La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

-Chikungunya – Stratégie de Lutte DRASS - Service Santé-Environnement - Lutte Anti-Vectorielle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "-Chikungunya – Stratégie de Lutte DRASS - Service Santé-Environnement - Lutte Anti-Vectorielle."— Transcription de la présentation:

1 -Chikungunya – Stratégie de Lutte DRASS - Service Santé-Environnement - Lutte Anti-Vectorielle

2 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Agent infectieux : Arbovirus (alphavirus) isolé pour la première fois en Tanzanie et Ouganda (1953) signification du mot : le mal qui casse les os marcher courbé (Souahéli) pas de cas mortel connu chez l Homme

3 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Epidémiologie : répartition géographique répartition géographique : cas décrits de 1957 à 1974 en Afrique (Afrique du Sud, Ouganda, Congo, Nigéria, Ghana et Zimbabwe) espèces infectées espèces infectées : l Homme, les singes, oiseaux, rongeurs, bœuf, mouton, chèvre, cheval, âne, chauve-souris, reptiles… réservoir réservoir : les singes

4 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Transmission : moustiques vecteurs: surtout Aedes et possible: Anopheles cycle dans la nature : singe - Aedes - singe cycle en zone urbaine : Homme - Aedes - Homme oiseaux et animaux domestiques : rôle accessoire épidémie si population « sérologiquement neuve » (« naïve »)

5 Chikungunya : la transmission Le transport : le virus est transporté dune zone à une autre par lHomme. Le moustique participe peu au voyage au transport du virus Le vecteur : Aedes albopictus (à priori) Moustique urbain le plus commun à La Réunion Activité diurne (piqûre) Multitude de petits gîtes (négligence) bonne affinité avec le Chikungunya Aedes albopictus Le réservoir : lhomme Chikungunya - Information DRASS- 23 novembre 2005

6 Le cycle de développement Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion

7 * Les femelles Aedes pondent leurs œufs dans les collections deau douce et peu chargées en matière organique * Les stades immatures se retrouvent souvent associés à l habitat humain au sein de récipients artificiels. les gîtes domestiques les gîtes péri-domestiques les gîtes naturels Bio-écologie des stades immatures Anthropiques Plusieurs types de gîtes (lieux de pontes) Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion La larve 80% des gîtes

8 Les gîtes domestiques *récipients de stockage deau *soucoupes sous les pots de fleurs *vases à boutures Gîtes actifs toute lannée Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Bio-écologie des stades immatures La larve

9 Les gîtes péri-domestiques * vieux pneus * récipients exposés à la pluie * gouttières mal entretenues * piscine vidée, toit de garage... La mise en eau de ces gîtes est directement dépendante des précipitations Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Bio-écologie des stades immatures La larve

10 Les gîtes naturels (20%) * ravines * trous de rocher * trou d arbre * marécages, ornières... Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Bio-écologie des stades immatures La larve

11 Le stade adulte Le repas : se nourrit de nectar et de fruit seules les femelles piquent et uniquement pour la fabrication des œufs (ovogénèse) 3 à 4 microgrammes de sang absorbés possibilité de repas multiples. Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Anopheles : Paludisme Aedes : Dengue et Chikungunya

12

13 Au 25/10 : 4747 cas. Actuellement, circulation du virus dans le sud et l Ouest de l île

14 Chikungunya : une arbovirose difficile à éradiquer Chk – paludisme : 2 modèles différents ChkPaludisme Écologie du vecteur Traitement Connaissances Gîtes naturels et anthropiques (toute collection deau) Transmission toute lannée moustique exophile Pas de vaccin Pas de médicament Maladie peu connue, Première occurrence dans un pays développé Gîtes naturels Ravines, champs de cannes Transmission saisonnière moustique endophile Médicaments, Chimioprophylaxie Maladie largement décrite Nombreuses études Chikungunya - Information DRASS- 23 novembre 2005


Télécharger ppt "-Chikungunya – Stratégie de Lutte DRASS - Service Santé-Environnement - Lutte Anti-Vectorielle."

Présentations similaires


Annonces Google