La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les Rituels à lécole maternelle Inspection de Roubaix Est – mai 2009 Dominique Durot CPC daprès les travaux de Madame Bouysse, Inspectrice générale et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les Rituels à lécole maternelle Inspection de Roubaix Est – mai 2009 Dominique Durot CPC daprès les travaux de Madame Bouysse, Inspectrice générale et."— Transcription de la présentation:

1 Les Rituels à lécole maternelle Inspection de Roubaix Est – mai 2009 Dominique Durot CPC daprès les travaux de Madame Bouysse, Inspectrice générale et de Madame Doly, maître de conférence

2 Plan de lintervention Introduction Première partie: Des rôles et finalités de lécole aux exigences et modalités spécifiques de lécole maternelle. Bref rappel historique Contexte actuel et enjeux de la réforme de 2008 Les nouveaux programmes de lécole maternelle: continuité et changements Deuxième partie: Les rituels: temps dadaptation et dapprentissage Spécificités de la pédagogie en maternelle Pourquoi les rituels en maternelle? Troisième partie: Comment donner du sens aux rituels pour quils ne deviennent pas une routine et soient de véritables temps dapprentissage? Objectifs dapprentissage Programmation

3 Première partie Des rôles et finalités de lécole aux exigences et modalités spécifiques de lécole maternelle.

4 Bref rappel historique Création en 1881 Droit à léducation Un double héritage « Ni petite caserne, ni petite Sorbonne » Esquisse de la méthode française : une éducation globale, physique, morale et intellectuelle Un essor tardif Début du XXIème siècle : « Universalité" de lécole maternelle française

5 Contexte et enjeux actuels Une évolution des objectifs: - Passage du quantitatif au qualitatif Aujourdhui, recherche defficacité - Créer les condition de réussite de la scolarité ultérieure - Limiter les conséquences scolaires des inégalités sociales et culturelles Une attente forte de la part la maternelle dans la réforme de lécole primaire

6 Grandes finalités de la réforme Réduire léchec scolaire - Diviser le nombre des élèves en échec - Faire baisser sensiblement le taux de redoublement Réduire le poids des déterminismes sociaux

7 Les nouveaux programme de lécole maternelle en 2008 Un rôle propédeutique réaffirmé et prééminent Une meilleure « égalisation » des chances > Les nouveaux programmes au service de cette ambition, avec deux domaines clés : - Langue et langage - « Devenir élève »

8 Continuité et changements La grande section, partie intégrante de lécole maternelle Une pédagogie propre à lécole maternelle Des repères pour organiser la progressivité des apprentissages en matière de langue/langage Une nouvelle organisation du programme

9 Deux domaines déterminants Devenir élève: un processus à organiser - Lenfant, être social : vivre ensemble - Lenfant « apprenant » Langue et langage - Apprendre à utiliser le langage de manière distanciée, réflexive - Découvrir lécrit

10 Deuxième partie Les rituels: Fondements et intérêts pédagogiques Limites et conditions de fonctionnement

11 Spécificité de la pédagogie en maternelle Pédagogie adaptée aux compétences des élèves: prise en compte du souci dadaptation du jeune enfant et de lobjectifs dapprentissage Spécificités du point de vue des contenus, des moyens pédagogiques, des manières de procéder: dont cette pédagogie des rituels

12 Pourquoi les rituels en maternelle? Quels sont les fondements à lusage de ces rituels dans les réflexions et travaux concernant le développement affectif et le développement intellectuel de lenfant? Quel est le sens et lintérêt pédagogique de ces rituels? Quelles sont les limites et les conditions de fonctionnement pour le progrès des enfants?

13 Rituels et développement affectif de lenfant Pour que lenfant construise le monde (espace, temps, causalité) et son identité en en même temps il faut : - Des rituels, des situations qui reviennent, des liens, des ponts entre passé et futur, entre les espaces, etc… - De la frustration, des absences, de ladaptation à un enfant qui grandit, qui change, ce qui oblige à faire évoluer les rituels à les changer.

14 Rituels et développement intellectuel de lenfant Pour que lintelligence se construise et que lenfant entre dans sa culture et dans le monde social, il faut: - Une alternance entre situations rituelles et non rituelles, entre connu et inconnu ; - Des situations rituelles mais qui évoluent, sadaptent à âge de lenfant Cela se fait avec les choix et le guidage de ladulte.

15 Les rituels à lécole maternelle Les rituels sont nécessaires mais ils ne seront efficaces que : - Si les maîtres les pensent, les préparent en fonction dobjectifs précis, et des modes de mise en oeuvre -Sils savent les faire évoluer et suivre ( voire précéder) lenfant dans sa propre évolution socio-affective et cognitive. -Sils savent les faire évoluer sur lannée et dun niveau de classe à un autre avec et par des évaluations régulières

16 Troisième partie Comment donner du sens aux rituels pour quils ne deviennent pas une routine et soient de véritables temps dapprentissage?

17 Définitions Rituels Routine

18 Définitions Rituels: Se dit de ce qui est conforme aux rites ; se dit de quelque chose qui est comme réglé par une coutume immuable. Lorigine religieuse de ce terme qui renvoie à un ensemble de règles destinées à permettre un passage vers un état nouveau, plus valorisant et valorisé. Routine :Ensemble bien établi dhabitudes qui crée un climat dapathie, une absence de vitalité, délan, dinnovation de progrès.

19 De quels rituels parle-t-on à lécole ? On peut distinguer différents rituels, il est nécessaire den définir les objectifs: - Activités ritualisées dapprentissage : accueil du matin - Rituels de transition : déplacements, regroupements, endormissement… - Rituels culturels (mémoire collective)

20 Comment donner de la valeur aux rituels dapprentissage ? En habituant lenfant à vivre dans un temps organisé, avec des repères rituels, car lenfant est sensible à la régularité, aux facteurs de sécurisation Mais aussi en proposant des moments nouveaux, en ne sinstallant pas dans la rigidité et limmuabilité. Ainsi lenfant conquiert son autonomie en dehors des repères habituels parce quil ose et sadapte

21 Quelle progressivité des apprentissages ? Définition précise des objectifs poursuivis Une évolution des rituels dans lannée et dans le cycle est une nécessité qui ne peut se construire que grâce à une programmation

22 Quelles conditions favorables à lapprentissage ? Pratiquer de la différenciation Varier les organisations Rythmer le temps des rituels Varier les supports Créer des ruptures


Télécharger ppt "Les Rituels à lécole maternelle Inspection de Roubaix Est – mai 2009 Dominique Durot CPC daprès les travaux de Madame Bouysse, Inspectrice générale et."

Présentations similaires


Annonces Google