La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Écrire des textes au cycle 2 - Première partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Écrire des textes au cycle 2 - Première partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -"— Transcription de la présentation:

1 Écrire des textes au cycle 2 - Première partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -

2 2 A - Enjeux et objectifs

3 3 Le socle commun – Palier 1 et Les programmes de cycle 2 - Compétence 1 -Copier un texte court sans erreur dans une écriture cursive lisible et avec une présentation soignée -Utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court -Écrire de manière autonome un texte de 5 à 10 lignes ECRIRE Qu'est-ce qu'il va être nécessaire de travailler pour amener tous les élèves à ces compétences ?

4 4 Observatoire national de la lecture « L'étude des orthographes "inventées" produites par des jeunes enfants, avant l'apprentissage des structures et formes de l'écrit, montre qu'ils conceptualisent plus facilement leur langue dans le travail d'écriture. En revanche, après quelques mois d'apprentissage, le rapport s'inverse et il faudra pratiquement toute la scolarité obligatoire pour que les élèves parviennent à acquérir, et surtout à mettre en œuvre, les différentes formes spécifiques de l'écrit : l'orthographe, bien sûr, mais aussi des configurations de texte de plus en plus complexes. Ainsi, dans le cadre scolaire, les apprentissages de la lecture et de l'écriture ont été abordés durant des décennies de façon disjointe, certains courants actuels de la didactique du français posent la question des relations lecture/écriture et suggèrent d'établir une articulation entre lire pour écrire et écrire pour lire. »

5 5 Pourquoi faire écrire les élèves avant qu'ils ne sachent écrire ? - Psychologiques : "quand j'écris, je fais comme les grands''. - Écrire, une situation problème pour s'interroger sur le fonctionnement de la langue (écriture tâtonnée). La mise en relation oral/écrit est loin d'être évidente pour les enfants. - Permettre une posture d'observateur pour l'enseignant (aide différenciée).

6 6 Production d'écrits Langage oralLecture Étude de la langue Calligraphie et copie Comment fonctionne cette articulation du "Lire Écrire" ?

7 7 Calligraphie et copie Calligraphie Quand on écrit c'est pour se relire ou pour être relu donc il faut une écriture soignée. De plus pour écrire sans se fatiguer et pouvoir écrire vite, il y a des gestes plus appropriés que d'autres. Copie Pour pouvoir mettre son texte au propre, il va falloir recopier de façon efficace. Ne comporte aucun objectif de langage écrit, ni de langue. Ne pas négliger son apprentissage pour autant. (Expérimentation mené par R.Goigoux ) LapinLn Lapin CanariCanari Canari Le chat de pépé Le chlne Le chat de pépé Élève AÉlève B Élève C

8 8 Langage 2 formes de langage Le langage intérieur ou intériorisé qui n'aboutit pas à une énonciation. Quand on pense avec des mots, qu'on écoute, qu'on lit, qu'on rédige… Le langage extériorisé qui aboutit à une énonciation, à une pratique discursive, l'oral.

9 9 Une différence essentielle Si l'écrit est un énoncé transcrit et oralisé, il se démarque de l'oral. Destinataire absent Mise en mémoire Destinataire présent Le langage oral Le langage écrit Langage extériorisé Langage intérieur Langage extériorisé

10 10 encoder des mots =>le système alphabétique. rédiger => l'organisation syntaxique, lexicale,sémantique, la cohésion textuelle… un type texte => le fonctionnement des différents types de textes. des récits, de la poésie => l'écriture fictionnelle. L'apprentissage de la lecture et de l'écriture est à la fois distinct et concomitant. Production d'écritsLecture Écrire c'est

11 11 Étude de la langue L'étude de la langue concourt à l'amélioration de la production d'écrit. La syntaxe s'améliore. Les phrases se complexifient, les connecteurs se diversifient. La ponctuation est mieux utilisée. Les répétitions diminuent avec l'usage de pronoms ou d'anaphores. Le vocabulaire s'enrichit. L'orthographe s'améliore…

12 12 dire, lire, écrire, pour une cohérence dans l'apprentissage Les nouveaux programmes 2008 précisent pour le cycle 2 : « Les apprentissages de la lecture et de l'écriture, qu'il s'agisse des mots, des phrases, des textes, menés de pair, se renforcent mutuellement tout au long du cycle. Les enfants se familiarisent avec l'écrit : ils sont mis en situation de contribuer à l'écriture de textes... A la fin de l'école maternelle, ils savent transformer un énoncé oral spontané en un texte que l'adulte écrira sous leur dictée. » Une organisation rigoureuse de la progression, une prise en compte équilibrée de toutes les composantes utiles à un apprentissage complet de la lecture sont nécessaires. A ce titre, il convient d'attacher une importance particulière à la continuité entre la Grande Section de maternelle et le Cours Préparatoire.

13 13 B – Cadre didactique d'après les travaux de Emilia Ferreiro, Mireille Brigaudiot, Dominique Bucheton.

14 14 Comment le jeune enfant appréhende-t-il l'écrit ?

15 15 Psychogenèse de l'écriture Emilia Ferreiro Les enfants avant tout enseignement de la lecture et de l'écriture ont déjà construit une représentation de l'écriture et ce de la même façon pour tous les enfants quelque soit leur langue. Elle a montré que l'enfant explore spontanément la langue écrite produite autour d'eux et essaient de comprendre comment ça marche. Conceptions premières de l'écrit Il pense que l'écrit va être dirigé par la taille (les gros objets auraient plus de lettres que les petits). L'idée qu'il y a des règles auxquelles il faut obéir (lettres de leur prénom ou celles qui y ressemblent) : il faut qu'il y ait au moins trois signes pour faire un mot, s'il y en a moins ça ne va pas. Relation phonographique : l'écrit est en relation avec l'oral : la syllabe ; c'est la première unité donc il pense que la syllabe est une lettre.. Ceci est du à notre alphabet qui nomme des lettres par des syllabes (b,c,d...). Exemple : bb pour bébé

16 16 ECRIT DIRIGE PAR LA TAILLE : Il leur est demandé d'écrire "Momo" ; il s'agit d'un Perroquet donc ça doit être long. Lettres du prénom

17 17 Comment amener l'élève à passer d'une écriture "assistée" à une écriture dirigée" à une écriture autonome

18 18 1.Utiliser le langage pour dire, pour comprendre, pour réfléchir. 2.Comprendre le langage écrit et se construire des représentations de l'acte de lire. 3.Produire du langage écrit et avoir des représentations de l'acte d'écrire. 4.Découvrir la nature de l'écrit et se construire des représentations de la nature de l'écrit. 4 Compétences qui se développent progressivement.

19 19 Référentiel PROG - coordonné par Mireille Brigaudiot - Compétences visées C1 PS/MS/GS Utiliser le langage pour dire Indicateurs pour le maître Prises de parole, contenus du discours, participation C2 fin GS Comprendre l'écrit Indicateurs pour le maître Dire ce qu'il ont compris, montrer ce qu'ils cherchent à comprendre.. C3 fin GS Produire du langage écrit Indicateurs pour le maître Produire du "parler écrit", savoir s'adresser à un destinataire absent C4 fin GS Découvrir la nature de l'écrit Indicateurs pour le maître Se poser des questions sur la nature de l'écrit : "Tiens ça c'est pareil." "Là ça devrait être pareil" " Si j'écris 2 fois je peux lire 2 fois". Représentations Acte de lire : "faire langage à partir d'une calligraphie" Acte d'écrire : "faire langage" en pensant de nombreuses données changer, améliorer, Nature de l'écrit : c'est du langage pour ou de quelqu'un qui n'est pas là. Et pour le lire il faut maîtriser la valeur sonore des lettres. De la compétence visée à la représentation de l'écrit ?

20 20 Représentations Acte de lire : "faire langage à partir d'une calligraphie. Acte d'écrire : "faire langage" en pensant de nombreuses données changer, améliorer, Nature de l'écrit : c'est du langage pour ou de quelqu'un qui n'est pas là. Et pour le lire il faut maîtriser la valeur sonore des lettres. Activités relation chaîne sonore et écrite, en lecture, en dictée à l'adulte. Dictée à l'adulte PS : le maître produit du langage écrit et progressivement les élèves aussi. MS : les élèves dictent des messages puis des récits simples. GS : les élèves dictent des récits plus longs. Atelier dirigé Écriture autonome GS les élèves commencent à écrire seuls Comment amener l'élève à construire ces représentations ?

21 21 Acte de lire - Relation chaîne orale et écrite Théâtraliser Côté enseignant : Théâtraliser (conférence Goigoux 106') –en lecture, ralentir le rythme : la respiration marquant la segmentation entre les mots. –En dictée à l'adulte : énoncé ce qu'on écrit demander à ralentir le rythme de la dictée en indiquant ou on en est en pointant chaque mot. –Usage du bâton magique qui donne du son au mot. Côté élève –Usage du doigt : faire pointer du doigt les mots lus.

22 22 C – Processus d'écriture Acte d'écrire La dictée à l'adulte, l'atelier dirigé, l'écriture fictionnelle

23 23 L'activité Il ne suffit pas d'écrire ce que dicte un enfant pour être en production d'écrits. Il faut qu'il parle de l'écrit, qu'il endosse le statut de scripteur, qu'il ait pris en compte l'absence du destinataire et que la production aboutisse. Il faut aller jusqu'au bout du processus de communication. Les élèves doivent pouvoir assister à l'effet produit par leur écrit. Préférer les messages aux autres classes, au personnel de l'école plutôt que les mots aux parents qui peuvent ne pas être lus ou les lettres… qui restent en classe. L'ancrage énonciatif -> spatio-temporel " Venez manger la galette demain " sans que le message soit daté -> énonciatif un message doit être signé par celui qui écrit " Papa, maman pensez au sac de piscine " signé La maîtresse. Type de langage Transcrire de l'oral n'est pas produire de l'écrit. (hormis dans un dialogue) Type d'écrit Écrire une légende, n'est pas produire de l'écrit. Ex : C'est une histoire dans le château. Il y a deux tours. Il n'y a pas de rois…. Quelques précautions Mireille Brigaudiot SENSSENS

24 24 La Dictée à l'adulte Mireille Brigaudiot Le maître prête sa main et ses compétences de scripteur. Organisation de la classe Préférer un travail par petit groupe homogène (individuelle très chronophage – en classe entière, seuls quelques élèves monopolisent la parole). Installation matérielle Produire là où sont les affichages outils. Veiller à ce que tous les élèves soient face à la feuille support d'écriture. Grand format pour rendre l'écriture lisible. Gestion du temps Un moment dans la journée peut suffire. Il vaut mieux 2 moments distincts dans la journée pour une bonne dynamique et une mise à distance facilitée.

25 25 Préparation de l'écriture Il faut en tant qu'enseignant garder en tête que certains élèves ne distinguent pas le discours sur la tâche du message. Donc il est important que l'enseignant distingue bien cela. Les différentes phases doivent être distinctes : 1 - penser à ce qu'on veut dire, à qui, pour quoi faire (une lettre, pour les parents, pour leur dire qu'on est bien arrivé au centre de classe de mer) 2 - le dire ( construire le message, l'énoncer en langage écrit) 3 - l'inscrire sur le papier (encoder le message) 4 - le remettre au propre. (toiletter et recopier) A ce stade le toilettage est assuré par l'enseignant. La position corporelle est un bon indicateur visuel pour l'élève. Il est face à eux lorsqu'il s'agit du discours sur la tâche. Il est dos à eux face au support d'écriture lorsqu'il s'agit du message. La Dictée à l'adulte

26 26 Régulation enseignante L'enseignant doit rester au plus près des propositions des élèves. Il ne s'agit pas non plus pour le maître d'accepter des énoncés impossibles. Modifications indispensables Formes très orales : il a pas d'épée, qui c'est qui… [Tu as dit… Est-ce que j'écris….. Si l'enfant maintient sa formulation. Tu as dit…. Écoute bien il y a une manière de le dire et une manière de l'écrire ….. Qu'est-ce que j'écris ?..... Si l'enfant ne parvient pas à reformuler. Je peux dire…mais je dois écrire …..] Modifications inutiles : les énoncés enfantins mais corrects du point de vue de la langue. Dictée à l'adulte

27 27 Modifications à éviter à tout prix : transformer les propositions élèves en un écrit "sur normé'. Le risque est que les enfants ne reconnaissent plus leur énoncé. Tout l'intérêt de la dictée à l'adulte serait alors anéanti. Attitude langagière de l'enseignant pour favoriser la découverte de la nature de l'écrit. Éviter les relectures "robot syllabe" Préférer le marquage des blancs entre les mots Le maître doit répondre à toutes les questions, Pourquoi tu barres, pourquoi tu mets un point… Le maître ne doit pas hésiter à employer quelques termes métalinguistiques : mot, phrase paragraphe… Faire repérer la ponctuation Commenter la gestion de la page (bas de page) Comment je fais là ? (rajout) je relis et vous m'arrêtez là où…en coupant éventuellement si l'ajout est impossible dans l'espace restant. Dictée à l'adulte

28 28 Écriture, encodage. L'enseignant peut l'assumer seul mais il doit faire participer les élèves ; s'arrêter, demander comment je peux écrire …. L'enseignant peut aussi faire participer les élèves : S'arrêter de temps en temps et donner le stylo à un élève. Est-ce que quelqu'un peut venir écrire le mot … Remise au propre Si les élèves ne participent pas toujours à la mise au propre, il est important qu'ils y assistent de temps en temps. Ils connaissent le texte et le dictent au maître en lui indiquant ce qu'il doit faire pour le transcrire, ainsi ils réinvestissent tout ce qu'ils ont vu de l'organisation du texte, de la ponctuation… (Conférence Goigoux 152') Dictée à l'adulte

29 29 Deux Ateliers Dirigés filmés Exploration de l'écrit en Grande Section Écrire pour mieux lire L'Atelier Dirigé Dominique Bucheton

30 30 C'est le processus d'écriture plus que la production finale qui légitime l'atelier. C'est un lieu d'observation, de description de questionnement –Ils confrontent leurs stratégies, leurs connaissances à celles d'un pair. –Ils sont en situation de recherche en groupe ce qui leur permet de dépasser "l'angoisse de la feuille blanche" et leur permet de dépasser une représentation de l'écriture qui présuppose que la pensée préexiste avant l'écriture. L'écriture c'est penser en acte. L'atelier se prête particulièrement à cette démonstration car ils verront que ce qu'ils ont dans la tête se modifie quand ils écrivent, quand ils se relisent, quand ils comparent avec les camarades. => plaisir d'écrire. C'est un lieu de découverte et de réinvestissement –les élèves sont amenés à découvrir un procédé d'écriture, un type de texte, une réécriture. Ils réinvestissent un phonème, une tournure syntaxique, une figure de style, un vocabulaire L'Atelier Dirigé Dominique Bucheton Une gestion complexe de l'acte d'écrire

31 31 L'Atelier Dirigé Un contrat didactique clair ce n'est pas un lieu d'évaluation mais d'essai on peut s'entraider On peut se servir des outils de la classe le maître est une ressource Des routines à mettre en place Conditions de mise en place, type de cahier, de crayon… Temporalité connue Des phrases rituelles : avant l'atelier, lancement, écriture, évaluation, post-atelier Des ateliers non dirigés Des activités suffisamment pertinentes afin de libérer le maître du reste de la classe. Une organisation "bien huilée"

32 32 L'Atelier Dirigé Dominique Bucheton Typologie des ateliers dirigés d'écriture Nature De l'atelier Finalités d'apprentissageCompétences développées Dimensions privilégiées Unités travaillées Pour apprendre à lire pour mieux lireConscience phonologique, phonographique, orthographique Technique encodage Unités infra syllabiques Syllabes Mots Segmentation dans la phrase pour écrire pour de vrai Pour découvrir les usages et pratiques de l'écrit Manipulation, sensibilisation assistée aux types d'écrits et de textes Pragmatique Structure du texte Mot, Phrase, Texte pour apprendre à écrire Pour s'approprier la complexité des messages écrits et leur compréhension Procédés de mise en mots Réécriture Épaississement Morphosyntaxique, lexicale et sémantique Cohésion du texte Unités phrasiques et interphrasiques, textuelles l'écriture d'invention Pour comprendre le fonctionnement des textes Sensibilisation à la cohérence textuelle Stylistique Texte fictionnel Texte poétique Les traiter séparément => représentation réductrice de "l'écrire" chez l'élève. !

33 33 L'Atelier Dirigé Le Déroulement 1.Définir à l'oral le projet d'écriture pour favoriser chez l'élève la bascule dans le statut de scripteur. 2.Écriture étayée : l'enseignant gère les tours de parole, relance, prend en compte les propos des élèves au plus près de leur formulation pour que chacun puisse identifier et résoudre tout ou une partie des problèmes d'écriture. 3.Au terme de l'atelier, faire lire ou relire les écrits, afin de permettre à l'élève de se rendre compte du parcours accompli. (5') Une organisation "bien huilée"

34 34 5 grandes préoccupations à garder en tête contrat didactique "On a le droit de s'aider " pilotage "Dépêche-toi" tissage "ça, on l'a vu ce matin en lecture" étayage "Et à la fin, on écrit quoi ? " savoir institutionnalisé "Devant le P on met un M" L'Atelier Dirigé

35 35 L'Atelier Dirigé l'atelier dirigé : un étayage à multiples facettes 5 grandes postures d'étayage Accompagnement le maître pointe les difficultés, oriente vers des ressources disponibles, laisse du temps pour la réflexion et la discussion, évite d'évaluer en juste ou faux. Contrôle le maître pilote l'activité, vérifie, évalue, distribue la parole explique les erreurs et les corrige. Lâcher prise le maître confie le pilotage de la tâche à un élève ou à un groupe d'élève. Autre forme : tutorat entre pairs. Enseignement le maître énonce ou fait nommer les savoirs en jeu. Mise à distance qui permet aux élèves de comprendre ce qu'ils ont appris pendant l'atelier. !

36 36 Pour l'élève L'Atelier Dirigé participe à l'automatisation du déchiffrage parce qu'en encodant des mots, l'élève se sert de ces connaissances phonologiques à d'autres fins que celles de la lecture. C'est un lieu de réinvestissement de ce qui a pu être vu en lecture sur le texte, sur l'étude de la langue. L'Atelier Dirigé dédramatise l'apprentissage de l'écriture et de la lecture. L'élève comprend que l'écriture plus encore que la lecture est à sa portée. Ces transferts et liens sont mis à jour et créent du sens dans les apprentissages. Pour l'enseignant L'atelier met au jour les difficultés et stratégies des élèves tant en écriture qu'en lecture. C'est également un lieu qui met en exergue ce que les élèves se sont appropriés des connaissances sur les types de textes, sur l'orthographe… C'est un lieu d'observation qui permet à l'enseignant de réajuster son enseignement. L'Atelier Dirigé Un double intérêt


Télécharger ppt "Écrire des textes au cycle 2 - Première partie - Véronique Jullien – Conseillère pédagogique – Saint Sébastien Vertou -"

Présentations similaires


Annonces Google