La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mettre en place un « coin sciences » dans sa classe. Pourquoi? Comment? E. Touchard - Conseillère pédagogique Grenoble 4.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mettre en place un « coin sciences » dans sa classe. Pourquoi? Comment? E. Touchard - Conseillère pédagogique Grenoble 4."— Transcription de la présentation:

1 Mettre en place un « coin sciences » dans sa classe. Pourquoi? Comment? E. Touchard - Conseillère pédagogique Grenoble 4

2 Définitions « COIN » : lieu dactivité libre, non contraint, sans consigne particulière, il est utilisé en autonomie. « ATELIER » : structuré autour dun apprentissage précis, il est soumis à une consigne, il fait lobjet dune restitution à loral ou/et lécrit.

3 Pourquoi un coin sciences? Favoriser un vécu commun pour tous les élèves: découvrir et manipuler librement des objets. Susciter le questionnement, la curiosité, létonnement… Pour passer du ludique à une activité plus dirigée Développer lentre aide (aider lautre) et la collaboration (jouer à plusieurs)

4 Pourquoi un coin sciences? Permettre à l enseignant de prendre en compte les conceptions initiales des enfants et é valuer des comp é tences. Favoriser les situations langagi è res : é changes entre pairs et avec les adultes, acquisition d un lexique sp é cifique, savoir s exprimer, raconter … R é investir : pour l é l è ve, é prouver du plaisir à faire et refaire.

5 Développer des compétences langagières - S appuyer sur le r é el : observer, (re)conna î tre, d é signer, décrire, des objets ou ph é nom è nes qui nous entourent. - Partir de situations de la vie quotidienne: on dit ce que l on fait, ce qu on voit - Fixer le lexique: nommer, dessiner, é crire le nom des objets et des ph é nom è nes d é couverts - Parler de ses é motions: le plaisir, l é tonnement, l int é rêt, le go û t/le d é go û t, la peur … - S appuyer sur le sensoriel pour exprimer : ce que je vois, ce que j entends, ce que je sens, ce que je touche - Favoriser les é changes entre pairs: les é l è ves imitent, s entraident, collaborent

6 Développer des compétences langagières Le vocabulaire Acqu é rir et enrichir le lexique : apprendre des mots nouveaux et pr é cis dans des situations v é cues Exemple: d é couvrir les fruits Découvrir le monde à lécole maternelle NomsAnanas, avocat, banane, citron… VerbesBoire, couper, dessiner, écouter, éplucher, faire cuire, goûter, manger, observer, peler, sentir… AdjectifsCouleurs : jaune, vert, rouge… Taille : allongé, rond, long, petit… Forme : ovale, rond… Goût : sucré, acide, bon… Texture : mou, dur, lisse, piquant…

7 Développer des compétences langagières La syntaxe - Construire une syntaxe adapt é e rendant compte des caract é ristiques scientifiques : utiliser des connecteurs logiques, spatiaux et temporels pour rendre compte des relations entre des ph é nom è nes - Utiliser des marques explicites de la g é n é ralit é (chaque fois … ) ou de la condition (si … alors) - Verbes souvent au pr é sent (l eau se solidifie à 0°c) Les é changes É voquer des objets, des faits, rendre compte d une visite, d une exp é rience, imaginer ce qui va se passer …

8 Découvrir les principales fonctions sociales de lécrit faire une liste pour ne rien oublier, un tableau pour comparer facilement, un dessin pour d é crire une exp é rience, une phrase pour rendre compte …

9 Élaborer une trace écrite Individuelle pour les plus grands ou collective (dict é e à l adulte) la trace é crite accompagne é galement la d é marche d investigation d è s la maternelle.

10 Élaborer une trace écrite Les panneaux Affiche collective plac é e dans le coin sciences : pour m é moriser,r é f é rencer des mots, un codage, structurer le temps, communiquer. Faire pousser une plante- défi Bièvre Valloire

11 Élaborer une trace écrite Le cahier individuel - des é crits personnels : ce que je pense, ce que je dois faire, ce que j observe … - des é crits de groupe: nos questions, ce que nous avons fait, nos conclusions - des é crits collectifs: ce que nous avons appris, ce que nous devons retenir Classeur des savoirs – C Bauducco

12 Élaborer une trace écrite L album é cho : r é alis é à partir de photos des activit é s men é es avec les é l è ves, constitue un support pour travailler les pronoms, le lexique sp é cifique, le temps et la syntaxe Album Découverte des aimants M. Crouzat

13 Coin « boîtes » Coin « Objets roulants » Coin « équilibre »

14 Comment exploiter le coin sciences? Comme situation d é clenchante Pr é voir une phase de d é couverte libre: les é l è ves explorent, observent, manipulent, jouent, imitent. Les s é ances peuvent être propos é es à l accueil (le matin ou apr è s la sieste) et/ou en atelier autonome.

15 Comment exploiter le coin sciences? Comme lieu d investigation Pour r é pondre à un probl è me pos é, les é l è ves utilisent le coin sciences en atelier dirig é ou semi dirig é : ils observent, exp é rimentent, mod é lisent, r é alisent une construction …

16 Comment exploiter le coin sciences? Comme support pour le langage é crit Des s é ances de langage pour r é diger: - Un compte rendu « d exp é riences » - Une affiche pour communiquer - Un dessin individuel - Un album é cho : compte rendu narratif

17 Comment exploiter le coin sciences? Comme lieu de r é investissement - en atelier autonome ou dirig é : avec une consigne pr é cise pour é valuer les comp é tences des é l è ves - en atelier libre : pour le plaisir de faire et refaire, é laborer un projet personnel (construction, dessin, jeu … )

18 Faire évoluer le coin sciences - Utiliser un mat é riel simple : objets familiers de la vie quotidienne (r é cup é ration), jeux de la classe Utiliser un mat é riel simple - L enrichir par l apport d un mat é riel plus sp é cialis é : loupe, outils de jardinage / bricolage, radiographies, squelette en plastique …

19 Faire évoluer le coin sciences - Compl é ter avec du mat é riel apport é par les é l è ves : impliquer, motiver, communiquer avec la famille - Compl é ter avec la documentation : imagiers, albums documentaires, affiches … - Au cours de lannée en fonction des thèmes étudiés

20 Faire évoluer le coin sciences - Valoriser les productions : introduire des jeux r é alis é s avec les é l è ves (circuit aimant é, sabliers, photos des constructions à reproduire, puzzles à fabriquer … )

21 La classe est trop petite pour permettre linstallation de « coins » permanents : Une mallette par espace à déployer. Daprès le GRI- IUFM de Bretagne

22 Un exemple despace : construire un bateau documentaire matériaux outilsConstructions délèves Fiche technique Bassine pour essais

23 Contributions Un grand merci aux enseignantes du d é partement de l Is è re pour les exemples concrets de coins sciences. (à consulter sur le site de la circonscription de Grenoble 4) Merci é galement à Maryline Coquid é et au groupe de recherche de l IUFM de Bretagne pour leurs travaux. (à retrouver sur le site de lINRP)

24 Le coin sciences


Télécharger ppt "Mettre en place un « coin sciences » dans sa classe. Pourquoi? Comment? E. Touchard - Conseillère pédagogique Grenoble 4."

Présentations similaires


Annonces Google