La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic 2010-2011 LENTRETIEN Le 24 / 09 /10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic 2010-2011 LENTRETIEN Le 24 / 09 /10."— Transcription de la présentation:

1 Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic LENTRETIEN Le 24 / 09 /10

2 PREAMBULE N°1PREAMBULE N°2 PREAMBULE N°3

3 LENTRETIEN Les conceptions initiales des MAT et EMF Sous forme schématique (inspiration « cartes mentales »)

4

5

6

7

8 Cette production a été réalisée avec le TNI. Nous étions tous novices dans lutilisation de cet outil, de fait, peu de temps pour « le fond » …

9 LENTRETIEN Diaporama

10 SOMMAIRE LANGAGE … quelques rappels 1°) LANGAGE … quelques rappels 2°) LORAL …quelques rappels 3°) LE CONCEPT DENTRETIEN …dexplicitation ( VERMERSH ) 4°) LENTRETIEN … quelques clés !

11

12

13 1°) LANGAGE … quelques rappels

14 Fonction psychologique Fonction sociale Fonction cognitive LANGAGE …. ORAL ! Retour par soi Passage par le monde interne Structuration de la pensée « ça pense en moi » Jakobson

15 LANGAGE …. ORAL ! « Parler à … » « Parler de … » Objet détude Communication Représentation du monde « Parler-penser » Loutil devient lobjet détude

16 LE LANGAGE Parler, écrire Réception / Compréhension Production Ecouter, lire

17 « LE LANGAGE ENGAGE ! » Responsabilités Prise de risques Outil de liberté

18 2°) LORAL … quelques rappels LES ORAUX !

19 OUI, lORAL est une aide à lentrée dans lécrit MAIS, lORAL ou plutôt LES ORAUX sont aussi, et surtout, au service de la structuration de la pensée !

20 LES ORAUX ! Loral est multiforme ! - loral descriptif - loral descriptif ( exposé, météo …) - loral injonctif - loral injonctif ( consigne, ordonnance, petite annonce …) - loral narratif - loral narratif ( témoignage, rapports daccidents, …) - loral explicatif - loral explicatif ( explication de texte, résumé explicatif …) - loral argumentatif - loral argumentatif ( négociations, discours politique, plaidoiries, dispute …) - loral conversationnel - loral conversationnel ( entretien, interview, téléphone …) loral poétique - loral poétique ( chanson, …)

21 ANNEXE 1

22 3°) LE CONCEPT DENTRETIEN… dexplicitation ( VERMERSH ) Celui qui vise la verbalisation de laction

23 Une première définition « l'entretien d'explicitation constitue un ensemble de techniques qui ont pour but de favoriser, d'aider, de solliciter la mise en mots… » « L'entretien d'explicitation vise donc en priorité la verbalisation de l'action, > actions matérielles > actions mentales »

24 LACTION EST UNE CONNAISSANCE AUTONOME Problème : REUSSIR COMPRENDRE « ELLE CONTIENT UNE PART DE SAVOIR- FAIRE NON CONSCIENT »

25 Mettre à jour la partie cachée de lIcberg … ce qui reste IMPLICITE DANS lACTION ! ICEBERG LACTION ou les observables (différentes traces, brouillon …) qui ne portent pas de vérité en eux mêmes VERBALISATION « La partie la plus visible … mais la moins « informante » sur le fonctionnement de lapprenant ! » REUSSIR COMPRENDRE « LA BOITE NOIRE »

26 Lentretien dexplicitation quelques repères Les effets perlocutoires « Quest-ce que je fais à lautre avec mes mots ? » « Je sais ce que je veux produire ! » « Je sais ce que je veux éviter ! » Les causalités perlocutoires Linjonction, lordre, la sollicitation La persuasion, le convaincre qui manipule la croyance Linduction qui modifie les états internes sans sollicitation directe Des effets sur les valences Des effets sur lattention Des effets sur les actes cognitifs présents ou passés

27 « Jai proposé un exercice, ça na pas marché du tout avec les élèves » Un exemple :

28 « ça na pas marché du tout ? » « quavez-vous fait quand vous avez demandé de faire lexercice ? » « quest-ce que cela te fait que ça nait pas marché ? » CHOIX N°1 CHOIX N°2 CHOIX N°3 Les critères dappréciation de la réussite ! Décrire son action… Comment avez-vous fait ? On sort de laction > prise de conscience / motivation / identité

29 Action « tout court » LE FAIRE CONTEXTE LEXTERNE JUGEMENTS METAPOSITION INTENTION LE BUTDECLARATIF LE SAVOIR CHOIX N°2 SAVOIR IDENTIFIER LES INFORMATIONS SATELLITES AUTOUR DE LACTION VECUE

30 Action « tout court » LE FAIRE « Ramener le formé vers laction elle-même cest aussi le ramener vers la réalité de son vécu » « et quand ça cest mal passé, que sest-il passé précisément ? Que faisiez-vous ? » Aller vers une « tâche réelle spécifiée » pour ensuite généraliser …CONCEPTUALISER

31

32 1) Sinformer 2) Aider lautre à sinformer 3) Lui apprendre à sauto-informer

33 « Passons de la culture de la réponse à la culture du questionnement ! » « Il est plus important que le stagiaire se pose des questions plutôt quil ny réponde ! » =

34 4°) LENTRETIEN … quelques clés Techniques et conditions de communication

35 Attitude découte : Attitude découte : « laisser fonctionner lautre » Gestion des silences : Gestion des silences : - temps de suspension … temps du doute ! Techniques de relance : Pour encourager / focaliser / élucider / réguler - vers quel choix … ( cf diapo N°23) CHOIX N°1CHOIX N°2CHOIX N°3 Techniques de reformulation : - en écho - clarifiante … (« si jai bien compris … ») CHOIX ??

36 PRIVILEGIER : la parole incarnée = la parole incarnée = « lévocation sensible » > vocabulaire concret, > moment précis, // rythme de parole + lent son expérience // décrochage du regard = le sujet se tourne vers son expérience la parole formelle « jai lhabitude de » « je fais toujours » Exemples de questions qui vont nous permettre daccéder à une parole incarnée ! ( annexes 3 page 44)

37 Contrat de communication : - « si vous êtes daccord … » - « seriez-vous daccord pour préciser davantage ou plus en détail ce dernier point … » Les éléments satellites de laction Les identifier … savoir où lon est, où lon va ! Les traces Demander danalyser des traces: brouillons,cahiers, tableau, matériel, productions élèves choisies, paroles entendues en séance ou durant lentretien, des éléments de la préparation, PHOTOS …

38 Prise de notes : Prendre par exemple des notes en 2 colonnes Ce que je vois Ce que jentends ( noter les temps ) Les concepts pédagogiques ou didactiques sous- jacents à traiter

39 EN VRAC On peut dès lintroduction donner le plan de lentretien. On peut inviter le stagiaire à prendre des notes sil ne le fait pas. On peut commencer lentretien par lui demander de nous donner les points positifs de la séance.

40 PLACE DU DECLARATIF ! LE GUIDE DONNE : 3 points positifs 3 axes à travailler 3 « Savoirs »

41 PLACE DU DECLARATIF ! LE GUIDE DEMANDE : de reformuler ce que le stagiaire a retenu de lentretien (à faire à loral ou à l écrit)

42 PLACE DU DECLARATIF ! LE GUIDE DONNE : Un exemple de plan pour analyser sa pratique pour le prochain entretien OBJECTIFS 1°) OBJECTIFS PREPARATION 2°) PREPARATION EXECUTION 3°) EXECUTION EVALUATION 4°) EVALUATION Exemples : POINTS POSITIFS 1°) POINTS POSITIFS OBJECTIFS 1°) OBJECTIFS PREPARATION 2°) PREPARATION EXECUTION 3°) EXECUTION EVALUATION 4°) EVALUATION

43 RESPIRATION On peut finir avec … « As-tu des choses à dire que tu nas pas pu formuler … » « As-tu quelque chose à ajouter … » … ou laisser une respiration dans le bulletin de visite = commentaires du stagiaire !

44 Dans le compte rendu de visite ne pas oublier de donner des éléments sur lentretien !

45 ANNEXES

46 > Exemple dune grande différence ORAL / ECRIT dans le cas dun oral conversationnel : « Un écrit en tant que produit fini ( sauf brouillon) noffre dordinaire pas de scories, alors que loral laisse entendre les traces de son élaboration dans lénonciation : pauses, hésitations, reprises, incomplétudes, redites, anticipation, auto-interruption, bafouillage » > Exemple : place des pronoms à loral ANNEXES N°1

47 Durant lentretien vous ne pouvez pas « échapper » aux 2 questions suivantes : « Que pensez-vous que les élèves ont appris ? » ( ou « construit » // processus ) « Que vouliez-vous quils apprennent ? » ( ou « construisent ? » // processus ) ANNEXES N°2

48 Exemples de questions qui vont nous permettre daccéder à une parole incarnée : Est-ce que vous pouvez choisir une situation précise ? Décrivez une situation précise où cela vous est arrivé ? Dans ces différentes fois, laissez-en revenir une en particulier ? Par quoi avez-vous commencé ? Que sest-il passé ensuite ? Que sest-il passé à la fin ? A quoi avez-vous reconnu que cétait difficile ? Comment vous y êtes-vous pris pour… ? ANNEXES N°3


Télécharger ppt "Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic 2010-2011 LENTRETIEN Le 24 / 09 /10."

Présentations similaires


Annonces Google