, la prise en charge de l’élève par l’enseignant spécialisé E ou G s’inscrit dans un PPRE. Hors temps scolaire

9 QUEL BUDGET ? // LA LOLF 2

10

11 La loi organique relative aux lois de finances
LOLF La loi organique relative aux lois de finances = valeur de constitution financière de la France Entrée en vigueur par étapes et s'applique à toute l'administration au premier janvier 2006. Réforme en profondeur la gestion de l'État. Gestion plus démocratique et plus efficace des dépenses publiques.

12 LOLF une nouvelle architecture budgétaire > 34 missions
> 132 programmes > près de 580 actions qui détaillent les finalités des politiques publiques

13 MISSION : ENSEIGNEMENT SCOLAIRE
PROJETS PAPA PAP EPLE PAP CIRCO PAP ECOLE 6 programmes PROGRAMME 139 Enseignement privé du premier et du second degrés PROGRAMME 140 Enseignement scolaire public du premier degré PROGRAMME 141 Enseignement scolaire public du second degré PROGRAMME 143 Enseignement technique agricole PROGRAMME 214 Soutien de la politique de l’éducation nationale PROGRAMME 230 Vie de l’élève // Accompagnement éducatif !

14 LES 4 CIRCULAIRES de référence
3

15 Circulaire n° 2007-115 du 13 juillet 2007
B.O. n° 28 du 19 juillet 2007  complément à la circulaire de préparation de la rentrée 2007 : mise en place de l'accompagnement éducatif dans les établissements de l'éducation prioritaire Circulaire n° du 4 avril 2008 B.O. n°15 du 10 avril circulaire de préparation de la rentrée 2008 Circulaire n° du 5 juin 2008 B.O. n° 25 du 19 juin 2008 relative à la généralisation de l'accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 Circulaire n° du 5 juin 2008 relative à la mise en place de l'accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 dans les écoles élémentaires de l'éducation prioritaire (mesure DEB) + COURRIER DSM Académie de la Réunion N°2389 du 23 août 2010

16 UN CONSTAT > Les conditions nécessaires à une scolarité réussie ne sont pas également offertes à tous les élèves. > La « demande sociale » d’une prise en charge des élèves après les cours, en fin de journée, est « forte ».

17 LES OBJECTIFS > « Favoriser la réussite de tous »
> Offrir à tous les conditions favorables à une scolarité réussie : - L’encadrement du travail personnel - L’épanouissement par la pratique du sport - L’ouverture au monde de l’art et de la culture

18 LA MISE EN OEUVRE Pour quel public ? A quel moment ? Où ?
Avec quels intervenants ? Avec quels contenus ? Avec quels moyens ? Avec quel pilotage ? « Le cahier de CONTINUITE » !

19 POUR QUEL PUBLIC ? > Des élèves du CP au CM2 ( pour DOM TOM ou éducation prioritaire ) > Des élèves de tous les niveaux, de la sixième à la troisième … les élèves de 6ème sont prioritaires > Des élèves volontaires, avec l’autorisation parentale

20 A QUEL MOMENT ? > Hors temps scolaire, « après les cours », « de préférence en fin de journée » 2 heures quotidiennes (durée indicative) dévolues aux différentes activités 4 jours par semaine Tout au long de l’année

21 OU ? > Dans les locaux scolaires
> A l’extérieur de l’établissement, dans les structures locales existantes

22 AVEC QUELS INTERVENANTS ?
> Les enseignants volontaires > Les assistants d’éducation > Les assistants pédagogiques > Les assistants et vacataires étrangers > Les intervenants extérieurs, les associations agréées Activités d’aide aux devoirs et aux leçons : possibilité aussi dans le cadre de leur service (cf COURRIER DSM N°2389 du 23 août 2010)

23 AVEC QUELS CONTENUS ? > L’aide aux devoirs et aux leçons
Cf détails en annexe 1 > L’aide aux devoirs et aux leçons > La pratique sportive > La pratique artistique et culturelle > Renforcement de la pratique orale des langues vivantes, et particulièrement de l’anglais au collège + favoriser > La pratique informatique, multimedia , documentaire

24 AVEC QUELS MOYENS ? > Les collèges reçoivent :
- Une dotation d’HSE ( heures supplémentaires effectives ) - Une dotation financière destinée à payer les interventions des associations partenaires ou permettre l’achat de matériels éducatifs Répartition des dotations = possibilité d’être revue localement Dialogue = collège / école / IEN > > > Prévenir ensuite la DSM ( division des structures et des moyens)

25 > Mise en paiement par Internet
Collège : ASIE Ecole : AIDE https://bv.ac-reunion.fr/aide

26 LE CHEF D’ETABLISSEMENT // DIRECTEUR D’ECOLE
AVEC QUEL PILOTAGE ? LE CHEF D’ETABLISSEMENT // DIRECTEUR D’ECOLE IA DSDEN Cf détails en annexe 2 Quelques principes incontournables de mise en oeuvre

27 > Elaboré au sein du conseil pédagogique
LE PROJET (dans sa logique collège) : > Elaboré au sein du conseil pédagogique > Présenté au conseil d’administration > Intégré au projet d’établissement « C'est également dans le projet d'école que peuvent être organisés les apports de l'accompagnement éducatif » Circulaire de rentrée 2010

28 > La réalisation d’un contrat-type
L’INFORMATION DES FAMILLES : > La réalisation d’un document d’information sur les procédures et les contenus > La réalisation d’un contrat-type > Les informations seront mises en ligne sur le site internet des établissements qui en disposent.

29 > La signature de convention avec les associations
LA CONCERTATION AVEC LES PARTENAIRES LOCAUX : > La mise en cohérence avec les autres dispositifs partenariaux hors temps scolaire > La signature de convention avec les associations

30 DES QUESTIONS A TRAITER
> La gestion des absences > L’organisation de la « vie scolaire » > La « validation » des intervenants extérieurs > Le fonctionnement de l’établissement, de l’école (entretien, ouverture…) ……

31 « Le cahier de continuité ! »
Outil fortement conseillé par l’IEN Ce cahier peut contenir : > le recueil des présences avec dates et heures d’arrivées et de départs du personnel d’encadrement > une fiche présence élèves du jour > Des documents joints comme : les conventions les coordonnées des intervenants, des élèves , des familles le planning ( qui / quoi / quand / où / comment …) - … 31

32 Compléments d’information …
Des questions ??? Compléments d’information …

33 Zoom sur les activités sportives
4

34 Quels objectifs viser /besoins des élèves ?
- Prolonger les enseignements obligatoires d’EPS en offrant aux élèves un temps supplémentaire de pratique sportive. - Créer un espace d’épanouissement par la pratique sportive. - Favoriser la santé. - Répondre à des besoins particuliers.

35 Quelle complémentarité avec les enseignements scolaires ?
- Contribuer à l’acquisition des compétences du socle selon les différents piliers. - Développer l’autonomie des élèves dans leurs apprentissages. Renforcer l’intégration de tous et la capacité de vivre ensemble. Concourir au développement de la santé, du bien-être et de l’estime de soi. - Favoriser l’interdisciplinarité

36 Quels préalables à la mise en place d’ateliers
de pratique sportive ? - Assurer la complémentarité des projets: d’éducation physique et sportive d’accompagnement éducatif d’association sportive USEP - S’assurer de la qualification des intervenants extérieurs à la communauté éducative. - Assurer la présence effective d’un adulte de la communauté éducative dès que les activités se déroulent à l’extérieur de l’école.

37 Quelles activités proposer ?
Choix des activités en continuité ou en contraste avec celles de l’AS et/ou du projet d’EPS Choix des activités en réponse à des besoins particuliers (ex : déficiences motrices, développement des coordinations, acquisition du savoir nager) en lien avec la santé et l’estime de soi Choix d’activités permettant l’intégration d’élèves handicapés. - Pratique d’activités sportives dans un contexte particulier (langue étrangère). Rmq: Elles ne nécessitent ni licence, ni certificat médical.

38 Quelle évaluation? Quels indicateurs?
Plaisir éprouvé par l’élève dans la pratique, authenticité de la relation pédagogique avec l’intervenant. Réalisation par l’élève de son projet personnel ou collectif au sein de l’atelier. Amélioration des attitudes et résultats en EPS, incidences sur les attitudes et méthodes dans d’autres disciplines. Autonomie dans la gestion de sa vie physique, estime de soi. - Emergence de projets nouveaux chez l’élève. Ex: prise de licence dans une association sportive.

39 A QUI S’ADRESSE CE DISPOSITIF A LA REUNION?
La pratique sportive dans le cadre du dispositif d’Accompagnement éducatif: le soutien du CNDS QU’EST CE QUE C’EST? Un dispositif du Ministère de la santé, de la Jeunesse et des Sports permettant: de soutenir l’organisation de l’accompagnement éducatif dans le domaine sportif sous la forme de modules cumulables de 2h consécutives hebdomadaires pendant 18 semaines minimum et 36 semaines maximum d’améliorer l’accueil dans les équipements sportifs s’y rattachant A QUI S’ADRESSE CE DISPOSITIF A LA REUNION? aux collégiens aux élèves des classes de CM1 et CM2 pour des ateliers d’apprentissage de la natation et de lutte contre l’obésité par le sport aux jeunes scolarisés dans des établissements spécialisés QUI PEUT EN BENEFICIER ? les associations sportives scolaires. les associations sportives agréées par la Direction de la Jeunesse et des Sports.

40 COMMENT CE DISPOSITIF EST-IL FINANCE? COMMENT INTEGRER CE DISPOSITIF ?
Ce dispositif reçoit d’une FNDS 2 types de soutien: subvention de fonctionnement subvention d’équipement COMMENT INTEGRER CE DISPOSITIF ? L’Inspecteur de l’Education Nationale de circonscription demeure le responsable de la mise en œuvre des modules sportifs de l’accompagnement éducatif. • Les associations sportives, celle de l’école ou celles de son environnement, devront lui soumettre un projet d’accueil des jeunes, selon le dossier pédagogique type. • Les deux parties signeront une convention type et ses annexes, lesquelles préciseront les modalités de mise en œuvre des actions proposées. • Tous les projets de La Réunion seront validés par le Rectorat et la Direction de la Jeunesse et des Sports et soumis à l’avis de la commission régionale du CNDS. • A l’issue de cette procédure, le Délégué Régional Adjoint (Directeur JS) du CNDS procédera à la ventilation des aides accordées. • La mise en paiement des subventions sera assurée par l’agence comptable du CNDS (organisme payeur qui se trouve en métropole) Subventions de fonctionnement Chaque module de 2h/jour sur 18 semaines (minimum exigé) est financé de 650€ à 1 300€, en fonction du projet présenté. Cette subvention sera modulée en fonction du nombre réel de semaines utilisées sur l’année scolaire (36 semaines) Subventions d’équipement  Elles sont destinées à la création d’équipements ou à la rénovation d’équipements sportifs.  Le montant attribué peut osciller entre € et €. Toutefois le taux de financement du CNDS est compris entre 20 et 50% du coût total de l’équipement et il est versé au « propriétaire » de l’équipement, non à « l’utilisateur ».  Si ces subventions d’équipement sont demandées pour les installations sportives des collèges, ces installations devront par la suite être ouvertes à d’autres utilisateurs en dehors des heures d’enseignement.

41 Compléments d’information …
Des questions ??? Compléments d’information … ARRONDISSEMENT OUEST Cécile FAYOLLE  :  :

42 ANNEXE N°1

43 Contenus pédagogiques
« Pendant le temps d’aide aux devoirs et aux leçons, les élèves sont accueillis, selon les cas, pour approfondir le travail de la classe ou réaliser les devoirs demandés par les enseignants et trouver une aide si nécessaire. Ils peuvent aussi bénéficier de moments d’apprentissages différents s’ils n’ont pas besoin d’aide particulière. Diverses activités peuvent être envisagées : aide méthodologique, approfondissement disciplinaire, lecture, travail sur projet interdisciplinaire, recherches documentaires... En ce qui concerne le niveau de 6ème, l’accompagnement éducatif prendra plus particulièrement la forme d’études dirigées, si possible assurées par un enseignant, afin d’accompagner les élèves aussi bien dans les acquisitions d’ordre méthodologique que dans les apprentissages fondamentaux, notamment en début d’année. Les activités sportives prendront appui notamment sur les possibilités offertes localement par les associations sportives et tout particulièrement l’association sportive du collège. Pour la pratique artistique et culturelle, tous les domaines et toutes les formes de l’art et de la culture sont à envisager. Il conviendra de mettre l’accent sur les activités de découverte culturelle, d’expression et de création artistiques qui aboutissent à des réalisations concrètes par les élèves. La mise en œuvre de ces actions s’inscrit nécessairement dans le cadre des partenariats culturels locaux qui sont à poursuivre et à approfondir. L’accompagnement éducatif doit également favoriser l’accès des élèves aux techniques usuelles de l’information et de la communication et permettre une utilisation riche et variée des outils numériques. En collège, toutes les solutions permettant l’accès au centre de documentation et d’information pendant les créneaux horaires de l’accompagnement éducatif seront donc recherchées. » Circulaire n° du 13 juillet 2007

44 L’aide aux devoirs et aux leçons
« Au collège, le temps d’aide aux devoirs et aux leçons est proposé en priorité aux élèves de sixième pour favoriser leur adaptation aux exigences du collège. Il permet aux élèves d’apprendre leurs leçons, de réaliser, au moins partiellement, les devoirs à effectuer à la maison ou d’approfondir le travail de la classe. Il peut comporter une aide méthodologique : utiliser des outils (cahiers de textes, manuels, cahiers de classe) ; apprendre une leçon ; respecter une consigne... Il peut également comprendre d’autres activités : approfondissement disciplinaire, lecture, atelier scientifique, travail sur projet interdisciplinaire, recherches documentaires, pratique des langues vivantes... Des actions de tutorat, ainsi que des temps de découverte des métiers, peuvent également être organisées. » C. n° du

45 ANNEXE N°2

46 Pilotage départemental
« L’inspecteur d’académie, directeur des services départementaux de l’éducation nationale, coordonne l’accompagnement éducatif dans son département. Il favorise en particulier l’établissement de conventions départementales ou d’avenants aux conventions existantes avec les partenaires (conseil général, associations, etc.). Dans ce cadre, il veillera à engager une concertation avec les collectivités responsables du transport scolaire afin de garantir le meilleur service aux familles. Au sein des différentes instances de pilotage départemental, l’inspecteur d’académie-DSDEN recherchera la mise en cohérence de l’accompagnement éducatif avec les dispositifs d’accompagnement des élèves hors temps scolaire qui existent déjà : contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS), contrat éducatif local (CEL), dispositifs de réussite éducative, actions menées dans ce domaine à l’initiative des collectivités territoriales. » C. n° du


Télécharger ppt "ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF"

Présentations similaires


Annonces Google