La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les chemins de la lecture. 1- Les enjeux de lapprentissage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les chemins de la lecture. 1- Les enjeux de lapprentissage."— Transcription de la présentation:

1 Les chemins de la lecture

2 1- Les enjeux de lapprentissage

3 1-1- Les finalités de lenseignement de la lecture: Technique: 2 facettes décoder, comprendre Culturelle : faire découvrir et comprendre des textes, des auteurs, des codes qui organisent lunivers des livres Réflexive: apprendre à utiliser la lecture pour accéder à des connaissances nouvelles, pour confronter des idées, pour son plaisir, pour organiser sa vie sociale... Dordre psycho-affectif : faire découvrir que la lecture aide à grandir - Pour se connaître, il faut pouvoir simaginer. Gianni Rodari

4 1-2- Les compétences requises du lecteur expert linguistiques: lexique et syntaxe encyclopédiques: savoirs culturels logique: capacités à établir des relations de tous ordres (internes au texte, entre texte et contexte, entre tel texte et dautres textes,etc.) rhétoriques : connaissance des genres et des constructions langagières

5 2- Des étapes bien identifiées 2-1- A la maternelle: entrer dans le monde des écrits et commencer à sintéresser au fonctionnement de la langue: la (re)connaissance de la langue écrite lacculturation : beaucoup dhistoires racontées et/ ou lues la clé du code : le principe alphabétique 2-2- Au cycle II: apprendre à lire la reconnaissance des mots la compréhension des textes lacculturation continue Au cycle III: savoir lire pour... la polyvalence de la lecture: droits du lecteur, les apprentissages disciplinaires avec la lecture la littérature en vraie grandeur la quantité, gage de qualité.

6 3- Des modalités et des conditions favorables 3-1- Une pédagogie rigoureuse, diversifiée, généreuse rigueur des progressions diversité des régimes de lecture intégration de références culturelles dans la classe : incarner un lecteur curieux, heureux 3-2- Lexpérience de la sociabilité autour de la lecture: interactivité autour des livres, surtout avec les petits échanges entre lecteurs: senrichir du point de vue des autres, partager ses bonheurs de lecteur rencontres dauteurs, de lecteurs experts: la lecture ne se réduit pas à une affaire décole 3-3- Des conditions techniques formation : littéraire, didactique, pédagogique équipements : des livres de toute sorte et dautres écrits.

7 Apprendre à lire et à écrire des mots Apprendre à lire: -cest apprendre à identifier une suite de mots écrits et à en comprendre le sens. -Par exemple: « Le petit chaperon rouge sattarde en chemin pendant que le loup court chez la grand mère »

8 Par exemple: « Le Petit Chaperon rouge sattarde en chemin pendant que le loup court chez la grand mère » Pour comprendre cet énoncé, les enfants doivent: Décoder chacun des mots Les conserver en mémoire assez longtemps pour les associer aux mots suivants à lintérieur dun bloc de sens ( par exemple se représenter mentalement le déplacement du loup et celui du Petit Chaperon rouge)

9 Cela nest possible que sils ne consacrent pas toute leur attention au déchiffrage. Rendre lidentification suffisamment rapide et efficace constitue donc le but premier de lenseignement de la lecture au cours préparatoire.

10 Identifier un mot écrit Identification: processus par lequel un lecteur associe un mot écrit quil a sous les yeux ( par exemple: loup à une signification ( animal féroce des contes pour enfants) Mot écritMot compris Signification(s)

11 Il existe deux manières darriver à ce résultat: le déchiffrage et la reconnaissance orthographique Le lecteur peut convertir le mot écrit en mot oral (sil sait parler la langue quil lit il y a de fortes chances quil en comprenne le sens, encore faut –il quil ne sagisse pas dun mot inconnu). Donc déchiffrer ne suffit pas si lon ne possède en mémoire une signification associée à limage acoustique du mot.

12 Pour déchiffrer, Identifier les lettres qui composent le mot Les mettre en correspondance avec les sons élémentaires ( phonèmes) Puis combiner ceux-ci afin de reconstituer limage acoustique du mot. Le lecteur doit donc mémoriser les relations entre les graphèmes et les phonèmes et savoir les utiliser.

13 Les phonèmes ne sont prononçables quau sein de la syllabe qui est lunité darticulation. Cest pourquoi il est important denseigner aux enfants à « coller les sons ». Cf. aux tâches de localisation, permutations de syllabes qui prolongent les entraînements phonologiques conduits à lécole maternelle.

14 Cest par lécriture plus que par la lecture que ces régularités sont mises en mémoire Production de syllabes à partir dune consonne et dune voyelle Écriture de syllabes sous la dictée Découpage dun mot régulier en syllabes… La copie et la dictée de syllabes sont des exercices nécessaires, ces tâches ne relèvent pas à proprement parler de la lecture mais elle y préparent.

15 La reconnaissance orthographique: lecture courante Lorsque le lecteur dispose déjà dans sa mémoire de limage orthographique dun mot, il peut lidentifier sans avoir besoin de passer par le déchiffrage. A la fin du CE1 les élèves devraient donc parvenir à une lecture de textes composés de mots familiers courants.

16 Mémoriser des mots entiers Identifier une suite ordonnée de lettres

17 « Il semble en effet, que nombre d activités proposées aux élèves à lécole maternelle ne demandent quun traitement trop partiel des mots quils ont à reconnaître. » Quelles activités sont proposées?

18 Souvent ils peuvent se contenter de quelques indices. Il ne suffit pas que les élèves voient pour se souvenir. La technique la plus efficace consiste à faire décrire lettre à lettre pour lencoder, un modèle donné, que lon soustrait au regard.

19

20

21 Les élèves se rendent vite compte quils doivent mémoriser la suite des lettres dans lordre. Il ne faut pas se contenter de traiter un indice mais explorer systématiquement la suite des lettres jusquau bout.

22 Lidentification na rien à voir avec une devinette. Le travail des enseignants consiste donc dabord à faire comprendre à tous leurs élèves la nature même de lacte de lecture en les aidant par exemple à distinguer des activités fort différentes: Lire et réciter, Lire et inventer, Lire et oraliser, Lire et raconter….

23 Comment remettre en apprentissage un enfant qui sait réciter son texte de lecture?

24 1 Faut-il partir de létude du phonème ou de celle du graphème? La séquence pédagogique qui vise létude du code. 2 A quel rythme faut-il étudier les relations phonèmes- graphèmes? 3 La variété graphémique. 4 Lordre détude des phonèmes. 5 Comment aider les élèves à fixer en mémoire la relation graphème- phonème? 6 Quels supports de lecture? 7 Faut il étudier le code à loccasion de la lecture des textes ou lenseigner séparément?

25 Des méthodes différentes… pourtant des points communs: Toutes les compétences requises pour les apprentissages ultérieurs enseignées. Une attention particulière aux élèves des milieux défavorisés afin de leur apprendre ce que les autres apprennent souvent dans leur famille. Mettre en œuvre une pratique cohérente et réfléchie. Désir de permettre à tous les élèves de réussir.

26 Apprendre à comprendre et à rédiger des textes. 4 objectifs: 1 Enrichir le vocabulaire des élèves et leur rendre familières des tournures propres à lécrit mais inhabituelles à loral: lexique (listes de mots) et syntaxe ( façon dorganiser les éléments de la phrase): compétences linguistiques 2 Apprendre à mettre en relation toutes les informations pour construire une compréhension cohérente: compétences textuelles

27 3 Enseigner de nouvelles connaissances : compétences encyclopédiques 4 Apprendre aux élèves à contrôler, évaluer et réguler leur activité de lecture : compétences stratégiques

28 a) Entraîner la compréhension oralement pour les textes longs et complexes! On peut distinguer plusieurs types de textes selon lobjectif prioritaire poursuivi: 1 Des textes destinés à initier les enfants au monde de lécrit. 2 Des textes facilitant le travail systématique sur le compréhension. 3 Des textes constitués de mots quil faut apprendre à déchiffrer.

29 b)Entraîner la compréhension sur lécrit pour des textes courts. La lecture collective à voix haute guidée en poursuivant 3 buts: 1 Aider les élèves à identifier les mots écrits 2 Sassurer quils comprennent bien le sens de chaque phrase 3 Donner accès à la compréhension de lensemble du texte

30 Quelles démarches déjà pratiquées? Quelles démarches mettre en place?

31 Apprendre à produire des textes écrits Au début du cours préparatoire, on ne peut pas attendre des enfants quils prennent en charge lensemble de lactivité rédactionnelle. On sattache tantôt à former les compétences dencodage, tantôt les compétences de planification et dorganisation du texte, tantôt celles qui sous tendent à lélaboration des énoncés ( sélectionner les idées et la façon de les énoncer).

32 Du dialogue au monologue La communication écrite est un monologue, cest pourquoi sa pratique est le meilleur moyen de préparer des enfants à la production de textes. Quels moyens?

33 La dictée à ladulte Raconter une histoire longue….

34 Références dappui: -V Bouysse -Apprendre à lire à lécole : Goigoux - Cèbe


Télécharger ppt "Les chemins de la lecture. 1- Les enjeux de lapprentissage."

Présentations similaires


Annonces Google