La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA DENGUE GRIPPE TROPICALE FIEVRE ROUGE PETIT PALU... Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA DENGUE GRIPPE TROPICALE FIEVRE ROUGE PETIT PALU... Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion."— Transcription de la présentation:

1 LA DENGUE GRIPPE TROPICALE FIEVRE ROUGE PETIT PALU... Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion

2 Une histoire de dengue… (1) 1780 Première description de la maladie Extension de la maladie par voie maritime d Amérique aux grands ports d Europe, puis dans les régions tropicales et sub-tropicales. Description en Asie d épidémies évocatrices de dengue 1940 Extension en Asie de la maladie liée aux déplacements de troupes et à lexode rural 1954 Apparition de la dengue sous la forme hémorragique (Philippines) 1956 Découverte du virus aux Philippines Extension de la dengue hémorragique (DHF) en Asie XIX C.

3 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Une histoire de dengue… (2) La résurgence CAUSES arrêt des programmes déradication du moustique vecteur évolution démographique développement des voyages internationaux urbanisation peu ou mal contrôlée catastrophe naturelle, pauvreté...

4 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Présentation clinique Dengue bénigne (DF) syndrome grippal avec guérison spontanée Dengue hémorragique (DHF) forme grave de la maladie. Faute de soins hospitaliers, la dengue hémorragique peut entraîner un choc clinique (DSS= dengue shock syndrome) Cas asymptomatiques : 30 % des cas environ Tous les intermédiaires sont possibles entre la forme asymptomatique et la forme grave ( dengue hémorragique) Dengue Hémorragique : 1% des cas dans le monde

5 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Définition de cas Cas suspect * Fièvre élevée à début brutal 38,5° ET * Syndrome algique *céphalées *arthralgies/myalgies ET * Absence de tout autre point d appel infectieux (ORL, respiratoire… ) Eventuellement : présences de signes cutanés ou digestifs Cas confirmé * Cas suspect confirmé biologiquement par sérologie positive

6 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion OMS estime qu en 2004 : * 2.5 Milliards de personnes exposées, * 60 à 100 millions / an sont touchées dans le monde * morts /an (DHF) Epidémiologie

7 (OMS) DENGUE en 2002

8 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion LE VIRUS Le virus de la dengue est un arbovirus (virus transmis par un arthropode vecteur) de la famille des flavivirus Autres flavivirus * fièvre jaune * West Nile * encéphalite japonaise 4 sérotypes différents de la Dengue (DEN 1 à 4) pas dimmunité croisée entre les différents sérotypes

9 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Transmission Lors dune piqûre, le moustique prélève le virus sur une personne infectée. A loccasion dune autre piqûre, il le transmet à une personne saine. principal réservoir naturel disséminateur de la maladie Moustique vecteur (Aedes albopictus) Lincubation du virus chez lHomme varie de 3 à 7 jours et apparaît un peu avant les premiers symptômes cliniques. Homme La virémie (présence du virus) dure 6 jours

10 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Traitement * pas de traitement efficace contre le virus *aucun vaccin Actuellement MAIS ! * Traitement de chaque symptôme. * Le contrôle de la maladie réside dans : le renforcement des actions de lutte contre le vecteur (lutte communautaire et lutte anti-vectorielle) laménagement de lespace (milieu urbain)

11 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Le Chikungunya

12 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Agent infectieux : Arbovirus (alphavirus) isolé pour la première fois en Tanzanie et Ouganda (1953) signification du mot : le mal qui casse les os marcher courbé (Souahéli) pas de cas mortel connu chez l Homme

13 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Epidémiologie : répartition géographique répartition géographique : cas décrits de 1957 à 1974 en Afrique (Afrique du Sud, Ouganda, Congo, Nigéria, Ghana et Zimbabwe) espèces infectées espèces infectées : l Homme, les singes, oiseaux, rongeurs, bœuf, mouton, chèvre, cheval, âne, chauve-souris, reptiles… réservoir réservoir : les singes

14 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Transmission : moustiques vecteurs: surtout Aedes et possible: Anopheles cycle dans la nature : singe - Aedes - singe cycle en zone urbaine : Homme - Aedes - Homme oiseaux et animaux domestiques : rôle accessoire épidémie si population « sérologiquement neuve » (« naïve »)

15 Chikungunya : la transmission Le transport : le virus est transporté dune zone à une autre par lHomme. Le moustique participe peu au voyage au transport du virus Le vecteur : Aedes albopictus (à priori) Moustique urbain le plus commun à La Réunion Activité diurne (piqûre) Multitude de petits gîtes (négligence) bonne affinité avec le Chikungunya Aedes albopictus Le réservoir : lhomme Chikungunya - Information DRASS- 23 novembre 2005

16 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Maladie chez l Homme : incubation 4 à 7 jours fièvre soudaine (>38,5°) durant 2 à 5 jours avec maux de tête douleurs dans les extrémités des membres autres symptômes possibles: conjonctivite, éruption cutanée, nausée traitement : Aucun consulter un médecin + repos convalescence longue. phase de virémie : J1 à J5 immunité acquise

17 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya Épidémie à La Réunion: (bilan au 29 novembre 2005) début en mars-avril communes touchées plus de cas recensés maisons enquêtées maisons traitées 3700 gîtes domiciliaires éliminés

18 Chikungunya - Préfecture de La Réunion – 26 octobre 2005 Chikungunya : Evolution temporo-spatiale des cas La RéunionLe PortSt-Denis

19 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Virus Chikungunya - Dengue Prévention : réduire la densité de vecteurs - réduction du nombre de gîtes larvaires lutte communautaire élimination et traitement des gros gîtes productifs sur le domaine public - réduction des insectes volants (insecticides) se protéger de la piqûre des moustiques utilisation de répulsifs, ventilation, vêtements longs…

20 Le paludisme

21 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Le paludisme Maladie parasitaire transmise par un moustique Anophèle parasite : Plasmodium 4 types de plasmodium : ovale, malariae, vivax et falciparum un seul mortel : falciparum morts par an (OMS) 1 enfant meurt du paludisme toutes les 30 secondes dans le monde

22 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Problématique réunionnaise Paludisme éliminé à La Réunion depuis 1979, mais : persistance du vecteur (A. arabiensis) sur le littoral intensification des mouvements humains Avec des zones impaludés du Sud Ouest de LOcéan Indien (= réservoir de la maladie) Risque de transmission secondaire autochtone

23 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Le paludisme Objectif : limiter le risque de transmission secondaire autochtone Dispositif de surveillance basé sur les maladies à déclaration obligatoire (150 à 200 cas importés/an) Investigations épidémiologique et entomologique systématique de tout cas identifié

24 Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion Le paludisme Derniers cas de paludisme autochtone : 05/2005 : Saint André 05/2000 : Saint Louis 05/1991 : Le Port


Télécharger ppt "LA DENGUE GRIPPE TROPICALE FIEVRE ROUGE PETIT PALU... Service de Lutte Anti-Vectorielle DRASS de La Réunion."

Présentations similaires


Annonces Google